ProposMontréal

Recouvrement de l'autoroute Ville-Marie / Place des Montréalaises

Recommended Posts

Pinned posts

Recouvrement de l'autoroute 720 (entre les rues Hôtel-de-Ville et Sanguinet)

Placedesmontrealaises.jpg

Recouvrement de l'autoroute entre les rues Hôtel-de-Ville et Sanguinet. Le recouvrement de l'autoroute est financé par le gouvernement du Québec à hauteur de 68 millions de dollars, et la ville aménagera en 2020 une place publique au coût de 56 millions de dollars, à l'aide d'un concours international d'architecture. La place sera terminée en 2022.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime bien le concept, notamment le plan incliné qui va réellement réparer la lien brisé depuis longtemps déjà entre l'est du centre-ville et le Vieux Montréal. Le fait qu'il ne s'agit pas d'une simple passerelle étroite sans intérêt,  qui rappellerait une passerelle enjambant une autoroute, mais plutôt un vrai espace en continu, est un avantage majeur.

Même du point de vue de la rue St-Antoine, la passerelle ne semble pas trop imposante. Je rajouterais cependant un escalier pour les piétons sur St-Antoine voulant monter au Champ de Mars.

Le seul bémol, c'est qu'il semble y avoir un grand espace laissé à l'aménagement paysager, mais peu d'espace pour le repos et la détente (même s'il y en tout de même a un). Je pense qu'avec le CHUM, certains patients, famille et travailleurs pourraient être incités à y aller pour se détendre, manger, lire, etc. Ça contribuerait à l'animation des lieux qui, présentement, est essentiellement un lieu de transit.

Enfin, j'espère que la bretelle en "U" qui part de Saint-Antoine, longe l'avenue de l'Hôtel de ville et rejoint l'A720 sera retirée. Une voie de virage sur Saint-Antoine pour tourner sur l'avenue Hôtel de ville, avenue qui pourrait être embellie, serait suffisante à mon avis. Cela créerait un lien entre le centre-ville et le vieux Montréal, qui débouche sur la nouvelle Place des Montréalaises, avec la vue sur l'Hôtel de ville.

Dans un monde idéal, la partie de l'autoroute entre l'avenue Hôtel-de-ville et le palais de justice devrait aussi être recouverte et convertie en parc/place publique, . Bien sûr, il y aura abondance de places et parcs dans le coin, mais la perspective depuis le centre-ville vers l'Hôtel de ville et l'ancien palais de justice et vice versa doit être préservée! La partie devant le palais de justice et plus à l'ouest pourrait servir à des constructions futures (Palais des congrès?).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

All we need now is a project similar to Humaniti (Hotel,Condos, Appts, Comercial) to replace the ugly building facing this new place on Viger. That would be quiet a site looking north from Place Vaquelin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2018-09-10 à 15:08, franktko a dit :

C'est comme si les autres n'avaient pas compris qu'ils pouvaient recouvrir entièrement la bretelle...

Les autres propositions incluaient un recouvrement plus complet au départ...

https://designmontreal.com/sites/designmontreal.com/files/rap20180622_jury_placemontrealaises_final.pdf

1LdbKGD.jpg

8oZjQQC.jpg

3zrJQpm.jpg
 

Recommandations du jury au projet gagnant:

• Approfondir rapidement la conception du plan incliné (appuis au niveau structural, normes pour la bretelle, servitude de la bretelle, dimensionnement, etc.) pour amorcer les validations/négociations avec le MTMDET. Cet aspect constitue le principal défi du projet.

• Présenter le cylindre iconique entourant l'édicule technique au MTMDET pour amorcer les validations/négociations.

• Évaluer la taille minimale requise pour les perforations circulaires du pré fleuri. Un mètre de diamètre apparait trop petit compte tenu des enjeux de durabilité et d'entretien en toutes saisons des végétaux. Procéder aux validations en prototypage si nécessaire et proposer un plan d'entretien en toutes saisons. • Prévoir une accessibilité universelle sur le pré fleuri : la possibilité de déambuler dans l’espace doit être possible pour tous. La configuration des perforations/espaces libres doit être revue pour permettre au moins un cheminement alternatif accessible à tous (incluant les parents avec poussette et les personnes en fauteuil roulant / AMM). Un seul cheminement universel ne suffit pas au projet afin d’éviter que les personnes à mobilité réduite ne soient limitées qu’à traverser la place des Montréalaises sans s’y arrêter.

• Faire un ou des prototypes à l’échelle 1:1 du plan incliné (dans sa partie sud) pour valider notamment la qualité de finition du béton et l'accès à la structure. La sous-face est aussi importante que la surface. Le plan incliné constituant le geste conceptuel fort du projet, la Ville se doit d'être exigeante quant à la qualité de sa conception/exécution.

• Élargir les espaces de circulation, de déambulation et d'appropriation depuis la sortie de métro à l'est, et plus particulièrement le passage (corridor) entre la façade sud de l'édicule de la station de métro et le début du plan incliné/lame d'eau.

• Raffiner l'interface (le point de contact) entre le plan incliné/passerelle et le Champ-de-Mars. L'atterrissage de la passerelle sur le Champ-de-Mars doit se faire avec délicatesse.

• Approfondir et améliorer l'interface avec la rue Saint-Antoine dans la portion sud de la place en raison notamment de la présence imposante de la structure du plan incliné. Cette section est une faiblesse du projet : cul-de-sac et espace morcelé à l'est près de Saint-Antoine, espace à l'abri des regards et possiblement sombre sur le trottoir Saint-Antoine (sous le plan incliné), partie en contrebas dans la partie sud-ouest. L’insertion d’un bâtiment de services dans cette section assure une animation partielle du lieu, mais éloigne les services de l’espace central de la place, situé du côté nord de la bretelle. Une réflexion est attendue à ce sujet. Le site près de la rue SaintAntoine doit être convivial, sécuritaire et favoriser une appropriation maximale pour éviter les incivilités et les occupations non désirées. À cet effet, le jury recommande de se référer au Guide pour un aménagement urbain sécuritaire et de consulter les groupes de Montréalaises qui œuvrent à augmenter la sécurité des femmes dans les espaces publics.

• Raffiner l'aspect commémoratif et assurer qu'il soit perceptible en toutes saisons, ainsi que l'aspect culturel (vitrine artistique) avec les services de la Ville et les organismes concernés (dont le Conseil des Montréalaises).

• Intégrer, comme la Ville de Montréal s’y est engagée, une analyse différenciée selon les sexes et intersectionnelle de la place des Montréalaises tout au long des étapes de conception, plans et devis, mise en œuvre et suivi du projet. Cela permettra, entre autres, de rendre accessible à tous et toutes l’aspect commémoratif et l’appropriation de la place des Montréalaises, par exemple en prévoyant une lecture en braille des noms des femmes commémorées, en ajoutant un sentier dans le pré-fleuri pour que tous et toutes puissent s’y rendre, etc.

• Rendre davantage minéral l'espace multifonctionnel adjacent à l'avenue de l'Hôtel-de-Ville. Cet espace devrait être retravaillé pour permettre la tenue d'activités libres, spontanées ou organisées. En contrepartie, rendre d’autres zones du site plus perméables et végétalisées pour en varier l’expérience et les possibilités d’appropriation autour du pré fleuri, en particulier dans la forêt.

• Prévoir l'installation de mobilier urbain mobile sur la place, pour favoriser les rassemblements collectifs et la flexibilité.

En terminant, le jury recommande de mettre sur pied un panel de design (dont la composition pourrait par exemple inclure certains membres du jury) pour accompagner le lauréat dans le processus de conception du projet afin de maintenir la qualité du projet et d'assurer le suivi et l’encadrement des recommandations du jury.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
58 minutes ago, nephersir7 said:

Les autres propositions incluaient un recouvrement plus complet au départ...

https://designmontreal.com/sites/designmontreal.com/files/rap20180622_jury_placemontrealaises_final.pdf

1LdbKGD.jpg

8oZjQQC.jpg

3zrJQpm.jpg
 

Recommandations du jury au projet gagnant:

• Approfondir rapidement la conception du plan incliné (appuis au niveau structural, normes pour la bretelle, servitude de la bretelle, dimensionnement, etc.) pour amorcer les validations/négociations avec le MTMDET. Cet aspect constitue le principal défi du projet.

• Présenter le cylindre iconique entourant l'édicule technique au MTMDET pour amorcer les validations/négociations.

• Évaluer la taille minimale requise pour les perforations circulaires du pré fleuri. Un mètre de diamètre apparait trop petit compte tenu des enjeux de durabilité et d'entretien en toutes saisons des végétaux. Procéder aux validations en prototypage si nécessaire et proposer un plan d'entretien en toutes saisons. • Prévoir une accessibilité universelle sur le pré fleuri : la possibilité de déambuler dans l’espace doit être possible pour tous. La configuration des perforations/espaces libres doit être revue pour permettre au moins un cheminement alternatif accessible à tous (incluant les parents avec poussette et les personnes en fauteuil roulant / AMM). Un seul cheminement universel ne suffit pas au projet afin d’éviter que les personnes à mobilité réduite ne soient limitées qu’à traverser la place des Montréalaises sans s’y arrêter.

• Faire un ou des prototypes à l’échelle 1:1 du plan incliné (dans sa partie sud) pour valider notamment la qualité de finition du béton et l'accès à la structure. La sous-face est aussi importante que la surface. Le plan incliné constituant le geste conceptuel fort du projet, la Ville se doit d'être exigeante quant à la qualité de sa conception/exécution.

• Élargir les espaces de circulation, de déambulation et d'appropriation depuis la sortie de métro à l'est, et plus particulièrement le passage (corridor) entre la façade sud de l'édicule de la station de métro et le début du plan incliné/lame d'eau.

• Raffiner l'interface (le point de contact) entre le plan incliné/passerelle et le Champ-de-Mars. L'atterrissage de la passerelle sur le Champ-de-Mars doit se faire avec délicatesse.

• Approfondir et améliorer l'interface avec la rue Saint-Antoine dans la portion sud de la place en raison notamment de la présence imposante de la structure du plan incliné. Cette section est une faiblesse du projet : cul-de-sac et espace morcelé à l'est près de Saint-Antoine, espace à l'abri des regards et possiblement sombre sur le trottoir Saint-Antoine (sous le plan incliné), partie en contrebas dans la partie sud-ouest. L’insertion d’un bâtiment de services dans cette section assure une animation partielle du lieu, mais éloigne les services de l’espace central de la place, situé du côté nord de la bretelle. Une réflexion est attendue à ce sujet. Le site près de la rue SaintAntoine doit être convivial, sécuritaire et favoriser une appropriation maximale pour éviter les incivilités et les occupations non désirées. À cet effet, le jury recommande de se référer au Guide pour un aménagement urbain sécuritaire et de consulter les groupes de Montréalaises qui œuvrent à augmenter la sécurité des femmes dans les espaces publics.

• Raffiner l'aspect commémoratif et assurer qu'il soit perceptible en toutes saisons, ainsi que l'aspect culturel (vitrine artistique) avec les services de la Ville et les organismes concernés (dont le Conseil des Montréalaises).

• Intégrer, comme la Ville de Montréal s’y est engagée, une analyse différenciée selon les sexes et intersectionnelle de la place des Montréalaises tout au long des étapes de conception, plans et devis, mise en œuvre et suivi du projet. Cela permettra, entre autres, de rendre accessible à tous et toutes l’aspect commémoratif et l’appropriation de la place des Montréalaises, par exemple en prévoyant une lecture en braille des noms des femmes commémorées, en ajoutant un sentier dans le pré-fleuri pour que tous et toutes puissent s’y rendre, etc.

• Rendre davantage minéral l'espace multifonctionnel adjacent à l'avenue de l'Hôtel-de-Ville. Cet espace devrait être retravaillé pour permettre la tenue d'activités libres, spontanées ou organisées. En contrepartie, rendre d’autres zones du site plus perméables et végétalisées pour en varier l’expérience et les possibilités d’appropriation autour du pré fleuri, en particulier dans la forêt.

• Prévoir l'installation de mobilier urbain mobile sur la place, pour favoriser les rassemblements collectifs et la flexibilité.

En terminant, le jury recommande de mettre sur pied un panel de design (dont la composition pourrait par exemple inclure certains membres du jury) pour accompagner le lauréat dans le processus de conception du projet afin de maintenir la qualité du projet et d'assurer le suivi et l’encadrement des recommandations du jury.

Bref, la version finale n'aura rien à voir avec la beauté de la proposition gagnante, tant les 'recommandations' sont rigides et intempestives. À vouloir trop contrôler, la ville dilue immanquablement tous les projets, comme un film haché au bistouri par les sensors.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Rocco a dit :

Bref, la version finale n'aura rien à voir avec la beauté de la proposition gagnante, tant les 'recommandations' sont rigides et intempestives. À vouloir trop contrôler, la ville dilue immanquablement tous les projets, comme un film haché au bistouri par les sensors.

Tu ne me donnes pas l'impression d'avoir lu les recommandations. On aborde tout ce que tu étais susceptible de critiquer à l'inauguration :

Bref, "rien à voir avec la proposition finale"...  🙄

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'aménagement temporaire aux abords du CRCHUM.

IMG_20180914_184419.jpgIMG_20180914_184424.jpg

J'ai été très surpris d'entendre les bruits du tunnel s'échapper à travers la bordure à gauche. Pas juste un peu. C'est carrément bruyant! :pessimist:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2018-09-15 à 03:39, nephersir7 a dit :

L'aménagement temporaire aux abords du CRCHUM.

IMG_20180914_184419.jpgIMG_20180914_184424.jpg

J'ai été très surpris d'entendre les bruits du tunnel s'échapper à travers la bordure à gauche. Pas juste un peu. C'est carrément bruyant! :pessimist:

 

Aménagements temporaires, bruits, sortie d'autoroute en plein milieu, pas étonnant, malheureusement, avec ce chantier on a fait les choses à moitiés de Aà Z et on a raboter avec des bouts de chandelles. 

Modifié par Ju HG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Ju HG a dit :

Aménagements temporaires, bruits, sortie d'autoroute en plein milieu, pas étonnant, malheureusement, avec ce chantier on a fait les choses à moitiés de Aà Z et on a raboter avec des bouts de chandelles. 

C'est clair que c'est un aménagement modeste pour lequel on aura dépensé le minimum. On pourra toujours améliorer son apparence par des interventions ponctuelles. La logique voulant cependant qu'on ne dépense pas des sommes importantes pour tout détruire dans un an ou deux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant