Recommended Posts

13/08/2007 Un nouveau lien routier entre Montréal et Laval pourrait être construit grâce au prolongement de l'autoroute 440.

Le tracé passerait par Sainte-Dorothée, traverserait la rivière des Prairies et se rendrait à l'autoroute 40 via l'Île-Bizard, Pierrefonds et Kirkland.

 

Ce sont les travaux de prolongement des autoroutes 25 et 30 qui ont ravivé cette vieille idée. Le projet avait déjà été présenté une première fois il y a 35 ans, mais il avait été mis sur la glace après le moratoire de 1977.

 

Les maires de l'ouest de l'île préfèreraient un boulevard urbain, mais le maire de Laval Gilles Vaillancourt croit qu'une autoroute est la seule solution pour régler les problèmes de circulation.

 

 

20070813-104909-g.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

entièrement en désaccord avec ce projet... investissont dans le transport en commun au lieu de bétonné ces magnifiques paysages. De toute facon, je doute que ce projet se réalise...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut que ça se fasse, on réduirait de beaucoup la circulation du camionnage sur la métropolitaine qui passe là pour prendre la 13-15 ou 19.

 

Les terrains sont déjà réservés pour ça, il faut juste le faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je travail dans l'ouest de l'ile et ça pourrait être assez intéressant pour les gens de Laval qui ont besoin de passer par la 13 pour se rendre dans l'ouest. J'aime mieux l'idée du boulevard urbain, ça détruit un peu moins le paysage.

 

Zax: je suis d'accord avec toi, le transport en commun doit être amélioré dans cette sections des deux iles, mais il faut arrêter de s'en faire accroire, les gens aime mieux passer 1h30 dans leur auto seul, que de passer 30 minutes dans un autobus, c'est la nature nord américaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un boulevard urbain sans pont est inutile. Je crois que l'idée maîtresse et que l'ouest de l'ile de Laval est sévèrement coupé de Montréal, quand on regarde une carte, on voit que presque le cinquième de l'île de laval est à l'ouest du pont de la 13.

 

Il faut pas se cacher la tête dans le sable, Laval et Montréal sont des îles et c'est une limite pour toutes formes de transports, de masse ou personnelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ce projet la ameliorerait la fluidité du traffic dans ce secteur, tout en ne contribuant que marginalement a une augmentation du traffic, puisqu'à moins de travailler dans le west island et vivre a laval (ou l'inverse) il n'y a aucun gain a utiliser une telle voie par rapport a prendre la 13 ou la 15, tout en facilitant l'acces vers l'ontario pour les marchandises qui partent de laval, et meme vers les états unis quand la 30 va etre terminée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis contre le boul.urbain. On est en amérique sur une ile et le traffic doit etre comme celui d'une autoroute. Il faut que tout le systeme d,autoroutes soit semblable. 3 voies de large avec 2 voies de services. Et aussi j,ai eu comme plogue d'un ingénieur que la 720 east va surment etre continuée jusqu'à la 25 en AUTOROUTE.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je suis contre le boul.urbain. On est en amérique sur une ile et le traffic doit etre comme celui d'une autoroute. Il faut que tout le systeme d,autoroutes soit semblable. 3 voies de large avec 2 voies de services. Et aussi j,ai eu comme plogue d'un ingénieur que la 720 east va surment etre continuée jusqu'à la 25 en AUTOROUTE.

 

Est ce que ta "plug" est vraiment bonne???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par LeTravailleur
      Le cluster de Saint-Elzéar Ouest est toujours chaud, cette fois encore avec un projet de condos et logements.
      Donc encore un développement unifonctionnel de bord d'autoroute avec un look semi-intéressant. Et encore un espace boisé qui disparaît. Misère.
      Source : Courrier Laval
      Cinq tours d’habitation voisineront avec le Marché public 440
      Par Stephane St-Amour
      Publié le 24 novembre 2018 Au printemps, on coulera les fondations d’une première de cinq tours d’habitation sur le terrain situé à l’arrière du Marché public 440.
      Évalué à 185 M$, ce projet de développement connu sous la bannière Le Market prévoit trois bâtiments de logements locatifs et deux immeubles de condominiums, ce qui ajoutera 620 unités dont 400 appartements au parc résidentiel lavallois.
      Pour les habitués du marché public, ces tours oscillant entre 10 et 15 étages s’élèveront de part et d’autre de l’allée centrale bordée de haies reliant le boulevard Saint-Elzéar au marché.
      Le volet locatif, qui s’enracinera du côté est dans les prochains mois, livrera 138 premières unités pour juillet 2020. Quant à la première des deux tours en copropriétés, qui abritera 120 unités, sa mise en chantier est prévue pour l’automne 2019. Un basilaire abritera les espaces communs, tels la piscine, le gymnase, un lounge et une salle de réception.
      Dans chacun des cas, le projet prévoit des terrasses au toit et une grande cour intérieure aménagée de bassins d’eau et jardins communautaires.
      Cela dit, l’atout de ce projet résidentiel haut de gamme demeure sans conteste la présence «à distance de marche» du marché public établi en bordure de l’autoroute 440 depuis 35 ans. Bien que largement galvaudée, cette expression prend ici tout son sens et ne peut être plus juste, insiste le promoteur et président-fondateur de PUR Immobilia, Philippe Bernard, soulignant que les futurs occupants n’auront qu’à franchir quelques pas pour aller s’y approvisionner tous les jours de l’année.
      Incidemment, le dévoilement du projet a eu lieu le 21 novembre dans l’enceinte du Marché public 440.
       

    • Par LeTravailleur
      Premières infos et premier rendu du Times Hotel qui se construira sur les anciens terrains du Centre 2000. Ce sera situé sur Saint-Martin, tout juste à côté du bureau de BMO qui est en construction.
      On parle de deux tours jumelles d'environ 12 étages selon l'image. Rien d'extraordinaire visuellement, mais c'est pas mal pour le coin. Aucun stationnement de surface n'est prévu, tout sera en souterrain. La première phase aura 143 chambres et la deuxième, dans les 160. L'ouverture est prévue a l'automne 2020 et la construction débutera cet hiver.
      Grand Times Hôtel prévoit profiter de ce premier hôtel à Laval pour faire de la ville son "QG" pour développer la chaîne dans le Grand Montréal, avec notamment deux hôtels dans les cartons sur la Rive-Nord.  À suivre, donc!
       


    • Par Rotax
      Dans le cahier Condo Direct (édition du 11 au 24 septembre), il y a deux pages complètes consacrées à la phase 2 du projet Urbania.
       
      En résumé :
       
      - Vente dès octobre 2014, premières unités habitables en 2016
       
      - 1200 unités au total (572 à 1608 pi², penthouses à 2000 pi²), répartis dans 6 bâtiments de 10, 12, 14, 16, 28 et 32 étages.
       
      - La phase 2 sera implantée dans le quadrilatère Jacques-Tétreault, Lucien-Paiement, Émile-Martineau et Le Corbusier (derrière le Collège Letendre, juste à côté de la phase 1 d'Urbania).
       
      - Stationnements intérieurs
       
      Aucune information n'est présentement disponible sur le site cahiermaison.com ou bien condourbania.com. J'imagine que c'est pour les prochains jours.
       
      [ATTACH=CONFIG]18698[/ATTACH]
       
      [ATTACH=CONFIG]18699[/ATTACH]
    • Par LeTravailleur
      La 6e tour des Marronniers coûtera 70 M$
      Stephane St-Amour
      Publié le 25 octobre 2018   La résidence pour retraités Les Marronniers mettra en chantier, le mois prochain, la 6e et dernière tour de ce qui deviendra le plus important complexe au pays avec 1800 résidents.
      Selon les projections, la nouvelle tour de 15 étages qui donnera sur le boulevard René-Laennec sera livrée au printemps 2020.
      Cette expansion se fera au coût de 70 M$, a indiqué Gaston Morzadec, président du Groupe Morzaco, l’entreprise familiale possédant Les Marronniers, lors d’un point de presse tenu le 23 octobre dans la salle de spectacle de la résidence.
      «Il est clair pour nous que ce n’est pas une finalité en soi d’être la plus grande résidence au Canada, a-t-il tenu à souligner. C’est davantage le résultat d’une promesse, celle de desservir notre clientèle de la meilleure façon possible.»
      À titre d’exemple, en plus des 228 appartements annoncés, la nouvelle tour abritera, entre autres, 77 unités de soins dont la gestion sera confiée à la Villa de Sainte-Rose. Il s’agit là d’une offre qui manquait aux Marronniers.
      Espaces communs
      Par ailleurs, les 1400 locataires des tours existantes profiteront directement de cette expansion, puisque la réalisation de la 6e phase disposera à elle seule plus de 50 000 pieds carrés d’espaces communs additionnels.
      Cela double la superficie totale de ces espaces actuellement recensés dans l’ensemble du complexe dont les tours sont toutes reliées les unes aux autres, explique Michaël Maisonneuve, responsable des projets spéciaux aux Marronniers.
      Un jardin intérieur de 7000 pieds carrés, 6 allées de quilles, 4 terrains de pétanque intérieurs, un terrain de shuffleboard, de nouvelles salles d’exercice et des aires de repos viendront bonifier les espaces existants dont certains seront agrandis, telles la salle à manger, la salle de billard et la bibliothèque.
      Une ville dans une ville
      Président-directeur général du Regroupement québécois des résidences pour aînés, Yves Desjardins a voulu mettre en perspective l’importance de ce complexe qui accueillera 1800 résidents d’ici l’été 2020.
      «Il y aura plus de gens ici que dans pratiquement 600 municipalités au Québec», a-t-il illustré, tout en qualifiant de «gens de cœur» la famille Morzadec qui a joint les rangs du regroupement il y a plus de 20 ans.
      Responsable des dossiers d’urbanisme au comité exécutif, Virginie Dufour a salué pour sa part les «grands bâtisseurs» que sont les Morzadec, précisant que l’ajout d’une nouvelle phase répondra «à un besoin réel».
      De fait, la population de gens âgés de 65 ans et plus doublera d’ici 2031 pour atteindre le plateau des deux millions de Québécois. «Une personne sur quatre sera un aîné», avait plus tôt fait valoir M. Desjardins.
      Incidemment, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) prévoit qu’au cours des 20 prochaines années, il faudra ajouter annuellement 5000 nouveaux logements pour répondra à la demande démographique, la dernière cohorte des baby-boomers ayant vu le jour il y a plus de 50 ans.
       
       Source : Courrier Laval
    • Par cgohier@gmail.com
      https://groupemontoni.com/fr/portfolio_page/teamster/