mtlurb

Aéroport international Montréal-Trudeau - discussion générale et actualités

Recommended Posts

Pinned posts

Maintenant qu'il y a une nouvelle section dédié à l'aviation pour YUL, ce fil deviens caduc.

 

Donc svp ouvrir des nouveaux fils pour chaque nouvelle actualité de YUL.

 

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est ce qu’ils ont augmenté la capacité sur le vol Munich-Montréal ? J’ai vu un A340-600 passer au dessus de chez moi aujourd’hui

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
15 hours ago, Rusty said:

Oh really ?  I still believed they flew B757 last year ... oh ok

Rusty, what Alexcaban meant was 'This has been KNOWN for a long time now'.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par WestAust
      J’ai appris de source tres bien informée que Montreal aura une nouvelle liaison aerienne vers une ville majeure, je ne peux dire laquelle mais ce n’est pas en asie. Je vous laisse spéculer 
    • Par Trudeau
      Le développement éventuel d'une deuxième aérogare, qui serait localisée du côté nord de la piste 10-28 et entre les pistes 06D-24G et 06G-24D, a été évoqué publiquement par Philippe Rainville, nouveau PDG d'Aéroports de Montréal. Il serait intéressant d'approfondir la discussion sur ce projet, qui est tout à fait majeur pour YUL. *
    • Par IluvMTL
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7377,94551572&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=78&sc=5
       
      Coordonnées
       
      Bistro culturel Espace La Fontaine
      3933, avenue du Parc-La Fontaine, Montréal
      514 280-2525
       
       
      Stationnement:
      Sur les rues avoisinantes.
       
      Horaire:
      Les grands parcs sont ouverts au public de 6 h le matin à minuit et de 7 h jusqu'au coucher du soleil dans les parcs-nature. À l'exception des parcs René-Lévesque et des Rapides qui ferment à 23 h. En dehors de ces heures, il est interdit de se trouver dans un grand parc, y compris dans un stationnement. Toutefois, des permissions spéciales peuvent être accordées lors de la tenue d'événements.
       
      Pour s'y rendre
      En voiture
       
      Arriver par la rue Sherbrooke Est, l'avenue Papineau, la rue Rachel ou l'avenue du Parc La Fontaine.
      En transport en commun
       
      Station Mont-Royal - ligne orange Station Sherbrooke - ligne orange
      Autobus 24
      À vélo :
       
      Piste cyclable
      Piste verte au coeur du parc La Fontaine, pistes cyclables sur la rue Rachel et sur la rue Cherrier
       
      Superficie
      34 hectares
       
      Carte de la Parc Lafontaine:
      http://montreal2.qc.ca/rep_parcs/media/documents/application/pdf_doc_carte_ete_lafontaine_id21.pdf
       
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=2497,3090586&_dad=portal&_schema=PORTAL
      Le parc Lafontaine
       
       

      Étang et fontaine du Parc Lafontaine, date inconnue. Centre d'histoire de Montréal.
       
      Depuis sa création, le parc Lafontaine est l'un des parcs montréalais les plus populaires. Inauguré en 1874, en pleine époque victorienne, il s'inscrit dans la phase d'aménagement des grands parcs naturels de la ville, comme le parc du Mont-Royal et l'Ile Sainte-Hélène. Ilot de verdure et de loisirs, ce parc est fortement ancré dans l'âme des habitants du plateau Mont-Royal et est devenu un lieu de rassemblement familial et populaire.
       
      Le parc Lafontaine est situé sur les terrains de l'ancienne ferme Logan. Cette terre, cédée en 1845 au Gouvernement du Canada, sert alors de site militaire. Les soldats de la garnison britannique y logent et s'y entraînent en pleine nature.
       
      À partir de 1874, la ville loue une partie de la ferme Logan pour créer un parc. Les premiers grands travaux d'embellissement et d'aménagement sont entrepris au nouveau parc en 1888. Deux ans plus tard on y déménage les serres du Carré Viger. C'est là que sont produites, jusqu'en 1952, toutes les fleurs qui orneront la ville. En 1900, deux bassins sont creusés au centre du parc. On y rajoute aussi une fontaine illuminée (1929) qui fera l'admiration de tous. Bien que dans les faits, le parc Lafontaine ne soit plus utilisé à des fins militaires depuis 1874, le gouvernement fédéral a conservé jusqu'en 1991 un droit d'utilisation militaire dans la partie est du parc.
       

      Étang et chalet du parc Lafontaine, 1925. Collection privée.
       
      Occupant une place de plus en plus importante dans le coeur de la population canadienne-française, le parc Logan est rebaptisé La Fontaine en hommage au premier ministre francophone du Canada-Uni. Le « baptême » se fera lors de la parade de la Saint-Jean-Baptiste de 1901. Cette appropriation du parc par les résidents de l'est montréalais va se refléter dans son utilisation comme lieu de rassemblement lors des fêtes populaires et par l'érection de différents monuments: Dollard-des-Ormeaux, Sir-Louis-Hippolyte-Lafontaine, et plus récemment Félix-Leclerc et Charles-de-Gaulle. L'écrivain Michel Tremblay évoque fréquemment cette appartenance du parc à la culture canadienne-française de Montréal dans ses chroniques du Plateau Mont-Royal : « Le parc était immense...mais pour « jouer », selon les critères de Marcel, il fallait entrer dans l'aire de verdure qui longeait la rue Calixa-Lavallée... là où se trouvaient tous les jeux, cette partie du parc Lafontaine qu'on appelait aussi « le parc ». Extrait de La grosse femme d'à côté est enceinte, Éditions Leméac, 1986.
    • Par Gilbert
      Un «Dix30» à Montréal
       
      Montréal aura son «quartier Dix30» de type lifestyle comme à Brossard, mais en beaucoup plus imposant, sur un site d'une douzaine d'hectares, dans le secteur Griffintown au pied du centre-ville, a appris Le Journal de Montréal.
       
      Le comité exécutif étudie le projet, évalué à plus de un milliard, depuis plusieurs semaines et il doit aborder la question une fois de plus aujourd'hui en vue d'en saisir le conseil municipal et d'accélérer le processus de réalisation.
       
      Le projet est tellement important et futuriste que le conseil municipal devra modifier le plan d'urbanisme de la Ville pour en permettre la réalisation sur le site qui voisine la zone récréotouristique du bassin Peel et du canal de Lachine.
       
      Le promoteur qui a édifié le quartier commercial suprarégional Dix30, à Brossard, veut construire plusieurs super grandes surfaces commerciales, des commerces intermédiaires et des tours de bureaux et d'habitations à l'ouest de l'autoroute Bonaventure et au nord du bassin Peel.
       
       
      «Compliqué à la Ville»
       
      Le président de Devimco, Serge Goulet, a confirmé au Journal qu'il s'agit «d'une vaste entreprise à vocation mixte» mais il n'a pas voulu parler davantage de son projet, «qui réunit plusieurs partenaires et intervenants», a-t-il dit.
       
      Il estime cependant que «c'est compliqué et lent avec les Villes» et qu'il faut être «très patient». Il concède que son projet est sur la table depuis plus d'un an.
       
      Le conseiller municipal Alan DeSousa, responsable du développement économique à l'hôtel de ville, a expliqué que le projet est à l'état «embryonnaire» et que plusieurs services corporatifs étudient la proposition.
       
      Selon les renseignements obtenus par le Journal, l'administration Tremblay-Zampino attendait que Devimco soit propriétaire d'environ 85% du site avant d'accélérer les procédures.
       
      Le projet vise évidemment la démolition de plusieurs bâtiments sur le territoire compris entre le bassin Peel au sud et le campus de l'École de technologie supérieure (ÉTS) au nord, et entre l'autoroute Bonaventure à l'est et la rue du Séminaire à l'ouest.
       
       
      Valeurs patrimoniales
       
      Pour préparer sa position dans ce dossier, la Ville a mandaté une firme externe pour réaliser une étude des valeurs patrimoniales que l'on retrouve dans Griffintown.
       
      Même si le projet est supervisé par la ville centrale, la mairesse Jacqueline Montpetit a déclaré au Journal que «le promoteur ne fera pas n'importe quoi dans ce projet même si la ville centrale doit décider de sa planification pointue dans le cadre du plan d'urbanisme».
       
      L'arrondissement du Sud-Ouest s'étend sur 13,6 km le long du canal de Lachine. En plus de Griffintown, il comprend la Petite-Bourgogne, Saint-Henri, Pointe-Saint-Charles, Côte-Saint-Paul et Émard. Ce secteur a été le berceau de l'industrialisation au pays.
       
      http://www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2007/07/20070704-052401.html
       
       
      -----------------------------------------------------------------
       
      Un projet immobilier d'un milliard
       
      Le promoteur à l'origine du complexe Dix30, sur la Rive Sud, voit grand. Il aurait approché la Ville de Montréal pour la construction d'un projet immobilier d'un milliard de dollars dans le secteur du Bassin Peel, selon le Journal de Montréal.
       
      Le projet - qui prévoit des commerces de grandes surfaces, des commerces intermédiaires, des tours à bureau et d'habitation - occuperait une superficie de 12 hectares. Il nécessiterait toutefois des modifications au plan d'urbanisme, ce que le comité exécutif de la Ville étudierait.
       
      Le futur complexe, qui porterait le nom de Griffintown, serait entouré de l'autoroute Bonaventure, du Bassin Peel, du campus de l'École de technologie supérieure (ETS), de la Cité du multimédia et de la pointe ouest du Vieux-Montréal.
       
      Le responsable du développement économique au conseil municipal, Alan De Sousa, soutient que le projet demeure embryonnaire. Néanmoins, le sujet sera abordé mercredi et elle pourrait être soumise au conseil municipal pour accélérer les démarches.
       
      Les commerçants de la rue Sainte-Catherine craignent que la construction de ce mégaprojet leur nuise. Ils ont mis 15 ans à revitaliser l'ouest de l'artère commerciale et ils croient que le projet pourrait leur faire de l'ombre.
       
      http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2007/07/04/003-Griffintown-Bassin-Peel_n.shtml