Grumpy

Paris - La Défense : ma collection des photos

Recommended Posts

super. très belles photos. un différent côté de Paris .

 

j'aime bien ces quartiers réservés aux affaires. L'Europe qui était vraiment pas reconnu pour les skyscrappers (à part l'Allemagne) fait de belles affaires depuis quelques années.

 

ma préféré : http://outdoors.webshots.com/photo/2768023630079093331ngHMDW

 

ça serait un bel ajout pour le métropolitain ici à Montréal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,97041588&_dad=portal&_schema=PORTAL
      Projets immobiliers à l'etude, en chantier, terminés

       Avec de nouvelles unités résidentielles, l’ajout de bureaux, de plusieurs espaces commerciaux et de chambres d’hôtels, les projets offrent une belle mixité pour le centre-ville. Leur réalisation permet d’améliorer l’expérience et l’animation urbaine et de combler plusieurs terrains vacants et des stationnements de surface, notamment dans l'ouest de l'arrondissement, près du centre des affaires.
      Ces projets favorisent l’attractivité et le dynamisme des quartiers pour en faire un milieu de vie toujours plus sécuritaire, convivial et animé, tant pour ses résidants que pour les travailleurs qui fréquentent chaque jour le centre-ville.
      Carte des projets immobiliers
      La carte ci-dessous montre la variété de projets immobiliers majeurs en chantier ou sur le point de commencer dans les prochains mois. Nouvelles constructions et réaménagements de bâtiments y sont illustrés.
    • Par ErickMontreal
      Montreal racetrack closed under bankruptcy protection
      Horse racing tracks in Gatineau, Trois-Rivières and Quebec City allowed to remain open
       
      Last Updated: Friday, June 27, 2008 | 9:57 AM ET Comments1Recommend0
      CBC News
       
      The company that owns Quebec's four horse racing tracks has been placed under bankruptcy protection, resulting in the immediate closure of the Hippodrome de Montréal, formerly known as Blue Bonnets Raceway.
       
      Under the bankruptcy agreement, the tracks in Gatineau, Trois-Rivières and Quebec City will be allowed to continue operating while an effort is made to restructure the company. In 2005, the racetracks were sold by the province to Attractions Hippiques, owned by Senator Paul Massicotte.
       
      The government wanted to get out of a business that was costing it $25 million a year.
       
      Under the purchase agreement, the company was guaranteed 22 per cent of revenues earned at Loto-Québec gaming rooms built adjacent to the hippodromes.
       
      Benoit Gingues is a partner with RSM Richter, the firm appointed to oversee the restructuring of the company while under bankruptcy protection. "Revenues were 30 per cent of what had been expected," Gingues said Thursday.
       
      The company was also counting on additional profits from a new gaming room that would be built under a plan to move Montreal's hippodrome to the city's North Shore. "That project is basically not happening right now," Gingues said.
       
      The court has given the company 30 days to present a new plan, he said.
       
      "And during that restructuring, we're going to have to find a long-term solution for this industry.
       
      "There is a lot of jobs involved. At Attractions Hippiques there are 600 employees, and that isn't counting all the people directly or indirectly associated to the horse racing industry," Gingues said.
       
      Finance Minister Monique Jérôme-Forget is in Europe, but a spokesperson in her office said the minister is saddened by the news that the tracks are in financial trouble.
       
      The spokesperson said, however, that the government is not prepared to invest any taxpayers' money in an industry that has been in decline for some time.
       
      Source : CBC.ca
       
    • Par nephersir7
      UrbMtl avait publié cette image dans un autre fil, il y a un bon temps déjà. Il n'y avait pas de fil pour discuter de ce projet, alors j'en crée un.
       
       
    • Par Jonathan Lapalme
      PLAN LUMIÈRE DU QUARTIER DES SPECTACLES
       
      Première matérialisation de l’identité visuelle sur le territoire, le plan lumière permet d’éclairer toute la richesse du Quartier des spectacles, et ce, dans le respect de l’environnement. La lumière sort des théâtres et bat au rythme des activités culturelles pour donner une identité à tout un quartier et en révéler l’essence. Une expérience urbaine unique, forte et distinctive attend les nombreux visiteurs. D’un coup d’oeil, ils réalisent l’abondance de l’offre culturelle montréalaise.
       
      Le plan lumière est en cours de réalisation depuis 2006 par le Partenariat du Quartier des spectacles, grâce à la contribution financière de la Ville de Montréal, du ministère des Affaires municipales et des Régions du Québec, de Développement économique Canada et des lieux de diffusion culturelle participants. Le plan lumière vise à faire du Quartier des spectacles une référence en branding urbain tout en respectant les principes de protection du ciel étoilé (diminution de la pollution lumineuse par l’utilisation de technologies favorisant les économies d’énergie). L’éclairage utilisé, de technologie DEL, consomme 83 fois moins d’énergie qu’une ampoule conventionnelle, en plus de durer 25 fois plus longtemps.
       
      La signature lumineuse a été conçue par Axel Morgenthaler et le luminaire est fabriqué par Schréder. Sous la direction artistique de Intégral Ruedi Baur + Intégral Jean Beaudoin, différents concepteurs lumière travaillent avec les salles participantes au déploiement du plan lumière partout dans le quartier.
       
      Le Plan lumière se décline en trois composantes :
       
      1. Signature lumineuse commune. Devant les salles de spectacles se trouve un éclairage au sol formant une double ligne de ronds rouges, faisant référence à la rue Sainte-Catherine, axe de découverte du quartier. L’éclairage forme un tapis rouge ludique et dynamique à l’échelle piétonne et indique qu’il y a là un lieu de diffusion culturelle.
       
       
      2. L’éclairage architectural et scénographique. Le but ici est de mettre en valeur l’identité propre de chacun des lieux de diffusion culturelle par la mise en lumière des façades, fenêtres ou autres. Outre le bâtiment, la personnalité et l’activité du lieu sont clairement révélées par la lumière, grâce aux concepts développés par divers architectes de nuit.
       
       
      3. Les éléments dynamiques. Des éléments dynamiques identitaires, informationnels ou créatifs seront diffusés sur divers supports, tels que des marquises ou des éléments de façade équipés d’écrans DEL. Ces écrans présenteront des informations sur le quartier et sur sa programmation culturelle ou encore des interventions artistiques. Le projet a permis de réaliser l’écran interactif de La Vitrine culturelle sur la rue Sainte-Catherine, dans l’enceinte de la Place des Arts.





    • Par mtlurb

      Village olympique: El-Ad présente un projet plus vert
      Éric Clément
      La Presse
      Cité Nature, la nouvelle version du projet résidentiel du promoteur El-Ad situé derrière les pyramides olympiques, est moins ambitieuse (1400 logements au lieu de 2000) et plus respectueuse de l'environnement, a appris La Presse.
       
       
      En avril dernier, le conseil d'arrondissement de Rosemont-La Petite Patrie avait rejeté l'accord de principe donné par le précédent conseil au promoteur El-Ad. Le projet situé entre les pyramides et le golf municipal du parc Maisonneuve ne respectait pas un certain nombre de critères définis à cause du caractère exceptionnel de ce secteur de Montréal.
       
      Le promoteur n'avait pas apprécié ce changement de cap, mais, finalement, il a fait contre mauvaise fortune bon coeur et a modifié son projet qui, selon les documents obtenus par La Presse, ne prévoit plus de constructions au bord de la rue Sherbrooke et respecte la hauteur maximale de 14 étages. Il n'y a plus d'empiétement sur des terrains municipaux, notamment sur le golf ou son champ de pratique et le massif de conifères est préservé.
       
      La densité du projet, qui s'adresse surtout à une clientèle de familles et de personnes âgées, a aussi été réduite : le nombre de logements est passé de 2000 à 1400. Cité Nature est composée de huit immeubles résidentiels ayant de 117 à 211 logements en location ou en copropriété, selon la tendance du marché.
       

       
       
      Cinq bâtiments de 10 à 14 étages, contenant les 943 logements du quartier Est de l'ensemble, sont d'abord prévus derrière les pyramides, du côté du boulevard de l'Assomption et du terrain d'entraînement du golf. Trois autres bâtiments (de 9, 13 et 14 étages), d'un total de 457 logements pour le quartier Ouest, seront construits sur le stationnement situé derrière les pyramides, du côté de la rue Viau.
      Différents aménagements paysagers autour et sur les bâtiments sont prévus afin d'offrir beaucoup de verdure aux résidants, qui pourront encore jouir du massif de conifères qui demeurera entre les deux quartiers de Cité Nature. Les promoteurs veulent ajouter 146 arbres sur les lieux, mais devront en couper une vingtaine.
       
      Un stationnement souterrain de trois étages sera construit pour les résidants du nouveau projet et pour ceux des pyramides qui auront perdu leur place à cause de la construction d'un des bâtiments.
       
      Le promoteur prévoit que la construction des huit bâtiments se fera sur une période variant de six à huit ans. Elle pourrait débuter à la fin de l'année si les autorisations de l'arrondissement sont obtenues.
       
      Le projet est-il conforme au règlement de zonage et aux critères du Programme d'implantation et d'intégration architecturale (PIIA) de l'arrondissement? Le maire André Lavallée ne le sait pas.
       
      «L'entreprise El-Ad m'a informé qu'elle présentera un projet entièrement conforme, mais ce projet n'a pas encore été formellement déposé à l'arrondissement, donc je ne peux pas prétendre à sa conformité», dit-il.
       
      Toutefois, El-Ad a fait discrètement deux réunions publiques pour prendre le pouls des résidants du quartier, auparavant très récalcitrants. Gilles Beaudry, qui s'était opposé au précédent projet, se dit agréablement surpris. «Les architectes ont réellement fait un bon travail avec un projet qui s'intègre bien avec le village olympique, dit-il. Ils respectent tout ce qu'on avait demandé.»