Recommended Posts

Ça aurait été extrêmement difficile de descendre son canoë dans les escaliers. 

Plus sérieusement, quand est-ce que les politiciens et les commerçants de Verdun (terre ferme) vont-ils enfin comprendre que les gens de l'IDS ne veulent absolument rien savoir d'un deuxième pont relié à Verdun ?

Ça fait depuis les Seventies qu'on entend parler de ça, et tous les projets tombent systématiquement à l'eau (si je puis dire).  

Mine de rien, on a déjà trois ponts à l'Ile : Pont de l'IDS vers Verdun, Pont Clément vers le Centre-Ville et Pont Champlain vers la Rive-Sud. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par Flo
      Le TGV du futur devrait être conçu en formule duplex

       
        L'Etat va commander 100 TGV du futur auprès d'Alstom d'ici fin juin, a annoncé jeudi le ministre de l'Economie Bruno le Maire. "Nous confirmons la commande par l'Etat de 100 TGV du futur. Cette commande doit passer devant le conseil d'administration de SNCF Mobilités soit fin avril, soit fin juin. En tout état de cause la décision est prise, elle sera effective", a déclaré le ministre. 
      Cette prochaine génération de TGV qui pourrait entrer en service en 2022 est développée par Alstom et la SNCF. Lancé en juillet 2015, l’appel d’offres de la SNCF pour concevoir la cinquième version du TGV a été remporté en mai 2016 par le français Alstom, au détriment de l’allemand Siemens et du canadien Bombardier.
       
        Un TGV 20 % moins cher...
      Pour que le train reste compétitif face aux compagnies aériennes low-cost, la SNCF a imposé au concepteur du TGV cinquième génération de produire des rames 20 % moins chères que le précédent modèle, soit à un prix catalogue de 25 millions d’euros contre 30 millions auparavant. La nouvelle machine doit être également moins dispendieuse en coûts d’exploitation à hauteur de -25 %, sans toutefois réduire les performances du train à grande vitesse made in France dont le compteur continuera d’afficher entre 300 et 320 km/h en pointe. Pour relever le défi sans sacrifier la fiabilité et la sécurité du véhicule, Alstom s’est inspiré notamment d’Avelia, le dernier-né de sa gamme de trains à grande vitesse.
       
      ...Et moins gourmand en électricité
      Inscrite au cahier des charges imposé par la SNCF, Alstom prévoit de répondre à l’exigence de réduction des coûts d’exploitation en livrant un nouveau TGV 25 % moins gourmand en électricité que la précédente version. Les prochaines rames, outre une aérodynamique plus performante, seront équipées de moteurs issus de la technologie éprouvée sur l’automotrice AGV, un train vendu ces dernières années en Italie. Les moteurs à aimants permanents de l’AGV couplés à un système de récupération d’énergie au freinage, ont déjà permis de gagner 70 tonnes par rapport au poids des motrices du TGV de quatrième génération et de réduire la consommation d’énergie de 15 %.
       
      250 passagers en plus par rame
      Grâce à une probable formule duplex qui reste à valider définitivement, le TGV embarquera 750 passagers par rame, soit 250 de plus que la version actuelle. Cette augmentation de la capacité de transport des trains de 40 % doit contribuer à améliorer la rentabilité du train à grande vitesse face à la concurrence de l’aérien low-cost. La SNCF espère ainsi obtenir une réduction de 30 % du coût au passager qui ne se traduira pas forcément par une baisse du prix du billet… 
      Source: ladepeche.fr  
    • Par ouaouaron
      11 septembre 2007 - 06h24
      La Presse
      Laurier Cloutier
       
      Un nouveau quartier vert de 1800 copropriétés et maisons de ville - d'une valeur de 600 M$ - sera bientôt érigé à L'Île-des-Soeurs, malgré un marché immobilier pourtant plus lent.
       
      Avec son Quartier sur le fleuve, la Corporation Proment va réaliser à L'Île-des-Soeurs un projet au moins deux fois plus important que ses précédents, soit sur un terrain d'un million de pieds carrés, et dont la conception sera très différente des autres.
       
      On trouve peu de projets de ce type au Canada. «C'est très difficile de se comparer», a déclaré à La Presse Affaires le président de Proment, Samuel Gewurz.
       
      Proment a conçu le Quartier sur le fleuve comme un village urbain. Il y aura non seulement des habitations, mais aussi des magasins et des restaurants, à proximité d'immeubles de bureaux, expliquent Sam Gewurz et Louis-Joseph Papineau, vice-président au développement et à la construction chez Proment.
       
      Le promoteur va en effet construire le Quartier sur le fleuve près du nouveau campus-siège social de trois immeubles de Bell Canada, qui monte rapidement pour accueillir ses premiers 3000 employés sur la pointe nord-est de L'Île-des-Soeurs, près du pont Champlain.
       
      De plus, Proment vient d'obtenir la confirmation de l'inscription du Quartier sur le fleuve sur la liste des rares projets «LEED ND» (Leadership in Energy & Environmental Design-Neighbourhood Development), souligne le président.
       
      Le Conseil du bâtiment durable du Canada ne compte que 24 projets verts de ce type au pays, dont cinq au Québec. Mais cette certification LEED ND deviendrait standard pour les immeubles et les quartiers écologiquement responsables.
       
      Un immeuble LEED doit respecter toute une série de critères dans cinq catégories, dont l'aménagement écologique du terrain, le rendement énergétique, la gestion efficace de l'eau, l'utilisation de matériaux sains, la récupération des déchets de construction et la qualité de l'aménagement intérieur.
       
      D'ici trois mois, Sam Gewurz doit présenter en détail son projet, qui pourrait comprendre des lofts et logements locatifs, et le lancer le printemps prochain.
       
      D'ici là, Proment multiplie ses recherches et consultations, car le Quartier sur le fleuve est «trop gros pour se tromper», dit Louis Papineau. Ce n'est d'ailleurs pas l'habitude de Proment, qui doit souvent devancer ses projets annoncés, pour répondre à la demande.
       
      On doit pouvoir se déplacer partout à pied dans ce village urbain, pour augmenter la qualité de vie. Et tout doit être planifié, y compris l'ambiance, souligne Louis Papineau, autant pour respecter les critères LEED que ceux d'un quartier convivial.
       
      «C'est excitant. Personne n'a réalisé un tel projet dans le passé», dit-il.
       
      Gros projet
       
      C'est le plus gros projet de Proment jusqu'ici, confirme par ailleurs Louis Papineau.
       
      Le Sommet sur le fleuve, deux fois plus petit, a été le plus important complexe résidentiel antérieur de Proment: dans quatre tours, il comprenait pourtant 680 condos d'une valeur de 300 millions de dollars.
       
      La hauteur maximale des immeubles du Quartier sur le fleuve se limitera par contre à six étages et le projet sera réalisé en plusieurs phases, au rythme de la demande du marché.
       
      Les acheteurs n'ont pas manqué jusqu'ici pour Proment. Malgré le ralentissement du marché, le promoteur vient d'ailleurs de devancer de six mois le lancement de la phase deux du Vistal, une tour à haut rendement énergétique de 160 condos de luxe dont la mise en vente vient de commencer à L'Île-des-Soeurs.
       
      La première phase du Vistal, d'une taille identique, s'est envolée plus rapidement que prévu.
       
      La construction commencera donc le mois prochain, pour la livraison des 160 premières unités aux acheteurs dès septembre 2008 et de la deuxième phase, un an plus tard. Au total, les deux tours du Vistal nécessitent des investissements de 160 millions.
       
      Proment s'attend à décrocher la première certification LEED pour une tour d'habitations du Québec, avec sa première phase du Vistal. Un immeuble de ce type doit permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40%, selon Louis Papineau.
       
      Proment a construit de nombreuses habitations de luxe à L'Île-des-Soeurs depuis 40 ans, dont les Verrières sur le fleuve, le Club Marin, les Jardins des Vosges et le Domaine de la Forêt.
    • Par Francico
      EvoloX—Waterfront condos
    • Par ProposMontréal
      Webcam: http://www.nouveauchamplain.ca/chantier/chantier-en-direct/
       
      Discussion portant sur le nouveau Pont Champlain.
    • Par Habsfan
      je regardais un film hier soir, et il y avait une image des ponts de New-york. J'airemarqué qu'ils étaient prèsque tous illuminé la nuit.
       
      Pendant ce temps à Montréal, nous avons un superbe Pont qui date du début du dernier siècle, et on ne le mets pas en évidence! C'Est quoi la joke?
       
      Dans un ville ou nous recherchons des symboles, pourquoi ne pas dépenser quelque dollars de plus pour bien illuminer la structure complète du Pont Jacques-Cartier.
       
      J'ai de la misère à croire qu'il n'y a personne à l'hôtel de Ville qui a pensé à ceci?!?! Si c'est le cas, ils devraient tous être remercié!
       
      Twitter #illuminationMTL Search Twitter - #illuminationMTL