Recommended Posts

Le vendredi 04 juil 2008

 

Un pont entre Verdun et L'Île-des-Soeurs?

 

Simon Coutu

 

La Presse

 

Après des années de tergiversations, l'arrondissement de Verdun s'est prononcé en faveur de la construction d'un pont de services entre L'Île-des-Soeurs et la terre ferme. Le projet, estimé à entre 15 et 20 millions de dollars, serait réservé aux véhicules d'urgence, aux autobus, aux vélos et aux piétons.

 

Lors de la réunion du conseil d'arrondissement de mercredi, le maire, Claude Trudel, a rendu publiques les conclusions d'un comité de réflexion qui recommande à l'unanimité la construction d'un pont de services.

 

«L'arrondissement ne paiera pas pour ce projet, affirme-t-il. La Ville de Montréal ou le ministère des Transports se chargera des dépenses. On doit aussi faire approuver le pont par la majorité des habitants.»

 

Au printemps, la firme Léger Marketing a sondé l'ensemble des Verdunois. Ils se sont prononcés à 71% en faveur de la construction d'un pont de services.

 

«Si la population est d'accord, que nous ne déboursons pas un sou et que la sécurité est améliorée, je crois que c'est une bonne nouvelle», affirme la présidente de l'Association des propriétaires et résidants de L'Île-des-Soeurs, Juliette Barcelo.

 

Soixante-quatorze pour cent des habitants de L'Île-des-Soeurs approuvent le projet de pont de services. Des résultats qui prouvent qu'ils font preuve de beaucoup plus d'ouverture, selon le maire. «Jusqu'en 2002, il y avait un mouvement pour que l'île se sépare de l'arrondissement de Verdun. On vient de faire un pas de géant.»

 

Le maire Trudel avance que le pont devrait vraisemblablement s'ériger dans l'axe de la rue Galt à Verdun et du boulevard Marguerite-Bourgeoys à L'Île-des-Soeurs. Il aimerait que le projet se réalise dans les délais les plus courts.

 

Le projet résidentiel de l'arrondissement prévoit que la population de L'Île-des-Soeurs passera de 17 000 à 23 000 personnes dans les prochaines années. Bell Canada installera aussi ses bureaux dans l'île en septembre prochain.

 

La pression est grande, mais les Verdunois sont majoritairement contre la construction d'un pont tout usage. Seuls 41% appuient cette idée.

 

Malgré tout, le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, craint qu'on n'érige un pont au nom des transports collectifs, pour ensuite y faire passer des voitures. «C'est l'attrape-nigaud habituel du marketing politique. L'idéal serait d'installer un tramway sur le pont. C'est de la fiction de penser que les habitants de L'Île-des-soeurs utiliseront l'autobus.»

 

M. Bergeron se dit toutefois en faveur d'un pont de services. «Il faut construire quelque chose de spectaculaire. Pas un vulgaire pont en béton, dit-il. Mais c'est une bonne idée, ne serait-ce que pour permettre aux Verdunois de voir la beauté de L'Île-des-Soeurs à vélo.»

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais qu'est Richard Bergeron a à voir là dans... est ce que La Presse l'apelle avant de publier chaque article?

 

Dommage de payer cet argent et pas donner une alternative aux citoyens des îles des soeurs de pas à prendre une autoroute pour sortir de leur île.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Citation : ...« M. Bergeron se dit toutefois en faveur d'un pont de services. «Il faut construire quelque chose de spectaculaire. Pas un vulgaire pont en béton, dit-il. Mais c'est une bonne idée, ne serait-ce que pour permettre aux Verdunois de voir la beauté de L'Île-des-Soeurs à vélo.» »

 

Il pourrait s'inspirer du Roosevelt Island Tramway ! :P

200px-Roosevelt_Island_Tramway_foggy.jpg

 

- -

Citation Malek : « Dommage de payer cet argent et pas donner une alternative aux citoyens des îles des soeurs de pas à prendre une autoroute pour sortir de leur île. »

 

L'alternative est la traverse du pont vers le métro De l'Église : à pied, en vélo ou par transport en commun... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On est encore loin de la coupe aux lèvres, mais au moins le dossier progresse dans la bonne direction. J'avoue qu'en tant que Verdunois, c'est frustrant de voir l'île si proche et de ne pouvoir accéder facilement à ses parcs riverains, aux grands boisés, etc. Par contre, j'aurais préféré un pont polyvalent, ce qui aurait permis aux habitants de l'île des Soeurs de venir encourager plus facilement les commercants de la rue Wellington (si, si, ne riez pas, on y compte de plus en plus de commerce intéressants, des petits cafés, des bistros et plusieurs boutiques intéressantes).

 

Miska: un téléphérique serait effectivement sympa, mais un des arguments principaux du comité est que le pont améliorerait la sécurité publique, en fournissant une voie d'accès supplémentaire à l'île aux véhicules d'urgence, en cas de problèmes avec l'autoroute Bonaventure ou la A-15. Les pompiers de Verdun-sur-la-terre-ferme, par exemple, pourraient prêter plus facilement main forte à leurs collègues de l'île des Soeurs. Les ambulanciers pourraient arriver plus rapidement à l'urgence de l'hôpital de Verdun. De plus, les autobus pourraient plus facilement se rendre au métro De l'Église ou Jolicoeur en passant par ce pont, raccourcissant ainsi le trajet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On est encore loin de la coupe aux lèvres, mais au moins le dossier progresse dans la bonne direction. J'avoue qu'en tant que Verdunois, c'est frustrant de voir l'île si proche et de ne pouvoir accéder facilement à ses parcs riverains, aux grands boisés, etc. Par contre, j'aurais préféré un pont polyvalent, ce qui aurait permis aux habitants de l'île des Soeurs de venir encourager plus facilement les commercants de la rue Wellington (si, si, ne riez pas, on y compte de plus en plus de commerce intéressants, des petits cafés, des bistros et plusieurs boutiques intéressantes).

 

Miska: un téléphérique serait effectivement sympa, mais un des arguments principaux du comité est que le pont améliorerait la sécurité publique, en fournissant une voie d'accès supplémentaire à l'île aux véhicules d'urgence, en cas de problèmes avec l'autoroute Bonaventure ou la A-15. Les pompiers de Verdun-sur-la-terre-ferme, par exemple, pourraient prêter plus facilement main forte à leurs collègues de l'île des Soeurs. Les ambulanciers pourraient arriver plus rapidement à l'urgence de l'hôpital de Verdun. De plus, les autobus pourraient plus facilement se rendre au métro De l'Église ou Jolicoeur en passant par ce pont, raccourcissant ainsi le trajet.

 

C'est effectivement un bon argument pour l'utilisation de ce pont par des voitures.

 

Évidement c'était une blague le téléphérique, en réponse à M. Bergeron (l'anti voiture) qui voudrait quelquechose de spectaculaire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

I like idea of bicycle and pedestrian access to Nun's Island, and I guess a road for emergency is always usefull. But if I lived in Verdun I would never want that bridge to be open to cars. Or maybe if it is only open on off peak hours, keep out the rush hour travelers but give the daytime shopper an easy way to verdun.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Or maybe if it is only open on off peak hours, keep out the rush hour travelers but give the daytime shopper an easy way to verdun.

 

That might be a sensible solution! Very good idea!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

There is currently a small passenger ferry that runs all summer between the island and land portions of Verdun. It costs $2.50 each way and runs every 15 minutes or so. I guess the bridge would eliminate the need for this ferry...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et l'hiver les gens vont traverser en bicyclette et à pieds, avec les vents glacials qu'il passe sur toutes les rivières???

 

Encore de l'argent jeté par les fenêtres, un projet mi-utile, mi-inutile... un peu comme l' "autoroute" notre dame qui s'est faite amputé de deux voies inutilement par direction pour les bus et covoiturages.:sarcastic:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et l'hiver les gens vont traverser en bicyclette et à pieds, avec les vents glacials qu'il passe sur toutes les rivières???

 

Encore de l'argent jeté par les fenêtres, un projet mi-utile, mi-inutile... un peu comme l' "autoroute" notre dame qui s'est faite amputé de deux voies inutilement par direction pour les bus et covoiturages.:sarcastic:

 

Après des années d'hésitation et devant la croissance toujours présente sur l'île des Soeurs, il devient impératif d'assurer une autre voie de communication entre cette ville qui dépasse les 20,000 habitants et la ville-centre. Ne serais-ce que par mesure de précaution advenant qu'une des deux voies actuelles devenait inutilisable.

 

En plus ce sera un lien direct pour les transports en commun et un accès au métro qui allègerait la circulation sur le pont Champlain tout en offrant en complément un passage piétonnier et cyclable.

 

Il est sage de le limiter aux véhicules d'urgence, au transport en commun et peut-être au covoiturage tout en facilitant les déplacements individuels à pied ou en vélo. Ainsi il ne contribuera pas à l'augmentation directe de l'offre automobile et la pollution qui s'y ajouterait.

 

Quant au climat hivernal, les gens s'ajusteront pour les quelques mois d'inconfort, l'important étant qu'ils aient l'option de choisir selon la météo du jour.

 

Le désenclavage de l'île est une nécessité qui brisera en même temps le sentiment d'isolement de sa population tout en soulignant leur appartenance à la grande ville.

 

Quant à son désign, il serait intéressant de faire plus qu'un simple pont en lui donnant une facture résolument moderne et audacieuse. Un genre de monument qui pourrait s'inspirer d'exemples du genre dans le monde. Un élément attractif qui attirerait les visiteurs de partout à l'instar du pont du Millénium à Londres ou le fameux pont de Londres ou d'autres ponts célèbres de Paris ou d'ailleurs.

 

Il pourrait entre autre avoir un éclairage particulier qui le mettrait en valeur, offrir des zones de détente qui seraient autant de points de vue sur le fleuve, la ville et l'île elle-même. Ce n'est pas le potentiel qui manque et avec un peu d'imagination nous pouvons offrir aux montréalais une construction esthétique qui aura plus qu'une fonction utilitaire trop souvent commune dans notre ville.

 

C'est une belle occasion d'innover et de créer une oeuvre dont tout le monde serait fier et qui réconcilierait les insulaires avec l'arrondissement de Verdun dont ils font partie.

 

Bravo pour l'idée et maintenant osons faire plus!!!!!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par Flo
      Le TGV du futur devrait être conçu en formule duplex

       
        L'Etat va commander 100 TGV du futur auprès d'Alstom d'ici fin juin, a annoncé jeudi le ministre de l'Economie Bruno le Maire. "Nous confirmons la commande par l'Etat de 100 TGV du futur. Cette commande doit passer devant le conseil d'administration de SNCF Mobilités soit fin avril, soit fin juin. En tout état de cause la décision est prise, elle sera effective", a déclaré le ministre. 
      Cette prochaine génération de TGV qui pourrait entrer en service en 2022 est développée par Alstom et la SNCF. Lancé en juillet 2015, l’appel d’offres de la SNCF pour concevoir la cinquième version du TGV a été remporté en mai 2016 par le français Alstom, au détriment de l’allemand Siemens et du canadien Bombardier.
       
        Un TGV 20 % moins cher...
      Pour que le train reste compétitif face aux compagnies aériennes low-cost, la SNCF a imposé au concepteur du TGV cinquième génération de produire des rames 20 % moins chères que le précédent modèle, soit à un prix catalogue de 25 millions d’euros contre 30 millions auparavant. La nouvelle machine doit être également moins dispendieuse en coûts d’exploitation à hauteur de -25 %, sans toutefois réduire les performances du train à grande vitesse made in France dont le compteur continuera d’afficher entre 300 et 320 km/h en pointe. Pour relever le défi sans sacrifier la fiabilité et la sécurité du véhicule, Alstom s’est inspiré notamment d’Avelia, le dernier-né de sa gamme de trains à grande vitesse.
       
      ...Et moins gourmand en électricité
      Inscrite au cahier des charges imposé par la SNCF, Alstom prévoit de répondre à l’exigence de réduction des coûts d’exploitation en livrant un nouveau TGV 25 % moins gourmand en électricité que la précédente version. Les prochaines rames, outre une aérodynamique plus performante, seront équipées de moteurs issus de la technologie éprouvée sur l’automotrice AGV, un train vendu ces dernières années en Italie. Les moteurs à aimants permanents de l’AGV couplés à un système de récupération d’énergie au freinage, ont déjà permis de gagner 70 tonnes par rapport au poids des motrices du TGV de quatrième génération et de réduire la consommation d’énergie de 15 %.
       
      250 passagers en plus par rame
      Grâce à une probable formule duplex qui reste à valider définitivement, le TGV embarquera 750 passagers par rame, soit 250 de plus que la version actuelle. Cette augmentation de la capacité de transport des trains de 40 % doit contribuer à améliorer la rentabilité du train à grande vitesse face à la concurrence de l’aérien low-cost. La SNCF espère ainsi obtenir une réduction de 30 % du coût au passager qui ne se traduira pas forcément par une baisse du prix du billet… 
      Source: ladepeche.fr  
    • Par ouaouaron
      11 septembre 2007 - 06h24
      La Presse
      Laurier Cloutier
       
      Un nouveau quartier vert de 1800 copropriétés et maisons de ville - d'une valeur de 600 M$ - sera bientôt érigé à L'Île-des-Soeurs, malgré un marché immobilier pourtant plus lent.
       
      Avec son Quartier sur le fleuve, la Corporation Proment va réaliser à L'Île-des-Soeurs un projet au moins deux fois plus important que ses précédents, soit sur un terrain d'un million de pieds carrés, et dont la conception sera très différente des autres.
       
      On trouve peu de projets de ce type au Canada. «C'est très difficile de se comparer», a déclaré à La Presse Affaires le président de Proment, Samuel Gewurz.
       
      Proment a conçu le Quartier sur le fleuve comme un village urbain. Il y aura non seulement des habitations, mais aussi des magasins et des restaurants, à proximité d'immeubles de bureaux, expliquent Sam Gewurz et Louis-Joseph Papineau, vice-président au développement et à la construction chez Proment.
       
      Le promoteur va en effet construire le Quartier sur le fleuve près du nouveau campus-siège social de trois immeubles de Bell Canada, qui monte rapidement pour accueillir ses premiers 3000 employés sur la pointe nord-est de L'Île-des-Soeurs, près du pont Champlain.
       
      De plus, Proment vient d'obtenir la confirmation de l'inscription du Quartier sur le fleuve sur la liste des rares projets «LEED ND» (Leadership in Energy & Environmental Design-Neighbourhood Development), souligne le président.
       
      Le Conseil du bâtiment durable du Canada ne compte que 24 projets verts de ce type au pays, dont cinq au Québec. Mais cette certification LEED ND deviendrait standard pour les immeubles et les quartiers écologiquement responsables.
       
      Un immeuble LEED doit respecter toute une série de critères dans cinq catégories, dont l'aménagement écologique du terrain, le rendement énergétique, la gestion efficace de l'eau, l'utilisation de matériaux sains, la récupération des déchets de construction et la qualité de l'aménagement intérieur.
       
      D'ici trois mois, Sam Gewurz doit présenter en détail son projet, qui pourrait comprendre des lofts et logements locatifs, et le lancer le printemps prochain.
       
      D'ici là, Proment multiplie ses recherches et consultations, car le Quartier sur le fleuve est «trop gros pour se tromper», dit Louis Papineau. Ce n'est d'ailleurs pas l'habitude de Proment, qui doit souvent devancer ses projets annoncés, pour répondre à la demande.
       
      On doit pouvoir se déplacer partout à pied dans ce village urbain, pour augmenter la qualité de vie. Et tout doit être planifié, y compris l'ambiance, souligne Louis Papineau, autant pour respecter les critères LEED que ceux d'un quartier convivial.
       
      «C'est excitant. Personne n'a réalisé un tel projet dans le passé», dit-il.
       
      Gros projet
       
      C'est le plus gros projet de Proment jusqu'ici, confirme par ailleurs Louis Papineau.
       
      Le Sommet sur le fleuve, deux fois plus petit, a été le plus important complexe résidentiel antérieur de Proment: dans quatre tours, il comprenait pourtant 680 condos d'une valeur de 300 millions de dollars.
       
      La hauteur maximale des immeubles du Quartier sur le fleuve se limitera par contre à six étages et le projet sera réalisé en plusieurs phases, au rythme de la demande du marché.
       
      Les acheteurs n'ont pas manqué jusqu'ici pour Proment. Malgré le ralentissement du marché, le promoteur vient d'ailleurs de devancer de six mois le lancement de la phase deux du Vistal, une tour à haut rendement énergétique de 160 condos de luxe dont la mise en vente vient de commencer à L'Île-des-Soeurs.
       
      La première phase du Vistal, d'une taille identique, s'est envolée plus rapidement que prévu.
       
      La construction commencera donc le mois prochain, pour la livraison des 160 premières unités aux acheteurs dès septembre 2008 et de la deuxième phase, un an plus tard. Au total, les deux tours du Vistal nécessitent des investissements de 160 millions.
       
      Proment s'attend à décrocher la première certification LEED pour une tour d'habitations du Québec, avec sa première phase du Vistal. Un immeuble de ce type doit permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40%, selon Louis Papineau.
       
      Proment a construit de nombreuses habitations de luxe à L'Île-des-Soeurs depuis 40 ans, dont les Verrières sur le fleuve, le Club Marin, les Jardins des Vosges et le Domaine de la Forêt.
    • Par Francico
      EvoloX—Waterfront condos
    • Par ProposMontréal
      Webcam: http://www.nouveauchamplain.ca/chantier/chantier-en-direct/
       
      Discussion portant sur le nouveau Pont Champlain.
    • Par Habsfan
      je regardais un film hier soir, et il y avait une image des ponts de New-york. J'airemarqué qu'ils étaient prèsque tous illuminé la nuit.
       
      Pendant ce temps à Montréal, nous avons un superbe Pont qui date du début du dernier siècle, et on ne le mets pas en évidence! C'Est quoi la joke?
       
      Dans un ville ou nous recherchons des symboles, pourquoi ne pas dépenser quelque dollars de plus pour bien illuminer la structure complète du Pont Jacques-Cartier.
       
      J'ai de la misère à croire qu'il n'y a personne à l'hôtel de Ville qui a pensé à ceci?!?! Si c'est le cas, ils devraient tous être remercié!
       
      Twitter #illuminationMTL Search Twitter - #illuminationMTL