mtlurb

Marché d'édifices à bureaux de Montréal : actualités

Recommended Posts

Montréal se situe encore au coeur du radar

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Mai 2018

 

512833495044cfef48b1c3c47a86228d.jpg

38650318c9e44ec67b0c7472dcc67eac.jpg

La conjoncture économique favorable et le coût de la vie abordable expliquent entre autres la prospérité de Montréal et ajoutent à son attrait auprès des locataires et des investisseurs. Photo : 123RF

C'est une vive effervescence qui s'est emparée du marché immobilier des espaces de bureaux depuis quelques années. À Montréal, et dans une moindre mesure à Gatineau et à Québec, les nouvelles constructions et les reconversions se multiplient. Pour les locataires, les locateurs et les investisseurs, quels sont les secteurs à surveiller? Lesquels sont à éviter? Et que faire pour s'adapter aux tendances et se réinventer? Les Affaires vous offre les réponses.

 

Le marché montréalais des locaux à bureaux poursuit sur sa lancée. Après les tours Manuvie, Deloitte et Aimia, voilà que de nouveaux projets, comme la nouvelle maison de Radio-Canada ou le nouveau siège social de la Banque Nationale sont en chantier ou sur le point de l'être. Mais cette croissance est-elle soutenable ? Quels secteurs profitent de ces grues qui percent le ciel de la métropole ?

 

« La croissance que l'on observe est soutenable, affirme de but en blanc Andrew Maravita, directeur général de la firme de services-conseils en immobilier Colliers au Québec. Je pense que cette lancée va durer au moins cinq ans. Montréal est vraiment sur le radar des investisseurs partout au Canada. Les fondamentaux de l'économie sont très bons, et les travaux d'infrastructures, couplés à la création du réseau électrique métropolitain (REM), participent à cette lancée. »

 

Ce sont 1,7 million de pieds carrés, selon la firme Avison Young, et 1,93 million de pieds carrés, selon la firme CBRE, qui ont été absorbés en ce qui concerne les locaux à bureaux dans le grand Montréal en 2017 seulement. En 2016, l'absorption n'a été que d'environ 200 000 pieds carrés. Autant dire que 2017 s'est avérée exceptionnelle. Cette année promet d'être excellente aussi, avec une absorption positive prévue de 880 000 pieds carrés et un taux d'inoccupation en baisse de 12,8 % à 12,5 % selon la firme de services-conseils en immobilier CBRE. Mais seuls quelques secteurs raflent la mise.

 

Les secteurs qui gagnent

 

Ce sont surtout le centre-ville, le « coeur de l'île », comme le Mile-End et le Mile-Ex, et la Rive-Sud qui profitent de la croissance actuelle. « Les locaux de qualité au centre-ville trouvent preneurs facilement, remarque Laurent Benarrous, associé chez Avison Young, une autre firme de services-conseils en immobilier. »

 

Quant au coeur de l'île, où se trouvent notamment les bureaux d'Ubisoft, il profite de la poussée de croissance des industries du jeu vidéo, de l'intelligence artificielle et des technologies en général. Si le taux d'inoccupation n'est pas si faible que ça, « c'est trompeur, croit M. Benarrous. C'est qu'il y a un approvisionnement constant en nouveaux locaux depuis une décennie. Il y a eu beaucoup de reconversion de locaux et il reste sans doute deux ou trois millions de pieds carrés à aller chercher ».

 

Enfin, le marché de la Rive-Sud, notamment le secteur qui gravite autour du Dix30, se porte « très bien, observe M. Maravita. Le projet Solar Uniquartier, par exemple, est énorme. Ce sont près d'un million de nouveaux pieds carrés d'espace commercial qui vont s'ajouter. Je crois que ce projet créera une concurrence avec le centre-ville, parce que plusieurs entreprises vont vouloir s'y installer. »

 

 

 

 

 

Les secteurs qui perdent

 

Entre-temps, le portrait est beaucoup plus sombre dans l'Ouest-de-l'Île et sur la Rive-Nord, Laval y compris. « Ce sont surtout les marchés périphériques qui se portent moins bien », affirme M. Benarrous. « Même s'il y a une amélioration depuis le troisième trimestre de 2016, le taux d'inoccupation est élevé du côté de l'Ouest-De-L'Île et de Laval. »

 

Selon Avi Krispine, vice-président exécutif et directeur général de CBRE au Québec, « on pensait, il y a trois ans, que les gens allaient quitter le centre-ville et que ça pourrait profiter à la périphérie. Ce n'est pas du tout le cas. Au contraire, le centre-ville attire la main-d'oeuvre. Est-ce que la situation va changer à cause de la mise en service du REM ? Ça reste à voir ».

 

Selon les données de Colliers, les banlieues de Montréal ont affiché une absorption négative au troisième trimestre de 2017, de 188 421 pieds carrés. Les taux de disponibilité et d'inoccupation ont aussi augmenté depuis le début de 2017. Quant aux loyers nets pondérés, ils ont diminué de 0,61 $ pour s'établir à 13,76 $.

 

Gatineau et Québec

 

Quant à la ville de Québec, « nos experts locaux nous disent qu'elle est en santé, remarque M. Krispine, mais c'est loin d'être Montréal. Il n'y a pas beaucoup de nouveaux projets, mais il reste de la place pour des projets spéculatifs. Ce qui n'était pas le cas il y a trois ou cinq ans. »

 

Il y a aussi un manque d'immeubles haut de gamme, croit Annie Labbé, première vice-présidente immobilier chez PwC. « Ce qui nous empêche de vivre ce que Montréal vit, comme l'arrivée de sièges sociaux importants. »

 

Pour ce qui est de Gatineau, « on est encore souvent dans le bureau occupé par le gouvernement, mais c'est mieux rempli qu'à Québec, explique Mme Labbé. Beaucoup de locaux sont désuets, mais bien occupés. On ne pense pas encore à les reconvertir. Ce qui manque, toutefois, ce sont de petits locaux à louer. »

https://www.lesaffaires.com/dossier/vive-effervescence-dans-l-immobilier-commercial/montreal-se-situe-encore-au-coeur-du-radar/602528

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des nouvelles comme celle-ci on en aurait demander tellement il y a quelques années seulement. Mais maintenant, c'est comme normal, autant dans l'Immobilier résidentiel, l'immobilier de luxe et maintenant l'immobilier commercial. Il faut donc en conclure que nous sommes dans une époque charnière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Le 2018-05-10 à 12:59, Rocco a dit :

Dommage, les gens du petit peuple trouvent que ça va mal et vont changer de gouvernement.. Ah l'ironie!

 

Le 2018-05-10 à 20:16, p_xavier a dit :

Je préfère la plèbe comme expression, ça ré-affirme l'ignorance crasse du petit-peuple. Désolé mais c'est ça la réalité. Une chance que Célibataires et nus n'est plus, ça donne un espoir additionnel...

Quand les gens paient leurs taxes et leurs impôts, qu'ils consomment en faisant tourner l'économie, il n'y a pas de petit peuple. Cependant si vous chercher le petit peuple allez voir plutôt du côté de ceux qui se disent honorables, tout en faisant de l'évasion fiscale, en cachant des fortunes dans des paradis fiscaux, ils sont là les gens méprisables.

Vox populi, vox dei. La démocratie (même si elle n'est pas parfaite) est le seul système qui garantit que l'on pourra choisir nos gouvernements. Pour cela il faut que tout le monde participe. Une personne un vote, tout en gardant en tête que l'alternance du pouvoir et l'opposition font partie du système et qu'elles sont indispensables pour l'équilibre des forces.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La compagnie Spaces prévoient ouvrir 5 espaces de co-working à Montréal!

https://renx.ca/spaces-opening-first-co-working-space-montreal/

 

Spaces opens first of five planned Montreal locations

Steve McLean | Property Biz Canada | 2018-05-17
 

Creative workspace company Spaces has big plans for Montreal, beginning with the May 22 opening of its 30,000-square-foot location in Mile End.

Spaces Mile End will be the creative workspace company's first of five planned sites in Montreal.

Spaces Mile End will be the creative workspace company’s first of five planned sites in Montreal. (Image courtesy Spaces)

“The Mile End area has been growing exponentially over the past five years,” said Spaces executive vice-president Wayne Berger, noting the neighbourhood is vibrant both day and night due to its cafes and restaurants. “The area has become the destination for technology and emerging businesses.”

Spaces will have the seventh floor of the Allied Properties REIT (AP-UN-T)-owned, loft-style building at 5455 De Gaspé Ave., where video game publisher Ubisoft is the largest tenant. Berger said Spaces would like to work with Ubisoft if it develops a need for further space in the 12-storey, 492,590-square-foot former textile factory built in 1973. The building has 150 underground parking spaces. 

Spaces will feature collaborative areas, team rooms, co-working space, fully equipped meeting rooms, private offices and a café serving beverages, breakfast and lunch items. It can accommodate 300 people and will host networking, business and educational events for both members and the general public.

Five Spaces planned for Montreal

While Berger said he couldn’t disclose further details, there are plans to open five Spaces locations offering 250,000 square feet of creative workspace in the Greater Montreal Area within the next two years.

“We are looking at continuing to grow in the traditional core of Montreal, as well as the suburbs, and in new and emerging markets like Griffintown, Little Burgundy and other areas.”

Berger called the Montreal co-working market “robust and competitive,” with international players including WeWork and Breather, as well as smaller, local companies including Fabrik8, La Gare, Temps Libre and Crew Collective & Café,

Berger said there’s approximately 450,000 square feet of co-working space in the City of Montreal and an additional 150,000 square feet in the Greater Montreal Area. Spaces and sister company Regus operate about 200,000 square feet in the core and another 100,000 when the Greater Montreal Area is included, according to Berger.

Spaces and Aire Commune

Spaces has teamed up with Aire Commune, Canada’s first outdoor co-working space provider, which launched last year at 5705 De Gaspé Ave. in Mile End.

“They built and designed an outdoor co-working facility that provides an open-air environment for startups, entrepreneurs and freelancers to come and work,” said Berger.

While the free service operated for a month last summer, this year it opens today (May 17) and will continue until mid-September. It’s anticipated that 50,000 people will work there as well as attend conferences, festive evenings and other activities over those four months. Spaces will allow Aire Commune members to use its Mile End facility for free on rainy days.

“We’re very excited about it because we believe our values are very much aligned with each other,” said Berger, who added that Spaces would like to extend its partnership with Aire Commune if it expands.

Other Spaces locations in Canada

Spaces has 92 locations in 25 countries around the world and is looking to aggressively grow the brand in Canada. It opened its first facility at 180 John St. in downtown Toronto last November and will launch another one at 99 Yorkville Ave. on Aug. 20.

Spaces will open its first Vancouver location on July 17 at 151 W. Hastings St. in Gastown. It will be followed by facilities in the historic five-storey Tom Lee Music Building on Granville Street and in Mount Pleasant in Great Northern Way Campus in November.

Meanwhile, the parent company for Spaces and Regus, United Kingdom-based International Workplace Group, saw its stock price jump by 20 per cent on Monday after receiving takeover approaches last week from Starwood Capital Group, TDR Capital and Lone Star.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par denpanosekai
      3-Million Square Foot Mega-Mall Planned for Montreal
       
      ---
       
      New mega mall to come to TMR
      Developer Carbonleo, which built Dix30, wants to build shopping centre in Montreal where A15 meets Highway 40
       
      ---
       
      Un nouveau district commercial à venir dans Ville-Mont-Royal
       
       
      [MAPS]https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m14!1m12!1m3!1d5593.100271650298!2d-73.66432018124326!3d45.49900311835393!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!5e0!3m2!1sen!2sca!4v1422975454113[/MAPS]
    • Par IluvMTL
      Stationnement
      Je propose ce fil pour les informations, discussions générales et actualités qui entourent la question du stationnement.
    • Par Habsfan
      je regardais un film hier soir, et il y avait une image des ponts de New-york. J'airemarqué qu'ils étaient prèsque tous illuminé la nuit.
       
      Pendant ce temps à Montréal, nous avons un superbe Pont qui date du début du dernier siècle, et on ne le mets pas en évidence! C'Est quoi la joke?
       
      Dans un ville ou nous recherchons des symboles, pourquoi ne pas dépenser quelque dollars de plus pour bien illuminer la structure complète du Pont Jacques-Cartier.
       
      J'ai de la misère à croire qu'il n'y a personne à l'hôtel de Ville qui a pensé à ceci?!?! Si c'est le cas, ils devraient tous être remercié!
       
      Twitter #illuminationMTL Search Twitter - #illuminationMTL
       
       

    • Par nephersir7
      1245 Sherbrooke Ouest  
      https://manuliferealestate.com/fr/property-search/property/1245-sherbrooke-st-west