IluvMTL

Ville-Marie_Terrains vacants ou non-bâtis ayant un potentiel de développement

Recommended Posts

Pinned posts

Terrains à potentiel de développement

Entre 2012 et 2017, plus de 200 projets immobiliers comptabilisant près de 10 000 unités résidentielles ont vu le jour au centre-ville, et plusieurs développements ont permis de combler les terrains vacants ou de stationnement, comme par exemple le projet L’Avenue dans le Quartier des gares, le CLSC des Faubourgs dans le Quartier des spectacles et le Marriott Courtyard sur le boulevard René-Lévesque Ouest. Plusieurs projets sont actuellement en chantier et d’autres permettront de combler prochainement des terrains vacants.

Dans le but de continuer à encourager la création de nouveaux projets immobiliers et de soutenir cet élan sans précédent en lien avec les objectifs de la Stratégie centre-ville, l’arrondissement a élaboré un répertoire dressant l’inventaire de quelque 100 terrains vacants ou non-bâtis ayant un potentiel de développement sur le territoire de l’arrondissement (hormis les terrains appartenant aux divers paliers gouvernementaux). Il s’adresse notamment aux professionnels en immobilier qui souhaitent proposer un projet de développement pour le centre-ville de Montréal. → Consultez l'inventaire des terrains à potentiel de développement.

L'inventaire est également disponible sur notre carte interactive.

Vous avez un projet?

Les terrains présentés dans l’inventaire constituent un potentiel de développement urbain. Il présente entre autres :

- la superficie des terrains;
- les caractéristiques réglementaires, comme par exemple la hauteur maximale permise;
- plusieurs photo des terrains;
- une carte de localisation selon les districts de Ville-Marie.

Le développement de ces terrains constitue une belle occasion de contribuer, en partenariat avec l’arrondissement, à mettre en valeur le centre-ville de Montréal pour en faire un lieu toujours plus convivial et animé.

 

Mise en valeur des bâtiments

Réhabilitation des bâtiments vacants

Afin d’encourager la réhabilitation des bâtiments vacants et de mettre en valeur le centre-ville de Montréal, l’arrondissement produit depuis 2012 un inventaire public et gratuit qui permet d’avoir accès à une liste des bâtiments vacants. En 2012, on dénombrait une soixantaine de ces bâtiments dans Ville-Marie. Aujourd'hui, une quarantaine sont vacants et une dizaine font l'objet d'un projet en vue de leur réhabilitation.  Consultez l'inventaire des bâtiments vacants 2016.

Vous souhaitez investir?

Ces bâtiments constituent un excellent potentiel de développement urbain. Ce document présente entre autres :

la valeur des bâtiments et de leurs terrains;
la grille de zonage simplifiée;
une photo des propriétés vacantes;
une description des lieux avoisinants;
une carte de localisation de tous les bâtiments vacants du centre-ville.

Aide financière

En complémentarité avec cette démarche, plusieurs outils tels que le Règlement sur l’entretien des bâtiments et le Programme de subvention à la rénovation sont accessibles et permettent d’accompagner les propriétaires dans le processus de réhabilitation des propriétés vacantes.

pobtrans.gif

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,142429880&_dad=portal&_schema=PORTAL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un peu bizarre ce texte... c'est comme si la ville avait un inventaire de terrains qu'elle voudrait vendre... mais tous ces terrains appartiennent à des particuliers et ne sont pas nécessairement à vendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plusieurs arrondissements font cet exercice. Ça peut simplifier le processus entre un proprio qui a un terrain abandonné et quelqu'un qui cherche à développer un terrain. Ou on peut le voir comme une liste de la honte, pour les gens laissant pourrir un terrain ou un édifice en ville :P.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2018-07-10 à 18:30, franktko a dit :

C'est un peu bizarre ce texte... c'est comme si la ville avait un inventaire de terrains qu'elle voudrait vendre... mais tous ces terrains appartiennent à des particuliers et ne sont pas nécessairement à vendre.

 

Le 2018-07-10 à 18:51, vincethewipet a dit :

Plusieurs arrondissements font cet exercice. Ça peut simplifier le processus entre un proprio qui a un terrain abandonné et quelqu'un qui cherche à développer un terrain. Ou on peut le voir comme une liste de la honte, pour les gens laissant pourrir un terrain ou un édifice en ville :P.

Peut-être pas si bizarre après tout.  Pas essentiellement différent de l'agent immobilier qui s'enquiert auprès de toi pour savoir si ta maison ne serait pas à vendre «éventuellement» par hasard, si le prix offert était bon.  L'agent y trouverait son compte.  La ville aussi, dans le contexte de son initiative.  Les deux jouent un rôle d'entremetteur, mais pas dans un sens péjoratif. 

Dans le commerce, eBay, Amazon, Alibaba sont des entremetteurs, un rôle dont a découvert qu'il n'est pas si anodin qu'il pouvait paraître à l'origine.  Certes, il y a une différence avec les deux cas ci-dessus: la ville et l'agent immobilier ne savent pas si le propriétaire (détenteur de la maison/du terrain) sont intéressés à vendre, tandis que les détenteurs/producteurs de biens qui s'affichent sur eBay, Amazon ou Alibaba veulent définitivement vendre, mais ils ne peuvent pas efficacement par leurs propres moyens rejoindre les acheteurs potentiels.

Le commerce, c'est aussi une affaire d'information, et pas seulement une affaire de bon produit à bon prix.  C'est pourquoi je trouve que l'initiative de la ville est excellente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      Association des groupes de ressources techniques du Québec - AGRTQ 1 septembre 2017 ·  Un nouveau projet d'habitation communautaire, la Maison Tapajeurs, s'en vient! Le projet permettra d'offrir un toit à des personnes en processus de réinsertion sociale et accuillera également les nouveaux bureaux de l'organisme Spectre de rue inc.
      La réalisation de ce projet est possible notamment grâce à la participation du Fonds d'acquisition québécois et du GRT Atelier Habitation Montréal Inc.
      #Onenabesoin #IciOnOuvreDesPortes
       
      Désolé, je ne peux pas trouver la version française de ce communique
      https://www.newswire.ca/fr/news-releases/15-million-for-social-and-community-housing-fonds-immobilier-de-solidarite-ftq-strengthens-its-partnership-with-agrtq-516619301.html
      Maison TAPAJEURS, a new community housing project for youth reintegration into the workforce
      Thanks to a loan from the new Fonds d'acquisition Québécois, the NPO Spectre de rue are poised to purchase the building at 803-807 Ontario Street East,  at the intersection of Saint-Hubert Street in Montréal. The property will be converted into 22 rooms with services and common areas and will be reserved for young people between the age of 18 and 30 in the process of reintegrating into the workforce. The conversion will require the addition of a third floor, while the ground floor will retain its commercial vocation, housing the offices of Spectre de rue and the coopérative Le Milieu. The project falls under the ACCÈSLOGIS program administered by Société d'habitation du Québec.
      Called Maison TAPAJEURS, the project will rely on the technical know-how of Groupe de ressources techniques Atelier habitation Montréal, an organization that has so far renovated and built 187 properties slated for community housing. The Ville-Marie borough will also provide support, as will architect Ron Rayside, whose expertise is well known in this field. "We are very lucky to be able to count on various sources of funding for such projects. The future tenants of Maison TAPAJEURS will be selected from among the participants in the TAPAJ pre-employment program, whose goal is to help improve the living conditions of vulnerable persons by finding them paid work and providing psychosocial support," said Gilles Beauregard, the general manager of  Spectre de rue, the organization behind the Maison TAPAJEURS project.
       

    • Par Thomas1702
      Coin Ontario/Visitation

      Cette semaine il y avait de l'activité sur le terrain au sud-est du coin Ontario / Visitation.Est-ce que quelqu'un est au courant ?
    • Par IluvMTL
      1414, rue Drummond

      Heard that the medical professionals in the Drummond Medical Building have been asked to leave.
      It is next to the Mount Stephen and across from the YMCA.
      Word is that the building will be converted into residences.
    • Par UrbMtl
      1200 Mcgill College

       
      Pas d'infos sur de possibles travaux, mais un rendu sur le site de Busac. 
      Rafraîchissement du mur rideau. En comparaison :