Recommended Posts

10 décembre 2013

 

Merci à MTLskyline pour cette découverte :

 

I wonder if there are plans underway to convert Viger Station into office space? I noticed it is listed on AltusInSite, and a small render is provided.

http://forum.skyscraperpage.com/showthread.php?t=146803&page=120

 

51en0i.jpg

 

700 Saint-Antoine Street East, Montreal, Québec

Direct Available Verification Date: Nov 19, 2013

 

 

Leasing Contact

Michael Merten, 514-996-6699

Georges Renaud, 514-315-1924

 

Leasing District Downtown-East

Building Name 700 Saint-Antoine Street East

Office Class A

Total Office Area 82,431 sq. ft.

Number of Floors 6

Typical Floor 15,000 sq. ft.

Year Built 2014

Construction Status Under Construction

Parking Ratio (1 per) nd

Number of Parking Stalls nd

Direct Available Rate 100.0 %

Direct Available Area 82,431 sq. ft.

Sublet Available Area 0 sq. ft.

Total Available Area 82,431 sq. ft.

Largest Contiguous Available 82,431 sq. ft.

 

http://tinyurl.com/p7tcxud

Modifié par SkahHigh

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Viger Project

Montreal, Quebec, Canada

 

Step 1: 2008

Step 2: 2010

 

Viger will be a 19-story, 828,000 square foot mixed-use project consisting of a 225,000 square foot hotel, 185,000 square foot of retail space, 385,000 square foot of residential space with parking for 1,400. The hotel portion includes the redevelopment of a 150,000 square foot historic chateau-style hotel.

 

Viger%20Aerial_lres_web.jpg

 

Viger%20Exterior%202_lres_web.jpg

 

Viger%20Exterior_lres_web.jpg

 

SUMMARY

 

Address

710 Rue Saint-antoine E

Montreal, Quebec, Canada

 

Location

Located in Montreal, Quebec Canada

 

Hines' Role

Development Manager

 

Net Rentable Area

Hotel:

225,000 sq. ft.

(20,902 sq. meters)

 

Residential:

385,000 sq. ft.

(35,766 sq. meters)

 

Retail space:

185,000 sq. ft.

(17,186 sq. meters)

 

The renaissance of Viger Square

07_04_12_pOBrien.jpg Phil O'Brien Senior advisor

Telemedia DevelopmentI Inc. Mr. Philip O'Brien will be conducting a presentation about the Viger site on the eastern edge of Old Montreal. He will discuss the history of the site: the building of a grand hotel and railway station in what was then the central core of Montreal, its prominence as a prestigious address for business elites, and its cultural significance for the city of Montreal. The context of its decline during the 20th century will be outlined: from the changing economic conditions in the 1930s and its demise to its current state in the urban environment, resulting from the expansion of the railway yards, the digging of the open trench of the Ville-Marie expressway, and the demolition of a vast number of houses to make room for the CBC project. He will then highlight the exciting potential for redevelopment in light of changing local economic conditions and redevelopment opportunities for this area of town.

Thursday, April 12, 2007

from 7:30 to 9 a.m.

 

Ritz-Carlton Montreal

1228 Sherbrooke Street W.

chateau_viger.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

PRESS RELEASE

HOMBURG INVEST INC.

MONTREAL JOINT VENTURE

Shares issued: Class A – 60,0 96,499 Class B – 30,872,438

HALIFAX, May 17, 2006/CNW/ - Richard Homburg, Chairman and CEO of Homburg Invest

Inc. (“Homburg Invest” or “the Company”) (TSX: HII.SV.A & HII.MV.B & AEX: HII) is pleased

to announce that Homburg BPF Canada, a joint venture between Homburg Invest Inc. and

Bouwfonds Property Finance of The Netherlands, has entered into an agreement in principle

to develop properties in Montreal, Quebec, Canada with Telemedia Development 1 Inc. of

Montreal.

The partners have entered into an agreement to purchase the former Hotel Viger located on

the eastern edge of Old Montreal situated between the downtown commercial core and the

St. Lawrence River. The site contains in excess of 5 acres and is the location of the former

Hotel Viger a 100 ,000 square foot heritage building originally constructed in 1897 by

Canadian Pacific Railways. The partners plan a multi-use upscale urban development which

will take place over the next few years that will result in an investment of in excess of $300

million.

Quartier Viger, mid-19th century, was the center of town when Montreal shone as the

political and commercial hub of Upper and Lower Canada. The hotel was designed by

American architect Bruce Price whose previous credits included the grand Chateau

Frontenac in Quebec City, the Banff Springs Hotel and Montreal’s stately Windsor Station.

The partners are also looking at certain other opportunities in the City of Montreal.

Homburg Invest, with its head office in Halifax, Nova Scotia, owns and develops a diversified

portfolio of quality real estate including office, retail, industrial and residential apartment and

townhouse properties throughout Canada, the United States and Western Europe.

Bouwfonds Property Finance, with its head office in Hoevelaken, The Netherlands, finances

and participates in real estate project developments in Europe, United States and Canada.

Regarding their activities in Canada, they have recently teamed up with Homburg Invest. The

Viger project will be their first joint project in Canada.

For further information on this matter, please contact Mr. Richard Homburg, Chairman and

CEO at 902-468-3395 or Mr. Michael Arnold, CA, Vice Chairman at 902-566-1153. For

information on Homburg Invest Inc., visit our website at www.homburginvest.com.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De hautes tours près de la gare Viger

 

bilde?Site=CP&Date=20061023&Category=CPACTUALITES&ArtNo=610230752&Ref=AR&Profile=1019&MaxW=700

 

Source : http://www.cyberpresse.ca/article/20...52/0/FRONTPAGE

 

La Presse a appris que les promoteurs qui ont acheté l'édifice patrimonial de la gare Viger à la Ville de Montréal ont l'intention d'ériger de grandes tours de part et d'autre de ce bâtiment situé à l'angle des rues Berri et Saint-Antoine, dans l'arrondissement historique du Vieux-Montréal.

 

Cette gare-hôtel a été construite par le Canadien Pacifique à la fin du XIXe siècle, selon les plans du même architecte qui a dessiné le Château Frontenac à Québec.

 

L'immeuble a été acheté par la Ville en 1950 afin d'y installer une partie de ses bureaux. En mai dernier, la Ville l'a vendu, sans appel d'offres, à Développement Télémédia et ses partenaires.

 

Peu d'informations ont circulé jusqu'à maintenant sur le projet des promoteurs, sinon que l'investissement oscillera autour de 400 millions de dollars. La firme de design GHÀ Shoppingscapes, partenaire du groupe, a cependant affiché une esquisse sur son site Web. Cette esquisse montrait plusieurs tours qui dépassaient de plusieurs étages la vieille gare Viger, classée «immeuble de valeur patrimoniale exceptionnelle».

 

«L'esquisse date de plusieurs mois, a dit Isabelle Verreault, porte-parole des promoteurs. Elle était préliminaire et n'est plus valide: le projet final n'est pas terminé. Je ne peux pas vous dire combien d'étages auront les nouveaux bâtiments. Tout ça est en discussion.» Deux heures après cette entrevue, mercredi après-midi, l'esquisse a été retirée du site Web.

 

Toutefois, d'autres informations obtenues par La Presse confirment que le projet est très ambitieux. Il comporte deux tours de 19 étages hautes de 57 mètres, une tour de 11 étages et trois bâtiments dont la hauteur varie entre cinq et huit étages. Il comprend un centre commercial réparti sur quatre étages, un hôtel et des résidences, pour un total de 828 000 pieds carrés.

 

Mme Verreault a dit que ces informations aussi étaient périmées. Elle a répété que rien n'était final. Néanmoins, plusieurs personnes ont vu des esquisses ou des plans montrant de hautes tours près de la gare Viger. Une partie d'entre elles se trouvent à l'est de la rue Saint-Hubert, mais d'autres se situent dans l'arrondissement historique: le plan devra être approuvé par le ministre de la Culture.

 

Le projet a été discuté au cours d'une rencontre privée le 11 octobre entre les promoteurs, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, et le maire de l'arrondissement de Ville-Marie, Benoit Labonté. La rencontre était organisée par les deux principaux représentants des promoteurs, Philip O'Brien et Cameron Charlebois, qui connaissent bien les maires et qui contribuent à la caisse électorale de leur parti, l'Union des citoyens de l'île de Montréal.

 

M. Charlebois a été directeur général adjoint à la Ville de Montréal, dans l'administration de M. Tremblay, poste qu'il a quitté en 2003. Il est ensuite devenu représentant de Développement Télémédia, une firme qui appartient à Philippe De Gaspé Beaubien. En décembre dernier, le maire Benoit Labonté l'a nommé au comité consultatif de l'urbanisme (CCU) de l'arrondissement de Ville-Marie, même s'il représentait le principal projet immobilier privé du quartier.

 

Dans un document sur le rôle et le fonctionnement des CCU, le ministère des Affaires municipales faisait pourtant cette mise en garde: «Pour éviter que surviennent des conflits d'intérêts au sein du comité consultatif d'urbanisme, il importe au départ de sélectionner des membres dont les intérêts personnels n'enfreignent pas l'objectivité de ce comité.»

 

Interrogée sur la nomination de M. Charlebois, la présidente du CCU, Catherine Sévigny, a déclaré qu'il venait de lui annoncer sa démission du comité. Elle attendait une lettre officielle. «Le projet de la gare Viger n'a pas été présenté au CCU, a-t-elle ajouté. Même s'il l'avait été, cela n'aurait pas posé de problème: M. Charlebois se serait retiré des discussions.»

 

La Ville de Montréal a vendu l'édifice Viger à Télémédia et ses partenaires (unis dans la compagnie 4348931 Canada inc.) pour 9 millions, alors que l'évaluation municipale était de 14,7 millions. À la mi-septembre, la compagnie à numéro a pris une hypothèque de 14 millions.

 

Richard Caron, porte-parole du comité exécutif de la Ville, a dit que la valeur marchande avait été établie à 9 millions, compte tenu des millions de dollars requis pour la rénovation. Pourquoi ne pas avoir lancé d'appel d'offres, une procédure pourtant suivie pour la vente d'autres immeubles municipaux? «Nous avons considéré que le projet est très intéressant, en raison des importants investissements prévus», a-t-il dit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Site of the former Viger hotel and station - Project proposal submitted to Borough of Ville-Marie

 

MONTREAL, June 4 /CNW Telbec/ - Today, Viger DMC International submitted

a master plan, for study, to the Borough of Ville-Marie for the redevelopment

of the former Viger hotel and station site. The project calls for the

revitalization of two city blocks plus the former hotel and railway station

building located between Berri and Saint-Christophe streets and Saint-Antoine

and Notre-Dame streets. As a part of this proposal, Viger DMC International

has initiated a consultation and discussion process on one of the most

exciting new projects in Montreal.

 

"Our project highlights the tourism, commercial, and residential vocation

of this unique site. Its historical value and exceptional location at the

eastern gateway to Old Montreal will no doubt make it a popular urban

destination. The plan to breathe new life into the former Viger hotel and

station site is an exciting one in many respects, particularly since it

involves a well-recognized Montreal landmark. It is also a key economic lever

for Old Montreal and the city at large," explained Viger DMC International

President and CEO, Mr. Phil O'Brien.

 

Local residents are invited to come and discuss the project with its

developer and urban planning advisors during a three-day open house this June

16, 18, and 19. This will be an opportunity to learn more about the Viger DMC

International proposal.

 

"The proposal we have submitted takes into account the needs that local

residents and others have expressed for locally accessible services and

parking. We want the project to proceed in close cooperation with area

residents. We will keep them regularly informed throughout each stage of

development and hope they will voice their opinions. We think it is very

important to keep the channels of communication and dialogue open and free so

everyone benefits," added Mr. Cameron Charlebois, General Manager of Viger DMC

International.

 

 

The project follows the acquisition in May 2006 of the former Viger hotel

and station building and adjacent land by Viger Limited Partnership, a

consortium of three companies: Homburg Invest Inc. based in Halifax, Telemedia

Entreprises Inc., Montreal, and SNS Property Finance based in Hoevelaken,

Netherlands.

 

Viger DMC International

-----------------------

Viger DMC International is a management company mandated by Viger Limited

Partnership to ensure project development.

 

For further information: Jean-Benoît Houde, CASACOM, (514) 286-2145,

ext. 224, (514) 652-4344

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      Proposition:  
      A feasibility study to consider the addition of a tramway line or bus route on McTavish Street to facilitate access to the Belvedere Kondiaronk/Chalet and other areas up the hill from downtown, especially for seniors and the mobility/physically challenged, but also to serve other users.
      Objective
      Making the Mont-Royal and other points up the hill more accessible 
      As it now stands, as far as reaching the lookout or chalet is concerned, the Peel steps and various inclines encountered are out of the question for many, including families. The closest alternate route by public transit is via Guy, plus 2 buses and a walk. That is not very convenient for many. Another important consideration is that there are no elevators in the Guy metro for people who need them.  The McTavish tramway could let people off in the Allan Memorial Institute parking lot, a few steps from the  Route Olmstead which has a much gentler slope for going the rest of the way to the lookout. If a bus route is the option selected, the service could be seasonal, or only in service on week-ends, holidays and special events. Advantages
      A tramway would be an enticement to visit the mountain, and more often, since it would be much simpler and quicker for tourists and montrealers to reach the lookout. It would also ensure that the chalet be better utilized since it would be so much easier to get to, no matter the season. More concerts and special events could be held there throughout the seasons. Since the McTavish line tramway would run though the McGill Campus, it would also be a N-S shuttle of sorts, getting McGill students and employees between the various campus buildings and the REM/Metro/downtown. This line could also be used for residents in the Square Mille, McGill Ghetto as well people going to games at Molson stadium or the other McGill athletic facilities. Being part of the Fleuve-Montagne makes it an natural draw for tourists and this line is only steps away from the main tourist office on Square Dorchester as well as Sainte-Catherine and may major hotels. People could also transfer to the ave des Pins bus for other points east and west. The line is a short hop from McGill Metro, the REM and Central Station, making it part of the hub. The route could be extended further southward to the Tourist office at Dorchester or  widened to cover a broader area if need be. This line would be an alternative to the bus lines that run north, on Guy and du Parc. Easier public access means fewer private cars and tour busses traveling to the mountain, and fewer vehicles on the road. The Kondiaronk summit on Mont-Royal is a major tourist attraction, Let's facilitate access for all groups.
      McTavish Tramway Route (in orange)

    • Par IluvMTL
      http://plus.lapresse.ca/screens/6ae8dd35-0e0b-48e3-b1cb-dec9a5e92473%7CHFo3prp1wfb0.html
       
      Édition du 8 août 2015,
       
      UNE NOUVELLE BRASSERIE À MONTRÉAL
       
      À titre de président du conseil de Molson Coors, Geoff Molson aura une fin d’année bien remplie alors qu’il confirme que l’entreprise brassicole est à compléter une étude qui déterminera si elle construira une nouvelle usine ou rénovera ses installations de la rue Notre-Dame.
       
      Une chose est certaine : le statu quo n’est plus possible et, selon Geoff Molson, la brasserie bicentenaire devrait normalement déménager dans des installations le plus modernes possible. On parle d’investissements qui pourraient dépasser les 300 millions.
       
      « Il faut moderniser notre production et surtout augmenter notre capacité d’embouteillage. Notre brasserie de Montréal ne peut pas produire de la bière en cannettes, et c’est une tendance lourde du marché que l’on observe aux États-Unis. »
       
      — Geoff Molson
       
      « On pourrait construire une nouvelle usine sur nos terrains à proximité de notre centre de distribution de la rue Dickson et vendre nos installations de la rue Notre-Dame à une tierce partie, à la condition que l’on ouvre le site sur le fleuve.
       
      « Ce serait une façon extraordinaire de faire exploser le Vieux-Port de Montréal et de donner, à partir du pont Jacques-Cartier, une belle vitrine sur le fleuve à la population de Montréal », évoque Geoff Molson.
       
      Chose certaine, il n’est pas question que Molson Coors quitte le site qui a vu naître les activités du groupe il y a 230 ans sans y laisser une marque commémorative indélébile.
       
      « On pourrait y construire une microbrasserie, ce qui laisserait l’empreinte de Molson sur le site et perpétuerait l’activité qu’on y pratique depuis plus de deux siècles », propose le président du conseil de Molson Coors.
       
      On saura au début de 2016 si le conseil d’administration disposera de la proposition et de la vision que vient de partager avec nous son président.
       
      sent via Tapatalk
    • Par IluvMTL
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,79867570&_dad=portal&_schema=PORTAL

      COMITE CONSULTATIF D'URBANISME
      13 septembre 2018
      3001459117 et 3001431020
      4.6.39

      DEMANDE  DE CERTIFICAT  D'AUTORISATION DE  DEMOLITION ET DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUCTION
      639-643,rue Notre-Dame Ouest
      La demande  vise a autoriser Ia demolition du batiment ainsi que Ia construction  d'un  hotel de  5  etages  comprenant   21  chambres   et  un restaurant au rez-de-chaussee.
      Le toil,  les  planchers  ainsi que  toute Ia structure  du batiment  existant seront  demolis.    
      Les fac;ades avant  et  arriere  seront  conservees, mais plus de 40% du volume hors-sol sera demoli, done le projet doit etre traite comme   une   demolition   et  une   nouvelle   
      construction.   II  s'agit   d'un immeuble  de 3 etages hors sol, avec une fac;ade de pierre grise, construit en 1891.  Les 2e et 3e etages ainsi que son couronnement  ant conserve leur integrite.  La vitrine commerciale  du rez-de-chaussee ainsi que Ia fac;ade arriere ant ete largement modifiees.

       
    • Par monctezuma
      400 René-Lévesque Ouest
      (Aucun rendu pour le moment)
       
    • Par IluvMTL
      Radio-Canada vend sa tour au Groupe Mach | Le Devoir
       
      L’avenir de la tour
      Pour sa part, la tour de Radio-Canada a été cédée au Groupe Mach, qui mettra aussi la main sur la section ouest du vaste terrain.
      La société immobilière détenue l’homme d’affaires Vincent Chiara occuperait le quatrième rang des propriétaires d’immeubles commerciaux dans la grande région de Montréal. Avec son associé Jolina Capital inc., l’entreprise est notamment propriétaire de la tour de la Bourse et de la tour CIBC.
      Radio-Canada avait reçu une douzaine d’offres pour l’achat de sa tour, et le diffuseur s’était associé à la firme de courtage immobilier Avison Young et Brookfield Financial pour procéder à l’analyse des offres d’achat. Quatre propositions avaient par la suite été retenues.
      Le Groupe Mach a refusé mercredi de commenter la transaction ou de révéler ses intentions concernant l’avenir de la tour dont il a fait l’acquisition.
       
      ICI Radio-Canada - Communiques - La nouvelle Maison de Radio-Canada
       
      ...
       
      En lien direct avec la Stratégie pour le centre-ville présentée par l’administration Coderre et en vertu de l’accord de développement conclu avec la Ville de Montréal et le règlement d’urbanisme de l’arrondissement, la revitalisation du quadrilatère occupé actuellement par Radio-Canada devrait inclure une mixité d’usages comprenant notamment des logements sociaux et communautaires, des logements abordables et des espaces verts.
       
      La proposition de Groupe Mach prévoit aussi une éventuelle reconnexion de certaines rues, pour favoriser une meilleure intégration avec le reste du quartier. Cette stratégie de développement s’inscrit dans la tendance mondiale de densification des centres urbains à la faveur d’un développement durable.
      LA TOUR ACTUELLE SERA PRÉSERVÉE
      Dans le cadre de ce vaste projet de revitalisation, Groupe Mach prévoit, dans son plan actuel, que la tour de Radio-Canada soit préservée, mais avec une nouvelle vocation.
      Rappelons enfin que ces deux transactions sont sujettes à l’approbation globale du Conseil du Trésor qui est prévue pour le printemps 2017. Selon l’échéancier présenté par le groupe Broccolini, la construction de la nouvelle Maison de Radio-Canada devrait être complétée pour le début de 2020.
      En lien direct avec la Stratégie pour le centre-ville présentée par l’administration Coderre et en vertu de l’accord de développement conclu avec la Ville de Montréal et le règlement d’urbanisme de l’arrondissement, la revitalisation du quadrilatère occupé actuellement par Radio-Canada devrait inclure une mixité d’usages comprenant notamment des logements sociaux et communautaires, des logements abordables et des espaces verts. La proposition de Groupe Mach prévoit aussi une éventuelle reconnexion de certaines rues, pour favoriser une meilleure intégration avec le reste du quartier. Cette stratégie de développement s’inscrit dans la tendance mondiale de densification des centres urbains à la faveur d’un développement durable.
      À propos de Groupe Mach
      Groupe Mach est l’un des principaux acteurs du secteur de l’immobilier québécois et l’un des plus importants propriétaires d’édifices à bureaux de Montréal et de la ville de Québec. Il développe ou redéveloppe des sites et les amène à maturité, en respectant des objectifs pratiques et réalistes en s’associant à des partenaires expérimentés tels que la firme Provencher Roy et le Groupe Montclair. Ces sites deviennent, grâce à une gestion avisée, des générateurs de nouveaux emplois et de services à la collectivité.
      Groupe Mach se distingue par sa vision stratégique, son expertise et son savoir-faire. Sa volonté de concilier les impératifs techniques, économiques, sociaux et environnementaux fait de lui un développeur et un gestionnaire rigoureux, responsable et intègre.
      Depuis bientôt 17 ans, il travaille à la composition d’un portefeuille immobilier prestigieux et bien équilibré couvrant tous les secteurs d’activité. Il regroupe plusieurs fleurons québécois tels que l’édifice Sun Life, la Tour CIBC et la Tour de la Bourse à Montréal. Il détient, à ce jour, 17 millions de pieds carrés.
      Avec plusieurs propriétés certifiées BOMA Best ou LEED, il remplit sa promesse de participer à l’effort collectif pour un développement durable et compte poursuivre dans cette voie en visant les plus hauts standards de l’industrie.