Recommended Posts

I've always had the thought of what would happen if stores didn't close early in Montreal, mainly on the weekends. On one hand, it gives a nice work-life balance, but on the other hand, stores closing at 5 pm in a major city gives it a dead feeling. I've had friends from the states, and also people here who want stores to be opened later on weekends, preferably until 9 pm. 

2. Bars being open till 6 am, with the last call being at 5:30 am. 

The question is

1. In your opinion: would you want retail/store hours extended until 9 pm on weekends, and would you want bars open until 6 am? 

2. Would it benefit the economy, will things stay the same or will it be a boon?

3. Will it have a huge impact on society? or a minimal one?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Montreal now has the power to regulate bar hours. Why don't they use it tonight, rather than closing an hour earlier....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
7 minutes ago, IluvMTL said:

Montreal now has the power to regulate bar hours. Why don't they use it tonight, rather than closing an hour earlier....

I'm hoping the city will do something to extend last call. Even if it's 4-am Monday-Thursday, Friday-Sunday 6-am or something like that. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

In some countries bars close after clients leave, not a set hour. Here they have to close even though the place is packed.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

I think that bars and clubs should be aloud to stay open until 6am, but only on weekends. Public transit is too congested during the week in the morning already, imagine adding the drunk crowd to the mix.

It's a mixed answer for retail hour extensions. A lot of stores will make a lot of money on weekends in a short amount of time, the sense of urgency is good for business. Employees enjoy the work/life balance too. I don't hear a lot of calls from the business community to extend weekdend hours, so it must not be valued that much.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Many cities have no last call, leaving it up to the bar owner to decide the hours. That effectively means that most bars still close relatively early and only a handful will go until very late. 

For instance, in Hong Kong there is no city-wide last call, only conditions placed on a specific liquor licence depending on its location. There are a few 24-hour bars, but the vast majority close between midnight and 2am, with some staying open until 4am or 5am if they play sports or have a party atmosphere. 

So basically, these things can be self-regulating, and in quiet residential areas you can impose some specific restrictions. It makes no sense to have a city-wide last call that is the same in the Latin Quarter or on Crescent Street as it is in Villeray. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      VIA Rail CEO Argues Against High-Speed Rail, Wants Dedicated Montreal-Toronto Passenger Track
       
      http://www.huffingtonpost.ca/2015/11/04/high-speed-rail-canada-via-rail-yves-desjardins-siciliano_n_8473342.html?ncid=fcbklnkcahpmg00000001
       
      sent via Tapatalk
    • Par Habsfan
      je regardais un film hier soir, et il y avait une image des ponts de New-york. J'airemarqué qu'ils étaient prèsque tous illuminé la nuit.
       
      Pendant ce temps à Montréal, nous avons un superbe Pont qui date du début du dernier siècle, et on ne le mets pas en évidence! C'Est quoi la joke?
       
      Dans un ville ou nous recherchons des symboles, pourquoi ne pas dépenser quelque dollars de plus pour bien illuminer la structure complète du Pont Jacques-Cartier.
       
      J'ai de la misère à croire qu'il n'y a personne à l'hôtel de Ville qui a pensé à ceci?!?! Si c'est le cas, ils devraient tous être remercié!
       
      Twitter #illuminationMTL Search Twitter - #illuminationMTL
       
       

    • Par mtlurb
      AMT: Ligne Mascouche
      Discussion sur la ligne Mascouche de l'Agence métropolitaine de transport.
    • Par WestAust
      J’ai appris de source tres bien informée que Montreal aura une nouvelle liaison aerienne vers une ville majeure, je ne peux dire laquelle mais ce n’est pas en asie. Je vous laisse spéculer 
    • Par IluvMTL
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7377,94551572&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=78&sc=5
       
      Coordonnées
       
      Bistro culturel Espace La Fontaine
      3933, avenue du Parc-La Fontaine, Montréal
      514 280-2525
       
       
      Stationnement:
      Sur les rues avoisinantes.
       
      Horaire:
      Les grands parcs sont ouverts au public de 6 h le matin à minuit et de 7 h jusqu'au coucher du soleil dans les parcs-nature. À l'exception des parcs René-Lévesque et des Rapides qui ferment à 23 h. En dehors de ces heures, il est interdit de se trouver dans un grand parc, y compris dans un stationnement. Toutefois, des permissions spéciales peuvent être accordées lors de la tenue d'événements.
       
      Pour s'y rendre
      En voiture
       
      Arriver par la rue Sherbrooke Est, l'avenue Papineau, la rue Rachel ou l'avenue du Parc La Fontaine.
      En transport en commun
       
      Station Mont-Royal - ligne orange Station Sherbrooke - ligne orange
      Autobus 24
      À vélo :
       
      Piste cyclable
      Piste verte au coeur du parc La Fontaine, pistes cyclables sur la rue Rachel et sur la rue Cherrier
       
      Superficie
      34 hectares
       
      Carte de la Parc Lafontaine:
      http://montreal2.qc.ca/rep_parcs/media/documents/application/pdf_doc_carte_ete_lafontaine_id21.pdf
       
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=2497,3090586&_dad=portal&_schema=PORTAL
      Le parc Lafontaine
       
       

      Étang et fontaine du Parc Lafontaine, date inconnue. Centre d'histoire de Montréal.
       
      Depuis sa création, le parc Lafontaine est l'un des parcs montréalais les plus populaires. Inauguré en 1874, en pleine époque victorienne, il s'inscrit dans la phase d'aménagement des grands parcs naturels de la ville, comme le parc du Mont-Royal et l'Ile Sainte-Hélène. Ilot de verdure et de loisirs, ce parc est fortement ancré dans l'âme des habitants du plateau Mont-Royal et est devenu un lieu de rassemblement familial et populaire.
       
      Le parc Lafontaine est situé sur les terrains de l'ancienne ferme Logan. Cette terre, cédée en 1845 au Gouvernement du Canada, sert alors de site militaire. Les soldats de la garnison britannique y logent et s'y entraînent en pleine nature.
       
      À partir de 1874, la ville loue une partie de la ferme Logan pour créer un parc. Les premiers grands travaux d'embellissement et d'aménagement sont entrepris au nouveau parc en 1888. Deux ans plus tard on y déménage les serres du Carré Viger. C'est là que sont produites, jusqu'en 1952, toutes les fleurs qui orneront la ville. En 1900, deux bassins sont creusés au centre du parc. On y rajoute aussi une fontaine illuminée (1929) qui fera l'admiration de tous. Bien que dans les faits, le parc Lafontaine ne soit plus utilisé à des fins militaires depuis 1874, le gouvernement fédéral a conservé jusqu'en 1991 un droit d'utilisation militaire dans la partie est du parc.
       

      Étang et chalet du parc Lafontaine, 1925. Collection privée.
       
      Occupant une place de plus en plus importante dans le coeur de la population canadienne-française, le parc Logan est rebaptisé La Fontaine en hommage au premier ministre francophone du Canada-Uni. Le « baptême » se fera lors de la parade de la Saint-Jean-Baptiste de 1901. Cette appropriation du parc par les résidents de l'est montréalais va se refléter dans son utilisation comme lieu de rassemblement lors des fêtes populaires et par l'érection de différents monuments: Dollard-des-Ormeaux, Sir-Louis-Hippolyte-Lafontaine, et plus récemment Félix-Leclerc et Charles-de-Gaulle. L'écrivain Michel Tremblay évoque fréquemment cette appartenance du parc à la culture canadienne-française de Montréal dans ses chroniques du Plateau Mont-Royal : « Le parc était immense...mais pour « jouer », selon les critères de Marcel, il fallait entrer dans l'aire de verdure qui longeait la rue Calixa-Lavallée... là où se trouvaient tous les jeux, cette partie du parc Lafontaine qu'on appelait aussi « le parc ». Extrait de La grosse femme d'à côté est enceinte, Éditions Leméac, 1986.