Davidbourque

Montréal: trois fois plus de projets de condos en un an

Recommended Posts

 

Citation

 

Le Club de hockey Canadien et ses partenaires... (Photo Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

Le Club de hockey Canadien et ses partenaires Canderel et Cadillac Fairview vont annoncer la semaine prochaine le lancement de la troisième phase de la Tour des Canadiens, dans le voisinage du Centre Bell.

Le Club de hockey Canadien et ses partenaires Canderel et Cadillac Fairview vont annoncer la semaine prochaine le lancement de la troisième phase de la Tour des Canadiens, dans le voisinage du Centre Bell.

La semaine dernière, Broccolini a dévoilé dans les médias les détails du 628 Saint-Jacques, au square Victoria, un projet de 150 millions comprenant 251 unités de condos réparties sur 35 étages.

Cadillac Fairview et Broccolini ne sont pas les seuls promoteurs à lancer de nouveaux projets après une accalmie sur ce front qui a duré deux ans.

Les constructeurs ont en effet pris bonne note que la source de copropriétés invendues s'est presque complètement tarie, comme le démontre une étude récente du Mouvement Desjardins. En 2012, on dénombrait près de 2000 unités invendues au centre-ville. Ce nombre est descendu à moins de 200 en 2017.

 

« Depuis un an, on voit un écoulement de l'inventaire des unités construites et invendues. Ça s'est pas mal tout écoulé », a constaté sur le terrain Maxime Hamel, conseiller aux études de marché au Groupe Altus, une firme-conseil du secteur immobilier.

TROIS FOIS PLUS D'UNITÉS EN UN AN

Le nombre d'unités qui ont fait l'objet d'un lancement depuis le début de l'année a en fait été multiplié par trois en un an. Les promoteurs ont mis en marché 1370 unités au centre-ville au premier semestre 2017, comparativement à 525 unités au premier semestre 2016, d'après les données colligées par Altus.

Cette hausse des unités de condos mises en marché viendra contribuer au raffermissement des unités mises en chantier dans un avenir rapproché.

Pour qu'un projet de condo devienne réalité, il passe à travers quatre étapes : le lancement, la prévente, la construction et la livraison.

Après le boom de la construction de condos au centre-ville en 2014, le nombre de mises en chantier a chuté en 2015 pour ensuite reprendre sa progression en 2016 et en 2017, indiquent les statistiques de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

« Beaucoup d'unités des projets actuels au centre-ville trouvent preneur dès l'étape du lancement, dit M. Hamel. Ces projets ne restent donc pas longtemps à l'étape de la prévente. Ils passent à la phase de construction très rapidement. »

Au deuxième trimestre 2017, environ 85 % des 4000 unités actuellement en construction étaient déjà vendues. Le pourcentage s'établissait à 76 % un an plus tôt pour un volume d'activité de 3150 unités.

Hausse des mises en chantier au Québec en septembre

Le Québec affichera une hausse des mises en chantier en 2017, estime la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), grâce à l'apport des appartements locatifs.

Le rythme annualisé des mises en chantier pour l'ensemble de la province s'est chiffré à 43 736 en septembre, un rythme supérieur à celui de 40 564 enregistré au trimestre précédent. Ce résultat est attribuable au dynamisme du segment des logements collectifs, en particulier les appartements locatifs.

- Avec La Presse canadienne

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Davidbourque a dit :

 

On dirait bien que non!

Une bonne partie de l'article de LaPresse porte sur l'activité au centre-ville; c'est bien, mais j'aurais aussi aimé voir les chiffres correspondant pour le reste de la RMR.  Tout ce qu'on a par ailleurs, ce sont les données pour l'ensemble de la province, toutes catégories confondues, avec une brève note sur l'apport particulier des apartements locatifs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il aurait fallu qu'il donne les chiffres de 2014, la fameuse année boom, pour savoir si on est toujours en boom ou seulement en reprise après une année 2015 décevante...

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, franktko a dit :

Il aurait fallu qu'il donne les chiffres de 2014, la fameuse année boom, pour savoir si on est toujours en boom ou seulement en reprise après une année 2015 décevante...

 

Un très bon point.

On a le boom facile de nos jours!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un rythme annualisé de 43000 mises en chantier pour 2017 et on crie à l'extase.. 30 ans plus tôt en 1987 il y a eu 74000 mises en chantier au Québec pour une population de 2 millions de moins. Bref, on a plus les boom qu'on avait.

Modifié par Rocco

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le point ici n'est pas tant à la grandeur du Québec mais du centre ville. Combien de construction au centre ville en 2017?

 

Sinon les données pour la région Montréal (condos seulement)

2013: 12593

2014: 15995

2015: 16342

2016: 15335

2017 (YTD): 11,422 (13733 à la même date l'an passé)

 

Mais il ne faut pas oublier que 1. Ici on parle de Projets. et que 2. les chiffres concerne la mise en chantier. et que 3. on parle aussi dans l'article du centre ville seulement. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Davidbourque a dit :

Le point ici n'est pas tant à la grandeur du Québec mais du centre ville. Combien de construction au centre ville en 2017?

 

Sinon les données pour la région Montréal (condos seulement)

2013: 12593

2014: 15995

2015: 16342

2016: 15335

2017 (YTD): 11,422 (13733 à la même date l'an passé)

 

Mais il ne faut pas oublier que 1. Ici on parle de Projets. et que 2. les chiffres concerne la mise en chantier. et que 3. on parle aussi dans l'article du centre ville seulement. 

Dans ce cas,  il se pourrait que le phénomène méritant analyses et commentaires serait une attractivité accrue de la zone du centre-ville à titre de lieu d'implantation de résidences, par rapport à des quartiers plus éloignés à Montréal et en banlieue.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Davidbourque a dit :

Le point ici n'est pas tant à la grandeur du Québec mais du centre ville. Combien de construction au centre ville en 2017?

 

Sinon les données pour la région Montréal (condos seulement)

2013: 12593

2014: 15995

2015: 16342

2016: 15335

2017 (YTD): 11,422 (13733 à la même date l'an passé)

 

Mais il ne faut pas oublier que 1. Ici on parle de Projets. et que 2. les chiffres concerne la mise en chantier. et que 3. on parle aussi dans l'article du centre ville seulement. 

Est-ce qu'on parle de condos seulement ?  Et qu'en est-il des projets de locations ?  On sait que depuis quelques années il y a de plus en plus de tours avec appartement en location alors cela peut aussi fausser les données.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, steve_36 a dit :

Est-ce qu'on parle de condos seulement ?  Et qu'en est-il des projets de locations ?  On sait que depuis quelques années il y a de plus en plus de tours avec appartement en location alors cela peut aussi fausser les données.

Très bon point.  Normalement,  les données  sur les mises en chantier d'unités d'habitation  incluent toutes les catégories (incluant les logements locatifs).  Par contre, quand on parle de ventes, je ne vois pas comment on pourrait inclure les logements locatifs.  

La distinction devient d'autant plus cruciale, maintenant que la part du locatif est à nouveau significative.

Plus généralement, je pense que cela serait bien si les analysts+journalistes canadiens spécialisés dans l'immobilier résidentiel accordaient une plus grande attention à l'évolution dans le secteur locatif.  Aux USA, on en parle souvent dans CityLab, un webmag hébergé par The Atlantic.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mes chiffres sont les mises en chantier. C'est ce qui m'intéresse le plus parce que bon. Si on construit une nouvelle tour de logement locatif comme le Marriott, je ne ferai certainement pas la fine bouche en disant ah non, c'est du locatif. 

Mais si je voulais faire un investissement, je regarderais ça de plus près effectivement. Sinon tant mieux s'il y a plus de locatif. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant