fmfranck

Intelligence artificielle: Facebook s'implante à Montréal

Recommended Posts

Citation

Intelligence artificielle: Facebook s'implante à Montréal

Publié le 14/09/2017 à 22:32, mis à jour à 06:47

Fondée par Mark Zuckerberg, Facebook implantera à Montréal un de ses rares laboratoires de recherche en intelligence artificielle. L'annonce doit être confirmée vendredi matin, en présence du premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

L’américaine Facebook annoncera vendredi matin la création à Montréal d’un tout nouveau laboratoire de recherche spécialisé en intelligence artificielle, a appris Les Affaires.

 

Ce laboratoire, le premier de la famille Facebook à voir le jour au Canada, sera dirigé par la québécoise Joëlle Pineau, actuellement professeure à l’Université McGill et co-directrice du Reasoning and Learning Lab, un laboratoire de recherche sur le rayonnement et l’apprentissage.

 

La réputation grandissante de Montréal comme pôle mondial de recherche en intelligence artificielle aurait convaincu les dirigeants de Facebook - après ceux de Google, Microsoft et IBM -  à s’intéresser de plus près à ce que la ville avait à offrir en la matière.

 

Selon nos informations, Montréal deviendra ainsi la quatrième ville de la planète à joindre l’équipe du Facebook Artificial Intelligence Research (FAIR), unique responsable de la recherche en intelligence artificielle au sein de la famille Facebook.

 

Les trois autres centres de recherche du roi des réseaux sociaux sont implantés à Menlo Park, siège de Facebook en Californie, de même qu’à New York et Paris.  Un total d’une centaine de chercheurs compose cette équipe internationale, à laquelle doit se joindre celle du futur laboratoire Facebook de Montréal.

 

Composée pour l’heure d’une dizaine de chercheurs, on s’attend à ce que l’équipe montréalaise de Facebook double rapidement pour atteindre une vingtaine de scientifiques d’ici la fin de 2018.

 

Déjà, Facebook aurait recruté Pascal Vincent, un jeune chercheur en intelligence artificielle parmi les plus en vue de l’Université de Montréal. Avec le chercheur montréalais Yoshua Bengio, une sommité mondiale dans le domaine, il aurait aussi cofondé l'Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal, mieux connu sous l'acronyme MILA, pour Montreal Institute for learning Algorithms (MILA).

 

La rumeur, qui circulait depuis quelques temps, devrait faire l’objet d’une conférence vendredi matin, rue McTavish à Montréal, en présence des représentants politiques de tous les paliers de gouvernement, allant du maire de la métropole, Denis Coderre, au premier ministre canadien, Justin Trudeau.

 

Selon les informations que nous avons pu recueillir, le laboratoire de Montréal regroupera des chercheurs et ingénieurs spécialisés dans l’apprentissage automatique (machine learning). Mais il est aussi prévu que l’équipe montréalaise soit appelée à se pencher sur des problèmes touchant l’apprentissage par renforcement (reinforcement learning) et le systèmes de dialogue (dialog systems).

 

Le chef de la technologie de Facebook, Mike Schroepfer, ainsi que le directeur de la recherche en intelligence artificielle chez Facebook, Yann LeCun, par qui est né le réseau de laboratoires FAIR, devraient également venir à Montréal pour l'annonce. En plus de confirmer l’implantation de Facebook au Québec, on s’attend à ce que ces derniers en profitent pour sceller différents partenariats avec la communauté de recherche de Montréal.

 

Ces partenariats s’accompagneraient d’une contribution de 7M$ à distribuer entre différents organismes et institutions montréalaises, dont l’Institut canadien de recherches avancées (ICRA), l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA), l’Université McGill et l’Université de Montréal.

 

Pour l'heure, la professeur Pineau conservera ses fonctions de professeur et chercheur à l'Université McGill. À moins de changements par contre, cette dernière devrait délaisser progressivement ses fonctions d'universitaire pour en venir à se consacrer complètement à ses activités chez Facebook.

http://www.lesaffaires.com/techno/technologie-de-l-information/facebook-s-installe-a-montreal/597198?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=expansion-quebec-laboratoire-recherche&utm_content=14-09-2017

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par jesseps
       
      Read more: http://montreal.ctvnews.ca/westmount-mayor-critical-of-montreal-s-3-4-tax-hike-1.956037#ixzz26Yf3DSjn
       
      I want someones head for this. It goes to show, that city doesn't care about traffic. They like everything packed up (i.e causing pollution and wasting gas). These people are completely useless.
       
      It be beautiful if CSL, VSL and others can sue Montreal for screwing them over.
    • Par LindbergMTL
      Je pense qu'on devrait commencer un fil sur l'intelligence artificielle à Montréal. Nous allons voir de grands changements dans nos vies grâce a l"IA, et Montréal sera méconnaissable dans 10 ans grâce à son leadership dans ce domaine.
       
      Technology services leader GlobalStep comes to Montréal
      Montréal, Canada | October 23th, 2017 Company intends to leverage new Montréal base to provide services to its customers globally
      GlobalStep, a world leader in games quality assurance, data analytics and software testing based in Dallas, TX, is establishing a major presence in Montréal as part of a global expansion program.
      “Montréal is a great location with a tremendous creative ecosystem for the games industry, a large pool of talent, and a multi-lingual and multi-cultural environment. We’re proud to now be a part of it,” said Gagan Ahluwalia, Chief Executive Officer of GlobalStep. “Our new operations in Montréal will add localization capability to our portfolio of services as well as greater flexibility and geographic reach in serving our customers.  Some of the initiatives we are considering in Montréal include the further development of Artificial Intelligence in data analytics for video games.”
      Hubert Bolduc, President, and CEO of Montréal International, welcomed GlobalStep’s decision to establish itself in Montréal. “This further reaffirms Montréal’s position as a growing, globally recognized, technology services centre of excellence, especially in such fields as video games and artificial intelligence. GlobalStep is very impressed with our high-quality educational institutions and available talent and intends to use Montréal as a springboard for its future growth.”
      “The arrival of GlobalStep, a quality assurance specialist, confirms the Québec ecosystem’s appeal for the video game industry,” said Pierre Gabriel Côté, President and CEO of Investissement Québec. “Our international team has done some remarkable work to raise the awareness of Quebec’s industry. GlobalStep’s arrival will create new high-quality jobs and allow them to take on more international mandates from Montréal.”
      To enhance its presence in Montréal, GlobalStep has acquired Bug-Tracker Inc., a games testing studio that specializes in games localization, functionality and certification and has 200 employees at offices on Pie-IX Blvd. The combined entity, to be known as GlobalStep, will be able to provide customers a more comprehensive suite of services including Data Analytics, Test Automation and smart manual testing to mitigate development risk. “This acquisition allows us to accelerate our business expansion by leveraging our newly established Montréal base and we look forward to expand the team to service our growing customer base,” said Mr. Ahluwalia.
       
      http://globalstep.com/news-events-detail/listing/26
    • Par ScarletCoral
      via LaPresse :
       
      Publié le 31 mars 2016 à 06h43 | Mis à jour à 07h32
       
      Une entreprise ontarienne achète St-Hubert
       
      La Presse Canadienne
      Cara a annoncé ce matin l'acquisition de la totalité du Groupe St-Hubert pour 537 millions de dollars.
       
      Groupe St-Hubert possède la chaîne des Rôtisseries St-Hubert, qui compte 120 restaurants répartis principalement au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick, ainsi que St-Hubert Détail, division agroalimentaire qui produit et distribue plusieurs centaines de produits alimentaires au Québec et dans le reste du Canada.
       
      Cara est une entreprise ontarienne qui gère plusieurs bannières de restauration au Québec et au Canada, dont Chalet Swiss, Milestones et Harvey's.
       
      Les dirigeants actuels de Groupe St-Hubert resteront en poste et le siège social de St-Hubert demeurera au Québec.
       
      Les Entreprises Cara Limitée acquierent St-Hubert au prix d'achat de 537 millions $, sur une base sans encaisse ni endettement. Le prix d'achat comprend certains soldes de fonds de roulement et est assujetti aux ajustements de fonds de roulement usuels à la clôture.
       
      Cara a expliqué que cette acquisition lui permettra d'accroître la portée de ses activités de détail tant au Québec qu'à l'échelle nationale.
       
      La clôture de l'opération est assujettie à des conditions usuelles, y compris l'obtention de toutes les approbations nécessaires des autorités de réglementation, et devrait avoir lieu à l'été 2016.
       
      Le Groupe St-Hubert compte plus de 10 000 employés, répartis au sein de deux divisions. Au 27 décembre 2015, Cara comptait 1010 restaurants partout au Canada. De ce nombre, 973 sont situés au Canada et 37, à l'étranger.
    • Par Nameless_1
      Le marché immobilier poursuit sa remontée dans la région de Montréal, stimulé notamment par les ventes de condos.
       
      La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) a indiqué mercredi que les ventes ont progressé de 6 % le mois dernier par rapport à mars 2015. Au total, 4725 ventes résidentielles ont été conclues en mars, comparativement à 4495 à la période correspondante l’an dernier.
       
      La hausse s’explique par la «solide progression» de 10 % des ventes de copropriétés, de même que par celles des immeubles locatifs de deux à cinq logements, les “plex”, dont les ventes ont bondi de 23 %.
       
      La progression du nombre de transactions de propriétés unifamiliales s’affiche beaucoup plus faible, à 2 %, après plusieurs mois de croissance forte.
       
       
      Secteurs
       
      Toutes les régions affichent des hausses, mais le secteur de Vaudreuil-Soulanges, en Montérégie, se démarque pour le deuxième mois de suite, avec une augmentation de 23 % des ventes par rapport à mars 2015.
       
      L'île de Montréal et la Rive-Nord ont toutes deux enregistré une hausse d'activité de 6 %, tandis que des augmentations plus modestes ont été observées sur la Rive-Sud (+3 %) et à Laval (+2 %).
       
      Quant au prix médian, il a progressé de 1 % pour les unifamiliales (287 000 $), alors que celui des plex a grimpé de 5 % (467 500 $).
       
       
      Prix moindres pour les condos
       
      Les propriétaires de copropriété ont toutefois dû composer avec des prix moindres, le prix médian ayant fléchi de 1 % à 231 600 $.
       
      Cette vigueur renouvelée se reflète aussi dans le délai de vente moyen, qui vient de retomber tout juste sous la barre des 100 jours.
       
      Il s’agit d’une troisième diminution au cours des quatre derniers mois, a souligné Daniel Dagenais, président du conseil d'administration de la CIGM.
       
      http://www.journaldemontreal.com/2016/04/06/le-marche-immobilier-poursuit-sa-remontee