Recommended Posts

Pinned posts

7300 Hutchison

7300 hutchison.jpg

Citation

Emplacement: Frontière entre Parc-Extension et le Mile-End
Hauteur en étages: 6
Hauteur en mètres: 
Coût du projet: 
Promoteur: BSR Group
Architecte: 
Entrepreneur général: 
Début de construction: 
Fin de construction: 
Site internet: https://www.bsrgroup.ca/current-projects/7290-7300-hutchison
Lien webcam: 
Autres images: 
Vidéo promotionnelle: 
Rumeurs: 
Autres informations: 70 logements

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
23 hours ago, Rocco said:

Be poor and stay poor. Great logic! I believe there is not a single condo project in the whole Parc Ex neighbourghood. One pops on the radar and they get all crazy against gentrification. Quite sad. I guess cockroaches infested apartment buildings are the way to go.

Good for you if you don’t know what poverty is . We’re not all privileged people with mommy and daddy’s money to spend .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rocco does have a point. It's one project in a neighbourhood of 34,000 people. Although gentrification is indeed a real issue, It's not like Parc Ex is undergoing a Griffintown-like transformation here either. Let's keep things in perspective.

Ideally, we need to strive for economically mixed neighbourhoods where all residents have equal access to amenities. This has been shown to benefit people on both ends of the income spectrum. Mixed-income neighbourhoods aren't perfect though, as studies also show that people on the low-income side tend to feel negative social pressures/effects. Still, they seem to benefit overall compared to low-income-only areas. With economically mixed neighbourhoods in mind, I believe that some gentrification, if managed well, is not a bad thing. If it's left unchecked, then it can displace people and ruin lives. It's a delicate balancing act; not easy, but it can be done.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le projet est situé dans Parc-Ex, mais c'est déjà presque dans le Mile-Ex.  Ce n'est pas comme si c'était au coeur de Parc-Ex.   Et puis la station de métro (ligne bleue) «Parc» est juste à côté, tout comme le Provigo Le Marché et le CRIM.  Est-ce qu'on arrête tout parce qu'on est sur le «territoire» de Parc-Ex?  Est-ce un signe annonciateur de la gentrification de tout le Parc-Ex?  Est-ce que le parc immobilier de ce secteur est sur le point d'être envahi (investi, au sens de l'italien investire) par la petite bourgeoisie? --Je ne pense pas.

Ceux qui s'opposent à la gentrification (des quartiers «populaires») devraient bien choisir leurs «combats».  Selon moi, le but premier devrait être de protéger*  les personnes vulnérables.

Par ailleurs, je ne pense pas que Griffintown soit un bon exemple de gentrification, parce qu'on n'y a «chassé» pratiquement personne.  C'était devenu un lieu occupé par des établissements commerciaux ou industriels désuets et des espaces abandonnés: on devrait plutôt parler de transformation.  Je considère que c'est le Plateau Mont-Royal qui constitue le «meilleur» exemple montréalais  de gentrification (meilleur au sens de plus flagrant, pas au sens d'exemplaire).

* protéger comment?  --j'attends les avis de ceux qui sont bien versés dans le domaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

You can't go against gentrification, les plus gros avalent les plus petits et c'est comme ça partout dans la société et sur la planète animale. Alors, on devient gros ou bien on se laisse dévorer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Rocco a dit :

You can't go against gentrification, les plus gros avalent les plus petits et c'est comme ça partout dans la société et sur la planète animale. Alors, on devient gros ou bien on se laisse dévorer.

Le capitalisme sauvage en est un bon exemple. Heureusement dans la société humaine on peut éviter ce genre de prédation par des mesures sociales qui tempèrent les actions et protègent les plus faibles. Cependant il est normal et légitime que tout le monde tente d'améliorer ses conditions de vie par une sorte d'enrichissement avec le temps. L'idée c'est de le faire sans nuire aux conditions de vie des plus pauvres. On a pour cela des programmes d'appuis qui leur permettront de ne pas être délogés injustement de leur quartier.

Donc oui à une forme de gentrification modérée pour ne pas finir par créer des ghettos qui deviendraient un autre problème urbain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Rocco a dit :

You can't go against gentrification, les plus gros avalent les plus petits et c'est comme ça partout dans la société et sur la planète animale. Alors, on devient gros ou bien on se laisse dévorer.

Ah! ah!  Cet énoncé fait penser à un exercice ou à un examen écrit en classe, avec le mot d'ordre: élaborez sur ce thème.

Autrement, ça ne serait pas sérieux.  Mais je me suis habitué à cette façon de faire de Maître Rocco, qui vise à simplement à provoquer/stimuler la discussion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le comité citoyen de la Plaza Hutchison provoque la suspension du conseil d’arrondissement

Journal Métro
Nicolas Ledain
 

Mobilisé en marge du conseil d’arrondissement, le comité citoyen qui conteste le projet de BSR Groupe pour la Plaza Hutchison a profité de la période de questions aux élus pour se faire entendre. Insatisfaits des réponses de la mairesse, ses membres ont provoqué une suspension de séance.

Une trentaine de citoyens de Parc-Extension ont répondu à l’appel à la mobilisation lancée mardi 6 février en face de la station de métro Parc, à proximité de la mairie d’arrondissement. Ces derniers sont regroupés au sein du comité de soutien de la Plaza Hutchison et s’opposent au projet immobilier proposé par BSR Groupe, société dirigée par le promoteur Ron Basal. Il souhaite transformer la Plaza Hutchison en immeuble à condos avec services et commerces. Il a envoyé des avis d’éviction aux organismes communautaires, lieux de cultes et commerces qui logent dans l’édifice.

mg_3022.jpg?w=930&h=620

Par crainte d’un embourgeoisement du quartier, les citoyens du comité demandent aux élus de VSMPE de bloquer ce développement immobilier. Ils ont donc profité de la période de questions lors du conseil d’arrondissement pour interpeller la mairesse Giuliana Fumagalli et Mary Deros, la conseillère du district.

«Nous attendons un engagement clair de la part de l’arrondissement pour que les permis ne soient pas accordés et que le projet ne soit pas accepté», explique Amy Darwish porte-parole du comité de soutien de la Plaza Hutchison.

Seulement, Mme Fumagalli a refusé de s’engager en ce sens puisque le projet du promoteur est de plein droit dans ce quartier où le zonage est mixte commercial et résidentiel.

Face à cette réponse, le ton est monté du côté de certains des manifestants qui ont interpellé avec véhémence les élus. Ils ont ensuite empêché la poursuite de la période de questions en scandant : «Assez, c’est assez, Ron Basal doit s’en aller». La mairesse de VSMPE a donc décidé de suspendre la séance.

«C’était la meilleure option, la police n’est pas intervenue, car ce n’était pas ma volonté», se félicite Giuliana Fumagalli.

L’élue a ensuite discuté avec les membres du comité qui ont accepté de quitter la salle calmement après une interruption d’environ vingt minutes.

«Ce n’est pas comme ça que je veux que les séances se déroulent. Tous les citoyens, que ce soit pour des questions de grande portée ou personnelles au pas de leur porte, ont le même droit d’être écoutés», poursuit la mairesse.

Le comité n’entend toutefois pas relâcher la pression sur ce dossier. Il s’appuie notamment sur la décision de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal d’exproprier le Jardin Notman pour y installer un parc alors que des condos étaient projetés par le propriétaire.

«Nous attendons de voir la même chose dans Parc-Ex. Il est très important de continuer à faire pression sur les élus pour contester ce projet et la gentrification», indique Mme Darwish.

Giuliana Fumagalli a promis de rencontrer prochainement le comité citoyen pour discuter plus en détail de ce dossier polémique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant