Recommended Posts

Pinned posts

La page facebook de L'AGEUR l'association étudiante pour l'urbanisme donne ce genre d'information (entre les party et autre truc moins pertinent pour quelqu'un qui n'est pas étudiant). Je ne sais pas si les présentations de cette année seront disponible a un autre moment  

expo.jpg

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Anderson a dit :

J’ai hâte de voir les projets. Surtout de voir comment ils auront traité l’obstacle des rails; s’ils vont proposer des solutions économiquement viables. 

C'est un gros morceau de notre argumentaire, car ce n'est pas avec une gare de triage qu'on peut donner un accès au berge digne de ce nom! (ou obtenir des revenus fonciers optimaux...) Je donnerai plus de détails la semaine prochaine puisque notre cahier de projet n'est pas encore remis en bonne et dû forme, mais la solution passe nécessairement par l'inversement de la courbe de la gare de triage d'Hochelaga et le déplacement du triage du port tel que proposé par Jacques Côté, ancien ingénieur en chef du port de Montréal.

Par contre ça coûte chère (moins qu'un recouvrement des rails c'est sûre!), ça nous laisse sur le site une rail (comme pour le vieux-montréal), et pour diminuer les coûts il faut obligatoirement le réaliser en même temps que la réfection/modernisation de Notre-Dame Est, puisque la rue doit être défoncé (avec son égouts collecteur) pour faire l'inversement des rails. La gare de triage appartenant au Port-de-Montréal, et avec des acteurs influents comme Molson dans le jeux, il y a sûrement moyen de faire bouger les compagnies ferroviaires, surtout que celles-ci reconnaissent déjà que la situation actuelle, avec la courbe d'hochelaga qui les obliges à faire un détour et à ré-assembler les convois avant de les envoyés au port-de-montréal, est loin d'être optimales. 

Je vous invite à consulter cette présentation de Jacques Côtés, il parle de ce site plus en détail des pages 41 à 44.

http://www.forumurba2015.com/2_conferences/2.1_liste_conferences/PowerPoint/2012-05-15_PowerPoint.pdf

  • Thanks 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      http://plus.lapresse.ca/screens/bb907df5-5eb1-45aa-85a0-593e0e0587f2|_0.html?utm_medium=Facebook&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen
      « VISION IMMOBILIÈRE » QUÉBEC VEUT DÉPLACER LES FONCTIONNAIRES VERS L’EST DU CENTRE-VILLE
      MARTIN CROTEAU LA PRESSE QUÉBEC — Des centaines, peut-être des milliers de fonctionnaires qui travaillent à Montréal seront graduellement déplacés du centre-ville vers l’est au cours des prochaines années, a annoncé le gouvernement Couillard, hier.
       
      Ce plan fait partie d’une stratégie plus large, dévoilée par le président du Conseil du trésor Pierre Arcand, afin de doter le gouvernement québécois d’une « vision immobilière ».
      Environ 25 ministères et organismes gouvernementaux ont des antennes au centre-ville de Montréal. Environ 9000 fonctionnaires y travaillent.
      Or, les coûts de location de ces bureaux ont augmenté au fil des ans, a expliqué le ministre Arcand.
      « Compte tenu des augmentations importantes au cours des dernières années des coûts au centre-ville de Montréal, il est clair que le gouvernement va se poser des questions », a-t-il résumé.
        La Société québécoise des infrastructures (SQI), le bras immobilier du gouvernement, sera chargée de mener l’opération. Au fur et à mesure que les baux de location des différents ministères viennent à échéance, la société d’État examinera la possibilité de les reloger dans des quartiers où les coûts sont plus bas.
      M. Arcand dit avoir consulté la mairesse de Montréal, Valérie Plante, afin de faciliter la transition. Pour des raisons stratégiques, le ministre n’a pas voulu s’avancer sur le fin détail des sites ciblés, ni sur le montant des économies espérées par le gouvernement.
      « On a des discussions avec plusieurs personnes actuellement, a-t-il indiqué. Vous comprendrez que je n’ouvrirai pas le jeu complètement aujourd’hui. »
      Le document officiel de la SQI donne toutefois des indices quant au secteur ciblé par Québec. On y souligne qu’en bordure du fleuve, plusieurs sites de grande superficie sont appelés à changer de vocation. On cite en exemple la maison de Radio-Canada, des terrains sous-utilisés du port de Montréal et d’autres terrains vacants au pied du pont Jacques-Cartier.
      Le déplacement des fonctionnaires vers l’est permettra de faire d’une pierre deux coups, peut-on lire dans le document : réduire les loyers et contribuer au développement urbain.
      LA SQI PLUS SURVEILLÉE
      La stratégie dévoilée par M. Arcand prévoit par ailleurs que les activités de la SQI seront supervisées de plus près par les élus. Jusqu’ici, toutes les acquisitions et ventes immobilières de la société d’État étaient approuvées par son président et par son conseil d’administration. Dorénavant, les transactions de plus de 10 millions de dollars nécessiteront le feu vert du ministère du Conseil du trésor. Celles qui dépassent 50 millions devront obtenir l’aval du Conseil des ministres.
      Cette annonce survient quelques mois après un rapport dévastateur de la vérificatrice générale sur des transactions immobilières survenues sous le gouvernement Charest.
      Québec projette également d’augmenter le nombre de locaux de bureaux dont il est le propriétaire. De 28 % actuellement, M. Arcand souhaite que la proportion passe à 35 % d’ici cinq ans.
       
    • Par Boosterfire
      1000 de la Montagne

       
    • Par DENIJS
      l'Union des Travailleurs et Travailleuses Industriels et de Service (UTIS) vend le 20, boulevard de Maisonneuve Ouest à Mondev. Projet de 'construction en hauteur'.
       
    • Par IluvMTL
      Nom: Complexe immobilier Frontenac
      Hauteur en étages: 12, 12, 9 et 2
      Hauteur en mètres:
      Coût du projet:
      Promoteur: Cosoltec
      Architecte: Lemay
      Entrepreneur général:
      Emplacement: Rue la Fontaine, entre Frontenac et du Havre
      Début de construction: 2019
      Fin de construction: 2021
      Site internet: http://lecanal.ca/
      Lien webcam:
      Autres informations: 298 unités d'habitation, dont 60 logements sociaux et 109 condos abordables, et 25 700 pi² d'espace à bureaux.
      Rumeurs:
      Aperçu artistique du projet: 

       
      Sent from my SM-T330NU using Tapatalk