YUL

Brasserie Molson - Expansion ou Remplacement

194 messages dans ce sujet

Le centre des opérations/hub de distribution canadienne de Molson (sans Coors) est à Toronto, plus centralisée géographiquement parlant.

 

Si tu as fait de la recherche opérationnelle à l'université, tu as une bonne idée des $ sauvés en minimisant les coût de transport. (12 onces de bière, c'est lourd vs son prix net de taxes).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça brasse chez Molson

Le brasseur songe à rénover sa brasserie ou à en construire une nouvelle

Le Journal de Montréal

SARAH BÉLISLE

Mardi, 28 juillet 2015 00:01; mise à jour : mardi, 28 juillet 2015 00:01

http://www.journaldemontreal.com/2015/07/28/ca-brasse-chez-molson

 

Installée au bord du Saint-Laurent, à Montréal, depuis plus de deux siècles, Molson envisage de construire une nouvelle brasserie au cours des prochaines années.

«On étudie différents scénarios. Tout est sur la table, a indiqué hier François Lefebvre, directeur des affaires corporatives chez Molson Coors. Mais chose certaine, on va rester à Montréal. (...) Nous sommes engagés à demeurer et à investir au Québec.»

Classée «immeuble de valeur historique exceptionnelle», la légendaire brasserie Molson de la rue Notre-Dame doit être modernisée afin de rester à la fine pointe de la technologie.

 

À l’heure actuelle, deux principales options quant à son avenir sont analysées par Molson. Ses installations pourraient être rénovées ou bien une nouvelle brasserie pourrait être construite, explique M.Lefebvre.

L’entreprise qui est au cœur du développement de Montréal depuis 1786 tranchera avant la fin de l’année sur ce qu’il adviendra de l’immeuble qui est le symbole même de ses activités.

 

Investissements

«C’est une bonne nouvelle. On a rencontré nos employés pour leur annoncer qu’on investissait des centaines de milliers de dollars. (...) On brasse de la bière à Montréal depuis 1786. On va rester (au Québec, peu importe l’option choisie)», insiste M.Lefebvre, qui se veut rassurant.

Mais il est trop tôt pour dire où précisément serait située une éventuelle nouvelle brasserie: à Montréal, ailleurs au Québec ou bien sur le site des installations actuelles. Il faut toutefois souligner que Molson est locataire depuis 2003 d’un autre site à Montréal, le 1900, rue Dickson, et ce, pour un bail de 20 ans, selon nos recherches.

Des Condos ?

Qu’adviendra-t-il de la brasserie où l’ancêtre de la famille Molson a brassé sa première bière si on choisit d’en ériger une nouvelle?

«Je ne peux pas vous dire. C’est tellement tôt dans le processus. Je ne peux pas m’avancer sur un scénario», répond M.Lefebvre.

Mais quoi qu’il advienne, «le site de la rue Notre-Dame va rester Molson», précise-t-il.

Selon nos informations, la construction de condominiums sur le site de l’actuelle usine est également envisagée.

Toutefois, au moins une portion de la façade du bâtiment historique serait conservée.

Le secteur suscite l’intérêt des promoteurs en raison de la vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent et de la relative proximité du centre-ville et du Vieux-Montréal.

L’entreprise a rencontré ses employés dans les dernières semaines. Il a alors été question «d’une possibilité de déménagement qui est à l’étude», indique Stéphane Lacroix, directeur des communications de Teamsters Canada, qui représente les employés syndiqués de Molson.

«Les travailleurs sont enchantés que l’entreprise veuille investir. C’est sûr que (certains scénarios envisagés) créent une certaine incertitude. Mais il n’y a pas de panique. On attend la décision», laisse-t-il tomber.

 

UNE PREMIÈRE BIÈRE IL Y A 229 ANS AUJOURD’HUI

25 juin 1782 : Le jeune Anglais John Molson immigre au Québec. Il s’associe avec le propriétaire d’une brasserie.

28 juillet 1786 : Après avoir acquis la brasserie, Molson y brasse sa première bière le 28 juillet 1786, soit il y a précisément 229 ans aujourd’hui. Le bâtiment en bois à l’origine, était érigé le long du chemin du Roy, maintenant la rue Notre-Dame.

1801 : On commence à embouteiller la bière, qui était jusque-là entreposée dans des barriques.

1821 : Devenu un important homme d’affaires de la métropole, John Molson fait partie d’un groupe de citoyens qui fonda l’Hôpital général de Montréal, premier hôpital public de la ville.

1846 : La brasserie Molson atteint un jalon important en produisant 100 000 gallons de bière (454 000 litres).

1852 : Un incendie ravage le quartier et endommage la brasserie. Pour Molson, de nouveaux agrandissements suivront ce tragique événement.

1890 : L’électricité remplace la vapeur. L’arrivée de la réfrigération permet pour la première fois de brasser de la bière durant toute l’année.

1949 : Molson atteint une production annuelle de 25 millions de gallons.

1975 : Le complexe abritant la brasserie atteint sa superficie maximale après de nombreux ajouts, dont la construction de l’imposant édifice en briques, construit en 1963, où se trouve la monumentale inscription «MOLSON»

2005 : La brasserie Molson fusionne avec Coors, formant un des plus grands brasseurs au monde, qui offre plus de 100 marques de bière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ça brasse chez Molson

Le brasseur songe à rénover sa brasserie ou à en construire une nouvelle

Le Journal de Montréal

SARAH BÉLISLE

Mardi, 28 juillet 2015 00:01; mise à jour : mardi, 28 juillet 2015 00:01

http://www.journaldemontreal.com/2015/07/28/ca-brasse-chez-molson

 

 

Investissements

«C’est une bonne nouvelle. On a rencontré nos employés pour leur annoncer qu’on investissait des centaines de milliers de dollars. (...) On brasse de la bière à Montréal depuis 1786. On va rester (au Québec, peu importe l’option choisie)», insiste M.Lefebvre, qui se veut rassurant.

Mais il est trop tôt pour dire où précisément serait située une éventuelle nouvelle brasserie: à Montréal, ailleurs au Québec ou bien sur le site des installations actuelles. Il faut toutefois souligner que Molson est locataire depuis 2003 d’un autre site à Montréal, le 1900, rue Dickson, et ce, pour un bail de 20 ans, selon nos recherches.

Des Condos ?

Qu’adviendra-t-il de la brasserie où l’ancêtre de la famille Molson a brassé sa première bière si on choisit d’en ériger une nouvelle?

«Je ne peux pas vous dire. C’est tellement tôt dans le processus. Je ne peux pas m’avancer sur un scénario», répond M.Lefebvre.

Mais quoi qu’il advienne, «le site de la rue Notre-Dame va rester Molson», précise-t-il.

Selon nos informations, la construction de condominiums sur le site de l’actuelle usine est également envisagée..

 

Il faudra bien plus que quelques centaines de milliers de dollars pour n'importe laquelle des options. A moins que l'on ferme carrément.

 

Des condos dans l'ancienne usine m'apparait plausible, le site étant de premier choix. Il pourrait en plus favoriser le développement immobilier du secteur avec un alignement de nouvelles constructions le long des berges. Ceci entrainerait automatiquement le développement de l'aménagement urbain de cette partie enclavée qui demeure en partie en friche depuis nombre d'années.

 

Bien sûr c'est un dossier qui intéressera Héritage-Montréal, car la partie patrimoniale doit survivre, indépendamment des choix qui seront privilégiés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En cas de déménagement, j'espère que la brasserie reste sur l'île. Le secteur industriel à l'Assomption ou à Lachine serait parfait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

This could be a game changer for the area ! Properties directly on the river and next to the Jacques-Cartier Bridge!

 

On parle des batiments directement sur le fleuve! Si Molson déménage ailleurs plusieurs bâtiments pourront être transformés en usage résidentiel. Il y a plusieurs bâtiments historiques.

 

Tout projet de ce genre doit nous redonner l'accès au fleuve et ouvrir les quais aux citoyens...On ne veux pas creer un coin exclusif pour les plus nantis. ..Ce n'est pas Toronto.

 

Nous n'avons pas eu accès au fleuve sur ces terrains depuis le parc Sohmer qui existait ici, il y a longtemps...

 

sent via Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça peux brasser plus vite qu'on pense...

 

"Le secteur suscite l’intérêt des promoteurs en raison de la vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent et de la relative proximité du centre-ville et du Vieux-Montréal.

 

L’entreprise a rencontré ses employés dans les dernières semaines. Il a alors été question «d’une possibilité de déménagement qui est à l’étude», indique Stéphane Lacroix, directeur des communications de Teamsters Canada, qui représente les employés syndiqués de Molson."

 

sent via Tapatalk

Modifié par IluvMTL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ça peux brasser plus vite qu'on pense...

 

"Le secteur suscite l’intérêt des promoteurs en raison de la vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent et de la relative proximité du centre-ville et du Vieux-Montréal.

 

L’entreprise a rencontré ses employés dans les dernières semaines. Il a alors été question «d’une possibilité de déménagement qui est à l’étude», indique Stéphane Lacroix, directeur des communications de Teamsters Canada, qui représente les employés syndiqués de Molson."

 

sent via Tapatalk

 

 

Smells like more molson jobs going to Toronto. :thumbsdown:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Installée au bord du Saint-Laurent, à Montréal, depuis plus de deux siècles, Molson envisage de construire une nouvelle brasserie au cours des prochaines années.

 

«On étudie différents scénarios. Tout est sur la table, a indiqué hier François Lefebvre, directeur des affaires corporatives chez Molson Coors. Mais chose certaine, on va rester à Montréal. (...) Nous sommes engagés à demeurer et à investir au Québec.»

Classée «immeuble de valeur historique exceptionnelle», la légendaire brasserie Molson de la rue Notre-Dame doit être modernisée afin de rester à la fine pointe de la technologie."

 

 

We will know more soon!

 

"L’entreprise qui est au cœur du développement de Montréal depuis 1786 tranchera avant la fin de l’année sur ce qu’il adviendra de l’immeuble qui est le symbole même de ses activités."

 

sent via Tapatalk

Modifié par IluvMTL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il faudra bien plus que quelques centaines de milliers de dollars pour n'importe laquelle des options. A moins que l'on ferme carrément.

 

Des condos dans l'ancienne usine m'apparait plausible, le site étant de premier choix. Il pourrait en plus favoriser le développement immobilier du secteur avec un alignement de nouvelles constructions le long des berges. Ceci entrainerait automatiquement le développement de l'aménagement urbain de cette partie enclavée qui demeure en partie en friche depuis nombre d'années.

 

Bien sûr c'est un dossier qui intéressera Héritage-Montréal, car la partie patrimoniale doit survivre, indépendamment des choix qui seront privilégiés.

Avec l'accès aux quais, la proximité du fleuve, et l'énormité du site il y aura sûrement un PPU sur un development futur.

 

sent via Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le site de Molson l'a bien servi durant plus de deux siècles. Aujourd'hui avec les nouvelles technologies, ils peuvent cependant construire à peu près n'importe où. Montréal offre un marché mûr pour la bière et je ne vois pas pourquoi ce serait différent avec une autre usine. En fait des installations modernes offriront justement une opportunité de croissance le cas échéant.

 

Quant au site, sa vente procurera de précieux millions qui pourront servir en partie de subvention pour les nouvelles installations. En bout de ligne c'est tout le quartier qui profitera de ce changement avec une transformation radicale de vocation, d'industrielle à résidentielle, tout en consolidant au passage le tissu urbain de tout le secteur. Je fais donc confiance aux décideurs pour prendre les meilleures décisions dans l'intérêt de la compagnie, comme de Montréal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      The revitalization of Montreal’s Downtown East
      Over the next few years, the eastern part of downtown will have 3 new projects: Carre St-Laurent, Maison Radio-Canada and Quais De Lormier.
      Luciano D’Iorio, Corporate Real Estate Broker shares the details.
      Video report 
      http://www.btmontreal.ca/videos/5199789169001/
       
       
       
       
    • Par IluvMTL
      http://www.vieux.montreal.qc.ca/inventaire/fiches/fiche_rue.php?id=65[TABLE=width: 630, align: center]
      <tbody>[TR]
      [TD][TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD][/TD]
      [/TR]
      [TR]
      [TD=align: right][TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=width: 630, align: center]FICHE D'UN ESPACE PUBLIC [/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=class: titre1, width: 60%, bgcolor: #C8B0B1]Place Vauquelin[/TD]
      [TD=width: 40%][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=width: 140][/TD]
      [TD=width: 490][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
       
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=align: center][TABLE=width: 210]
      <tbody>[TR]
      [TD][TABLE=width: 100%]
      <tbody>[TR]
      [TD=align: right][/TD]
      [TD=width: 125][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [/TD]
      [/TR]
      [TR]
      [TD=class: legende, align: right]Photographie prise vers 1900 montrant la place depuis son côté nord-est en direction de la colonne Nelson; à gauche se trouve la fontaine à Neptune et à droite un kiosque à journaux en forme de bouteille.
      Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Albums de rues E.-Z. Massicotte, 3-128-b[/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [/TD]
      [TD=align: center][TABLE=width: 210]
      <tbody>[TR]
      [TD][TABLE=width: 100%]
      <tbody>[TR]
      [TD=align: right][/TD]
      [TD=width: 125][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [/TD]
      [/TR]
      [TR]
      [TD=class: legende, align: right]Photographie prise vers 1900 montrant la place depuis la rue Notre-Dame en regardant vers le nord; à l’arrière-plan se trouve le Drill Hall, rue Craig (rue Saint-Antoine actuelle).
      Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Albums de rues E.-Z. Massicotte, 3-170-b[/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [/TD]
      [TD=align: center][TABLE=width: 210]
      <tbody>[TR]
      [TD][TABLE=width: 100%]
      <tbody>[TR]
      [TD=align: right][/TD]
      [TD=width: 125][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [/TD]
      [/TR]
      [TR]
      [TD=class: legende, align: right]Photographie prise vers 1930 depuis l’édifice de La Sauvegarde allant vers l’Hôtel de Ville. A cette époque les voitures circulent de part et d'autre de la place, entre la rue Notre-Dame et le Champ-de-Mars.
      Ville de Montréal, Gestion de documents et archives, Z-21-1[/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=class: titre1, width: 50%, bgcolor: #C8B0B1]Histoire[/TD]
      [TD=width: 50%][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=width: 140][/TD]
      [TD=width: 490][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=class: bordure_bas, bgcolor: #EDE8DE, align: left]Située entre la rue Notre-Dame et le Champ-de-Mars, entre l'Hôtel de Ville et l'ancien Palais de justice, la place Vauquelin occupe un site qui, pendant longtemps, était occupé ou limité par des institutions religieuses, puis civiles. Les Jésuites y ont établi leur résidence à partir de 1692, et, suite à la confiscation de leur propriété après la Conquête, l'immeuble est aménagé en prison vers 1768. En 1803, un incendie a endommagé le bâtiment et, bien qu'on y a fait des réparations temporaires, le gouvernement fait construire une nouvelle prison sur le site de 1808 à 1811. Trop petit face à une population qui croît rapidement, l'immeuble perd sa fonction de prison suite à la construction de la nouvelle prison du Pied-du-Courant en 1836. Pendant un an, le bâtiment abrite la « House of Industry » mais les Rébellions de 1837-1838 entraînent son réaménagement en caserne. Cette fonction est confirmée en 1840 lorsque le gouvernement cède l'immeuble aux principaux officiers de l'artillerie pour en faire les casernes Queen's. Cette nouvelle affectation ne durera que six ans, et en 1846 le gouvernement reprend l'immeuble et le démolit en vue de faire construire l'ancien Palais de justice en 1850.
       
      La démolition de l'ancienne prison libère un espace dont seulement la partie ouest est requise pour le nouveau palais de justice. Dès 1858, le reste de ce terrain (dont les limites latérales sont exactement alignées sur le prolongement des bornes de la place Jacques-Cartier) est aménagé en place publique nommée place Neptune. Au centre de la nouvelle place, une fontaine à vasques était surmontée par une petite statue du dieu de la mer. À partir de 1895, la place est dotée d'une autre structure tout à fait originale : un kiosque à journaux en forme de bouteille faisant l'annonce du cognac Jockey-Club V.S.O.P.
       
      La province conserve la propriété de la place, mais à partir de 1902, la Ville loue le terrain pour la somme d'un dollar par année, à la charge de l'entretenir. En 1924, suite à la reconstruction de la mairie, la place prend, pendant une courte période, le nom de place de l'Hôtel-de-Ville. Mais six ans plus tard, l'appellation change encore. En 1930, à la suite d'une souscription populaire, on érige une statue à la mémoire de Jean Vauquelin (1728-1772), oeuvre du sculpteur Paul-Eugène Benet. Vauquelin, capitaine de navire français, s'est illustré lors de la défense de Louisbourg pendant la guerre de la Conquête. Un mois après le dévoilement du monument, la Ville de Montréal renomme la place en hommage à ce héros.
       
      En 1966, la place est aménagée pour prendre la forme qu'on lui connaît aujourd'hui. Jusque là, les voitures circulaient de part et d'autre de la place, entre la rue Notre-Dame et le Champ-de-Mars. La statue de Vauquelin est alors déplacée, et prend plus de recul face au monument à l'amiral Nelson. D'autres travaux complémentaires seront réalisés en 1984.[/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=align: center][/TD]
      [TD=align: center][TABLE=width: 210]
      <tbody>[TR]
      [TD][TABLE=width: 100%]
      <tbody>[TR]
      [TD=align: right][/TD]
      [TD=width: 125][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [/TD]
      [/TR]
      [TR]
      [TD=class: legende, align: right]La place Vauquelin, photo prise en 2002.
      © Denis Tremblay, 2002[/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [/TD]
      [TD=align: center][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=align: right][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=class: titre1, width: 550, bgcolor: #C8B0B1]Localisation[/TD]
      [TD=width: 80, align: right][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=width: 140][/TD]
      [TD=width: 490][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=class: bordure, bgcolor: #EDE8DE, align: left]
      Secteur de l'hôtel de ville [/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
       
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=width: 140][/TD]
      [TD=width: 490][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=class: titre1, width: 352, bgcolor: #C8B0B1]Pour plus d'informations...[/TD]
      [TD=width: 278, align: right][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=class: bordure, bgcolor: #EDE8DE, align: left]Pour plus d'information sur l'histoire de cet espace public,
      veuillez consulter les sources suivantes :
       
      Sources - Rues et places Ville de Montréal, Rues (1995), p. 485 [/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=align: left]Droits réservés.
      Données mises à jour le 30 décembre 2005[/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=class: bordure_bas, width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=align: left]| Accueil | Index | Contactez-nous |[/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [TABLE=width: 630]
      <tbody>[TR]
      [TD=class: bordure_bas, width: 244, align: left]
      [/TD]
      [TD=class: bordure, width: 366][/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
      [/TD]
      [/TR]
      </tbody>[/TABLE]
    • Par jerry
      Voici une mise à jour de ce complexe :
       

       
      - Description : 11 édifices de 5 à 10 étages, 1100 unités
      - Localisation : quadrilatère Notre-Dame, Inspecteur/Ann, Ottawa et Shannon
      - Promoteur : Prével
      - Architectes : Cardinal Hardy et associés
      - Phases 1 à 7 : tout terminé et vendu
      - Phases 8 à 11 : 4 édifices de 8 étages, tout vendu, fin de construction en septembre 2013 pour la phase 11
       

      Image du Lowney, phases 8 à 11
    • Par Habsfan
      Il y a deux nouvelles grues à Brossard sur le Bord du FLeuve. Savons nous c'est pour quel projet?