ThinkBig

Banque de l'infrastructure du Canada (BIC): où sera t'elle située?

Où sera situé la Banque d'infrastructure du Canada selon vous?  

63 membres ont voté

  1. 1. Où sera situé la Banque d'infrastructure du Canada selon vous?

    • Montréal
      36
    • Toronto
      16
    • Vancouver
      1
    • Calgary
      3
    • Une autre ville au pays
      7


Recommended Posts

Quand on regarde la grappe de députés libéraux québécois au fédéral, à l'instar des conservateurs dans l'ancien gouvernement, on comprend tout de suite qu'on fait face au même type de personnalités aplatventristes tout juste bon pour suivre la parade fédéraliste. Dans les faits ils ne représentent pas les québécois au fédéral, mais le fédéral auprès des québécois. Une sacré nuance qui fait toute la différence. On se demande d'ailleurs si ces politiciens ne sont pas justement choisies dès le départ comme candidats, pour leur docilité vis à vis du gouvernement central.  

D'ailleurs la plus belle démonstration de la concentration du pouvoir réel dans le ROC se voit clairement dans le nombre et l'importance des ministères clés qui échappent généralement aux québécois. Ce phénomène est récurrent indépendamment du parti au pouvoir. Une vieille recette qui marche à tout coup, puisque la moyenne des électeurs québécois n'entretient qu'une vision superficielle de la politique fédérale. Ces derniers étant trop souvent occupés à se diviser eux-mêmes sur la scène provinciale. 

Finalement le fédéral n'a même pas besoin de nous diviser pour régner. Nous le faisons nous-mêmes, tout en soumettant une partie de notre souveraineté à un parlement, dans lequel nous ne sommes représentés que par des figurants. Et il n'y a même pas d'avantage à avoir un PM québécois, puisqu'il penchera lui aussi toujours du côté de la majorité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je maintiens mon attitude quelque peu indifférente quant au choix du site du siège de la BIC.  A mon avis, il n'était point nécessaire qu'il soit situé à Toronto, ou Montréal.  Dans un message précédent (il y a quelques semaines), j'avais fourni l'exemple de Exportation et développement Canada (EDC), dont le siège est situé dans la capitale fédérale, avec des bureaux régionaux dans les principales villes canadiennes.  Dans la même veine, je donnerais l'exemple de CalPERS (California Public Employees Retirement System), peut-être le plus grand fonds de retraite américain, dont le siège est situé à Sacramento, une ville de 500,000 habitants qui est la capitale de l'Etat.

Je pensais, et je pense encore, que le gouvernement fédéral du Canada actuellement dirigé par le PLC a commis une erreur en focalisant la décision sur le binaire Toronto-Montréal: inévitablement, il allait faire des mécontents, sans pour autant générer des gains d'efficacité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pendant un certain temps, toute l'attention portait sur le choix de la ville qui devrait abriter le siège de la BIC --comme si le principe sous-jacent faisait consensus et ne nécessitait pas de discussion.  On ne faisait qu'imaginer les milliards de dollars qui pendaient au bout du nez et on salivait...

J'avais pensé qu'en créant un suspens quant au choix de la ville, Morneau avait réussi un tour de force  --détourner l'attention de l'essentiel.  La suite immédiate des choses sera intéressante d'un point de vue politique.  Toutefois, ça n'empêchera pas les vraies questions de se poser à chaque fois qu'un projet sera soumis.  On n'en sort pas, parce qu'on n'a pas réussi à établir de manière convaincante (.......quante est aussi accepté), au Canada comme ailleurs, que l'appel à des fonds privés pour financer des infrastructures publiques est avantageux.  A mon avis, sur la base d'observations de nombreux projets à travers le monde, il y a en effet des cas où la réponse est positive; mais pas tous.  Une différence fondamentale (mais pas unique) se trouve au niveau de la capacité d'emprunts de l'Etat/gouvernement concerné; certains peuvent emprunter dans des conditions très favorables (taux très bas); d'autres pas.  Ces derniers sont contraints (ou fortement amenés) à se tourner vers des investisseurs privés généralement étrangers (pouvant aussi inclure des agences contrôlées par des Etats étrangers), et sont pratiquement toujours contraints à accorder «d'autres avantages/concessions» à ces prêteurs/investisseurs.  Par ailleurs, même pour les Etats dont la cote de crédit est «bonne», les dirigeants peuvent chercher à améliorer leur rapport Dette publique/PIB, et donc vouloir financer des projets majeurs autrement que par l'emprunt.  Ce qui n'est pas encore très apparent toutefois, c'est de «savoir» si  (et comment) les agences de crédit tiennent compte de ces autres engagements, dans leur évaluation.

De l'autre côté de l'équation, on trouve des grands gestionnaires de fonds, notamment des fonds de retraite et des compagnies d'assurances, qui sont à la recherche de «placements sûrs» rapportant davantage que la pitance offerte (de nos jours) par la dette publique.  Le financement de projets d'infrastructures est l'une de ces voies.  Mais il faut noter que ces grands fonds d'investissements n'ont pas besoin d'une structure (ou mécanisme si vous préférez) comme la BIC pour aller de l'avant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par fmfranck
      Les effets des taxes à Toronto et Vancouver se font sentir. 
      http://www.bnn.ca/montreal-emerges-as-luxury-real-estate-hot-spot-sotheby-s-1.860292
       
    • Par fmfranck
       
      http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/508078/le-pouvoir-d-achat-des-couples-au-quebec-est-plus-eleve-qu-en-ontario
       
    • Par Djentmaster001
      Various pics that I've taken in Montreal, mainly of street art, but I also post pics of buildings, cars, neighbourhoods, etc.... 
       


       



       
      I post plenty of pictures here at https://the514lifeblog.wordpress.com/
       
       
    • Par mark_ac
      Nom: Icône
      Hauteur en étages: 27 (phase 2) et 39 (phase 1)
      Hauteur en mètres: 107 (phase 2) et 146 (phase 1)
      Coût du projet: 120 000 000,00$
      Promoteur: Stationnement Metropolitain et Groupe Essaris
      Architecte: Béïque, Legault, Thuot Architectes
      Entrepreneur général: Pomerleau
      Emplacement: Coin nord-est de la Montagne / René-Lévesque O.
      Début de construction: Printemps 2013 pour la phase 1
      Fin de construction: Juin 2016 pour la phase 1
      Site internet: http://iconecondos.com/
      Lien webcam: 
      Autres informations: Le restaurant Queue de Cheval sera transformé en Bier Markt au courant de 2013. La tour de 40 étages (phase 1) sera composée de 357 appartements (condos). La tour de 27 étages (phase 2) sera composée de commerces, bureaux, appartements locatifs et hôtel, La queue de cheval déménage temporairement à 1234 de la montagne et ce jusqu'au fin des travaux à 1181 de la montagne.
      Rumeurs: 70% vendu en date de avril 2013
      Images (cliquez pour agrandir) :

       

       
      Vidéo promotionnelle:
       
    • Par GDS

       
      Le jeudi 9 octobre 2014, en présence de la mairesse de la Ville de Longueuil, Madame Caroline St-Hilaire, de Madame France Dubé, conseillère à la Ville de Longueuil, de Monsieur Mathieu Duguay, président Société de gestion Cogir, de l’équipe de Jazz Longueuil, des cadres de Société de gestion Cogir et des résidents de Jazz Longueuil, se tenait la cérémonie de pelletée de terre protocolaire marquant le début de la construction de la tour II de la résidence privée pour aînés JAZZ Longueuil. Du même coup, la capsule temporelle contenant divers objets et souvenirs des résidents actuels de Jazz Longueuil a été scellée officiellement. Cette capsule sera installée dans la structure de béton de la tour II avec à son bord, à tout jamais, une petite partie de l'âme des résidents de la phase I.
       
      Résidence importante située au cœur de Longueuil, Jazz Longueuil s’agrandit pour accueillir une clientèle d’aînés autonomes de l’agglomération et ses environs. En plus d’offrir plus de 180 nouveaux logements au look contemporain, cette nouvelle résidence offrira des services à valeurs ajoutées à sa clientèle existante et future. Ce projet d’agrandissement, nécessitant un investissement de près de 30 millions de dollars, créera jusqu’à 26 nouveaux emplois. Située face à l’Hôpital Pierre-Boucher et à proximité de tous les services, la résidence Jazz Longueuil était louée à pleine capacité depuis quelques années. L’ajout de la tour II permettra d’offrir des opportunités de location à plusieurs aînés de la grande région qui désirent goûter à l’expérience Jazz. La construction de cette nouvelle tour sera réalisée entièrement par Société de gestion Cogir, l’un des plus importants gestionnaires d’immeubles au Québec.
       
      http://www.jazzlongueuil.ca
      ----