_mtler_

Cap Nature - Pierrefonds Ouest

Recommended Posts

Pinned posts

Cap Nature - Pierrefonds Ouest

Quartier écoresponsable à Pierrefonds

5 500 habitations 

365 hectares, dont 180 hectares de milieux naturels boisés, de milieux humides protégés et d'autres écosystèmes

Cap_Nature.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Consultations à Montréal: jusqu'à 8500 nouvelles unités d'habitation

 

L'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) étudiera deux importants projets de développement en début d'année, lesquels pourraient se traduire par la construction de 8500 unités de logement à l'est du Stade olympique et dans l'ouest de l'île.

 

L'OCPM a obtenu le mandat du comité exécutif de la Ville de Montréal pour passer au peigne fin les projets qui figurent dans le Programme particulier d'urbanisme (PPU) pour le secteur Assomption Nord, à l'est du Stade olympique, et pour le secteur Pierrefonds-Ouest, dans l'axe du boulevard 440, dans l'ouest de l'île.

 

COHABITATION AVEC LES MILIEUX NATURELS

 

Pour ce qui est des consultations publiques touchant au développement de Pierrefonds-Ouest, le projet, qui est sur la table depuis 2005, a déjà soulevé l'ire des environnementalistes parce que le secteur visé comprend plusieurs milieux naturels. L'acceptation citoyenne n'est pas acquise pour le développement de cette zone de 455 hectares, située à l'ouest du boulevard 440. Un total de 181 hectares seraient protégés des bulldozers.

 

Quelque 5500 unités d'habitation pourraient y être construites selon les documents rendus disponibles par l'OCPM. Le processus de consultation se prolongera jusqu'en 2019.

 

Ces deux consultations publiques seront lancées fin janvier ou au début de février 2017. Les dates seront annoncées incessamment.

 

ppu pierrefonds.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cap Nature - Pierrefonds Ouest

 

Développement d'un nouveau secteur à Pierrefonds en vue de l'arrivée de la station Kirkland du REM.*

 

http://www.cap-nature.ca/

 

CarteGenerale.jpg

 

Cap-Nature Pierrefonds-Ouest est un quartier écoresponsable tout à fait unique qui sera bâti à l'extrémité ouest de l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro, à proximité du parc-nature du Cap-St-Jacques.

*

Reflétant les plus récentes tendances en planification et développement urbains, cette communauté axée sur la famille comprendra 5 500 habitations qui se distingueront à plusieurs égards dont celle du développement durable.

*

Ce projet, s'étendant sur 365 hectares, intégrera harmonieusement 180 hectares de milieux naturels boisés, de milieux humides protégés et d'autres écosystèmes (dont 56 hectares de terrain donnés par les promoteurs et développeurs à la Ville) à plus de 1 000 hectares déjà existant, formant ainsi le plus grand habitat naturel protégé sur l'Île de Montréal.

 

CapNature-Vue1-Place.jpg

CapNature-Vue2-ecole.jpg

CapNature-Vue3-basse-densite.jpg

CapNature-Vue4-bassins.jpg

CapNature-Vue5-commerces.jpg

CapNature-Vue6-parcs.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a une consultation publique de prévue pour ce projet ce dimanche :*http://ocpm.qc.ca/pierrefonds-ouest

Un groupe écologiste est opposé au projet :*http://www.sauvons-lal.ca/index.php/about-us/home/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1031498/projet-montreal-parc-national-urbain-pierrefonds-ouest-projet-cap-nature-audiences-ocpm

Citation

Projet Montréal lance l'idée d'un parc national urbain dans Pierrefonds-Ouest

PUBLIÉ AUJOURD'HUI À 15 H 57 | Mis à jour il y a 24 minutes
La chef de Projet Montréal, Valérie Plante, en compagnie du porte-parole de l'opposition officielle en matière d'urbanisme, Éric Alan Caldwell, à côté d'une image présentant leur idée de parc national urbain à Pierrefonds-Ouest. La chef de Projet Montréal, Valérie Plante, en compagnie du porte-parole de l'opposition officielle en matière d'urbanisme, Éric Alan Caldwell Photo : Radio-Canada

L'opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal estime que l'avenir du secteur Pierrefonds-Ouest, qui fait l'objet d'audiences publiques à compter de mardi soir, passe par la préservation de ses espaces verts.

Le parti Projet Montréal propose de transformer ce secteur, comprenant l'Arboretum Morgan, le parc agricole du Bois-de-la-Roche, le parc nature de l'Anse-à-l'Orme, le parc nature du Cap-Saint-Jacques et l'espace protégé de la rivière de l'Anse-à-l'Orme, en parc national urbain.

Projet Montréal fait valoir que les parcs nationaux de la grande région de Montréal, soit ceux d’Oka, du Mont-Saint-Bruno et des Îles-de-Boucherville, fonctionnent au maximum de leur capacité. Si un tel parc prenait forme dans l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) pourrait offrir des activités récréotouristiques comme du camping.

La Ville et l’arrondissement proposent de protéger la moitié des milieux naturels du secteur et de permettre la construction de 5500 logements, dans le cadre d’un projet immobilier appelé Cap-Nature, sur l’autre moitié non protégée. Un boulevard urbain serait aussi aménagé pour relier le boulevard Gouin Ouest et l’autoroute 40.

Pour l’opposition, le choix est clair. « C’est simple, plus d’espaces verts, un grand parc, versus une autoroute et plus de trafic pour les Montréalais », a résumé la chef de Projet Montréal, Valérie Plante.

Une étude publiée en décembre dernier par la Fondation David Suzuki a révélé que le parc de l’Anse-à-l’Orme recèle des espèces rares, dont un oiseau, le goglu des prés, qui est considéré comme menacé.

Des terrains privés, rappellent les promoteurs

Dans un communiqué, les propriétaires et promoteurs du projet Cap-Nature accusent Projet Montréal de se livrer à de la « démagogie ».

« En laissant entendre que la Ville de Montréal est propriétaire des terrains sur lesquels Projet Montréal propose ce nouveau parc national urbain, Mme Plante trompe les Montréalais, alors que ces terrains privés de grande valeur appartiennent aux promoteurs de Cap-Nature et qu'ils sont déjà zonés comme pouvant être développés à des fins résidentielles », affirme le porte-parole de Cap-Nature, David Cliche.

Les promoteurs de Cap-Nature rappellent qu’ils collaborent avec l’organisme Canards Illimités pour préserver les milieux naturels sur près de la moitié de ces terrains privés.

Ils soulignent que l’idée de Projet Montréal pourrait coûter des centaines de millions de dollars aux contribuables montréalais. « La Ville de Montréal a en effet déjà admis publiquement que le fait d'attribuer une affectation de conservation au Schéma d'aménagement constituerait une expropriation déguisée », ce qui pourrait entraîner des « compensations financières élevées ».

Le parti Vrai changement pour Montréal s’interroge toutefois sur le processus de changement de zonage qui a eu lieu il y a une décennie. « Nous demandons à ce que le Bureau de l’inspecteur général (BIG) fasse enquête pour assurer que l’opération de changement de zonage de 2007 ait respecté toutes les règles. Parce que le changement de zonage a eu lieu dans les années troubles de la politique municipale montréalaise, il est important d’établir si le processus aurait pu faire l’objet de malversations », déclare la chef de la formation d’opposition, Justine McIntyre, conseillère dans Pierrefonds-Roxboro, dans un communiqué.

Les audiences de l’Office de consultation publique débutent mardi soir à la mairie d’arrondissement, au 13 665, boulevard de Pierrefonds.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un projet intéressant ça me fait penser a mon quartier près du parc nature de la rivière des prairie mais en mieux! (avec des services)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas évident cette bataille entre ceux qui veulent conserver et ceux qui veulent développer. C'est sûr qu'un jour il faut arriver à circonscrire l'étalement urbain, en recherchant l'équilibre idéal entre les deux. Couper la poire en deux n'est pas non plus toujours la meilleure solution. Finalement créer un parc provincial n'est pas une mauvaise idée en soi, mais le principal intéressé, le gouvernement provincial, a-t-il des plans arrêtés sur le sujet?

A mon avis une consultation étendue et exhaustive est nécessaire pour donner l'heure juste à tout le monde. D'abord établir clairement les faits et présenter les différentes options possibles, compte tenu de la réalité sur le terrain.

Une chose demeure, si les terrains convoités pour agrandir le parc sont du domaine privé, il faudra exproprier les espaces à grand frais pour dédommager le propriétaire des lieux. Un geste qui pourrait être prohibitif. Rappelons-nous à ce propos la saga de l'ile Charron qui a couté cher aux québécois.

Donc la voie du compromis sera sûrement la plus sage, en recherchant sérieusement la solution gagnant-gagnant. On a déjà de beaux grands espaces protégés qu'il faut absolument conserver et relier entre eux pour en faire un parc intégré. De l'autre côté on a une zone urbanisée qui sera éventuellement desservie par le REM. Ce secteur à développer propose déjà une belle densité démographique et de généreux espaces verts sous forme de corridors.

Je pencherais alors vers un statu quo amélioré: un parc provincial si possible (mais pas indispensable) sans englober tout le territoire convoité et un aménagement urbain qui respectera tous les principes du développement durable. Finalement ce sera à la population et aux autorités de décider par consultation, compte tenu des budgets que chacun est prêt à mettre dans l'équation.

Une chose demeure, la croissance se poursuivra de toute façon dans le grand Montréal. Il faut donc choisir les meilleurs secteurs dont l'impact sera le plus positif possible et le plus prometteur pour l'ensemble du territoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Entièrement en faveur d'un parc de la SÉPAQ. C'est une très bonne idée, d'ailleurs, avec une station REM (Kirkland) pas très loin, l'accès à ce parc serait amélioré et j'imagine que les touristes pourraient y passer une journée lors de leur séjour à Mtl.

Le projet de Cap Nature, sur plans, me semble bien beau, mais il y a tellement de places ailleurs pour faire ce genre de développement. Pourquoi encore empiéter sur des terrains naturels alors qu'il y a plein d'ilots au centre de l'agglomération qui sont propices à de tels développements (pensons à l'hippodrome)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On se rend pas compte a l'administration Coderre que de conserver l'un des seul milieu naturel sur l'ile est archi precieux. Ya beaucoup de secteur a l'abandon comme la frontiere de Lachine et Lasalle une friche industrielle. Tres bien situé pres des arteres routieres et qui demande qu'a etre remis en valeur.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par mtlurb
      Nom: Quartier des Spectacles - Pôle place des Arts
      Coût du projet: 154 millions $
      Promoteur: Ville de Montréal
      Architectes: plusieurs dont Daoust Lestage Architecture Design Urbain
      Emplacement: Métro Place des Arts
      Début de construction: 2008
      Fin de construction: 2014
      Site internet: http://www.quartierdesspectacles.com/
      Autres informations:
      - Place des Festivals (phase 1) :
      aménager un espace public unique, répondant en partie aux besoins des festivals et affirmant l'identité du Quartier des spectacles créer une animation commerciale inédite pour atténuer la présence de murs aveugles susciter une requalification majeure du bâti sur tout le pourtour de la Place - Promenade des Artistes / Le Parterre (phase 2) :
      créer deux nouveaux espaces publics fournir aux organisateurs d'événements une infrastructure permanente accentuer le prestige de l'Adresse symphonique et fournir aux orchestres un espace extérieur de représentation - Axe Sainte-Catherine (phase 3) :
      uniformiser la surface de la rue Sainte-Catherine, entre les rues De Bullion et Saint-Alexandre, pour en faire un espace public linéaire unique à Montréal exprimer et affirmer le caractère distinct du quartier par un design unique que l'on ne retrouve nulle part ailleurs à Montréal - Esplanade Clark (phase 4) :
      aménager un espace public gazonné revaloriser la rue Clark relier le Parterre et la rue Sainte-Catherine offrir des espaces adaptés aux festivals Source : montreal2025.com
      Vidéo promotionnelle:
       
    • Par budgebandit
      http://montrealgazette.com/news/local-news/west-island-gazette/victor-schukov-pierrefonds-library-extension-an-investment-in-citizen-happiness
       
       
      Victor Schukov: Pierrefonds library extension an investment in citizen happiness
       
      VICTOR SCHUKOV, SPECIAL TO THE MONTREAL GAZETTE
      Published on: May 23, 2016
       

       
      I have a confession. A few years back, I used to practically live in the Chapters store in Pointe-Claire, speed-reading all of the latest books and magazines, and then walk out without buying anything. I looked upon the bright and airy bookstore as a library with mostly new goodies. My kind of clientele, of course, does not pay their utility bills. And apparently, I was not the only opportunist:
       
      Like a Tai Chi snail-paced version of musical chairs, they very gradually removed more and more seating. At one point, I considered bringing my own folding lawn chair but figured that I might be thrown out as a squatter. Then, I had a brainstorm: I thought, if I loved library-like reading so much, maybe I should go to a library. So, I switched to the Pointe-Claire Library, or as I like to call it today, The Greatest Library in the World, which tells you something about my unworldliness. I was hooked all over again.
       
      The books don’t all have that new-car smell, but the seating is abundant and there is no cloying satellite music to distract me from my reading. (I am incapable of multitasking and my lips move when I read so I catch myself lip-synching any lingering song.) And you can rent DVDs. All of this is Nirvana to someone like me who doesn’t own a cellphone nor an iPad. I prefer topping off my kettle of scuttlebutt in the analog way. And how much more of a pleasurable and convenient transformation can we make to West Island public libraries?
       
      Well, Pierrefonds is taking the high road with its $20-million extension to the Pierrefonds-Roxboro library, adding 2,300 square metres of space to the main floor as well as a basement and a terrace with a café. Wow. It’s like deja-vu at Chapters all over again. But wait, it’s going to become ground zero for all ages, co-mingling in a recreational setting that transcends the old idea of a library being just dull channels of aging books like in the opening scene of Ghostbusters. With the addition of a media centre, a 3D printing suite and a children’s learning lab, it is a design concept on the cusp of a new age. With that alone, it leads the West Island into the 21st Century.
       
      According to Mayor Jim Beis, more employees will be added proportionally. But, for me, the beauty of it all is that libraries are practically self-serve centres anyway. One doesn’t really need much help; it’s not like you are in Réno-Dépôt looking for a drill chuck key.
       
      In the future, the sky is literally the limit as we should see our libraries retrofitted with more natural lighting through skylights, and glass displacing brick. And maybe lots more internal greenery till you have that feeling of peace in the park. The grey days of single-purpose funereal public libraries will one day be a thing of the past. The City of Pierrefonds has it right.
       
      A modern designed library is an investment in its citizens’ wholesome recreation and education, and most importantly, happiness. With chairs that don’t conspicuously disappear into the Twilight Zone.
    • Par nephersir7
      Finalement, ça risque de ne pas être désert très longtemps autour de la station Ste-Anne de Bellevue.
       
      Il y a déjà un promoteur veut développer le secteur:
       

       
      Sainte-Anne-de-Bellevue development project | Watch News Videos Online
       

       
      http://www.ville.sainte-anne-de-bellevue.qc.ca/medias/files/PPU/2016/3_Pr%C3%A9sentation_PPU_SECTEUR-NORD_ASSEMBLEE-PUBLIQUE_14_DECEMBRE_2016.pdf
    • Par MontréalYul
      Le Fréjus -13 étages-
       
      Le projet est situé au coin de Rive Boisée et Gouin à Pierrefonds.
       

       

    • Par monctezuma
      LE DOMAINE DES ARCHES
       

       
       
      NOUVEAU PROJET 2 MINUTES GARE ROXBORO
      PROJET DE 68 CONDOS DE 1,2,3 CHAMBRES À COUCHER, LIVRAISON ÉTÉ 2012, GRAND BALCON, GARAGE ET RANGEMENT, ASCENSEUR. CERTAINES UNITES ONT 2 SALLES DE BAIN. PLUSIEURS SERVICES À PROXIMITÉ ET VUE SUR LA RIVIÈRE. PLUSIEURS UNITÉS ÉLIGIBLES SUBVENTION DE LA VILLE DE MONTRÉAL $10,000. *TAXES NON INCLUSES
       
      Adresse
      RUE MEIGNEN PIERREFONDS
       
      Quartier
      À QUELQUES MINUTES DE MARCHE DE LA GARE PIERREFONDS-ROXBORO, SUR PETITE RUE TRANQUILLE DONNANT SUR LA RIVIÈRE AVEC PLUSIEURS SERVICES À PROXIMITÉ.
       
      Nombre d'unités
      68
       
      Bureau des ventes
      À VENIR
      Tél: 514-916-3141
      Courriel: AMACDUFF@SYMPATICO.CA
       
      http://www.montrealdevelopers.com