KOOL

Limite de hauteur à 200m, pour ou contre ?

Pour ou contre la limite à 200m ?  

138 membres ont voté

  1. 1. Pour ou contre la limite à 200m ?

    • Pour
      51
    • Contre
      81
    • Je m'en fous
      6


Recommended Posts

C'est un éternel débat sur le MTLURB. Si vous êtes contre, veuillez préciser une hauteur si elle n'est pas illimitée.*

 

Autant j'aime les gratte-ciel de haute taille, autant j'aimerais que l'on brise notre skyline plafonné (PVM, CIBC, 1000, 1250, Tour de la «Bourse»), autant je ne pense pas qu'un genre de Fisrt Canadian Place de 299m soit appropriée pour Montréal avec 50% plus de hauteur que toutes les tours ci-dessus mentionnées. Perso je monterais ça à un relativement modeste 235m de hauteur réelle et non par rapport au niveau de la mer afin d'apporter un peu plus de variétés parmi les hauts sommets.

 

Ceci dit je ne comprends la raison de ce règlement car, par exemple, où que l'on soit au Sud de Montréal, que l'on soit sur la 30, la 132 ou sur le pont Champlain il y a plusieurs tours qui dépassent largement le sommet du Mont-Royal qui sera bientôt presque complètement caché de Guy à Bourassa.*

Modifié par KOOL
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si la demande était au rendez-vous;

Si l'offre était insuffisante;

S'il y avait un réel besoin de construire plus haut...

 

Alors il serait pertinent de poser la question. Money talks. Lorsque ce sera nécessaire de le faire, alors ce sera fait (rehaussement de la limite moyennant généreuses compensations)

 

Alors je votre contre, car ce n'est tout simplement pas nécessaire d'aborder la question.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Si la demande était au rendez-vous;

Si l'offre était insuffisante;

S'il y avait un réel besoin de construire plus haut...

 

Alors il serait pertinent de poser la question. Money talks. Lorsque ce sera nécessaire de le faire, alors ce sera fait (rehaussement de la limite moyennant généreuses compensations)

 

Alors je votre contre, car ce n'est tout simplement pas nécessaire d'aborder la question.

 

 

Les choses ne se font pas nécessairement parce que c'est nécessaire ou parce qu'il y a une demande existante. Innover, le contraire du statu quo, c'est aussi créer la demande. On a pas créé l'ordinateur parce que tout le monde en voulait un chez lui, mais certains visionnaires ont vu une ouverture. Build it and they will come, qu'ils disent.

Il faut arrêter de ne pas voir plus loin que le bout de notre nez. Il faut arrêter de se faire à croire que Montréal n'est pas ci, que le Québec pas assez ça. Il faut arrêter de se dire qu'on est né pour un petit pain.

Ne pas vouloir dépasser le sacro-saint Mont-Royal à cause de sa « sainte croix », « parce que rien n'est plus grand que Dieu », est un sale réflexe de petit peuple et de colonisés.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour une limite de hauteur mais pas a cause du Mont-Royal. La hauteur écrase tout alentour. Ca diminue l'ensoleilement naturel. *Montreal n'est pas Tokyo on a de l'espace pour construire on doit surtout ne pas abandonner le fait d'avoir des espaces vert en plein centre cela n'a pas de prix. *Je suis prêt a augmenter les hauteurs des edifices si en echange on laisse un espace entre la rue et l'edifice. *Juste a voir le first canadian place a Toronto et la place Ville Marie. Beaucoup mieux au niveau de la rue la place ville marie avec son dégagement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Part of me says that I'm FOR the height limit. I like the Montreal skyline and the fact we don't have any 200m+ buildings. It imparts a sense of human scale among other things.

 

Now, the realist in me says that we should still keep the 200m cap but expand its "zone" outwards over time. The problem is that if you artificially limit development density then eventually all the land that can be developed will be maximized.

 

I'll also throw this into the mix: instead of removing the 200m limit, how about Montreal begins mandating MINIMUM heights in 150m - 200m zones? For example, a developer can't come along and build a 100m structure on a lot with a 200m limit. I think this would be a much more effective solution.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
I'll also throw this into the mix: instead of removing the 200m limit, how about Montreal begins mandating MINIMUM heights in 150m - 200m zones? For example, a developer can't come along and build a 100m structure on a lot with a 200m limit. I think this would be a much more effective solution.

 

 

+1. Very interesting point of view. .*

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour. Pourquoi à chaque fois qu'on met un cadre règlementaire sur quelque chose c'est "parce qu'on est québécois". Il y a des limites de hauteur un peu partout sur la planète (Vancouver, Paris, etc). On est pas une ville "nouvelle" où l'urbanisme est en train de se créer à partir de rien. Y'a un contexte propre à Montréal : le fleuve et *la montagne (entre autre). On restreint la construction sur les flancs, et on protège les vues "vers" et "du" Mont-Royal. Si on ne veut plus respecter cette partie du plan d'urbanisme, que fait-on des mesures qui visent à assurer la densité et la silhouette du centre-ville ou la "protection" des flancs.*

 

 

N.B : On peut construire une tour qui atteint 233m de hauteur selon le niveau de la mer. Ce qui veut dire qu'entre Notre-Dame et Saint-Antoine (et rue du Square Victoria et Mansfield) on peut construire une tour de 220 m selon les limites de hauteur en vigueur au centre-ville.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour. Pourquoi à chaque fois qu'on met un cadre règlementaire sur quelque chose c'est "parce qu'on est québécois". Il y a des limites de hauteur un peu partout sur la planète (Vancouver, Paris, etc). On est pas une ville "nouvelle" où l'urbanisme est en train de se créer à partir de rien. Y'a un contexte propre à Montréal : le fleuve et *la montagne (entre autre). On restreint la construction sur les flancs, et on protège les vues "vers" et "du" Mont-Royal. Si on ne veut plus respecter cette partie du plan d'urbanisme, que fait-on des mesures qui visent à assurer la densité et la silhouette du centre-ville ou la "protection" des flancs.*

 

 

N.B : On peut construire une tour qui atteint 233m de hauteur selon le niveau de la mer. Ce qui veut dire qu'entre Notre-Dame et Saint-Antoine (et rue du Square Victoria et Mansfield) on peut construire une tour de 220 m selon les limites de hauteur en vigueur au centre-ville.

 

Bon point de vue :thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis contre la limite. Tant qu'à moi, il n'y en aurait pas!

 

 

 

 

autant je ne pense pas qu'un genre de Fisrt Canadian Place de 299m soit appropriée pour Montréal avec 50% plus de hauteur que toutes les tours ci-dessus mentionnées.

 

Si jamais une tour de 275 mètres montait dans le ciel, c'est sur qu'au départ ça ferait une grosse différence de hauteur avec les autres immeubles, mais tu peux être sûr qu'il y aurait d'autres tours qui viendraient combler l'écart. Oui on se retrouve avec une tour très haute de 275m, mais avec une ou dexu tours de 230 et 24o mètres, l'écart ne serait plus aussi grand.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant