Recommended Posts

Pinned posts
18 minutes ago, Rocco said:

Seigneur..

Screenshot_20180921-150931_Samsung Internet.jpg

Je sais pas si ça été mentionné mais ces murs horribles trouées ont été «grattées» afin de d'enlever tous morceaux suceptible de tomber. Car des morceaux se détachaient et tombaient sur le monde. C'est depuis ce temps aussi qu'on a droit au petit toit en métal brun et en verre au bas de l'édifice comme on voit dans cette photo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis rassuré de constater que retouche il y a, mais cela est malheureusement insuffisante, voire même décevante, car par moment je me dis que l'édifice dans son ensemble n'a ni queue, ni tête...
J'ai connu la réfection totale du Centre Bourse Marseille, dont le brutalisme est moins prestigieux que celui de Bonaventure, ainsi que la revitalisation du Bullring Centre et suis convaincu qu'une lourde rénovation dans son intégralité serait la meilleure solution d'autant plus que les façades se perforent comme rongées par des termites

Ca demeure une occasion manquée, car il y avait matière à revisiter tout le voisinage, mais malheureusement je crains qu'avec les tours de la Pl. Victoria les touristes passeront du wow au beuh en un clin d'œil.

 

Sources:

Image i: http://www.tourisme-marseille.com/fiche/centre-bourse-galeries-lafayette-marseille-infos-horaires-photos/

Image ii: https://madeinmarseille.net/1187-renovation-facade-centre-commercial-bourse-architecture-marseille/

 

CQFD.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

At this point, they should really just wash the concrete and use some panels to make it work with the glass like the front facade of the police post on William in Griffintown.. And for the love of god, do something about the place bonnaventure sign that welcomes people to the city...

PhotoGrid_1537620280792.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut certainement critiquer ou ne pas aimer la Place Bonaventure, d'autant plus qu'elle s'impose au centre-ville comme une masse de béton lourde et grossière. Du point de vue esthétique elle semble dépourvue de charme, avec ses murs de béton éclaté pour lui donner une texture et un relief vraiment particulier. Ainsi au lieu de grandes surfaces de béton poli. Pour l'alléger, on a traité les murs en les rayant pour leur ajouter de la verticalité. Cette caractéristique crée en même temps tout un jeu d'ombre et de lumière selon leur exposition au soleil.

Or, c'est indéniablement un immeuble d'une solidité à toute épreuve qui révèle pourtant une certaine fragilité dans le détail. En effet les éléments grugent certaines surfaces et s'attaquent aux proéminences un peu comme ils le feraient pour une falaise de roche. Cependant ces dommages apparents ne sont qu'en surface et n'ont aucune incidence sur la robustesse de son enveloppe.

On pourrait dire en quelque sorte que l'édifice vieillit et accuse son demi-siècle. Ces rides et ridules font naturellement partie du processus de vieillissement de ce type de revêtement, sans pour autant être également distribué.  Ainsi à sa manière Place Bonaventure, construite pour durer, peut être comparée à une dame au midi de son âge dont la beauté altérée n'a cependant aucun effet sur sa résilience.

Donc ces cicatrices ou imperfections qui peuvent agacer, témoignent néanmoins du passage du temps. Une forme de patine qui peut plaire à certains ou être honnie par d'autres. Une chose demeure, l'art dont l'architecture est une forme d'expression, ne sera jamais objectif. Il s'exprime à travers une foule de styles qu'on aime ou rejette, mais laisse rarement indifférent.

https://www.ledevoir.com/culture/468959/grand-theatre-de-quebec-la-brutalite-du-brutalisme

https://lemondeagoyo.wordpress.com/2012/04/10/le_brutalisme/

https://theculturetrip.com/north-america/canada/quebec/articles/a-tour-of-montreals-brutalist-architectural-landmarks/

http://placebonaventure.com/fr/a-propos-de-nous/historique/

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, FollowTheLeader a dit :

replace all the concrete slabs with blue aluminum panels and thats it!!! ..If your'e doing renovations, go ALL IN, not just a sad partial reclad 

Facile à dire, mais soyons raisonnables. Je doute que l'entreprise propriétaire ait envie de dépenser des dizaines de millions, voire plus, pour dénaturer une oeuvre majeure qui représente un courant architectural important du siècle passé. Il ne faudrait pas ici tomber dans le populisme.

L'art comme l'architecture ne feront jamais l'unanimité et chacun est en droit d'aimer ou non. Ce qui cependant n'autorise pas à détruire gratuitement l'image d'un immeuble devenu emblématique pour Montréal, seulement parce qu'il a le malheur de déplaire à certains. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
4 minutes ago, acpnc said:

Facile à dire, mais soyons raisonnables. Je doute que l'entreprise propriétaire ait envie de dépenser des dizaines de millions, voire plus, pour dénaturer une oeuvre majeure qui représente un courant architectural important du siècle passé. 

L'art comme l'architecture ne feront jamais l'unanimité et chacun est en droit d'aimer ou non. Ce qui cependant n'autorise pas à détruire gratuitement l'image d'un immeuble devenu emblématique pour Montréal, seulement parce qu'il a le malheur de déplaire à certains. 

déplaire à plusieurs***

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, JordanIasenza a dit :

déplaire à plusieurs***

Sur le forum peut-être, mais il ne faudrait pas généraliser. On n'a pas non plus à se laisser influencer par les effets de modes en voulant tout remettre au goût du jour. On n'en finirait plus parce que justement les modes passent dans une roue sans fin, en laissant leur trace dans le paysage citadin comme des témoins authentiques de leur passage.

Nous sommes chanceux à Montréal parce que justement nous avons une grande variété d'immeubles de styles variés venant des différents courants internationaux, qui ont eu leurs heures de gloire à une certaine époque. C'est ce qui rend notre centre-ville si intéressant, parce que le vieux côtoie aisément le plus récent dans une myriade de styles et de hauteurs qui créé un paysage urbain distinctif et loin d'être banal.

Sachons l'apprécier en mettant le focus sur l'ensemble plutôt que sur le particulier. Parce que c'est ça une ville, un ensemble de constructions diverses qui s'intègrent dans un tout cohérent et fonctionnel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      Proposition:  
      A feasibility study to consider the addition of a tramway line or bus route on McTavish Street to facilitate access to the Belvedere Kondiaronk/Chalet and other areas up the hill from downtown, especially for seniors and the mobility/physically challenged, but also to serve other users.
      Objective
      Making the Mont-Royal and other points up the hill more accessible 
      As it now stands, as far as reaching the lookout or chalet is concerned, the Peel steps and various inclines encountered are out of the question for many, including families. The closest alternate route by public transit is via Guy, plus 2 buses and a walk. That is not very convenient for many. Another important consideration is that there are no elevators in the Guy metro for people who need them.  The McTavish tramway could let people off in the Allan Memorial Institute parking lot, a few steps from the  Route Olmstead which has a much gentler slope for going the rest of the way to the lookout. If a bus route is the option selected, the service could be seasonal, or only in service on week-ends, holidays and special events. Advantages
      A tramway would be an enticement to visit the mountain, and more often, since it would be much simpler and quicker for tourists and montrealers to reach the lookout. It would also ensure that the chalet be better utilized since it would be so much easier to get to, no matter the season. More concerts and special events could be held there throughout the seasons. Since the McTavish line tramway would run though the McGill Campus, it would also be a N-S shuttle of sorts, getting McGill students and employees between the various campus buildings and the REM/Metro/downtown. This line could also be used for residents in the Square Mille, McGill Ghetto as well people going to games at Molson stadium or the other McGill athletic facilities. Being part of the Fleuve-Montagne makes it an natural draw for tourists and this line is only steps away from the main tourist office on Square Dorchester as well as Sainte-Catherine and may major hotels. People could also transfer to the ave des Pins bus for other points east and west. The line is a short hop from McGill Metro, the REM and Central Station, making it part of the hub. The route could be extended further southward to the Tourist office at Dorchester or  widened to cover a broader area if need be. This line would be an alternative to the bus lines that run north, on Guy and du Parc. Easier public access means fewer private cars and tour busses traveling to the mountain, and fewer vehicles on the road. The Kondiaronk summit on Mont-Royal is a major tourist attraction, Let's facilitate access for all groups.
      McTavish Tramway Route (in orange)

    • Par IluvMTL
      http://plus.lapresse.ca/screens/6ae8dd35-0e0b-48e3-b1cb-dec9a5e92473%7CHFo3prp1wfb0.html
       
      Édition du 8 août 2015,
       
      UNE NOUVELLE BRASSERIE À MONTRÉAL
       
      À titre de président du conseil de Molson Coors, Geoff Molson aura une fin d’année bien remplie alors qu’il confirme que l’entreprise brassicole est à compléter une étude qui déterminera si elle construira une nouvelle usine ou rénovera ses installations de la rue Notre-Dame.
       
      Une chose est certaine : le statu quo n’est plus possible et, selon Geoff Molson, la brasserie bicentenaire devrait normalement déménager dans des installations le plus modernes possible. On parle d’investissements qui pourraient dépasser les 300 millions.
       
      « Il faut moderniser notre production et surtout augmenter notre capacité d’embouteillage. Notre brasserie de Montréal ne peut pas produire de la bière en cannettes, et c’est une tendance lourde du marché que l’on observe aux États-Unis. »
       
      — Geoff Molson
       
      « On pourrait construire une nouvelle usine sur nos terrains à proximité de notre centre de distribution de la rue Dickson et vendre nos installations de la rue Notre-Dame à une tierce partie, à la condition que l’on ouvre le site sur le fleuve.
       
      « Ce serait une façon extraordinaire de faire exploser le Vieux-Port de Montréal et de donner, à partir du pont Jacques-Cartier, une belle vitrine sur le fleuve à la population de Montréal », évoque Geoff Molson.
       
      Chose certaine, il n’est pas question que Molson Coors quitte le site qui a vu naître les activités du groupe il y a 230 ans sans y laisser une marque commémorative indélébile.
       
      « On pourrait y construire une microbrasserie, ce qui laisserait l’empreinte de Molson sur le site et perpétuerait l’activité qu’on y pratique depuis plus de deux siècles », propose le président du conseil de Molson Coors.
       
      On saura au début de 2016 si le conseil d’administration disposera de la proposition et de la vision que vient de partager avec nous son président.
       
      sent via Tapatalk
    • Par IluvMTL
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,79867570&_dad=portal&_schema=PORTAL

      COMITE CONSULTATIF D'URBANISME
      13 septembre 2018
      3001459117 et 3001431020
      4.6.39

      DEMANDE  DE CERTIFICAT  D'AUTORISATION DE  DEMOLITION ET DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUCTION
      639-643,rue Notre-Dame Ouest
      La demande  vise a autoriser Ia demolition du batiment ainsi que Ia construction  d'un  hotel de  5  etages  comprenant   21  chambres   et  un restaurant au rez-de-chaussee.
      Le toil,  les  planchers  ainsi que  toute Ia structure  du batiment  existant seront  demolis.    
      Les fac;ades avant  et  arriere  seront  conservees, mais plus de 40% du volume hors-sol sera demoli, done le projet doit etre traite comme   une   demolition   et  une   nouvelle   
      construction.   II  s'agit   d'un immeuble  de 3 etages hors sol, avec une fac;ade de pierre grise, construit en 1891.  Les 2e et 3e etages ainsi que son couronnement  ant conserve leur integrite.  La vitrine commerciale  du rez-de-chaussee ainsi que Ia fac;ade arriere ant ete largement modifiees.

       
    • Par monctezuma
      400 René-Lévesque Ouest
      (Aucun rendu pour le moment)
       
    • Par IluvMTL
      Radio-Canada vend sa tour au Groupe Mach | Le Devoir
       
      L’avenir de la tour
      Pour sa part, la tour de Radio-Canada a été cédée au Groupe Mach, qui mettra aussi la main sur la section ouest du vaste terrain.
      La société immobilière détenue l’homme d’affaires Vincent Chiara occuperait le quatrième rang des propriétaires d’immeubles commerciaux dans la grande région de Montréal. Avec son associé Jolina Capital inc., l’entreprise est notamment propriétaire de la tour de la Bourse et de la tour CIBC.
      Radio-Canada avait reçu une douzaine d’offres pour l’achat de sa tour, et le diffuseur s’était associé à la firme de courtage immobilier Avison Young et Brookfield Financial pour procéder à l’analyse des offres d’achat. Quatre propositions avaient par la suite été retenues.
      Le Groupe Mach a refusé mercredi de commenter la transaction ou de révéler ses intentions concernant l’avenir de la tour dont il a fait l’acquisition.
       
      ICI Radio-Canada - Communiques - La nouvelle Maison de Radio-Canada
       
      ...
       
      En lien direct avec la Stratégie pour le centre-ville présentée par l’administration Coderre et en vertu de l’accord de développement conclu avec la Ville de Montréal et le règlement d’urbanisme de l’arrondissement, la revitalisation du quadrilatère occupé actuellement par Radio-Canada devrait inclure une mixité d’usages comprenant notamment des logements sociaux et communautaires, des logements abordables et des espaces verts.
       
      La proposition de Groupe Mach prévoit aussi une éventuelle reconnexion de certaines rues, pour favoriser une meilleure intégration avec le reste du quartier. Cette stratégie de développement s’inscrit dans la tendance mondiale de densification des centres urbains à la faveur d’un développement durable.
      LA TOUR ACTUELLE SERA PRÉSERVÉE
      Dans le cadre de ce vaste projet de revitalisation, Groupe Mach prévoit, dans son plan actuel, que la tour de Radio-Canada soit préservée, mais avec une nouvelle vocation.
      Rappelons enfin que ces deux transactions sont sujettes à l’approbation globale du Conseil du Trésor qui est prévue pour le printemps 2017. Selon l’échéancier présenté par le groupe Broccolini, la construction de la nouvelle Maison de Radio-Canada devrait être complétée pour le début de 2020.
      En lien direct avec la Stratégie pour le centre-ville présentée par l’administration Coderre et en vertu de l’accord de développement conclu avec la Ville de Montréal et le règlement d’urbanisme de l’arrondissement, la revitalisation du quadrilatère occupé actuellement par Radio-Canada devrait inclure une mixité d’usages comprenant notamment des logements sociaux et communautaires, des logements abordables et des espaces verts. La proposition de Groupe Mach prévoit aussi une éventuelle reconnexion de certaines rues, pour favoriser une meilleure intégration avec le reste du quartier. Cette stratégie de développement s’inscrit dans la tendance mondiale de densification des centres urbains à la faveur d’un développement durable.
      À propos de Groupe Mach
      Groupe Mach est l’un des principaux acteurs du secteur de l’immobilier québécois et l’un des plus importants propriétaires d’édifices à bureaux de Montréal et de la ville de Québec. Il développe ou redéveloppe des sites et les amène à maturité, en respectant des objectifs pratiques et réalistes en s’associant à des partenaires expérimentés tels que la firme Provencher Roy et le Groupe Montclair. Ces sites deviennent, grâce à une gestion avisée, des générateurs de nouveaux emplois et de services à la collectivité.
      Groupe Mach se distingue par sa vision stratégique, son expertise et son savoir-faire. Sa volonté de concilier les impératifs techniques, économiques, sociaux et environnementaux fait de lui un développeur et un gestionnaire rigoureux, responsable et intègre.
      Depuis bientôt 17 ans, il travaille à la composition d’un portefeuille immobilier prestigieux et bien équilibré couvrant tous les secteurs d’activité. Il regroupe plusieurs fleurons québécois tels que l’édifice Sun Life, la Tour CIBC et la Tour de la Bourse à Montréal. Il détient, à ce jour, 17 millions de pieds carrés.
      Avec plusieurs propriétés certifiées BOMA Best ou LEED, il remplit sa promesse de participer à l’effort collectif pour un développement durable et compte poursuivre dans cette voie en visant les plus hauts standards de l’industrie.