Recommended Posts

Pinned posts

Le problème c'est que dû à de la négligence cette maison de l'ère victorienne -ainsi que sa voisine- sont désormais irrécupérable.

 

Tant qu'à faire, et si j'étais responsable de l'urbanisme à la Ville j'encouragerais les promoteurs à acheter l'édifice dans lequel se trouve la boutique Etccetera pour construire sur les trois lots (les deux victoriennes et le mognon à un seul étage) !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça c,est vrai que c'est la négligence qui fait que les maisons deviennent irrécupérables à terme. Les gens qui disent qu'elles ressemblent à des taudis n'ont pas tort, mais ils oublient trop vite que cet état est le résultat direct d'un laxisme dans la surveillance des proprios délinquants. C'est bien dommage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ça c,est vrai que c'est la négligence qui fait que les maisons deviennent irrécupérables à terme. Les gens qui disent qu'elles ressemblent à des taudis n'ont pas tort, mais ils oublient trop vite que cet état est le résultat direct d'un laxisme dans la surveillance des proprios délinquants. C'est bien dommage.

 

Comme je l'ai déjà mentionné dans un autre fil, beaucoup de terrains en ville et particulièrement au c-v, appartiennent à des compagnies domestiques ou internationales qui attendent la bonne occasion pour faire du fric. La plupart ne se soucient pas des constructions qui s'y trouvent, mais de la valeur du terrain et du zonage pour pouvoir éventuellement construire plus haut. Le phénomène spéculatif est la cause principale de la disparition des bâtiments anciens à Montréal. La Ville a d'ailleurs peu de moyens pour s'y opposer, tant que ces proprios paient les taxes qui s'y rapportent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yarabundi a dit :
Le problème c'est que dû à de la négligence cette maison de l'ère victorienne -ainsi que sa voisine- sont désormais irrécupérable.

Tant qu'à faire, et si j'étais responsable de l'urbanisme à la Ville j'encouragerais les promoteurs à acheter l'édifice dans lequel se trouve la boutique Etccetera pour construire sur les trois lots (les deux victoriennes et le mognon à un seul étage) !!!

Irrécupérable, pas si sûr, yara! Oui, y'a des graffitis et y'a clairement eu non entretien intérieur-extérieur sur une certaine période, ou à plus d'une reprise...

Restaurer la façade (surtout la partie du bas) pourrait représenter au moins 2 défis techniques: matériaux + intégration de la baie vitrée dans l'ensemble (ce qui requérerait un sérieux exercice d'esthétisme de la part des architectes). Mais rien d'irréalisable à mon humble avis!

Évidemment, je ne vois que du façadisme de possible, même partiel, et non une préservation des espaces intérieurs: il faut laisser place aux fondations de la la tour, et à un lobby que je devine spacieux.

Toutefois, je ne ferais pas une maladie que cette victorienne soit simplement démolie. Mais disons que les exemples d'intégration très léchés abondent à Toronto et NYC, même s'ils se font plus rares pour l'instant à Mtl... d'où mon léger espoir exprimé dans mon avant-dernier commentaire ci-haut! :rolleyes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Né entre les rapides a dit :
Précisément celle-là!

ENFIN!

(Quelqu'un connaîtrait-il l'historique de cette tour? En particulier, y avait-il eu des protestations lors de sa construction?)

Sûrement un incendie "suspect" d'une victorienne mal entretenue ou avec difficulté à louer ses espaces commerciaux, puis... hop! un chantier apparaît comme magie quelques mois plus tard. (C'était coutume à Mtl au tournant des années '60-70, et même après...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Précisément celle-là!

 

ENFIN!

 

(Quelqu'un connaîtrait-il l'historique de cette tour? En particulier, y avait-il eu des protestations lors de sa construction?)

Construite par un promoteur avide d'argent et qui est disparu peu après? Probablement court comme résumé mais sûrement proche de la réalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation
Démarches en vue de faire accepter une diminution du nombre de cases de stationnement à fournir dans une nouvelle construction d'une tour d'habitation destinée aux étudiants, au 2025 Peel à Montréal. Selon l'article #605 du règlement d'urbanisme de l'arrondissement Ville-Marie (règlement # 01-282), 41 cases seraient requis, mais nous proposons d'en offrir 9 en raison de la nature de notre projet qui comptera une clièntele étudiante. Nous demandons que la ville accepte le projet avec moins de cases de stationnement et nous autoriser le permis de construction pour le projet.

http://www.lobby.gouv.qc.ca/servicespublic/consultation/AfficherInscription.aspx?NumeroInscription=3teoJdC%2bIdl2362AMJKTRg%3d%3d#D107085

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      https://www.newswire.ca/fr/news-releases/declaration-pour-revitaliser-lest-de-montreal---chantal-rouleau-et-valerie-plante-annoncent-des-actions-pour-revitaliser-lest-de-montreal-702780792.html?fbclid=IwAR13v0RN1WwjGtQkhj1VKrdKeixgfrJcGc8TGpL3PaD-HFHN61IyAQW3lO4
       
      https://www.tvanouvelles.ca/2018/12/14/annonces-pour-la-revitalisation-de-lest-de-montreal
      Annonces pour la revitalisation de l’est de Montréal
      Agence QMI
      | Publié le 14 décembre 2018 à 12:41 - Mis à jour à 12:56
                  La rue Notre-Dame sera revitalisée dans l’est de Montréal, où l’on entreprendra de plus un vaste programme de décontamination des sols, des engagements pris en campagne la Coalition avenir Québec (CAQ).   Play Video         La rue Notre-Dame sera revitalisée dans l’est de Montréal, où l’on entreprendra de plus un vaste programme de décontamination des sols, des engagements pris en campagne par la Coalition avenir Québec (CAQ).
      L’ancienne mairesse de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, qui est devenue la ministre responsable de la métropole, a annoncé vendredi, aux côtés de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, la création d'un bureau de revitalisation de la rue Notre-Dame.
      Les deux femmes, jadis adversaires à l’hôtel de ville, ont signé la Déclaration pour revitaliser l’est de Montréal.
      Les partenaires que sont le gouvernement du Québec, la Ville de Montréal et l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) travailleront en collaboration, a-t-on précisé, en ajoutant que «l'objectif est de redessiner cette artère stratégique pour en faire un boulevard urbain, un corridor de mobilité durable reliant les quartiers de la pointe de l'île au centre-ville».
      Cette annonce survient à deux jours de l’élection partielle pour justement trouver un successeur à Chantal Rouleau à la mairie de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.
      Au cours des dernières décennies, plusieurs promesses ont été faites concernant la réfection de la rue Notre-Dame Est, entre le pont Jacques-Cartier et le quartier Pointe-aux-Trembles.
      Le premier ministre François Legault s’était aussi engagé, en campagne, à décontaminer les sols, un enjeu important pour l’est de Montréal, réclamé depuis des années par les gens d’affaires.
      «Il est temps qu'on s'occupe, enfin et très sérieusement, de ce territoire trop longtemps délaissé. Avec la Ville de Montréal et nos autres partenaires, nous nous attaquerons à des problèmes criants. Nous allons investir pour faire progresser des projets structurants, dont la revitalisation de la rue Notre-Dame et la décontamination de terrains», a dit Chantal Rouleau, qui est aussi ministre déléguée aux Transports.
      «Les besoins sont nombreux dans l'est de Montréal et nous devons agir afin d'améliorer la qualité de vie de ses résidents et résidentes, a indiqué de son côté la mairesse Valérie Plante. Nous avons lancé plusieurs projets innovants et d'autres seront déployés à court terme afin d'aider la population à vivre dans des quartiers accessibles et agréables. C'est en travaillant tous ensemble que nous pourrons faire de Montréal une ville où il fait bon vivre d'une rive à l'autre.»
      L’est de Montréal fait l’objet, en parallèle, de plusieurs autres projets déjà sur la table à dessin ou en chantier, comme le prolongement de la ligne bleue du métro, la mise en place du service rapide par bus (SRB) sur le boulevard Pie-IX et le projet de navette fluviale entre Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port.
    • Par monctezuma
      400 René-Lévesque Ouest