Recommended Posts

Pinned posts
Par ailleurs, j'identifierais au moins un cas où tous les bâtiments SAUF UN sur un tronçon de rue ont conservé leur charme d'antan ou presque (c'était vrai il y a quarante ans, par miracle c'est encore vrai). Mon «rêve» depuis ce temps, c'est qu'on exproprie et démolisse l'horrible intrus. Devinez où!

 

I love quizzes. I would have said Concordia's fine Arts building on Rene Levesque but I don't think it fits your rules, because that street has changed a lot over 40 years. One more clue please?

 

Attempt #2: Best Western on Sherbrooke?

Modifié par denpanosekai

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut pas tomber dans le piège de l'inflation verbal, pas plus que d'accuser le maire de tous les maux de la ville. D'ailleurs lancer des accusations à tort et à travers ne grandit jamais la personne qui s'en fait l'auteur. Il faut être cohérent. L'erreur a été de laisser construire des immeubles hors proportion sur ce segment de rue, contrairement à l'exemple de Crescent et d'autres rues du voisinage. Ici on ne peut vraiment plus parler d'intégration ou d'harmonisation, il me semble alors qu'il est bien tard pour se réveiller maintenant.

 

Les terrains ont notamment pris tellement de valeur, aidés par un zonage permettant un autre gabarit que l'original, que cela rend automatiquement la préservation de ces vieilles maisons quasi impossible sur le plan de l'investissement. Donc si un promoteur décide de développer en fonction de ce qui est permis au niveau de la densité, je vois mal comment la Ville pourrait le lui refuser, surtout devant l'exiguïté des lieux.

 

En conséquence, il n'y a pas de place pour une tour de 20 étages sans tout démolir et sans règlement qui oblige à intégrer la façade, aucun développeur ne s'en donnera la peine. Surtout que la maison a déjà été défigurée au point de perdre tout intérêt. Bien sûr il faudrait protéger le patrimoine, mais encore faut-il qu'il reste quelque chose de valable et d'économiquement réalisable à sauver.

 

La bonne nouvelle est que peut-être y a-t-il espoir pour les deux victoriennes plus près de Maisonneuve, qui me semblent en meilleur état. Mais encore là (pour les mêmes raisons) ce ne sera jamais plus que du façadisme, un compromis qui ne donne pas toujours le meilleur résultat. Autrement j'aimerais bien savoir par quel pouvoir ou quelle action concrète et efficace Montréal pourrait prendre pour sauver les quelques autres exemples, qui sont dans la même situation sur d'autres rues similaires?

 

Car c'est bien beau dénoncer, mais proposer des solutions viables économiquement serait drôlement plus constructif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je crois aussi que la façade actuelle (l'originale en pierre au nord, par l'extension au sud) aurait pu être intégrée au projet de belle façon (Nature Humaine est une excellente firme).

Ce n'est pas comme si l'entrée du projet était particulièrement originale...

 

2012 :

 

[ATTACH]26274[/ATTACH]

 

2015 :

 

[ATTACH]26275[/ATTACH]

 

Hourra, incroyable, merveilleux!!! Enfin, il y aura un projet moderne et audacieux sur cette partie de Peel abandonné depuis trop longtemps. Ces petites horreurs de maisons défraîchis et abandonné brisent le dynamisme de cette rue prestigieuse de Montréal. Ce lieu a été trop longtemps abandonné. Réjouissons nous de ce projet en espérant qu'il se réalise le plus rapidement possible. Ces petites maisons sont loin d'être considérée comme patrimoine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hourra, incroyable, merveilleux!!! Enfin, il y aura un projet moderne et audacieux sur cette partie de Peel abandonné depuis trop longtemps. Ces petites horreurs de maisons défraîchis et abandonné brisent le dynamisme de cette rue prestigieuse de Montréal. Ce lieu a été trop longtemps abandonné. Réjouissons nous de ce projet en espérant qu'il se réalise le plus rapidement possible. Ces petites maisons sont loin d'être considérée comme patrimoine.

 

Me semble que je changerais de nom de pseudo ASAP si j'étais toi! :rotfl:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Me semble que je changerais de nom de pseudo ASAP si j'étais toi! :rotfl:

 

Regarde la cabane qui est sur ce site et dis moi sans rire que c'est patrimonial... On dirait une mini maison hantée. Pour un parc d'attraction j'veux bien, mais pour Peel c'est non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      https://www.newswire.ca/fr/news-releases/declaration-pour-revitaliser-lest-de-montreal---chantal-rouleau-et-valerie-plante-annoncent-des-actions-pour-revitaliser-lest-de-montreal-702780792.html?fbclid=IwAR13v0RN1WwjGtQkhj1VKrdKeixgfrJcGc8TGpL3PaD-HFHN61IyAQW3lO4
       
      https://www.tvanouvelles.ca/2018/12/14/annonces-pour-la-revitalisation-de-lest-de-montreal
      Annonces pour la revitalisation de l’est de Montréal
      Agence QMI
      | Publié le 14 décembre 2018 à 12:41 - Mis à jour à 12:56
                  La rue Notre-Dame sera revitalisée dans l’est de Montréal, où l’on entreprendra de plus un vaste programme de décontamination des sols, des engagements pris en campagne la Coalition avenir Québec (CAQ).   Play Video         La rue Notre-Dame sera revitalisée dans l’est de Montréal, où l’on entreprendra de plus un vaste programme de décontamination des sols, des engagements pris en campagne par la Coalition avenir Québec (CAQ).
      L’ancienne mairesse de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, qui est devenue la ministre responsable de la métropole, a annoncé vendredi, aux côtés de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, la création d'un bureau de revitalisation de la rue Notre-Dame.
      Les deux femmes, jadis adversaires à l’hôtel de ville, ont signé la Déclaration pour revitaliser l’est de Montréal.
      Les partenaires que sont le gouvernement du Québec, la Ville de Montréal et l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) travailleront en collaboration, a-t-on précisé, en ajoutant que «l'objectif est de redessiner cette artère stratégique pour en faire un boulevard urbain, un corridor de mobilité durable reliant les quartiers de la pointe de l'île au centre-ville».
      Cette annonce survient à deux jours de l’élection partielle pour justement trouver un successeur à Chantal Rouleau à la mairie de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.
      Au cours des dernières décennies, plusieurs promesses ont été faites concernant la réfection de la rue Notre-Dame Est, entre le pont Jacques-Cartier et le quartier Pointe-aux-Trembles.
      Le premier ministre François Legault s’était aussi engagé, en campagne, à décontaminer les sols, un enjeu important pour l’est de Montréal, réclamé depuis des années par les gens d’affaires.
      «Il est temps qu'on s'occupe, enfin et très sérieusement, de ce territoire trop longtemps délaissé. Avec la Ville de Montréal et nos autres partenaires, nous nous attaquerons à des problèmes criants. Nous allons investir pour faire progresser des projets structurants, dont la revitalisation de la rue Notre-Dame et la décontamination de terrains», a dit Chantal Rouleau, qui est aussi ministre déléguée aux Transports.
      «Les besoins sont nombreux dans l'est de Montréal et nous devons agir afin d'améliorer la qualité de vie de ses résidents et résidentes, a indiqué de son côté la mairesse Valérie Plante. Nous avons lancé plusieurs projets innovants et d'autres seront déployés à court terme afin d'aider la population à vivre dans des quartiers accessibles et agréables. C'est en travaillant tous ensemble que nous pourrons faire de Montréal une ville où il fait bon vivre d'une rive à l'autre.»
      L’est de Montréal fait l’objet, en parallèle, de plusieurs autres projets déjà sur la table à dessin ou en chantier, comme le prolongement de la ligne bleue du métro, la mise en place du service rapide par bus (SRB) sur le boulevard Pie-IX et le projet de navette fluviale entre Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port.
    • Par monctezuma
      400 René-Lévesque Ouest