Recommended Posts

Pinned posts

http://www.journaldemontreal.com/2015/10/05/verdun-opte-pour-le-site-derriere-lauditorium

 

L’arrondissement aménagera finalement sa plage sur le site qui se trouve derrière l’Auditorium de Verdun, a appris le 24 Heures.

La «plage urbaine en milieu naturel» qui doit être inaugurée à l’été 2017, en vue des festivités du 375e anniversaire de Montréal, pourra accueillir 1500 personnes. Le projet est estimé à 4,6 M$.

L’arrondissement conservera le talus boisé, au pied duquel du sable sera déposé, jusqu’aux berges.

Puisque le courant est plus important à cet endroit, l’arrondissement de Verdun projette de construire une avancée pour délimiter une zone de baignade qui sera accessible à quelque 500 baigneurs.

Deux sites étaient à l’étude

 

Alors que le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, privilégiait l’ancien site du dépôt à neige, près de la piscine publique Natatorium, beaucoup de résidents militaient pour le site derrière l’Auditorium.

«Je ne suis pas orgueilleux. J’avais une préférence pour le site du dépôt à neige, mais je me suis beaucoup promené et, avec les commentaires des citoyens et les analyses, j’ai vu que le site de l’Auditorium est plus approprié», a confié M. Parenteau.

L’opposition officielle à la Ville de Montréal privilégiait aussi le site de l’Auditorium. Projet Montréal avait présenté un concept de plage urbaine en août 2014.

«Le projet, tel que proposé par Projet Montréal, n’est pas réalisable dans le contexte actuel. J’ai toujours dit que j’étais ouvert à analyser le site, ce qu’on a fait, et aujourd’hui on espère travailler ensemble», a expliqué M. Parenteau.

Changement de cap

En mai dernier, lors d’une séance d’information, M. Parenteau avait fait face aux inquiétudes de nombreux citoyens convaincus qu’il arrêterait son choix sur le site de l’ancien dépôt à neige.

«J’ai toujours dit que je voulais une plage, mais pas à n’importe quel prix», a rappelé M. Parenteau.

Les craintes des résidents de Verdun quant à l’achalandage automobile qu’amènera cette future plage ont fait pencher la balance, selon M. Parenteau.

«Les études ont montré que les deux sites étaient propices pour accueillir la plage, mais la proximité de l’Auditorium, du métro de l’Église et des autres transports en commun a fait pencher la balance», a-t-il expliqué.

Quant au site de l’ancien dépôt à neige, il est toujours dans la ligne de mire du maire pour une revitalisation.

«C’est un endroit avec un énorme potentiel. On y profite d’une vue majestueuse. C’est un site qu’on va décontaminer parce qu’on veut trouver un autre projet à développer», a-t-il assuré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'aime pas l'endroit de ce projet... je vis a Verdun et je suis la souvent et cette plage va amener beaucoup de traffic et ca va détruire la belle nature qui est déja la. Je n'aime vraiment pas ce projet . :thumbsdown:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je n'aime pas l'endroit de ce projet... je vis a Verdun et je suis la souvent et cette plage va amener beaucoup de traffic et ca va détruire la belle nature qui est déja la. Je n'aime vraiment pas ce projet . :thumbsdown:

 

L'endroit derrière l'auditorium est affreux. Il y a des déchets et des blocs de bétons. C'est l'endroit idéal pour mettre la page, qui profitera de la revitalisation du coin. Accès en métro, la rue Wellington pas loin pour les commerçants, etc.

 

Je suis d,accord avec toi si ça l'avait été derrière le Natatorium, là c'est vrai que ça aurait détruit la nature et emmener beaucoup de traffic, puisque loin des TEC.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je n'aime pas l'endroit de ce projet... je vis a Verdun et je suis la souvent et cette plage va amener beaucoup de traffic et ca va détruire la belle nature qui est déja la. Je n'aime vraiment pas ce projet . :thumbsdown:

 

Je suis propriétaire de deux condos dans les tours voisines et je vais dire que je suis assez content de cette décision.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Horrible choice. L'endroit où le courant est le plus fort. L'endroit où on est le plus proche des bâtiments résidentiels de l'ile des soeurs. L'endroit qui est pogné derrière un bâtiment massif. On a voulu privilégier l'accès aux pauvres de Verdun (quartier du métro De l'église) plutôt que les plus riches dans l'ouest (quartier Desmarchais-Crawford). Typiquement électoraliste de la part du maire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Horrible choice. L'endroit où le courant est le plus fort. L'endroit où on est le plus proche des bâtiments résidentiels de l'ile des soeurs. L'endroit qui est pogné derrière un bâtiment massif. On a voulu privilégier l'accès aux pauvres de Verdun (quartier du métro De l'église) plutôt que les plus riches dans l'ouest (quartier Desmarchais-Crawford). Typiquement électoraliste de la part du maire.

 

Ça me paraît loin d'être un geste électoraliste: le maire penchait plutôt pour le site de Desmarchais-Crawford, mais l'opposition des gens de ce secteur, qui avaient peur des problèmes de stationnement que ça aurait pu générer, a penché fort dans la balance, tout comme la proximité du métro et de la promenade Wellington.

 

Au contraire, je trouve que ça montre qu'il sait faire preuve d'ouverture d'esprit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Horrible choice. L'endroit où le courant est le plus fort. L'endroit où on est le plus proche des bâtiments résidentiels de l'ile des soeurs. L'endroit qui est pogné derrière un bâtiment massif. On a voulu privilégier l'accès aux pauvres de Verdun (quartier du métro De l'église) plutôt que les plus riches dans l'ouest (quartier Desmarchais-Crawford). Typiquement électoraliste de la part du maire.

 

Je pense que l'enjeu écologique à joué plus fort dans la décision qu'un supposé enjeu social.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par ScarletCoral
      Le parc B au coin d'Ottawa et Peel devrait être le premier des trois parcs à être complété. Contrairement aux deux autres, celui-ci n'a pas de bassin de rétention.

      Projet MR-63 :

       
    • Par ScarletCoral
      Impacts à venir sur les projets

      Communiqué de l'arrondissement : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=30208
      Une vision commune du développement urbain de la partie nord de L'Île-des-Sœurs
      6 juin 2018
       
      Montréal, le 6 juin 2018 - L'arrondissement de Verdun procède actuellement à une modification réglementaire transitoire visant à exercer un contrôle sur les conditions de développement de plusieurs zones du secteur de la partie nord  de L'Île-des-Sœurs, étape importante de l'exercice de planification détaillée mené par la Direction de l'urbanisme du Service de la mise en valeur du territoire (SMVT) de la Ville de Montréal, en collaboration étroite avec l'arrondissement.
      Le secteur visé par la démarche de planification urbaine de la Ville de Montréal est localisé de part et d'autre de l'emprise autoroutière 10-15, notamment autour de la future station du Réseau express métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placement du Québec  (CDPQ-Infra). Ce futur équipement de transport collectif, dont la mise en service est prévue en 2021, et la construction du nouveau pont Champlain par le gouvernement fédéral, qui doit se terminer en décembre 2018, confèrent à ce secteur commercial et d'affaires de L'Île-des-Sœurs un évident potentiel de requalification, notamment à des fins de développement immobilier.
      « L'arrondissement de Verdun et la Ville de Montréal ont entamé cette réflexion afin de planifier l'avenir de la partie nord concernant les nouvelles constructions, les nouveaux équipements et les infrastructures, les retombées du développement immobilier à venir et l'amélioration de l'aménagement du domaine public, notamment en faveur des déplacements des piétons et cyclistes. Le tout contribuera à confirmer L'Île-des-Sœurs comme porte d'entrée majeure du territoire montréalais, » souligne le maire de l'arrondissement de Verdun et membre du comité exécutif, Jean-François Parenteau. 
      L'arrondissement a déposé le 5 juin un avis de motion et un premier projet de règlement au conseil d'arrondissement. Suivront un avis public cet été et le dépôt d'un second projet de règlement au conseil du 4 septembre. L'arrondissement vise l'adoption du règlement au conseil du 2 octobre 2018.
      Une modification « transitoire » au règlement de zonage
      La modification réglementaire vise à exercer un contrôle transitoire sur les conditions de développement de plusieurs zones de la partie nord de L'Île-des-Sœurs afin de limiter les risques liés à des développements et projets immobiliers qui ne cadreraient pas avec une vision d'aménagement en voie d'élaboration. Cette mesure transitoire, adoptée dans l'intérêt public, assurera un délai suffisant pour finaliser l'exercice de planification amorcé par la Ville de Montréal qui sera alimentée par les commentaires et  les préoccupations formulées par les personnes concernées. La planification permettra, entre autres, de doter le secteur d'une réglementation bonifiée qui contribuera à l'amélioration de la qualité et de vie et au dynamisme économique du secteur, et ce, pour tous les acteurs clés notamment les citoyens, les travailleurs, les promoteurs et des commerçants.
      Dépôt de projets pour demande de permis de construction
      Des projets pourront être déposés à l'arrondissement de Verdun, s'ils respectent la nouvelle réglementation en vigueur. Il sera aussi possible, à certaines conditions,  d'autoriser un projet dans le cadre d'une procédure de Projet particulier de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble (PPCMOI). Le développement immobilier pourra donc se poursuivre durant cette période transitoire, et ce, en fonction du respect des orientations municipales et en toute transparence avec les citoyennes et les citoyens.
      Consultation publique à venir
      Afin de favoriser l'émergence d'une vision commune et partagée du développement du secteur, la Ville de Montréal souhaite consulter les citoyens et les différents acteurs du territoire concernant les grandes orientations de l'exercice de planification urbaine (développement immobilier et commercial, espaces publics, etc.). C'est le Centre d'écologie urbaine de Montréal (CEUM), organisme sans but lucratif, qui a été mandaté pour accompagner la Ville dans cette démarche. Dans ce cadre, une rencontre d'information et de consultation du grand public sera organisée au mois de septembre 2018.
    • Par amos404
      Construction d'un nouveau chalet par l'arrondissement dans le Parc Clémentine de la Rousselière (coin Notre-Dame et De la Rousselière à Pointe-aux-tremble). Il remplace l'ancien chalet (une sorte de maison mobile pleine de moisisure et en ruine qui a été démolie). Les deux principaux locataires seront l’Association du baseball amateur de Pointe-aux-Trembles (ABAPAT) et un groupe scout (155e). 


    • Par ouaouaron
      11 septembre 2007 - 06h24
      La Presse
      Laurier Cloutier
       
      Un nouveau quartier vert de 1800 copropriétés et maisons de ville - d'une valeur de 600 M$ - sera bientôt érigé à L'Île-des-Soeurs, malgré un marché immobilier pourtant plus lent.
       
      Avec son Quartier sur le fleuve, la Corporation Proment va réaliser à L'Île-des-Soeurs un projet au moins deux fois plus important que ses précédents, soit sur un terrain d'un million de pieds carrés, et dont la conception sera très différente des autres.
       
      On trouve peu de projets de ce type au Canada. «C'est très difficile de se comparer», a déclaré à La Presse Affaires le président de Proment, Samuel Gewurz.
       
      Proment a conçu le Quartier sur le fleuve comme un village urbain. Il y aura non seulement des habitations, mais aussi des magasins et des restaurants, à proximité d'immeubles de bureaux, expliquent Sam Gewurz et Louis-Joseph Papineau, vice-président au développement et à la construction chez Proment.
       
      Le promoteur va en effet construire le Quartier sur le fleuve près du nouveau campus-siège social de trois immeubles de Bell Canada, qui monte rapidement pour accueillir ses premiers 3000 employés sur la pointe nord-est de L'Île-des-Soeurs, près du pont Champlain.
       
      De plus, Proment vient d'obtenir la confirmation de l'inscription du Quartier sur le fleuve sur la liste des rares projets «LEED ND» (Leadership in Energy & Environmental Design-Neighbourhood Development), souligne le président.
       
      Le Conseil du bâtiment durable du Canada ne compte que 24 projets verts de ce type au pays, dont cinq au Québec. Mais cette certification LEED ND deviendrait standard pour les immeubles et les quartiers écologiquement responsables.
       
      Un immeuble LEED doit respecter toute une série de critères dans cinq catégories, dont l'aménagement écologique du terrain, le rendement énergétique, la gestion efficace de l'eau, l'utilisation de matériaux sains, la récupération des déchets de construction et la qualité de l'aménagement intérieur.
       
      D'ici trois mois, Sam Gewurz doit présenter en détail son projet, qui pourrait comprendre des lofts et logements locatifs, et le lancer le printemps prochain.
       
      D'ici là, Proment multiplie ses recherches et consultations, car le Quartier sur le fleuve est «trop gros pour se tromper», dit Louis Papineau. Ce n'est d'ailleurs pas l'habitude de Proment, qui doit souvent devancer ses projets annoncés, pour répondre à la demande.
       
      On doit pouvoir se déplacer partout à pied dans ce village urbain, pour augmenter la qualité de vie. Et tout doit être planifié, y compris l'ambiance, souligne Louis Papineau, autant pour respecter les critères LEED que ceux d'un quartier convivial.
       
      «C'est excitant. Personne n'a réalisé un tel projet dans le passé», dit-il.
       
      Gros projet
       
      C'est le plus gros projet de Proment jusqu'ici, confirme par ailleurs Louis Papineau.
       
      Le Sommet sur le fleuve, deux fois plus petit, a été le plus important complexe résidentiel antérieur de Proment: dans quatre tours, il comprenait pourtant 680 condos d'une valeur de 300 millions de dollars.
       
      La hauteur maximale des immeubles du Quartier sur le fleuve se limitera par contre à six étages et le projet sera réalisé en plusieurs phases, au rythme de la demande du marché.
       
      Les acheteurs n'ont pas manqué jusqu'ici pour Proment. Malgré le ralentissement du marché, le promoteur vient d'ailleurs de devancer de six mois le lancement de la phase deux du Vistal, une tour à haut rendement énergétique de 160 condos de luxe dont la mise en vente vient de commencer à L'Île-des-Soeurs.
       
      La première phase du Vistal, d'une taille identique, s'est envolée plus rapidement que prévu.
       
      La construction commencera donc le mois prochain, pour la livraison des 160 premières unités aux acheteurs dès septembre 2008 et de la deuxième phase, un an plus tard. Au total, les deux tours du Vistal nécessitent des investissements de 160 millions.
       
      Proment s'attend à décrocher la première certification LEED pour une tour d'habitations du Québec, avec sa première phase du Vistal. Un immeuble de ce type doit permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40%, selon Louis Papineau.
       
      Proment a construit de nombreuses habitations de luxe à L'Île-des-Soeurs depuis 40 ans, dont les Verrières sur le fleuve, le Club Marin, les Jardins des Vosges et le Domaine de la Forêt.
    • Par Francico
      EvoloX—Waterfront condos