Recommended Posts

ADM posted their February passenger numbers.

 

1,147,031 +4.1%

 

Domestic +3.4%

US +1.7% (makes up for January)

International +6.3% :)

 

YTD 2,354,857 +3.6%

 

Calgary YTD 2,348,280 +0.9%

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ne faut pas que YUL gagne par défaut, surtout que l'on sait que la situation de YYC est conjoncturelle, donc temporaire. Sur la question des vols domestiques, nous savons tous que Calgary jouit d'un certain avantage à cause du phénomène du fly-in fly-out, qui diminue peut-être pour le moment, mais qui est tout de même là pour rester. Donc il faut concentrer nos efforts dans les deux segments suivants: transfrontalier et international, via la croissance de notre plaque tournante.

 

Un autre point: plus il y aura de compagnies étrangères pour desservir YUL, plus il y aura de possibilités de faire valoir les correspondances à Montréal. Il faut être imaginatif et offrir des incitatifs pour attirer plus de passagers. Faire connaitre aussi l'avantage de passer par YUL qui est beaucoup moins congestionné et aussi moins vulnérable aux aléas de la météo. A Toronto 5 cm de neige suffit à retarder sérieusement le trafic. A Montréal 25 cm a moins d'effet que les 5 de YYZ. Pareil en été où les orages fréquents ont le même résultat négatif sur la ville reine.

 

En d'autres mots il faut que Montréal cesse d'être le secret le mieux gardé de l'industrie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La position geographique de montreal l'avantage pour les vols vers l'europe plus a l'est et plus au nord. Pour les autres vols internationaux je vais encore radoté si on a des communautés immigrante suffisament grande ca justifie des vols directes. Dommage que l'on attire pas encore plus d'immigrants d'amerique du sud . L'amerique du sud est en en croissance economique alors ca encourage des vols pour la famille, le voyage et aussi la business. Contrairement au vols vers le moyen-orient et le maghreb qui pour le moment sont utilisé pour aller visiter la famille et presque rien pour le tourisme et la business. Deuxieme chose qu'est ce qu'on attend pour construire l'acces direct a l'aéroport.Aussi qu'est ce qu'on attend pour faire de la promotion pour attirer des voyageurs des etats de nouvelle angleterre comme le vermont, new hampshire et upstate new york pour voyager par YUL. Attirer les voyageurs d'Ottawa plutot qu'ils passent par Toronto. Ottawa est beaucoup plus pres de Montreal que de Toronto. Si on pouvait améliorer la ligne de train de Via pour aller a Ottawa qui prend maintenant 1 heures et demi. On pourrait desservir en a peine une heure Ottawa - Yul avec un train ameliorer. Si on regarde le bassin disponible alentour de montreal on tombe a un chiffre acceptable.

Il ne faut pas que YUL gagne par défaut, surtout que l'on sait que la situation de YYC est conjoncturelle, donc temporaire. Sur la question des vols domestiques, nous savons tous que Calgary jouit d'un certain avantage à cause du phénomène du fly-in fly-out, qui diminue peut-être pour le moment, mais qui est tout de même là pour rester. Donc il faut concentrer nos efforts dans les deux segments suivants: transfrontalier et international, via la croissance de notre plaque tournante.

 

Un autre point: plus il y aura de compagnies étrangères pour desservir YUL, plus il y aura de possibilités de faire valoir les correspondances à Montréal. Il faut être imaginatif et offrir des incitatifs pour attirer plus de passagers. Faire connaitre aussi l'avantage de passer par YUL qui est beaucoup moins congestionné et aussi moins vulnérable aux aléas de la météo. A Toronto 5 cm de neige suffit à retarder sérieusement le trafic. A Montréal 25 cm a moins d'effet que les 5 de YYZ. Pareil en été où les orages fréquents ont le même résultat négatif sur la ville reine.

 

En d'autres mots il faut que Montréal cesse d'être le secret le mieux gardé de l'industrie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
YUL ne gagne pas par défaut, c'est Calgary qui revient à ses chiffres normaux.

 

C'est surprenant que Calgary ne descendent pas plus que ca. Je crois que le pire est a venir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par mtlurb
      Une centaine d'emplois de plus chez CMC Électronique
       
       
      25 septembre 2007 - 06h00
      La Presse
      Marie Tison
      Atlanta
      Grossir caractèreImprimerEnvoyer
       
      Propulsée en partie par l'aviation d'affaires, CMC Électronique poursuit son essor. La société montréalaise, filiale de l'entreprise américaine Esterline, devra engager une centaine de personnes au cours des 18 prochains mois pour faire face à la croissance.
       
      «Nous avons augmenté nos effectifs de 25% au cours des trois dernières années, soit 250 personnes, a déclaré le président et chef de la direction de CMC, Jean-Pierre Mortreux, lundi à Atlanta, à la veille de l'ouverture du congrès annuel de la National Business Aviation Association (NBAA). Nous avons maintenant 1250 employés. Nous prévoyons embaucher 100 personnes de plus au cours de la prochaine année et demie.»
       
      À l'heure actuelle, l'aviation d'affaires ne représente que 15% du chiffre d'affaires de CMC, une entreprise qui se spécialise dans l'avionique, soit les produits de haute technologie que l'on retrouve dans les cabines de pilotage.
       
      Les revenus de CMC liés à l'aviation d'affaires ont toutefois triplé au cours des trois dernières années, ce qui donne une idée de la croissance de ce secteur.
       
      «L'aéronautique se porte bien, et l'avionique est en pleine progression, a indiqué M. Mortreux. Nous avons de la croissance dans tous les domaines, mais elle est plus forte dans l'aviation d'affaires parce que nous avons proposé des produits très importants.»
       
      En fait, l'avionique est devenue un des principaux arguments de vente des grands manufacturiers d'avions d'affaires. Bombardier a ainsi organisé une grande cérémonie lundi à Atlanta pour présenter le nouveau poste de pilotage de ses appareils les plus coûteux, le Global Express XRS, un appareil de catégorie Très long courrier, et le Global 5000, un appareil de la catégorie Grande dimension.
       
      «Nous vous présentons le poste de pilotage de l'avenir», a lancé le président de Bombardier Avions d'affaires, Pierre G. Côté, devant un grand parterre d'invités et de journalistes.
       
      M. Côté s'est joint au président de Bombardier Aéronautique, Pierre Beaudoin, et au premier client du Global Express ainsi amélioré, le président de London Air Service, Wynne Powell, pour dévoiler la maquette du poste de pilotage, bouteilles de champagne à la main.
       
      Le nouveau poste de pilotage, particulièrement luxueux avec ses sièges de cuir, comprend des instruments trèsperfectionnés.
       
      CMC fait partie intégrante de ce nouveau poste de pilotage: le Global Express et le Global 5000 pourront ainsi compter sur le système de vision en vol améliorée de CMC et sur son organiseur électronique de vol.
       
      Le système de vision en vol améliorée permet aux pilotes de naviguer et d'atterrir dans des conditions de visibilité difficile. Quant à l'organiseur de vol, il remplace les lourdes serviettes de documents que les pilotes doivent transporter à bord.
       
      Il s'agit d'un petit appareil électronique qui comprend les cartes, les listes de vérifications et même les conditions météorologiques en tant réel.
       
      «Bombardier n'avait pas encore pris position, elle laissait ses clients choisir eux-mêmes le fournisseur d'organiseur de vol, a commenté M. Mortreux. Maintenant, nous sommes le fournisseur recommandé.»
       
      CMC a enregistré d'autres progrès auprès de Bombardier. L'avionneur montréalais a ainsi choisi le système de vision en vol amélioré de CMC pour son nouveau Challenger 605. CMC a aussi profité du congrès de la NBAA pour annoncer qu'ATR (Avions de transport régional) avait choisi son organiseur de vol pour ses turbopropulseurs régionaux.
       
      M. Mortreux a noté lundi que CMC avait entrepris d'élargir ses horizons en allant au-delà de la conception de produits: elle a commencé à offrir des services d'intégration de produits d'avioniques dans les cabines de pilotage.
       
      Elle a déjà obtenu des contrats d'intégration dans le domaine de la défense, mais elle entend maintenant s'attaquer à l'aviation d'affaires avec ces services.
       
      «C'est la nouvelle frontière», a déclaré M. Mortreux.
    • Par IluvMTL
      http://www.comparermontreal.ca
      Le site Internet Comparer Montréal, né d’une collaboration entre l’Institut du Québec, la Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain et de Montréal International réunit dans un même lieu les données issues des rapports Comparer Montréal et les dernières recherches sur Montréal. De plus, le site permet aux citoyens de créer leur propre indice à partir des données les plus récentes.
    • Par IluvMTL
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=6897,68149721&_dad=portal&_schema=PORTAL
      Chantiers de construction en cours
      Le bulletin Chantiers de construction en cours présente une liste les chantiers de construction de 5 millions $ et plus en cours sur le territoire de l’agglomération de Montréal. Celle-ci comprend une courte description du projet, son emplacement, le propriétaire, la valeur, les dates de début et de fin de la construction, ainsi que le type de construction.
      Cette compilation spéciale est effectuée par Montréal en statistiques pour la ville de Montréal et ses arrondissements, ainsi que pour les villes liées, à partir de relevés émis par la Commission de la construction du Québec. Sa publication est donc tributaire des relevés publiés par cet organisme.
      sent via Tapatalk
    • Par vincethewipet
      C'est quand même particulier d'être incapable de penser que les gens veulent habiter à Montréal. Vivre dans le Plateau Mont-Royal est un choix de vie avec peu d'équivalent hors des quartiers centraux de la métropole. C'est désirable pour beaucoup, et les gens mettent le prix. Et il y a la proximité de beaucoup plus qu'un emploi au centre-ville qui rentre en jeu, d'ailleurs.
    • Par p_xavier
      Mis à part le transfrontalier, quelle est la prochaine destination en vol directe qui sera offerte de YUL? Nous avions des indices avant d'Air Canada, mais étant donné que toutes ces destinations sont maintenant disponibles, quelles seront les prochaines? (toute compagnie confondue)