IluvMTL

plateau mont-royal
Reconstruction de la rue Prince-Arthur Est (section piétonne)

88 messages dans ce sujet

Pinned posts

Reconstruction de la rue Prince-Arthur

prince-arthur.png

Réaménagement de la rue Prince-Arthur Est, terrasse déplacée au centre de la rue, nouveau mobilier urbain, œuvre d'art et verdissement. Coût du projet: 4 millions de dollars. Date de fin des travaux: fin juin 2017.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://journalmetro.com/local/le-plateau-mont-royal/actualites/765233/2-m-pour-prince-arthur-est/

 

La rue Prince-Arthur Est fera peau neuve, à l’aide d’un investissement de 2M$ pour repenser les aménagements de l’artère. Cet investissement s’inscrit dans le cadre des projets en vue des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

 

La ville-centre et l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal financeront à part égale ce nouveau projet. La partie concernée se situe entre le boulevard Saint-Laurent et le Carré Saint-Louis, soit la partie piétonnisée, qui a connu des moments difficiles ces dernières années. L’administration locale étudie actuellement les possibilités d’aménagement et assure que les commerçants seront parties prenantes du processus.

 

«Nous allons œuvrer à rendre agréable le fait de déambuler dans la rue. Actuellement, l’artère est très large, ce qui crée un corridor de vent, particulièrement dérangeant en hiver. Il pourrait y avoir l’ajout d’une fontaine, de bancs ou d’art public. Plusieurs modèles sont actuellement étudiés. On veut que Prince-Arthur devienne une longue place publique, un endroit où l’on s’arrête un moment, pour prendre un café, entrer dans les commerces ou simplement flâner», indique la conseillère d’arrondissement de Jeanne-Mance, Christine Gosselin.

 

Un passage de six mètres devra être laissé sur la rue piétonne pour l’accès aux véhicules d’urgence.

 

Le président de l’Association des commerçants de la rue Prince-Arthur, Chris Banister, se fait pour sa part prudent face à cette annonce.

 

«La Ville n’est même pas capable de faire de petites interventions. Il y a un gros trou sur la rue et ça aura pris un an avant qu’on le répare. Nous avons demandé à maintes reprises une chaîne pour que soit respecté le fait que la rue est piétonne et que les vélos ne filent plus à 40 kilomètres à l’heure, sans succès. C’est certain qu’on est tous content du 2 M$, mais après, c’est de voir comment ils vont l’utiliser», affirme M. Banister.

 

sent via Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il me semble que faire un face lift c'est passer à coté des vraies problématiques de cette rue.

 

sent via Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma part, je pense qu'il n'y a plus grand chose à perdre. Je suis passé sur la rue hier et presque tous les restos (de type attrapes-touristes bas de game...) sont fermés. Je suis d'accord pour dire qu'il y a de grands problèmes à régler, mais avec un meilleur aménagement, ça pourrait attirer des passants qui cherchent à se reposer un peu à l'abri de l'action de la Main. Bref, c'est un bon début pour changer la vocation de la rue. Je pense aussi que la rue est trop large: rétrécir la chaussée pourrait créer un autre effet et rendre la rue plus conviviale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me demande s'ils veulent vraiment changer la vocation de la rue ou bien juste élargir la place allouée aux terrasses pour essayer de ramener cette clientèle d'autre fois. Les restaurants vacants n'apportent pas des sous aux coffres de l'arrondissement....peut etre des bars marcheront plus dans ce secteur, mais je ne pense pas que les voisins apprécieront ca.

 

Même si l'offre des restaurants s'améliorait, je ne suis pas convaincu qu'une rue dédié une cette fonction seulement marcherait encore. Cette rue a perdu son cachet. Maintenant il y a de plus en plus de rues piétonnes et des parklets un peu partout. Selon moi, pour trouver une nouvelle vocation pour Prince Arthur, il faudra ajouter d'autres d'activité ou d'autres fonctions. Il faudra créer une atmosphère unique à Montréal, ou une signature artistique d'envergure, comme les boules roses dans le Village.

 

La rue est qu a meme très bien située entre la Main et le carré St-Louis. La prolongation des heures des commerces va probablement aider à conserver la clientèle plus longtemps dans le secteur, mais avec les restaurants sur Duluth, Rachel et Mont-Royal, la compétition est féroce.

 

sent via Tapatalk

Modifié par IluvMTL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rêve en couleur (en rouge sur la carte) mais moi j'aimerais que la piste cyclabe sur Prince Arthur ouest se poursuive jusqu'à Cherrier ...

 

PC Prince Arthur.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle serait très utile, cette piste cyclable. Elle comblerait un lien manquant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème principal à ajouter une piste cyclable sur une rue piétonnière, c'est que ça va inciter les cyclistes à rouler plus vite, alors qu'on souhaite ajouter des terrasses et de l'animation. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La rue est tellement large que je ne vois pas le problème de partager (voir l'Avenue Shamrock), mais la police se sert de Prince-Arthur comme une bonne façon de donner des tickets au cycliste $$$$...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Deux millions de dollars suffisent donc pour faire une nouvelle! -- et la rattacher aux "projets en vue des célébrations du 375e anniversaire de Montréal".

 

C'est comme si dans ma liste de cadeaux je trouvais le papier d'emballage de ceux-ci. C'est insignifiant. Comme toutes les annonces de subventions ou d'investissements de montants minuscules avec la présence de ministres, députés, autres dignitaires et attachés de presse (coût total de l'événement égal ou supérieur au montant alloué).

 

Deux millions, c'est peut-être beaucoup à l'échelle individuelle, mais pas pour une collectivité. Surtout pas pour une grande ville comme Montréal.

 

Je n'ai rien contre le projet mentionné, mais contre le fait qu'il soit inclus dans la "liste". Au mieux, ça vaut une annonce dans un journal de quartier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Montreal's Prince-Arthur Street to get $2M overhaul

City aims to revive historic street now filled with boarded up storefronts

 

May 05, 2015 6:37 AM ET

CBC News

media duration: 2:13play video

 

City to inject $2M to revamp Prince-Arthur St.

VIDEO

 

The City of Montreal is pouring $2 million into Prince-Arthur Street E., once a bustling pedestrian thoroughfare that has fallen out of fashion in recent years.

 

Several storefronts and restaurants have been boarded up on the historic, cobblestone stretch connecting St-Laurent Boulevard and Carré Saint-Louis.

 

"It's bottomed out, it's coming back up, and we want to make it more inviting," Christine Gosselin, Jeanne-Mance district borough councillor, told Daybreak on Monday.

 

"We know that 10,000 people walk through Prince Arthur every day but, as of late, they haven't stopped, whether it was (because of) the commercial offer or the configuration of the street."

 

A more 'inviting space'

 

Gosselin said the money will go toward making the street more lively and inviting, by adding new fountains, seating and public art.

 

"We know that for people to linger, to go to cafés, to visit, to go shops, to aggregate, to create life in a public safe, you need to have inviting space," she said.

 

Currently, she said the street has a certain elegance but feels like a "cold corridor."

 

Chris Bannister, head of the Prince Arthur Street merchants' association, is skeptical the money will be put to good use.

 

"We know that 10,000 people walk through Prince Arthur everyday, but as of late, they haven't stopped."- Christine Gosselin, Jeanne-Mance district borough councillor

He said city regulations for businesses on the street need to be loosened to create "an environment that attracts people."

 

He also said more needs to be done to stop cyclists racing along the street at high speeds, putting pedestrians at risk.

 

Gosselin said a bike lane may be part of Prince-Arthur's new design, which hasn't been finalized.

 

She said the upgrades will be in place by the end of 2016, in time for Montreal's 375th anniversary.

 

Funding for the $2-million project will be split evenly between the City of Montreal and the borough.

 

sent via Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par vincethewipet
      On se souviendra de cet édifice qui s'est effondré par négligence:
      http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/faits-divers/201702/17/01-5070559-immeuble-du-plateau-demoli-projet-montreal-denonce-limmobilisme-de-la-ville.php
      (Le propriétaire a aussi tenté de vendre son déchet pourri d'édifice à un prix complètement farfelu, avant l'effondrement, à ce que j'ai entendu)
      Ce sujet est simplement pour montrer qu'en attendant un projet pour ce site, le terrain a été aménagé temporairement:

      Je trouve que c'est une initiative sympathique, et il est un peu amusant que ce site soit mieux occupé maintenant qu'avant l'effondrement... 
    • Par acpnc
      OPINIONS
      CHRONIQUE
      Sylvain Ménard
      19/05/2015 Mise à jour : 19 mai 2015 | 1:14 Ajuster la taille du texte
      Échapper le Plateau
      Par Sylvain Ménard
      Métro
       
      http://journalmetro.com/opinions/sylvain-menard/779308/echapper-le-plateau/
       
      J’ai vu deux Plateau en fin de semaine. Celui de dimanche, baigné de soleil, où les promeneurs sortaient littéralement par toutes les craques du trottoir. L’autre, celui de samedi, tout sombre et triste au centimètre cube. Sur Laurier, le temps était long, et le vide déprimant.
       
      Vous connaissez l’histoire : la mise en place du système de vignettes pour le stationnement des résidants est un coup dur à encaisser pour les marchands du coin. Un autre… Déjà qu’on avait l’impression de jouer aux serpents et échelles pour se rendre dans le quartier en bagnole, désormais, il est virtuellement impossible de se garer le temps de faire ses emplettes. Pour plusieurs commerçants, la taloche sera fatale.
       
      J’en ai visité plusieurs. Des «de longue date» qui sont inquiets. Des nouveaux qui ont misé leur chemise pour se lancer en affaires et qui sont sur le point de se retrouver tout nus dans le chemin. Ils avaient choisi l’avenue Laurier parce qu’il y avait là, depuis toujours, une sympathique cohabitation entre le commerçant et le résidant. Ça, c’était avant.
       
      Aujourd’hui, il y a ce fameux – pour ne pas dire furieux – maire d’arrondissement qui est en train de tout foutre en l’air avec son désir obsessif et maladif de chasser tout ce qui roule hors des limites du territoire dont il se croit l’unique dépositaire. Un idéaliste qui, au nom des résidants du coin, est en train de tuer toute activité commerciale là où, depuis toujours, des travailleurs gagnent leur vie. En voulant artificiellement monter les uns contre les autres (on dit diviser pour mieux régner), cet homme est en train de causer un tort irréparable au Plateau. Quand j’entends son estafette de service Marie Plourde – eille, Marie Plourde, on rit pu… – déclarer que l’opération vignette répond à un besoin parce que 600 stickers ont été vendus en un mois, tout en omettant de dire que les résidants du coin n’ont pas le choix de s’en procurer une s’ils ne veulent pas se faire coller des contraventions au quotidien, il y a de quoi se poser des questions sur l’honnêteté intellectuelle et sur l’honnêteté tout court de ces ayatollahs de l’urbanisme.
       
      On attend après quoi pour les empêcher de continuer le massacre? Dans 30 secondes, il sera minuit.
    • Par acpnc
      http://ici.radio-canada.ca/regions/Montreal/2016/05/16/002-montreal-acquisition-religieuses-hospitalieres-patrimoine.shtml
       
       
      Société
      Montréal va acquérir le site des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph
      Publié aujourd'hui à 10 h 38 | Mis à jour il y a 47 minutes
       
      L'Hôtel-Dieu de Montréal (archives) Photo : Radio-Canada
       
      La Ville de Montréal va acheter les propriétés appartenant aux Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph dans l'arrondissement Plateau-Mont-Royal. L'ensemble patrimonial, qui s'étend sur 36 605 mètres carrés à l'angle de l'avenue des Pins et de l'avenue du Parc, pourra ainsi être protégé et mis en valeur.
       
      L'annonce de cette acquisition a été faite lundi matin par le maire de Montréal Denis Coderre, accompagné pour l'occasion de la supérieure générale de la congrégation religieuse, soeur Marie-Thérèse Laliberté.
       
      Les propriétés que la Ville va acquérir comprennent le couvent, le musée, trois chapelles, des jardins et des bâtiments de service. Seule la crypte restera entre les mains de la congrégation.
       
      Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé parce que des évaluations et des négociations sont toujours en cours, a précisé le maire Coderre. Il sera publiquement dévoilé au moment opportun, a-t-il assuré.
       
      Les religieuses seront elles-mêmes relocalisées au pavillon Masson de l'Hôtel-Dieu, qui devrait être rénové et agrandi pour l'occasion.
       
      Le maire a aussi indiqué qu'une centaine de logements sociaux seront construits sur une partie des terrains de l'Hôtel-Dieu actuellement utilisés comme stationnement. M. Coderre a expliqué avoir eu des discussions préliminaires à ce sujet avec le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.
       
      Les jardins situés sur le terrain deviendront accessibles à la population au terme du processus, a également affirmé M. Coderre.
       
      La mise en valeur des bâtiments se fera en fonction de cinq principes précis :
       
      la préservation de l'esprit des lieux;
      le respect des valeurs de la Congrégation et de sa mission spirituelle;
      la protection et la pérennisation du patrimoine bâti et naturel;
      la cohérence avec l'histoire du site;
      l'ouverture sur la collectivité et la réponse à ses besoins.
       
      Plus de détails à venir.
    • Par vincethewipet
      J'ai remarqué cet édifice lors de mon trajet aujourd'hui:
       

       
      C'est un ensemble assez massif à l'échelle du Plateau, et je trouvais étrange qu'il soit d'apparence abandonné. Effectivement, sur l'édifice on retrouve cette missive:
       

       
      Il semblerait que nous ayons affaire à un autre propriétaire négligeant, laissant un édifice se dégrader pour ensuite le démolir. D'ailleurs, ce ne serait pas si difficile de transformer cet édifice en belles maisons de ville: Il y a déjà des entrées individuelles, elles pourraient s'étendre sur deux étages, et l'édifice, une fois rénovée, serait très beau et attirant.
       
      Mais j'imagine qu'il est plus facile et rentable de tout mettre à terre, faire un édifice médiocre avec un maximum de petits condos sur le terrain, et vendre le tout au prix du Plateau.
       
      L'arrondissement semble ne pas laisser le propriétaire faire à sa tête, mais quels sont les recours si la négligence continue? La ville n'intervient que lorsque la construction menace de tuer les passants et qu'il est trop tard.
    • Par vincethewipet

       
      http://www.habitationslaurendeau.com/fr/projets-immobiliers-montreal/plateau54
       
      Un nouveau projet annoncé dans le Mile-End, secteur Saint-Viateur Est.
      Ce sera le voisin du Mil-N, donc mon voisin, sur Henri-Julien, à côté du monastère des Carmélites.
       
      65 unités, uniquement des 3 1/2 et 4 1/2, de 642 à 1031 pc.
       
      La grande façade vitrée est assez unique dans le contexte du Plateau Mont-Royal/Mile-End. J'aime bien aussi la grande utilisation du bois.
       
      Je crois que le terrain est en train d'être aménagé pour le bureau des ventes, il y a déjà une petite pancarte sur l'édifice vacant existant. Un projet jusqu'à 5 étages avait déjà été autorisé par l'arrondissement sur ce terrain il y a quelques années, en même temps que le Mil-N.
       
      PS: Quartier 54, Plateau 54... Pourquoi 54?
      Réponse: Plateau 54 parce que le projet est au 5400 Henri-Julien, et Quartier 54 pour une ancienne ligne de tramway passant sur Rosemont. Des rumeurs non-confirmées font aussi un lien avec Studio 54... .