Recommended Posts

Pinned posts

D'après le journal Métro d'aujourd'hui, des discussions laissent présager une possible réédition du village éphémère au Pied du Courant cette année...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Campagne de socio-financement

 

https://www.indiegogo.com/projects/village-au-pied-du-courant

 

Village au Pied-Du-Courant

Montreal, Quebec, Canada

 

Vous avez été nombreux à manifester votre intérêt à voir revenir le Village Éphémère au Pied-du-Courant, ce lieu magique, face au fleuve et au pont Jacques-Cartier, bâti d'un effort collectif sans précédent et qui aura le temps d'un été su marquer l'imaginaire des montréalais. Face à tous ces témoignages de soutien, l'Association du design urbain du Québec (ADUQ), Pépinière & Co. et les AmiEs du Courant Sainte-Marie ont entrepris des démarches visant à pérenniser la vision du projet sur le long terme.

 

Mais les défis sont de taille, notamment sur le plan financier. Ainsi, afin d'assurer la viabilité, et conserver l'authenticité et la liberté de ton de cet espace, nous invitons chacun à contribuer au projet par ses propres moyens par le biais de cette campagne. En 2014, le Village a été construit par et pour la communauté, et nous vous invitons à poursuivre avec nous le rêve de faire de ce projet un espace qui brille pour sa liberté, son sens de la communauté et de l’innovation.

 

Alors aidez-nous à passer le mot à vos amis et famille ; nous voulons ravoir un village cet été !

 

 

 

Pourquoi une campagne de socio-financement

 

 

 

Un tel projet est possible grâce à un nombre impressionnant de citoyens, designers et artistes impliqués, et est porté par des organismes sans but lucratif aux budgets très restreints, pour lesquels les risques peuvent être grands. Cette approche citoyenne, bottom-up, fait partie de l'essence même du projet, et nous avons à coeur de la préserver.

 

Ainsi pour faire renaître le Village, nous avons fixé l'objectif de récolter un minimum de 40 000$, montant permettant de couvrir une bonne partie des frais de base de l’aménagement (conteneurs, plage, boardwalk, électricité, etc) et essentiel à la viabilité de l'évènement.

 

C'est un montant substantiel, mais nous espérons pouvoir l'atteindre de manière très simple : en offrant sur cette plateforme une prévente à rabais sur les consommations du bar du Village qui verrait le jour.

 

Le délai de 30 jours pour récolter la somme est également serré, mais il est nécessaire pour assurer une bonne planification du projet ; le plus tôt l'objectif sera atteint, le plus vite le reste du processus pourra être lancé (appel à projet, autorisations, programmation,etc).

 

 

 

Risques et défis

 

Nous ne voulons pas transformer l'esprit du Village avec une pluie de commandites, ou bien rendre l'accès au site payant. Le Village au Pied-du-Courant doit rester indépendant, et si chacun y contribue à son échelle, le projet est réalisable et viable sur le long terme.

 

Mais une campagne de socio-financement présente son lot de risques, d'autant que si l'objectif financier n'est pas atteint, l'existence du projet devra être remise en question.

 

Si vous désirez insuffler un nouveau souffle au Village au Pied-du-Courant autant que nous le voulons, voici votre chance.

 

 

D'autres façons de contribuer

Le Village au Pied-du-Courant est un projet qui grandit avec et grâce à ses bénévoles. Si vous voulez donner un coup de main au montage ou démontage, donnez nous votre nom et nous vous contacterons dans les prochaines semaines pour connaître vos disponibilités/envies.

 

 

 

Le Village au Pied-du-Courant c'est :

1. un espace rassembleur: Co-créé, construit, et animé par un grand nombre d'intervenant, le Village est un espace citoyen, emblématique de l'énergie montréalaise.

 

2. une vitrine sur la créativité montréalaise: Le Village représente une plateforme sociale où les designers Montréalais de la relève peuvent exprimer leur savoir-faire, tout en offrant au grand public la chance d’imprégner leur quotidien estival d’une énergie créative et entrepreneuriale unique.

 

3. un accès au Fleuve Saint-Laurent: Avec sa vue directe sur le fleuve et sur le pont Jacques-Cartier, ce lieu a le potentiel de rendre fièrement hommage à des emblèmes montréalais qu'on ne côtoie que rarement. L’objectif ultime est d’en faire un espace collectif polyvalent, répondant aux désir des citoyens de secteur, tout en offrant un lieu unique au Grand Montréal.

 

4. un Montréal, à notre image: Le Village au Pied-du-Courant permettra de créer un espace diversifié construit par toute une communauté d’acteurs et créant un fort sentiment d’appartenance autant pour les acteurs du lieu que les visiteurs, Montréalais ou de l’extérieur. En stimulant la créativité et l’inclusion des milieux du design et de la culture, tout en sensibilisant le public à l’intérêt de créer de nouveaux espaces, nous pouvons contribuer à faire de Montréal un terreau fertile pour la créativité.

 

 

 

L'équipe du projet

L'Association du design urbain du Québec (ADUQ) est l’organisme instigateur du Village Éphémère. http://www.aduq.ca

 

Pépinière & Co. est l’organisme partenaire de l’ADUQ pour l’édition 2014 du Village Éphémère, assurant la gestion et la programmation. http://www.pepiniere.co

 

Les AmiEs du Pied-du-Courant est un organisme du quartier Sainte-Marie, impliqué de longue date dans l’animation du parc Bellerive, voisin du site du Pied-du-Courant.

 

__

Crédits photos (dans l'ordre d'apparition) : Jean-Michael Seminaro photographe, Samuel Guimond, Pyktures (Instagram), Alexandre Guilbeault.

 

sent via Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

Pour diffusion immédiate - VILLAGE [ÉPHÉMÈRE] AU PIED-DU-COURANT - AIDEZ-NOUS À BÂTIR LE VILLAGE DE CET ÉTÉ Montréal, le 10 avril 2015 — L'Association du design urbain du Québec (ADUQ), Pépinière & Co. et les AmiEs du Courant-Sainte-Marie sont heureux d’annoncer que, suite à de nombreuses manifestations d’intérêt du public, des démarches ont été amorcées pour faire du Village Éphémère un village récurrent au Pied-du-Courant. Ce magnifique terrain, en bordure du fleuve, face à la ronde et au pied du pont Jacques-Cartier, a été révélé en 2014 par un grand élan collectif, monté par et pour la communauté. Mais le retour d’un tel projet présente d’importants défis financiers, d’autant que l’objectif est d'assurer la viabilité sur le long terme de cet espace. Dans cette optique, et afin de préserver l’authenticité et la liberté de ton du lieu, nous invitons les citoyens à participer à une campagne de financement participatif, et d’ainsi affirmer collectivement le soutien au projet. Pour faire renaître le Village, l’objectif est de récolter un minimum de 40 000$, montant significatif permettant de couvrir les frais de base de l’aménagement (conteneurs, sable, électricité, etc), auquel chacun est invité à contribuer à son échelle. Pour souligner le lancement de la campagne de financement, une soirée bénéfice aura lieu le lundi 13 avril dans les locaux de Nomad Nation, au 129 rue Van Horne à Montréal

 

UN LEG À LA COMMUNAUTÉ

L’année 2015 se fera sous le signe de la transition et de la collaboration en vue d’une prise en charge à long terme du site par un organisme citoyen. Afin d’atteindre cet objectif primordial, l’ADUQ, Pépinière & Co. et les AmiEs du Courant-Sainte-Marie parraineront tout l’été un regroupement de citoyens du quartier pour transmettre leur savoir, leurs connaissances et leur expertise et ainsi assurer la réussite du Village au Pied-du-Courant pour les années à venir. Le succès de cette campagne de financement permettra ainsi la mise en place d’un modèle durable de co-gestion, assurant la pérennité d’un lieu indépendant. Il permettra de relancer un appel à projet pour la construction collective du site, et d’offrir une programmation riche dans un espace d’expression culturelle unique en son genre. __ Soirée bénéfice - lundi 13 avril, 5@9 dans les locaux de Nomad Nation, au 129 rue Van Horne à Montréal Plateforme de socio-financement - https://www.indiegogo.com/projects/village-au-pied-du-courant Lancement du Village au Pied-du-Courant - fin juin si la campagne de financement est un succès. – 30 – INFORMATIONS: Élisa Schneuwly, coordonnatrice Village au Pied-du-Courant 514.802.0495 info@aduq.ca Le Village Éphémère a marqué l’imaginaire de Montréal au delà des milieux de l’aménagement, et a eu des échos bien en dehors de Montréal. Dans de nombreuses sphères d’activités, le projet a été salué comme une initiative novatrice, rassembleuse, et ouvrant de nouveaux possibles quant aux manières d’occuper la ville. L'Association du design urbain du Québec (ADUQ) est l’organisme instigateur du Village Éphémère. http://www.aduq.ca Pépinière & Co. est l’organisme partenaire de l’ADUQ pour l’édition 2014 du Village Éphémère. http://www.pepiniere.co Les AmiEs du Pied-du-Courant est un organisme du quartier Sainte-Marie impliqué de longue date dans l’animation du parc Bellerive, voisin du site du Pied-du-Courant. ________________________________________________________________________________________________________ Association du design urbain du Québec | 3641 boulevard Saint-Laurent, Montréal (QC) H2X 2V5 | 514.802.0495 | info@aduq.ca | http://www.aduq.ca

 

sent via Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une très belle initiative par et pour les citoyens. C'est en même temps une occasion de créer spontanément un lieu de rencontres et de divertissements ouvert sur une foule de possibilités. Cela me rappelle un peu un événement dans le même esprit, qui a eu lieu au parc Lafontaine en 1987, et qui fut un réel succès d'animation. Voici l'annonce parue dans La Presse du 18 juin 1987 (page F2) et le lien http://collections.banq.qc.ca:8008/lapresse/src/cahiers/1987/06/18/06/82812_1987061806.pdf

 

Boulevard des rêves brisés, au Parc Lafontaine

Du mercredi 17 juin au dimanche 28 juin

Des tentes majestueuses dans un site enchanteur

Au-delà de 100 spectacles:

musique classique • jazz • rock • variétés • danse • théâtre

comédie musicale • des orchestres et du rire

Des bars, des restaurants en plein air

Un orchestre "ballroom"

Une tente "art déco" d'origine avec des concours

de danse

Entrée libre et plusieurs spectacles gratuits

au Parc Lafontaine

Entrée dans les tentes: Adulte 6S. entant 3$ • Théâtre de verdure 7S

Le Palais de la danse 3.50$

Billets en vente dès maintenant à la Place des Arts

et au Parc Lafontaine la journée même des spectacles

Venez découvrir la Hollande à travers sa vie artistique

dans une atmosphère unique!

Nous remercions KLM. les gouvernements de la Hollande, Pour plus de renseignements sur la grille des spectacles, veuillez

du Canada, du Québec et la Ville de Montréal consulter le dépliant disponible notamment à la Place des Arts. Ce

pour leur collaboration programme peut être modifié sans préavis

Transporteur officiel: KL.IVI

 

Je garde de cet événement un souvenir inoubliable, autant pour son ambiance festive que pour son atmosphère détendue et joyeuse. Je vois donc dans le Village Éphémère une expérience maison qui s'y rapproche. C'est en fait une opportunité unique (que l'on voudra récurrente) de rassemblement apolitique, mais engagé artistiquement, juste pour le plaisir de fêter la vie urbaine dans ce qu'elle a de meilleur à offrir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci our ce lien! Cela fait longtemps que je cherche des informations dessus...dommage qu'il n'y a pas des images....

 

sent via Tapatalk

Modifié par IluvMTL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci our ce lien! Cela fait longtemps que je cherche des informations dessus...dommage qu'il n'y a pas des images....

 

sent via Tapatalk

 

Le net est assez avare d'informations malgré le fait que cette présentation de la Hollande ait été un franc succès à Montréal. Événement qui a pris place à l'été 1987, avant l'internet et bien sûr bien avant les photos numériques. Autant dire dans une vie antérieure! Nous manquons donc cruellement de documents photographiques. Peut-être qu'en cherchant longtemps dans les archives de la Ville de Montréal? De mon côté je n'ai pas eu de succès, mes mots clés ne donnant aucun résultat.

 

Disons qu'il est toujours intéressant de s'inspirer d'autres événements réussis pour adopter un ou plusieurs éléments qui ont contribué à leur succès. J'ai moi-même procédé de cette manière pour le Camp Jeunesse des Jeux Olympiques de Montréal. J'avais littéralement épluché tous les rapports finaux des grands rassemblements internationaux: jeux, expos et super-fêtes, afin d'élaborer les grandes lignes de notre service d'accueil, dont j'étais l'adjoint du responsable.

 

Bien que le Village Éphémère ait déjà une saison derrière lui et fort probablement d'autres exemples pour s'inspirer. On n'est jamais trop informé et c'est là que l'expérience des autres peut nous aider à innover et même enrichir la nôtre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai déjà parlé du Boulevard des rêves brisées de 1987 avec l'ADUQ et j'amerais bien trouvé des images pour leur montrer, et peût être leur inspirer pour le Village au Pied du Courant. Moi aussi je n'ai pas trouvé des images en ligne, mais il y a sûrement des personnes qui ont pris des photos avec leurs 'kodak'. Sortez vous de l'ombre!

 

sent via Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par acpnc
      Publié le 19 janvier 2018 à 06h29 | Mis à jour à 06h29
      http://www.lapresse.ca/affaires/economie/immobilier/201801/19/01-5150616-un-terrain-vendu-100-millions-au-centre-ville-de-montreal.php
      Un terrain vendu 100 millions au centre-ville de Montréal
      Le terrain de 135 000 pieds carrés est bordé par le boulevard Robert-Bourassa, la rue Saint-Jacques, la rue Notre-Dame et la rue Gauvin.
      Photo Ivanoh Demers, La Presse
      André Dubuc
      La Presse   Le promoteur Broccolini vient de mettre la main sur un des terrains les plus en vue à l'entrée du centre-ville de Montréal, pour la somme faramineuse de 100 millions de dollars.
      Le terrain de 135 000 pieds carrés est bordé par le boulevard Robert-Bourassa, la rue Saint-Jacques, la rue Notre-Dame et la rue Gauvin. Il donne sur la nouvelle entrée de la ville, l'ancienne autoroute Bonaventure devenue un boulevard urbain aux oeuvres d'art monumentales.
      « C'est une transaction fracassante, commente Noémie Lefebvre, conseillère principale en immobilier et spécialiste des terrains au Groupe Altus, à qui La Presse a parlé jeudi. En termes de valeur, une vente de terrain à 100 millions, c'est du jamais vu. »
      740 $
      Prix de vente du terrain au pied carré La vente de terrain la plus importante dans l'île de Montréal auparavant avait été celle d'un terrain de 2 millions de pieds carré, voisin du centre Fairview Pointe Claire, acheté au prix de 48 millions par Ivanhoé Cambridge en 2013, selon une compilation d'Altus. En 2017, le groupe Brivia, promoteur des condos YUL, avait acheté un terrain de 40 000 pieds carrés à l'angle du boulevard René-Lévesque Ouest et de la rue Guy pour 27,5 millions. Fin 2016, le terrain de l'ancien Children's Hospital, d'environ 150 000 pieds carrés, avait été vendu 25 millions. Le terrain de 100 millions a longtemps été contrôlé par Magil Laurentienne, qui a fait la promotion de différents projets sur ce lieu au fil des ans. 
      Le projet Univers, annoncé en août 2012, prévoyait la construction de 500 condos à l'est, et de bureaux dans la partie ouest. Le projet d'une valeur de 350 millions a été abandonné un an plus tard. 
      COMPLEXE À VOCATION MIXTE
      Broccolini, pour sa part, projette de construire un complexe faisant jusqu'à 1,5 million de pieds carrés à vocation mixte, soit des bureaux, des logements et des locaux commerciaux. 
      Le nouveau propriétaire connaît bien les lieux puisqu'il entame la construction d'une tour de 35 étages au 628, rue Saint-Jacques, tout juste à l'ouest de sa nouvelle acquisition.
      Broccolino est un important promoteur et entrepreneur en construction. Il a construit L'Avenue, une tour de 50 étages, en face du Centre Bell et il bâtit actuellement la nouvelle Maison de Radio-Canada, angle Papineau et René-Lévesque Est. Il gère aussi un portefeuille de 40 propriétés totalisant 6 millions de pieds carrés.
    • Par UrbMtl
      Il n'y a pas de proposition encore. Je n'ai rien à vous présenter, désolé.
      Cependant, je crois que nous devrions discuter du futur de ce terrain ici plutôt que de s'éparpiller dans différents fils dans les mois à venir.
       
      En passant devant il y a quelques minutes, j'ai remarqué que le commerce de pneu et définitivement fermé, du à une faillite (c'est écrit sur la porte).
      Bref, un terrain permettant 80m et valant 1 072 900 $ (le bâtiment dessus vaut 108 000 $...) ne restera pas longtemps dans cet état.
       
      D'ailleurs, il y a une roulotte de chantier sur le terrain. Probablement pour autre chose, mais quand même...
       
      Bref, à suivre.
       

    • Par nicko2a
      Bonjour à tous ! Je me suis fais un petit délire perso.
      Quand je vois la propagation des grattes ciels ultras-fins à New York, je me suis demandé pourquoi pas à Montreal ?
      Donc je me suis mis à chercher un emplacement propice pour un projet equivalent, à l'echelle de Montreal. Au début, je voulais le faire au 1240 Square Phillips parce que je me disais qu'avec le square devant, ça aurait été magnifique, mais la zone est limitée à 60m...

      Je me suis ensuite rabatu sur le 1422 Peel. L'endroit est très dense, mais avec uniquement des immeubles d'une dizaine d'étages. La zone est limitée à 120m, mais cela est déjà suffisant ! Ce qui me plaisait c'est d'integrer le batiment dans un quartier dense en l'adaptant au batiments plus anciens.

      J'ai trouvé la facade du petit batiment déjà présent sympathique alors j'ai décidé de l'integrer au projet.

      Parlons un peu du batiment. 
      La base fait 20m par 36m, ce qui correspond à l'espace libre actuellement, + le petit batiment.
      Il y a un premier rabat de à 25m de haut pour donner la largeur minimale de la tour, 18m et un profondeur de 30m. Il y en a un autre à 38m de haut, qui forme une terrasse et qui fait passer la profondeur du batiment de 30 à 18m. La tour s'élance ensuite en un carré de 18x18m sur 80m.


      Bon alors je me suis pas du tout penché sur l'aménagement interieur, ça ne m'interesse pas !
      Au niveau de l'apparence extérieure, la tour serait revetue de verre noire type One Madison à NYC :

      Avec un léger cerclage en métale gris foncé/carbon (la couleur) entre chaque étage.
      Je me suis dit qu'une longue antenne à la CIBC terminerait bien la tour ! 
      Voici maintenant ce que ça donne integré dans la ville !



      Et voici comment l'immeuble ressort de plusieurs endroits de la ville :
      Bonaventure :

      Mt Royal :

      St Catherine O :

      Du pied de la tour CIBC :

      Et du pied de la tour :

      Voila ! Qu'en pensez vous ?
       
       
       
    • Par UrbMtl
      Un autre projet qui semble être de Karl Fischer sur Crescent.
      Selon le rôle foncier de la Ville, le terrain et les bâtiments semblent toujours appartenir au Groupe Rester (ils possèdent pratiquement tout le côté Est de ce segment de Crescent). Rester est derrière l'aggrandissement du Sommer
      Donc on attend pour voir...
       


    • Par ar_13
      http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201712/06/01-5146084-cure-de-jouvence-de-60-millions-a-la-tour-de-la-bourse.php
      Publié le 06 décembre 2017 à 09h29 | Mis à jour à 09h29
      Cure de jouvence de 60 millions à la Tour de la Bourse

      Inaugurée en 1965, la Tour de la Bourse veut garder son rang face à la concurrence des nouvelles tours de bureaux et entreprendra donc des travaux de 60 millions de dollars pour remettre l'édifice emblématique de 47 étages au goût du jour.
      PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE
      ANDRÉ DUBUC
      La Presse
      Le propriétaire du gratte-ciel Place Victoria, mieux connu sous le nom de Tour de la Bourse, entreprend des travaux de 60 millions de dollars pour remettre l'édifice emblématique de 47 étages au goût du jour.
      « Place Victoria est classée comme un immeuble de catégorie A, explique au téléphone Jean-Philippe Giroux, conseiller en location pour le Groupe Petra, gestionnaire de la tour de bureaux du centre-ville de Montréal. Si on veut garder notre classement, il faut investir pour suivre la parade. »
      Inauguré en 1965, contemporain de Place Ville Marie et de la Tour CIBC, le 800, place Victoria veut garder son rang face à la concurrence des nouvelles tours de bureaux comme la Tour Deloitte, au 1190, avenue des Canadiens-de-Montréal, et la Maison Manuvie, au 900, boulevard De Maisonneuve Ouest.
      Les travaux ont commencé à la mi-novembre et doivent se terminer dans deux ans.
      « On va refaire un peu le lobby sans changer les éléments historiques que l'on souhaite conserver, notamment les planchers. » - Jean-Philippe Giroux, conseiller en location pour le Groupe Petra
      « On va moderniser l'aire de restauration. Même chose pour les cabines d'ascenseur et escaliers mécaniques, dit M. Giroux. Des travaux vont aussi se faire à l'extérieur de l'immeuble. »
      Le gestionnaire Petra entreprend à Place Victoria le type de chantier qu'il terminera sous peu dans une autre propriété au centre-ville, la Tour CIBC, au 1155, boulevard René-Lévesque Ouest. À cet endroit, la facture des travaux s'élève à 20 millions.
      Propriété d'un consortium formé par Jolina, le holding familial des Saputo, Place Victoria a perdu un locataire de prestige quand la Bourse de Montréal a annoncé son déménagement dans la Tour Deloitte pour 2018. La Bourse, qui se spécialise dans le commerce de produits dérivés, loge au 800, place Victoria depuis 1965.
      Les 3e et 4e étages qui sont actuellement occupés par la Bourse serviront d'espace tampon pour deux locataires majeurs de la tour, signale M. Giroux. Des travaux majeurs sont en effet prévus à leurs étages respectifs. Ces locataires se serviront des étages qui seront bientôt délaissés par la Bourse de Montréal pour y installer temporairement leurs employés.
      Les principaux occupants du 800, place Victoria sont l'Autorité des marchés financiers, Morneau Shepell et les avocats de Fasken, Martineau DuMoulin.
      - Avec la collaboration de William Leclerc