166 messages dans ce sujet

Etant Français résidant dans votre beau pays depuis plusieurs années, je propose ce fils de discussion et de suivi sur ce qu offre l Hexagone en matière d architecture passée, présente et futur.

 

 

image.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut dire qu'au niveau du passé, la France a un des patrimoines architectural parmi les plus impressionnant au monde. La série Des racines et des ailes sur TV5 nous en met plein la vue. C'est d'une richesse incroyable, qui se confond en plus merveilleusement avec l'histoire et la culture. Je dirais qu'on aurait jamais assez d'une vie pour en apprécier toute l'importance. Il y avait d'ailleurs, il n'y a pas longtemps, une autre série sur les monuments préférés des français, un document télévisuel de grande qualité qui s'attardait à des édifices français de différentes époques. Super intéressant.

 

Bien sûr le passé pèse lourd dans la balance et il représente tout un défi à relever en ce qui a trait aux immeubles contemporains. Bien que moins nombreux, certains sont de véritables chef-d'oeuvres, je pense notamment au viaduc de Millau. En fait y a-t-il un forum parisien qui s'attarde aux projets actuels?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Acpnc, en parlant du merveilleux pont de Millau dans le centre de la France, une beaute architecturale haute comme la Tour Eiffel...

 

image.jpg

 

image.jpg

 

image.jpg

 

image.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'associerais visuellement cette superstructure, aux anciens aqueducs romains qui découpent encore le paysage à certains endroits. Ici bien sûr la fonction est différente, mais l'empreinte dans l'environnement s'apparente à ces magnifiques monuments du passé, dont le défi technique est non moins spectaculaire.

 

Une petite anecdote en passant: les gens de Millau craignaient de perdre toute attention en déroutant le trafic automobile un peu plus loin dans la vallée. Depuis le début des travaux, le viaduc attire, bon an mal an, des milliers de touristes qui s'arrêtent pour simplement admirer la beauté super élégante de l'infrastructure. Millau et sa région auront ainsi gagné sur tous les plans: plus de touristes, mais aussi plus de tranquillité au coeur même de l'agglomération. Est-y pas belle la vie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques chiffres clefs sur cet ouvrage...

 

Longueur : 2 460 m

Largeur : 32 m

Hauteur maximale : 343 m, soit 19 m de plus que la Tour Eiffel

Pente : 3,025 %, en montée nord-sud (dans le sens Clermont-Ferrand – Béziers)

Rayon de courbure : 20 km

Hauteur de la plus haute pile (P2) : 245 m

Hauteur des pylônes : 87 m

Nombre de piles : 7

Longueur travées : 2 travées de rive de 204 m de portée et 6 travées courantes de 342 m de portée

Nombre de haubans : 154 (11 paires par pylône disposées en une seule nappe monoaxiale)

Tension des haubans : de 900 à 1 200 t. pour les plus longs

Poids du tablier d’acier : 36 000 t., soit 5 fois la Tour Eiffel

Volume de béton : 85 000 m3, soit 206 000 t.

Coût de la construction : 400 M€ (Viaduc + barrière de péage)

Durée de la concession : 78 ans (3 ans de construction et 75 ans d’exploitation)

Garantie de l’ouvrage : 120 ans

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour seulement 400 millions d Euros!...................

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A Strasbourg dans l Est de la France, l imposant bâtiment Louise-Wess du Siège du parlement de l Europe. Construit en 1999 a un cout de 300 millions d Euros de l époque, le bâtiment compte environ 20 étages dont 3 en sous sol. 78 m de haut. La partie circulaire fait plus de 90m de circonférence. 751 places dans la salle principale du Siège pour les 751 députés Européens.

 

image.jpg

 

image.jpg

 

image.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lyon prends de la hauteur avec Incity, tour de 170m plus une antenne de 30m

Elle sera terminée cette année, 38 étages qui vont accueillir des bureaux dans le Quartier d affaire grandissant qu est La Part Dieu.

 

image.jpg

 

image.jpg

 

image.jpg

 

image.jpg

 

image.jpg

 

image.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu hier soir à Des racines et des ailes, un super projet de réplique de la fameuse grotte Chauvet-pont-d-arc dans un futur musée qui sera ouvert cette année en 2015. Ce sera une infrastructure unique au monde qui aura demandé des années de travail pour répliquer au détail près le bestiaire ancien sur les murs qui datent de plus de 32,000 ans. http://www.ardeche.com/sites-naturels/grotte-chauvet-pont-d-arc.php

 

Un grand musée à venir qui mettra en valeur l'un des sites parmi les plus précieux de l'humanité, à cause de son grand âge, et qui sera mis à la disposition des visiteurs en reproduisant complètement le parcours et les volume de la grotte originale. Ainsi les lieux authentiques seront complètement protégés en étant exclusivement ouverts à de rares spécialistes, pour en garantir la pérennité.

 

Cependant le public ne sera pas pénalisé par cette opération, puisque la reproduction exacte des lieux lui permettra de jouir de sa splendeur, sans rien perdre au niveau des connaissances et des émotions.

 

http://lacavernedupontdarc.org/la-replique/le-projet-architectural/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      VIA Rail CEO Argues Against High-Speed Rail, Wants Dedicated Montreal-Toronto Passenger Track
       
      http://www.huffingtonpost.ca/2015/11/04/high-speed-rail-canada-via-rail-yves-desjardins-siciliano_n_8473342.html?ncid=fcbklnkcahpmg00000001
       
      sent via Tapatalk
    • Par Habsfan
      UN très bon article trouvé sur cyberpresse.ca
       
      Une bonne nouvelle et une mauvaise sur la dette
       
      http://affaires.lapresse.ca/opinions/chroniques/francis-vailles/201303/12/01-4630039-une-bonne-nouvelle-et-une-mauvaise-sur-la-dette.php
       
      Francis Vailles
      La Presse
       
      J'ai une bonne nouvelle et une mauvaise à vous annoncer à propos de la dette du Québec. Laquelle voulez-vous lire en premier?
       
      Commençons par la bonne. Plusieurs observateurs s'inquiètent de l'impact d'une hausse éventuelle des taux d'intérêt sur le budget du Québec. En effet, avec la dette monstrueuse du gouvernement, toute hausse de taux aura un impact sur les intérêts annuels à rembourser. Certains craignent que cette hausse ne compromette le déficit zéro et n'oblige le gouvernement à faire de nouvelles coupes.
       
      Mercredi dernier, l'Institut économique de Montréal (IEDM) faisait justement une analyse dramatique de la situation (http://www.iedm.org/fr/node/43045). Si les taux d'intérêt bondissent de deux points de pourcentage, ce qui est probable, les intérêts sur la dette augmenteront de 1,3 milliard par année, estime l'IEDM. C'est l'équivalent du budget combiné du ministère de l'Environnement, de la Culture et des Relations internationales. Ouch!
       
      L'organisme omet toutefois un détail très important: le ministère des Finances du Québec a prévu cette hausse de taux d'intérêt dans son calcul du déficit zéro. Dans son budget de novembre dernier, le Ministère estime que le taux d'intérêt des obligations fédérales à 10 ans passera de 1,9% en 2012 à 3,2% en 2014, un bond de 1,3 point de pourcentage. Ce taux passera à 4,4% en 2017, selon le ministère des Finances.
       
       
      Autrement dit, le Ministère a prévu atteindre le déficit zéro durant ces années malgré une hausse progressive de 2,5 points des taux d'ici cinq ans.
       
      Au cours de l'année 2012-2013, qui se termine le 31 mars, le gouvernement aura payé 10,1 milliards d'intérêts sur sa dette. Ce service de la dette, comme on l'appelle, passera à 12,9 milliards dans cinq ans, soit une hausse de 2,8 milliards (plan budgétaire, p. A.22). De cette somme, la part attribuable à la hausse prévue des taux d'intérêt sur la dette actuelle est de 1,2 milliard.
       
      Bref, la facture d'intérêts augmente, ce qui n'est pas plaisant, mais le gouvernement l'a intégré dans ses équilibres financiers. Si les taux montent moins que prévu, il se dégagera une marge de manoeuvre. Voilà pour la bonne nouvelle.
       
      La mauvaise maintenant. Le samedi 2 mars, Jacques Parizeau reprochait au gouvernement Marois de s'enfermer dans la logique paralysante du déficit zéro. Il affirmait que le gouvernement du Québec est le seul au Canada à utiliser la dette brute pour présenter son endettement, c'est-à-dire sans tenir compte de ses actifs. Il laissait entendre qu'en soustrayant ses actifs (routes, ponts, valeurs des sociétés d'État), le Québec ne se porte pas si mal.
       
      L'affirmation de M. Parizeau est inexacte. Depuis 2010, en vertu de la Loi sur la dette publique, le gouvernement du Québec est tenu de présenter non seulement la dette brute, comme le dit M. Parizeau, mais aussi la dette qui représente les déficits cumulés, souvent appelée la «mauvaise dette». Cette dette équivaut essentiellement à la dette brute moins les actifs financiers et non financiers.
       
      Au 31 mars 2012, la dette brute s'élevait à 183,4 milliards, l'équivalent de 54,6% de notre produit intérieur brut annuel (PIB). Il s'agit du niveau d'endettement le plus important des provinces canadiennes, et de loin (plan budgétaire, p. D.19). Le plus proche du Québec est l'Ontario (42,6%), suivi de la Nouvelle-Écosse (38%). La loi exige de réduire la dette brute du Québec à 45% du PIB ou moins en 2026.
       
      Concernant la «mauvaise dette», celle des déficits cumulés, elle s'élevait à 114,1 milliards au 31 mars 2012 au Québec, soit 34% du PIB. Le Québec est encore premier à ce chapitre. L'Ontario nous rattrape, avec ses gros déficits, mais demeure à 24,8% de son PIB, et celle de la Nouvelle-Écosse, à 21,2%. De son côté, l'Alberta n'a pratiquement pas de dette: son pétrole lui a permis d'accumuler des réserves, qui équivalent à 20,4% de son PIB. La loi exige que le Québec réduise sa dette à 17% du PIB ou moins en 2026. Voilà pour la mauvaise nouvelle.
       
      Jacques Parizeau a aussi qualifié d'«énorme supercherie» la comparaison de notre dette avec celle de la Grèce et de l'Espagne. La méthode qu'utilise l'OCDE n'est pas la tromperie dont parle M. Parizeau, bien que la comparaison soit effectivement imparfaite.
       
      En incluant la part du fédéral et des municipalités, le Québec est plus endetté que l'Espagne, sauf que le Québec dispose d'un gros atout: Hydro-Québec. Cette société d'État a une valeur marchande excédant probablement 50 milliards, ce qui efface une grande partie de notre mauvaise dette.
       
      C'est ce qui explique, entre autres, que le Québec a une cote de A" sur les marchés financiers et qu'il peut donc emprunter à des taux d'intérêt raisonnables, contrairement à la Grèce et à l'Espagne.
       
      Malgré ce constat, il ne faut pas prendre la dette à la légère. Non seulement les intérêts à payer sont énormes et augmentent vite, mais aussi le portrait financier peut changer très vite. Avant la crise de 2008, l'Espagne avait une cote de crédit de AA, supérieure à celle du Québec. Aujourd'hui, l'Espagne est à la limite des défauts de paiement, avec une cote de BBB-. Le Québec doit continuer à s'inquiéter de sa dette.
    • Par acpnc
      OPINIONS
      CHRONIQUE
      Sylvain Ménard
      19/05/2015 Mise à jour : 19 mai 2015 | 1:14 Ajuster la taille du texte
      Échapper le Plateau
      Par Sylvain Ménard
      Métro
       
      http://journalmetro.com/opinions/sylvain-menard/779308/echapper-le-plateau/
       
      J’ai vu deux Plateau en fin de semaine. Celui de dimanche, baigné de soleil, où les promeneurs sortaient littéralement par toutes les craques du trottoir. L’autre, celui de samedi, tout sombre et triste au centimètre cube. Sur Laurier, le temps était long, et le vide déprimant.
       
      Vous connaissez l’histoire : la mise en place du système de vignettes pour le stationnement des résidants est un coup dur à encaisser pour les marchands du coin. Un autre… Déjà qu’on avait l’impression de jouer aux serpents et échelles pour se rendre dans le quartier en bagnole, désormais, il est virtuellement impossible de se garer le temps de faire ses emplettes. Pour plusieurs commerçants, la taloche sera fatale.
       
      J’en ai visité plusieurs. Des «de longue date» qui sont inquiets. Des nouveaux qui ont misé leur chemise pour se lancer en affaires et qui sont sur le point de se retrouver tout nus dans le chemin. Ils avaient choisi l’avenue Laurier parce qu’il y avait là, depuis toujours, une sympathique cohabitation entre le commerçant et le résidant. Ça, c’était avant.
       
      Aujourd’hui, il y a ce fameux – pour ne pas dire furieux – maire d’arrondissement qui est en train de tout foutre en l’air avec son désir obsessif et maladif de chasser tout ce qui roule hors des limites du territoire dont il se croit l’unique dépositaire. Un idéaliste qui, au nom des résidants du coin, est en train de tuer toute activité commerciale là où, depuis toujours, des travailleurs gagnent leur vie. En voulant artificiellement monter les uns contre les autres (on dit diviser pour mieux régner), cet homme est en train de causer un tort irréparable au Plateau. Quand j’entends son estafette de service Marie Plourde – eille, Marie Plourde, on rit pu… – déclarer que l’opération vignette répond à un besoin parce que 600 stickers ont été vendus en un mois, tout en omettant de dire que les résidants du coin n’ont pas le choix de s’en procurer une s’ils ne veulent pas se faire coller des contraventions au quotidien, il y a de quoi se poser des questions sur l’honnêteté intellectuelle et sur l’honnêteté tout court de ces ayatollahs de l’urbanisme.
       
      On attend après quoi pour les empêcher de continuer le massacre? Dans 30 secondes, il sera minuit.
    • Par monctezuma
      Architecture de qualité !!! J'aime !
       
      Site actuel Street View : http://maps.google.ca/maps?q=2365+saint-patrick,+montr%C3%A9al&hl=fr&ie=UTF8&ll=45.481795,-73.569011&spn=0.01005,0.022724&safe=off&hnear=2365+Rue+Saint+Patrick,+Montr%C3%A9al,+Communaut%C3%A9-Urbaine-de-Montr%C3%A9al,+Qu%C3%A9bec+H3K+1B4&gl=ca&t=h&z=16&layer=c&cbll=45.481795,-73.569011&panoid=j-C-35jG8-wN6UtYa2dOdQ&cbp=12,328.39,,0,4.97
       
      Site actuel Bird Eye View : http://www.bing.com/maps/?v=2&cp=rkdbsx8w28hz&lvl=18.31&dir=90.13&sty=b&nwyw=1&ss=yp.rue%20saint-patrick%2C%20montr%C3%A9al&form=LMLTCC
       
      http://www.mystsurlecanal.com
       
      *click to enlarge*

      *click to enlarge*

      *click to enlarge*

      *click to enlarge*

       
      Architectes : http://ateliercba.com/
    • Par eastender85
      La version préliminaire du plan d’aménagement, telle que présentée au cours de cette soirée, prévoit, entre autres, la construction de 600 à 900 logements, de quelque 20 000 m 2 de commerces et de bureaux, un nouveau parc, des milieux naturels protégés, ainsi que de nouvelles rues reliées au réseau existant.
       
      À terme, le Quartier de la gare générera des investissements privés de 200 M $ et des revenus fonciers supplémentaires de 3,4 M $ par année. La Ville de Montréal, pour sa part, consacrera 6 M$ à l’aménagement des infrastructures municipales dans ce nouveau quartier.
       
      Depuis plusieurs mois déjà, l’arrondissement et la Ville de Montréal s’affairent à mettre sur la table tous les éléments nécessaires au développement du futur Quartier de la gare. La version préliminaire du plan d’aménagement de ce nouveau quartier, qui sera aménagé sur les terrains vacants adjacents à la future gare Pointe-aux-Trembles, reflète les plus récentes tendances en matière d’aménagement et de développement durable.
       
      En effet, le futur Quartier de la gare s’inspire d’un concept d’aménagement appelé Transit Oriented Development (TOD) axé sur l’utilisation du transport collectif (autobus, métro, train) et actif (voies cyclable et piétonnière), tout en réduisant l’utilisation de l’automobile grâce à l’aménagement de milieux de vie et de travail complet et animé, comprenant des habitations, des espaces verts, des commerces et des lieux de travail, ainsi qu’un accès direct à la gare, dans ce cas-ci. Dans le cadre de la réalisation du Train de l’Est, le secteur de Pointe-aux-Trembles est le seul à Montréal où il est possible de créer un tout nouveau milieu de vie dans un quartier urbain moderne.
       
       
       
       
       
      http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ARROND_RDP_FR/MEDIA/DOCUMENTS/CONSULTATION%20PUBLIQUE_GARE%20DE%20PAT.PDF