Recommended Posts

49e Finale des Jeux du Québec - Été 2014 : la Ville de Longueuil aménagera une nouvelle plage au parc de l’île Charron

 

Longueuil, Mardi 15 avril, 2014.

 

La Ville de Longueuil procèdera à des travaux de 800 000 $ au parc de l’île Charron pour accueillir les compétitions de natation en eau libre et de sauvetage sportif (volet plage) de la 49e Finale des Jeux du Québec, du 1er au 9 août prochain. Cet investissement permettra à la Ville de favoriser l’accès aux berges pour les citoyens, de bonifier ses installations et de mettre en valeur les rives du fleuve Saint-Laurent.

 

Les travaux, qui s’étaleront de mai à juillet, permettront l’aménagement d’une plage sablonnée, la construction d’une terrasse en bois, l’installation de voiles d’ombrages et d’infrastructures sanitaires. Des équipements provenant des deux premières phases du Marché public, tels que des voiles pare-soleil et des conteneurs colorés, seront récupérés et intégrés dans l’aménagement. Des végétaux seront plantés, un terrain de volleyball sera aménagé, et du mobilier de parc sera installé afin de rendre les lieux plus conviviaux.

 

« Le parc de l’île Charron occupe une place à part parmi tous les espaces verts de Longueuil. Situé au milieu du fleuve Saint-Laurent, il permet aux citoyens de s’évader de la ville et de profiter du calme de la nature. C’est l’endroit idéal pour un aménagement qui sera un legs permanent de la tenue des Jeux du Québec chez nous. Ce projet témoigne à nouveau de notre volonté d’améliorer les infrastructures récréatives pour les citoyens et pour leur offrir un meilleur accès aux rives du fleuve », a expliqué la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

 

Les analyses ont démontré que la qualité de l’eau dans ce secteur autorise la baignade. La Ville de Longueuil a d’ailleurs obtenu l’autorisation du Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec pour la réalisation de ce projet, qui respectera les normes et règlements environnementaux en vigueur. Une seconde phase de travaux sera menée l’année prochaine afin de faciliter l’accès au site et de rendre la circulation plus fluide dans le secteur.

 

http://longueuil.ca/fr/node/38399

 

Plan: http://longueuil.ca/sites/www.longueuil.ca/files/communiques/2014/ile_charron_plan_conceptuel.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très bonne nouvelle pour la rive-sud et la région montréalaise. Il n'y aura jamais trop d'aménagements naturels et de parcs le long des rives du fleuve. D'ailleurs la nouvelle vocation de l'ile Charron consacre ce territoire aux loisirs et à la conservation, non seulement pour les résidents du secteur, mais aussi pour les générations futures. Montréal est entourée d'eau, mais manque de plages et d'espaces riverains pour accéder à ses berges. Ainsi chaque nouvelle installation est un pas dans la bonne direction et un retour à la valorisation de l'environnement.

 

Il serait d'ailleurs intéressant de faire des études sur les bienfaits de ce type d'espaces et leurs effets anti-stress sur la population en général. L'accès à l'eau et son contact prolongé apaise et détend, nous connecte avec la nature en nous faisant profiter de ses effets bienfaisants. Les plages ont un attrait indéniable que l'on associe généralement à plaisir et loisirs, pas étonnant qu'elles attirent tant de voyageurs dans les iles du sud et tout le long des côtes. On aime les fréquenter parce qu'elles sont finalement l'antithèse de la ville et signifie pour la majorité: temps libre, congés et vacances.

 

On ne pourra jamais quantifier avec précision les effets bénéfiques sur la santé mentale et physique de la population qui les fréquente. Mais on peut affirmer sans risquer de se tromper, que chaque nouveau site riverain contribue grandement au bien-être commun et son influence positive dépasse largement les couts associés à son aménagement. Même l'économie locale en profite et les propriétés à proximité voient leurs valeurs augmenter de manière appréciable.

 

Il faut donc encourager ce genre de développements, surtout près des grandes villes, parce qu'ils rapportent beaucoup à tous les niveaux: social, écologique et économique. Rares sont les investissements pour lesquels ont peut en dire autant.

Modifié par acpnc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par ScarletCoral
      https://quebec.huffingtonpost.ca/2018/05/23/montreal-parc-maisonneuve_a_23441584/
      23/05/2018 09:12 EDT | Actualisé il y a 49 minutes
      Montréal: le parc Maisonneuve en chantier tout l'été
      Les sentiers et les pistes cyclables seront réaménagés pour améliorer la sécurité des piétons.
      Par Olivier Robichaud


      Courtoisie - Ville de Montréal
      Le populaire parc Maisonneuve, adjacent au Stade olympique et au Jardin botanique, sera en chantier tout l'été. La Ville de Montréal souhaite réaménager les sentiers et les pistes cyclables afin d'éviter les conflits entre les piétons et les cyclistes.
      Le comité exécutif a accordé lundi un contrat de 2,8 millions $ à l'entreprise Lanco aménagement. Selon le maire de Rosemont-La Petite-Patrie, François Croteau, la mesure est nécessaire à cause de l'important achalandage des pistes cyclables du parc.
      «Le projet vise, entre autres, à séparer une piste cyclable d'un sentier pédestre. Ça amenait beaucoup de problèmes de sécurité pour les marcheurs parce que le parc Maisonneuve est beaucoup utilisé par des cyclistes pour de la course à haute vitesse, un peu comme le circuit Gilles-Villeneuve», dit-il.
      Le nouvel aménagement portera le sentier dans le tracé de l'ancienne rivière Molson, qui passait à l'emplacement actuel du parc.
      Selon les documents soumis aux élus, les pentes fortes causent aussi des conflits entre cyclistes. Plusieurs collisions auraient été notées au cours des dernières années. Certains travaux de nivellement seront donc entrepris.
      Les travaux commenceront dès le début du mois de juin. Le parc sera en chantier jusqu'au mois de novembre.
       
    • Par acpnc
      D'après le journal Métro d'aujourd'hui, des discussions laissent présager une possible réédition du village éphémère au Pied du Courant cette année...
    • Par Cataclaw
      Projet de 124 unités locatives à Longueuil, sur le site d'une ancienne église, à 700m du pont-tunnel Louis-Hippolyte Lafontaine.
       
       
    • Par greg16
      Longueuil deviendra-t-elle le Brooklyn du Grand Montréal?
      article
       
       
      *
       
      Plein de points positifs:
      Ils ont enfin un plan!
      L'accès aux berges
      La reconfiguration du boulevard Saint-Charles
      L'élimination d'une bretelle d'autoroute
      Un nouveau théâtre pour Longueuil
      Le développement d'une partie du stationnement de la Place Longueuil
       
      Plusieurs points négatifs:
      L'aménagement, tel que présenté, date résolument d'une autre époque.
      Une forêt de tours modernistes des années 70, une multiplication du Port de mer.
      L'enclavement d'une nouvelle station de métro.
       
      Au final, ça va être un quartier désagréable et désert la majorité du temps, mais en chiffre, ça va être dense et profitable (principalement pour les promoteurs).
    • Par IluvMTL
      http://plus.lapresse.ca/screens/bb907df5-5eb1-45aa-85a0-593e0e0587f2|_0.html?utm_medium=Facebook&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen
      « VISION IMMOBILIÈRE » QUÉBEC VEUT DÉPLACER LES FONCTIONNAIRES VERS L’EST DU CENTRE-VILLE
      MARTIN CROTEAU LA PRESSE QUÉBEC — Des centaines, peut-être des milliers de fonctionnaires qui travaillent à Montréal seront graduellement déplacés du centre-ville vers l’est au cours des prochaines années, a annoncé le gouvernement Couillard, hier.
       
      Ce plan fait partie d’une stratégie plus large, dévoilée par le président du Conseil du trésor Pierre Arcand, afin de doter le gouvernement québécois d’une « vision immobilière ».
      Environ 25 ministères et organismes gouvernementaux ont des antennes au centre-ville de Montréal. Environ 9000 fonctionnaires y travaillent.
      Or, les coûts de location de ces bureaux ont augmenté au fil des ans, a expliqué le ministre Arcand.
      « Compte tenu des augmentations importantes au cours des dernières années des coûts au centre-ville de Montréal, il est clair que le gouvernement va se poser des questions », a-t-il résumé.
        La Société québécoise des infrastructures (SQI), le bras immobilier du gouvernement, sera chargée de mener l’opération. Au fur et à mesure que les baux de location des différents ministères viennent à échéance, la société d’État examinera la possibilité de les reloger dans des quartiers où les coûts sont plus bas.
      M. Arcand dit avoir consulté la mairesse de Montréal, Valérie Plante, afin de faciliter la transition. Pour des raisons stratégiques, le ministre n’a pas voulu s’avancer sur le fin détail des sites ciblés, ni sur le montant des économies espérées par le gouvernement.
      « On a des discussions avec plusieurs personnes actuellement, a-t-il indiqué. Vous comprendrez que je n’ouvrirai pas le jeu complètement aujourd’hui. »
      Le document officiel de la SQI donne toutefois des indices quant au secteur ciblé par Québec. On y souligne qu’en bordure du fleuve, plusieurs sites de grande superficie sont appelés à changer de vocation. On cite en exemple la maison de Radio-Canada, des terrains sous-utilisés du port de Montréal et d’autres terrains vacants au pied du pont Jacques-Cartier.
      Le déplacement des fonctionnaires vers l’est permettra de faire d’une pierre deux coups, peut-on lire dans le document : réduire les loyers et contribuer au développement urbain.
      LA SQI PLUS SURVEILLÉE
      La stratégie dévoilée par M. Arcand prévoit par ailleurs que les activités de la SQI seront supervisées de plus près par les élus. Jusqu’ici, toutes les acquisitions et ventes immobilières de la société d’État étaient approuvées par son président et par son conseil d’administration. Dorénavant, les transactions de plus de 10 millions de dollars nécessiteront le feu vert du ministère du Conseil du trésor. Celles qui dépassent 50 millions devront obtenir l’aval du Conseil des ministres.
      Cette annonce survient quelques mois après un rapport dévastateur de la vérificatrice générale sur des transactions immobilières survenues sous le gouvernement Charest.
      Québec projette également d’augmenter le nombre de locaux de bureaux dont il est le propriétaire. De 28 % actuellement, M. Arcand souhaite que la proportion passe à 35 % d’ici cinq ans.