Recommended Posts

Pinned posts

Nom: QUAD Windsor
Hauteur en étages:
Hauteur en mètres:
Coût du projet:
Promoteur: Cadillac Fairview
Architecte: Adrian Smith + Gordon Gill Architecture
Entrepreneur général:
Emplacement: 600 et 750 Peel
Début de construction:
Fin de construction:
Site internet:
Lien webcam:
Autres informations: 
Aperçu artistique du projet:
Autres images:
Vidéo promotionnelle: 

  • Like 1
  • Sad 3

Partager ce message

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[h=2]Cadillac Fairview Introduces Quad Windsor: A New District for Downtown Montreal[/h]Montreal (March 21, 2014) — The Cadillac Fairview Corporation Limited announced today its updated plans to develop downtown Montreal. Including the Tour des Canadiens residential development and Deloitte Tower already underway, Cadillac Fairview will build a total of nine new buildings. Five residential towers and two office towers will be built south of Saint-Antoine Street, over the next 15 years.


“Today’s announcement is part of our $2 billion development plan, which, once completed, will completely transform the downtown core, creating a new district that offers a modern, state-of-the-art place to work and live, called Quad Windsor,” said Salvatore Iacono, Senior Vice-President, Development and Portfolio Management, Eastern Canada, Cadillac Fairview.


“We are aiming for a mixed-use development that includes office, residential and retail components, for a total of more than 4 million square feet. Such a combination of uses will contribute to creating a vibrant new downtown neighborhood that will successfully continue the natural extension of Montreal’s downtown core, adding new signature towers to the skyline and much-improved connections to neighbouring districts and Griffintown,” explained Mr. Iacono.


The overall project is based on sustainable development and a resolutely urban lifestyle where residential, business and entertainment come together. Cadillac Fairview will be working with the City of Montreal to study and review the proposed project that will be completed in four phases, outlined below:


Phase 1


  • The proposed first phase includes two residential towers located at 1150 and 1250 Saint-Antoine West, in the block formed by de la Montagne, Saint-Antoine, Jean d’Estrées and Torrance streets.
  • These two towers will be connected across Sainte-Antoine Street by an aerial walkway that will extend the existing public pedestrian network, allowing pedestrians to cross Saint-Antoine without having to walk outdoors.
  • Each tower will be 38 storeys and follow the natural gradient of the skyscrapers in the area.
  • This phase is currently the subject of a rezoning application being reviewed by the Ville-Marie borough and has gone through a public consultation process.
  • The buildings are designed by IBI Group, a global architecture and planning firm based in Montreal.


Phase 2

  • The proposed second phase of development includes two office towers located at 750 Peel, for a total leasable area of 1.1 million square feet.
  • The two office towers will have a sculptural, tapering form allowing for wider sidewalks at the base of the buildings and a more slender appearance in the skyline.
  • The north side of the site, along Peel and Saint-Antoine, will have a plaza and vibrant new retail offerings.
  • The south side of the site along Saint-Jacques will feature terraced gardens along the sidewalk, skylights below and public access to the underground network.
  • The buildings are designed by Adrian Smith + Gordon Gill Architecture, a Chicago firm responsible for large-scale international projects. Architects Adrian Smith and Gordon Gill designed the Burj Khalifa in Dubai while at Skidmore, Owings and Merrill.


Phase 3

  • The proposed third phase is planned at 600 Peel and features three residential towers facing Peel and Saint-Jacques streets.
  • Townhouses will sit at the base of the towers, along with more retail and services for residents, with a potential of up to 1.5 million square feet.
  • The towers will be slightly curved to maximize their southern exposure and views, and will be built around a pedestrian thoroughfare that will cross the site.
  • A large urban public park will be integrated into the project.
  • To ensure architectural consistency, the firm Adrian Smith + Gordon Gill Architecture has also planned these towers.


Phase 4

  • The final phase will be the improvement of Windsor Station, a heritage treasure that inspired Cadillac Fairview’s overall plans for Montreal.
  • Cadillac Fairview will work to restore Windsor Station, paying special attention to preserving its essence, architecture and history.


About Quad Windsor

At the turn of the century, the prestigious Windsor Station was at the centre of development in the city. The name Windsor evokes high-quality urban development, architectural prestige, and the area’s past as the city’s hub of transportation. With its roots in the word “quadrangle,” the name Quad is short and creates a memorable impact. Its style is contemporary and aptly expresses this vibrant and dynamic urban space that integrates work, retail, entertainment, and high-end residential real estate.


Quad Windsor will be more than just a district; it will be an extension of downtown and a brand new lifestyle rooted in Montreal’s heritage.


About Cadillac Fairview

The Cadillac Fairview Corporation Limited is one of North America's largest owners, operators and developers of commercial real estate. Cadillac Fairview focuses on developing and managing high quality office, retail and mixed-use properties in Canada and the United States, as well as international investments in real estate companies and investment funds.


With a portfolio valued at more than $23 billion, Cadillac Fairview and its affiliates own and manage nearly 44 million square feet of leasable space at 75 properties across North America, including some of Canada's landmark developments, such as Toronto-Dominion Centre, Toronto Eaton Centre, Pacific Centre, Chinook Centre and the Montreal Fashion Centres (Carrefour Laval, Galeries d’Anjou, Promenades St-Bruno and Fairview Pointe Claire).


Cadillac Fairview is wholly-owned by the Ontario Teachers' Pension Plan, which invests to secure the retirement income of 303,000 active and retired teachers in Ontario.

Partager ce message

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par ScarletCoral
      Comme le secteur est rendu « hot » et est relativement petit, j'ai fait une carte des projets du secteur avec les liens vers les fils de ce forum comme j'ai fait pour Griffintown
      Pour les limites, j'ai pris celles suggérées par Google Maps :
      Saint-Jacques McGill De la Commune Robert-Bourassa
      Si j'ai oublié des projets, laissez-moi savoir en indiquant le lien vers le fil correspondant  

    • Par IluvMTL
      1815, rue Sainte-Catherine Est (ancien Cinéma Champlain)

    • Par IluvMTL
      Nom: 21e Arrondissement
      Hauteur en étages: 9, 14
      Hauteur en mètres:
      Coût du projet:
      Promoteur: Prével
      Architecte: Groube IBI CHBA
      Entrepreneur général:
      Début de construction: 2013
      Fin de construction:
      Site internet:
      Lien webcam:
      Autres informations:
      Aperçu artistique du projet: 

      Autres images:
      Vidéo promotionnelle:
    • Par IluvMTL
      2000, Notre-Dame est (stationnement U Haul å l'ouest du pont Jacques-Cartier)
      Sur le terrain vacant (stationnement) entre le pont Jacques-Cartier et Entreposage U-Haul
      CA : 40.17
       40.17 Urbanisme - Opération cadastrale
      CA Direction de l'aménagement urbain et des services aux entreprises - 1141141001
      Accepter le versement de frais de parc de 54 272 $ relativement à un emplacement situé sur le côté sud
      de la rue Notre-Dame, à l'est de l'avenue Papineau - opération cadastrale
      District(s) : Sainte-Marie
       Le propriétaire du terrain a soumis en date du 31 mars 2014, un projet d’opération cadastrale (dossier 2145082021) en vue d’identifier un emplacement avec un bâtiment dessus y érigé sous deux (2) nouveaux numéros de lots, afin de permettre l'aliénation d'une assiette vacante à construire.
      Le dossier décisionnel de l'opération cadastrale porte le numéro: 2145082021.
      L’emplacement est situé sur le côté sud de la rue Notre-Dame, et à l'est de l'avenue Papineau. La superficie totale du terrain est de 14 486,10 mètres carrés. L’opération cadastrale consistera à remplacer le lot actuel 1 182 642 par 2 nouveaux lots. Le âtiment
      sis au 1806 - 2000, rue Notre-Dame Est sera maintenu sur le lot projeté 5 456 444. Le lot projeté 5 456 445 est une assiette vacante libérée afin de permettre la construction d’un bâtiment commercial.
      Les frais de parcs sont applicables en vertu de l'article 6 sur le lot vacant projeté 5 456 445 et l'exemption de ceux-ci en vertu de l'article 7.1 est applicable sur le lot proposé 5 456 444, puisque la valeur du bâtiment est de 3 935 100 $ comparativement au terrain 962 728
      $. La valeur du bâtiment équivaut à 24,5 % de la valeur du terrain, donc plus de 10 %.
      Le Service des travaux publics et de l'environnement a été consulté à cet effet et aucun frais de parc n’a jamais été imputé antérieurement sur cet emplacement.
      Frais de parc
      Au rôle d'évaluation 2014, le lot est évalué à 1 506 600 $ la valeur réelle du lot 1 182 642.
      Superficie du lot proposé assujettit aux frais de parc : 5 218,5 m² Imputabilité 10 % : 521,85 m2
      Superficie totale du lot 1 182 642 : 14 486, 10 m² 1 506 600/14 486,10 = 104,00 $/m²
      Évaluation du lot 5 456 445 : 542 724 $, l'assiette du terrain est évaluée à 104,00 $/m².
      Montant à payer : 54 272 $ (10 % de l'évaluation)
      Émission du permis de lotissement par le Directeur de l'aménagement urbain et des services aux entreprises.
      Conforme aux dispositions du Règlement sur les opérations cadastrales (R.R.V.M., c. O-1) permettant à la Ville de choisir la cession de terrain ou le paiement d'une somme d'argent, préalablement à l'approbation d'une opération cadastrale exigeant une contribution à des fins de parc.
    • Par Atze
      Places L'Acadie et Henri-Bourassa - Des condos et des HLM à la place des taudis?
      Le Devoir
      Jeanne Corriveau
      Édition du jeudi 17 avril 2008
      Mots clés : condos, HLM, Groupe Tyron, Investissement, Habitation, Montréal
      Le Groupe Tyron rachète les immeubles insalubres avec l'intention de tout raser et de reconstruire
      Tristement célèbres pour leur état d'insalubrité chronique, les immeubles Places L'Acadie et Henri-Bourassa seront vraisemblablement démolis pour accueillir un nouveau complexe résidentiel de 1200 unités. La Ville de Montréal a annoncé hier que le Groupe Tyron s'était porté acquéreur des immeubles décrépits au coût de 14,8 millions de dollars en promettant de construire des logements sociaux et abordables.
      Le maire Gérald Tremblay soutient que ce sont la persévérance de la Ville et le millier de constats d'infraction expédiés aux propriétaires négligents qui ont fini par les convaincre qu'il valait mieux pour eux de céder les Places L'Acadie et Henri-Bourassa. Le complexe résidentiel, situé dans l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville et construit dans les années soixante, comporte plusieurs immeubles, dont six ont dû être barricadés compte tenu de leur insalubrité.
      La Ville consacrera 600 000 $ pour reloger temporairement les 146 ménages, dont une quarantaine d'enfants, qui vivent toujours dans les immeubles visés. Cette somme servira à payer à chaque famille les trois premiers mois de loyer, leurs frais de déménagement, de même que les coûts de rebranchement des services publics, tels que le téléphone. C'est l'Office municipal d'habitation de Montréal qui s'occupera de trouver un toit à ces locataires. Ceux-ci seront d'ailleurs rencontrés individuellement au cours des prochaines semaines.
      Tyron entend procéder aux réparations urgentes dans les logements actuels, mais le promoteur envisage sérieusement de raser les immeubles afin de construire 1200 unités de logements en partenariat avec la Société d'habitation et de développement de Montréal. De ce nombre, 15 % des unités seront du type abordable et 15 % seront composées de logement social. Le reste sera constitué de logements pour personnes âgées et de condos.
      L'ensemble des locataires forcés de quitter les lieux pourront bénéficier d'un appartement dans les nouveaux immeubles, a promis Gérald Tremblay. Le maire a toutefois été incapable de garantir que le coût des loyers serait le même. «Nous avons un propriétaire responsable qui a déjà réalisé un projet semblable à Saint-Léonard et qui s'est engagé à faire des logements sociaux», a-t-il insisté.
      À ceux qui affirment que les propriétaires délinquants s'en tirent à bon compte avec cette transaction, Gérald Tremblay réplique que la vente ne signifie pas l'abandon des procédures judiciaires contre eux. De plus, a-t-il fait valoir, les propriétaires des Places L'Acadie et Henri-Bourassa réclamaient 32 millions pour leurs immeubles alors que le prix de vente a finalement été réduit à 14,8 millions.
      Ces arguments sont loin d'avoir convaincu Dominique Perrault, du Comité logement Ahuntsic-Cartierville. Le laxisme de la Ville au cours des dernières années a fait en sorte qu'une majorité des 500 ménages qui vivaient autrefois à cet endroit ont déjà quitté les lieux, a-t-elle rappelé, reprochant à la Ville de n'avoir jamais appliqué sa réglementation de façon assez rigoureuse et d'avoir omis de procéder aux travaux aux frais du propriétaire.
      Selon elle, les propriétaires ont beau jeu puisqu'ils encaissent un chèque de 15 millions de dollars alors qu'ils ont récolté des amendes ne totalisant que 100 000 $. «Le relogement que la Ville offre, c'est le strict minimum qui est prévu dans le Code civil du Québec. Ce n'est pas la mer à boire, ce que vient d'annoncer la Ville», a-t-elle dit.
      Elle n'est guère optimiste quant à l'avenir des locataires. «On fait du condo que personne à Place L'Acadie ne pourra se payer et on va faire, peut-être, 180 logements sociaux et là-dessus, seulement 90 seront subventionnés. Les locataires ne pourront pas plus payer ce loyer-là», a-t-elle conclu.
     (17/04/2008 06H42)
      Complétés en 2011 :
      HLM, phase 1 - 7 étages :
      HLM, phase 2 - 7 étages :
      Cité l'Acadie, phase 1 - 12 étages :