Gabmtl

Projet Sainte-Catherine Ouest

Recommended Posts

Pinned posts

Rue Sainte-Catherine
ste-catherine.jpg

Rénovation en profondeur de la rue Sainte-Catherine Ouest. Une seule voie large permettant la circulation et les livraisons. Trottoirs plus larges de 60%. Rue McGill College piétonnisée. http://www.realisonsmtl.ca/saintecath

Images de l'aménagement sur Dropbox:
https://www.dropbox.com/sh/axrjpuswoqs1g2h/AABkaDm1L7EIWhtRB_SsQVYNa?dl=0

Échéancier:
De 2018 à 2020 De Bleury à Mansfield
De 2020 à 2021 Secteur du square Phillips
De 2022 à 2024 Entre Mansfield et Bishop
De 2024 à 2026 Entre Bishop et Saint-Marc
De 2026 à 2027 Entre Saint-Marc et Atwater

Modifié par nephersir7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

LES TRAVAUX RUE SAINTE-CATHERINE POURRAIENT ÊTRE RETARDÉS

PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN - LA PRESSE

Les travaux de réfection de la rue Sainte-Catherine prévus pour l’hiver prochain pourraient devoir être retardés, en plus de coûter beaucoup plus cher. Une entreprise demande aux tribunaux de bloquer l’attribution du premier contrat de cet important chantier, estimant avoir été injustement écartée de l’appel d’offres.

 

Clean Water Works (CWW) vient de déposer en Cour supérieure une demande d’injonction contre l’adoption demain par la Ville de Montréal d’un contrat de 9,2 millions à Insituform. La métropole a en effet décidé de confier à cette entreprise le mandat pour la réfection du principal égout circulant sous la rue Sainte-Catherine, travaux marquant la première étape du vaste projet de réfection de la principale artère commerciale de Montréal.

Seulement deux entreprises ont participé à l’appel d’offres, mais la soumission de CWW a été jugée « non conforme ». Pour l’écarter, la Ville de Montréal a en effet invoqué le manque d’expérience de son sous-traitant, décision que l’entreprise conteste.

L’appel d’offres précisait que les sous-traitants à ce chantier devaient avoir exécuté au cours des cinq dernières années un minimum de deux contrats de même nature, chacun d’une valeur de plus de deux millions.

CWW dit avoir obtenu depuis 2008 de la Ville de Montréal pas moins de 84 millions en contrats en réhabilitation et que son sous-traitant a systématiquement été le même, soit Manorex.

L’entreprise s’étonne de voir la métropole juger soudainement son sous-traitant non conforme puisque celle-ci vient tout juste de faire appel à Manorex pour réhabiliter d’urgence l’égout de la rue Mill, qui s’était effondré durant l’été, compliquant la circulation à l’entrée du pont Victoria.

PLUS CHER

CWW se dit d’autant plus étonnée que la décision coûtera beaucoup plus cher à la Ville de Montréal. L’entreprise avait offert de réaliser ces travaux pour 7,2 millions, alors qu’Insituform avait demandé 9,9 millions pour ses services lors de l’appel d’offres.

Après avoir disqualifié CWW, Montréal a toutefois négocié à la baisse le coût du contrat, pour s’entendre sur une somme de 9,2 millions. Reste que ce montant est de 30 % supérieur à l’estimation de la Ville.

Montréal a justifié cet écart par la difficulté à bien évaluer le coût pour dévier l’eau de l’égout durant le chantier, la complexité de tels travaux, ainsi que le nombre réduit d’entrepreneurs dans le domaine.

Le contrat en litige prévoit la réhabilitation d’un égout de 1,5 m de large sur une distance de 450 m, soit entre les rues Robert-Bourassa et De Bleury. Plutôt que d’ouvrir la rue, il a été décidé de procéder par chemisage, c’est-à-dire d’introduire une nouvelle conduite à l’intérieur de l’ancienne, technique moins onéreuse.

RETARD

Cette contestation pourrait avoir de lourdes conséquences sur le calendrier des travaux, qui devaient débuter en novembre pour prendre fin en avril. Dans le document recommandant aux élus de confier le contrat à Insituform, les fonctionnaires notent que tout retard « pourrait avoir pour conséquence de devoir reconstruire certaines conduites au lieu de les réhabiliter, ce qui entraînerait des coûts beaucoup plus importants ». En effet, l’opération de chemisage doit avoir lieu en hiver, moment de l’année où les débits d’eau sont moindres dans les égouts.

Signe de l’importance de ces travaux sur la séquence de tout le chantier de la rue Sainte-Catherine, Montréal a prévu des pénalités de 10 000 $ par jour de retard afin de s’assurer que l’échéancier d’avril 2018 soit respecté.

http://plus.lapresse.ca/screens/35b13dff-ab02-4926-84c8-b343e4b9b9a8|_0.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

CE ce matin

20.018 Immeuble - Location CM Service de la gestion et de la planification immobilière , Direction des transactions immobilières et de la sécurité - 1177029003 Approuver un projet de bail par lequel la Ville loue de The Trustees of The St. James United Church un terrain vacant d'une superficie d'environ 2100 m² situé à l'intersection des rues City Councillors et Mayor dans l'arrondissement de Ville-Marie pour une période de quatre ans, à compter du 1er janvier 2018, à des fins d'entreposage de matériaux de construction et de machinerie, dans le cadre de la mise en valeur du Chantier de la rue Sainte-Catherine Ouest, pour une dépense totale de 883 008 $, taxes incluses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Début des travaux le 8 janvier 2018

Les employés mandatés par la Ville de Montréal s'activent déjà sur la Sainte-Cath, entre les rues De Bleury et Mansfield, afin de préparer le terrain. De nombreuses activités sont en cours : visites des bâtiments visant à déterminer les techniques de branchement des services sanitaires, fouilles exploratoires afin de localiser certaines infrastructures existantes, rencontres avec les commerçants pour valider les mesures d'atténuation des impacts à mettre en place durant les travaux, etc. Bref, tout le monde travaille en vue de commencer les travaux le 8 janvier prochain, tel que prévu.

 

  • Résumé des travaux début 2018

    il y a environ 1 an
     

    Deux types de travaux seront réalisés en parallèle :

    1. De janvier à juin 2018

    Construction de conduits et de puits d'accès situés sous les trottoirs. Ces puits permettent d'accéder à des «chambres» contenant de l'équipement qui sert au réseau de distribution électrique. Ces travaux seront réalisés par la Commission des services électriques de Montréal (CSEM).

    2. De janvier à fin avril 2018

    Réhabilitation de l'égout principal situé sous la rue Sainte-Catherine, entre le boulevard Robert-Bourassa et la rue De Bleury. Cet égout de 5 pieds de diamètre est situé au centre de la rue Sainte-Catherine Ouest. La technique de réhabilitation, aussi appelée gainage, consiste à insérer une gaine à l'intérieur de la vieille conduite pour en prolonger la durée de vie.

https://www.realisonsmtl.ca/saintecath

Modifié par jerry

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Conseil du 12 decembre

40.11 Urbanisme - Usage conditionnel CA Direction de l'aménagement urbain et des services aux entreprises -

1176255013 Édicter une ordonnance autorisant les nuisances occasionnées par les travaux de construction sur le domaine public de la rue Sainte-Catherine, entre les rues Mansfield et De Bleury, ainsi que du boulevard Robert-Bourassa entre les rues Cathcart et Sainte-Catherine à raison de 24 h sur 24 h, tous les jours de la semaine, incluant les jours fériés, et ce, du 8 janvier 2018 au 20 décembre 2018

District(s) : Peter-McGill

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

LA « TOUCHE PLANTE » RUE SAINTE-CATHERINE


Lorsqu’il a été question du réaménagement de la rue Sainte-Catherine, la nouvelle mairesse a démontré de l’enthousiasme tout en soulignant qu’elle entendait bien revoir le projet pour y imprimer sa vision. « Il y a eu beaucoup de travail fait en amont, des consultations. Tout ça tient, mais on va y ajouter une touche de l’administration Plante », a-t-elle indiqué.


Le réaménagement de la rue Sainte-Catherine est un projet d’envergure qui concerne le tronçon entre Atwater, à l’ouest, et De Bleury, à l’est. Le projet est en marche depuis déjà quelques années, et le chantier devrait être lancé en 2018. Il s’agit de remplacer des infrastructures souterraines, mais surtout de moderniser cette rue emblématique qui contribue fortement à l’identité de Montréal.
La mairesse est demeurée vague sur ce que signifie la « touche Plante ». Cela pourrait concerner la gestion du chantier, par exemple. L’aménagement de la rue est ciblé, a-t-elle confirmé, mais la piétonnisation n’est pas le modèle qu’elle privilégie.


Plus largement, Mme Plante parle de vitalité commerciale à revoir, d’animation de Sainte-Catherine comme espace public. Elle rappelle les changements profonds qui ont été réussis du côté du Plateau Mont-Royal, où l’augmentation du coût des parcomètres a servi à investir dans la revitalisation commerciale.


« Elle ne peut pas passer inaperçue, notre rue Sainte-Catherine. Il faut absolument qu’elle se démarque dans toute la métropole et dans la région métropolitaine comme un lieu de destination », lance-t-elle avec un large sourire.

http://plus.lapresse.ca/screens/b50afdfc-6fb1-43f3-bef0-8743f26c6fad|_0.html?utm_medium=Ulink&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, jerry a dit :

LA « TOUCHE PLANTE » RUE SAINTE-CATHERINE


Lorsqu’il a été question du réaménagement de la rue Sainte-Catherine, la nouvelle mairesse a démontré de l’enthousiasme tout en soulignant qu’elle entendait bien revoir le projet pour y imprimer sa vision. « Il y a eu beaucoup de travail fait en amont, des consultations. Tout ça tient, mais on va y ajouter une touche de l’administration Plante », a-t-elle indiqué.


Le réaménagement de la rue Sainte-Catherine est un projet d’envergure qui concerne le tronçon entre Atwater, à l’ouest, et De Bleury, à l’est. Le projet est en marche depuis déjà quelques années, et le chantier devrait être lancé en 2018. Il s’agit de remplacer des infrastructures souterraines, mais surtout de moderniser cette rue emblématique qui contribue fortement à l’identité de Montréal.
La mairesse est demeurée vague sur ce que signifie la « touche Plante ». Cela pourrait concerner la gestion du chantier, par exemple. L’aménagement de la rue est ciblé, a-t-elle confirmé, mais la piétonnisation n’est pas le modèle qu’elle privilégie.


Plus largement, Mme Plante parle de vitalité commerciale à revoir, d’animation de Sainte-Catherine comme espace public. Elle rappelle les changements profonds qui ont été réussis du côté du Plateau Mont-Royal, où l’augmentation du coût des parcomètres a servi à investir dans la revitalisation commerciale.


« Elle ne peut pas passer inaperçue, notre rue Sainte-Catherine. Il faut absolument qu’elle se démarque dans toute la métropole et dans la région métropolitaine comme un lieu de destination », lance-t-elle avec un large sourire.

http://plus.lapresse.ca/screens/b50afdfc-6fb1-43f3-bef0-8743f26c6fad|_0.html?utm_medium=Ulink&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

 

 

Augmenter le prix des parcometres alors que les gens se plaignent assez deja. J’espere que c’est pas ce qui va se faire  sur Sainte Catherine

Modifié par Ousb

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben ça veut pas dire que ça va nécessairement passer par ça, mais l'idée n'est pas mauvaise pour les parcomètres. Sainte-Catherine est souvent embourbée de voitures, au point où ce n'est plus fluide ni agréable. Alors si ça coûte plus cher de s'y stationner, ça peut dissuader les gens d'y chercher du stationnement, donc moins de congestion. À Toronto y'a plein de rues au centre-ville où il n'y a pas de stationnement sur rue, et ça roule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 16/12/2017 à 13:42, Ousb a dit :

Augmenter le prix des parcometres alors que les gens se plaignent assez deja. J’espere que c’est pas ce qui va se faire  sur Sainte Catherine

En espérant qu'il n'y ait plus aucune place de stationnement sur cette rue!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, greg16 a dit :

En espérant qu'il n'y ait plus aucune place de stationnement sur cette rue!

Lol je ne parierais pas sur ça :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par caribb
      https://www.ch-aviation.com/portal/news/67271-southwest-airlines-eyes-baltimore-as-canada-tatl-hub
      If this finally becomes a reality i would presume an eventual BWI-YUL route from them. Could be interesting. If successful perhaps Allegiant might move up you YUL to compete directly. 
    • Par SkahHigh
      Ce matin, j'ai remarqué qu'il y avait des tests de sol en cours sur le terrain adjacent au siège social de SNC-Lavalin. Les tests étaient effectués par la compagnie Forage Downing. Signe d'un projet futur à venir sur ce site?
    • Par IluvMTL
      https://www.shdm.org/fr/actualites/un-projet-dhebergement-de-la-shdm-pour-femmes-en-difficulte-est-approuve-par-la-ville-de-montreal/
      http://www.seao.ca/Recherche/avis_trouves.aspx?callingPage=3&Results=1&searchId=3307ffbd-0cd8-4b0c-a63e-a9b000cdb763#p=6
      DEV-CP18-097 / 1220564   -  Montréal
      Démolition de deux bâtiments et reconstruction d'un nouveau bâtiment d'habitation de 26 studios au 2231 à 2235 et 2239 à 2243 De Champlain, à Montréal 
      Avis d'appel d'offres - Bâtiments 
      Société d'habitation et de développement de Montréal 
    • Par IluvMTL
      http://ocpm.qc.ca/fr/consultation-publique/voies-dacces-au-parc-mont-royal
      L'Office de consultation publique de Montréal a été mandaté par le comité exécutif pour assurer la tenue d'une consultation publique visant à évaluer le projet pilote de retrait de la circulation de transit pour les véhicules particuliers sur les voies Camillien-Houde et Remembrance et à imaginer le futur pour ces chemins d’accès au parc du Mont-Royal.
      Au cours des prochains mois, l’Office mettra en place une démarche participative visant à réfléchir l’avenir et l’aménagement des chemins d’accès au parc du Mont-Royal et évaluer le projet pilote de retrait de la circulation de transit automobile sur les voies Camillien-Houde et Remembrance. Cette démarche proposera des activités variées, en personne et en ligne, et culminera par des séances d’audition des opinions au mois de novembre après la fin du projet pilote.
      Le sujet vous intéresse ?
       Inscrivez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer de nos nouvelles.