IluvMTL

Le Village gai - Projets et nouvelles

Recommended Posts

Suite à la fermeture du fil 'La renaissance du Village' par jfdaniel, j'ai décidé de partir un nouveau fil pour regrouper et mettre en lumiére le potentiel, les projets privés et urbains, ainsi que les nouvelles qui se passent dans la partie est de l'arrondissement Ville-Marie (quartier Saint-Jacques) connu comme Le Village.

 

Je vous recommande d'aller faire un tour au fil de jfdaniel, des choses interessantes s'y trouvent, et ne se repeteront pas nécessairement ici. Ce fil se veut comme la suite de son fil.

Voci le lien de son fil: http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php?highlight=revitalisation+village

 

 

Le Village est situé entre le Quartier latin (QdS) et le Pont Jacques-Cartier, entre Le Plateau et le Vieux-Montréal (et le fleuve Saint-Laurent). Le quartier Sainte-Marie, du même arrondissement, se trouve juste à l'est du Village. Ce quartier hautement residential, est trés diverse et multifonctionnel. À titre d'exemple, on retrouve, la Cité des ondes (avec Radio-Canada). La construction du nouveau CHUM (qui se trouve juste à l'ouest) risque d'avoir des effets majeures sur la croissance le developpement de ce quartier central, entre autres sur l'emplacement même du site de Radio-Canada (l'OCPM et l'arrondissement Ville-Marie ont déjà approuvé le PPU).

 

Ceci est tiré du site de l'arrondissement Ville-Marie:

 

 

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,79993591&_dad=portal&_schema=PORTAL

 

ph_le_village_mdp.jpg

 

 

Village

 

Le Village gai de Montréal occupe un espace qui va de la rue Saint-Hubert à l’avenue Papineau, et concentre son activité autour de la rue Sainte-Catherine. Cette portion du territoire correspond à une partie de l’ancien « Faubourg à m’lasse ».

 

Ce quartier a donc longtemps été habité par le monde ouvrier francophone qui fournissait la main-d’œuvre pour l’industrie locale. À l’image de la municipalité, le secteur a depuis pris le virage tertiaire, dynamisant d’un coup l’économie locale en misant notamment sur le divertissement et la restauration.

 

Par-delà sa vitalité commerciale, ce qui fait la particularité du secteur toutefois, c’est bien d’être l’un des carrefours homosexuels les plus réputés mondialement. Sa vie nocturne y est particulièrement active, sans compter que l’endroit s’anime aussi au rythme des différents événements qui y sont célébrés année après année. On n’a qu’à penser au Festival des arts du Village (juillet), à Divers/Cité (fin juillet - début août), qui célèbre la fierté gaie, ou au Festival Image et nation (septembre). Toute cette vitalité correspond bien à l’image d’une communauté intégrée et désireuse de participer en tant qu’acteur de premier plan à l’existence d’une grande ville.

 

En métro : Beaudry, Berri-UQAM, Papineau.

Modifié par IluvMTL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://journalmetro.com/opinions/paysages-fabriques/302547/marche-saint-jacques-un-outil-dacupuncture-urbaine/

 

immo_archives-mecc81tro_c100.jpg?w=618&h=408&crop=1

Projets Europa mise sur l’union de plusieurs petits commerçants pour la relance du marché.

 

Pour certains, la transformation du marché Saint-Jacques ne représente rien de plus qu’un autre projet immobilier au centre-ville. Pour d’autres, il s’agit plutôt d’une occasion à saisir pour redynamiser le quartier.

 

Né dans la même vague que les marchés Jean-Talon et Atwater dans les années 1930, le marché Saint-Jacques n’a jamais réellement connu le même succès que ses acolytes. Une question d’emplacement? De loyers trop élevés? De concurrence des grandes chaînes d’alimentation? Un peu pour toutes ces raisons en réalité. Et malgré quelques tentatives de relance, les Montréalais n’ont jamais vraiment réintégré le lieu dans leur train-train quotidien.

 

Pourtant, ailleurs sur l’île, ou encore à Londres, New York et Seattle, les marchés publics ont la cote ces dernières années auprès de diverses communautés.

 

150 %

Uniquement aux États-Unis, leur nombre a augmenté de 150 % depuis le début des années 2000, selon une récente étude de l’organisme Project for Public Spaces (PPS). Leur popularisation s’explique notamment par le fait qu’ils permettent de réduire les déserts alimentaires, mais également par leur pouvoir d’attraction auprès des communautés pour redynamiser des quartiers laissés à eux-mêmes.

Le marché Saint-Jacques pourrait-il ainsi servir de tremplin pour son secteur du centre-ville? Chose certaine, Projets Europa, une entreprise familiale composée d’architectes, d’historiens et d’experts en restauration, pense avoir enfin rassemblé les conditions gagnantes pour relancer définitivement ce bâtiment Art déco. L’approche préconisée : une vocation mixte, orchestrée autour du marché, d’espaces de bureaux et de l’aménagement de 32 nouvelles unités résidentielles.

 

«Il est important d’avoir une rentabilité maximale aux les étages supérieurs pour alléger la pression financière sur les commerçants du marché en bas, m’expliquait récemment Jean-Pierre Houle, directeur de Projets Europa. On souhaite garder des prix de loyers bas pour s’assurer du succès du projet. C’est une des raisons qui expliquent pourquoi on n’a pas mis de logements sociaux en haut du bâtiment.»

 

Le promoteur mise également sur l’union de plusieurs petits commerçants pour garantir une complémentarité alimentaire, plutôt que sur de grandes superficies. Une idée à tester, effectivement, si l’on se fie à la même étude de PPS mentionnée ci-haut. Cette dernière démontre en effet que le prix des aliments d’un marché public n’est généralement pas le premier obstacle à son succès, même pour les familles à faibles revenus. L’étude tend à démontrer que les clients potentiels sont davantage repoussés par la peur de ne pouvoir compléter leurs emplettes à un seul et même endroit, plutôt que par la facture elle-même.

 

Même si Projets Europa n’a pas réalisé d’études exhaustives sur les lacunes alimentaires du quartier, l’entreprise dit répondre à un réel besoin pour le centre-ville… ce qui n’est pas faux. Une petite recherche dans les archives de la Direction de la santé publique de Montréal confirme effectivement un manque de commerces de proximité où l’on peut se procurer des fruits et légumes frais à distance de marche de son domicile. Reste à voir maintenant si la densité de population du secteur sera suffisante pour assurer la rentabilité du projet.

 

Agrandissement projeté d’ici 2014. Coût de l’opération : 10 M$.Christian Thiffault, architecte

immo_vue-principalebig_c100.jpg?w=618&h=408&crop=1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rue_Amherst

240px-Tour_Horloge.JPG

 

 

Cette rue mignone a tellement de potentiel (touristique, services de proximité...) et la panorama vers le Tour de l'Horloge est superbe! C'est une porte d'entrée au Vieux-Montréal ainsi que au Parc Lafontaine. Entre la révitalisation du Marché St-Jacques et le nouveau parc linéaire ''(high-line'') avec vue sur le fleuve, cette artére (avéc sa fonction antiquaire unique) a beaucoup à offrir.

 

Quelques suggestions pour assurer sa convivalité

 

  1. Établir une piste cyclable entre celle de la rue de la Commune et celle du Parc Lafontaine.
  2. Faire des fermetures de rue 'sidewalk sale' les fins de semaines.
  3. Permettre plus de commerces de s'installer dans le domaine public (fruit et legumes, fleuristes, café...).

Modifié par IluvMTL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aprés des décenies en affaires au coin sud-ouest de la rue Sainte-Catherine et Amherst, La Belle Province a definitement fermé ses portes, et il y a une enseigne À LOUER dans la fenetre. Avec un ST-Hubert et une Piazzetta aux coins opposés, on peut déduire qu'un autre chaine s'y installera.

Modifié par IluvMTL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Dans une semaine, la rue Sainte-Catherine Est sera piétonne dans le Village. En attendant, vous pouvez déjà admirer cette oeuvre de Dominique Pétrin au métro Beaudry!

 

946750_474978652572884_2052046770_n.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par acpnc
      28/06/2017 Mise à jour : 28 juin 2017 | 20:41   La SODEC et Télé-Québec achètent l’édifice Au Pied-du-Courant
      Par La Presse canadienne http://journalmetro.com/actualites/national/1162229/la-sodec-et-tele-quebec-achetent-un-edifice/
      Archives Métro MONTRÉAL — La SODEC (Société de développement des entreprises culturelles) et Télé-Québec ont décidé d’acquérir l’édifice patrimonial Au Pied-du-Courant, à Montréal.
      Le bâtiment abrite actuellement le siège social de la Société des Alcools du Québec (SAQ), près du fleuve Saint-Laurent et à l’ombre du pont Jacques-Cartier.
      Les deux sociétés d’État, dont les baux respectifs viendront à échéance en 2019, ont décidé de s’unir pour devenir propriétaires de l’édifice historique, occupé par la SAQ depuis 1921.
        La transaction a été entérinée par le conseil des ministres lors de sa séance de mercredi.
      Le communiqué commun diffusé mercredi précise que la transaction est avantageuse sur plan financier et opérationnel en leur permettant de réduire leurs coûts, puisque les deux sociétés deviennent propriétaires de leurs locaux et peuvent partager des espaces et des services.
      Télé-Québec occupera son nouvel espace en 2019. Les locaux seront plus modernes sur le plan technologique, mais sans studios conventionnels. La SODEC emménagera aussi en 2019.
      Cet édifice a servi de prison de 1835 à 1912. Elle fut le lieu de l’incarcération et de l’exécution par pendaison d’un certain nombre de patriotes de la rébellion de 1837-1838.
    • Par vanatox
      Nouveau projet de la FTQ près de la Place Jean-Paul Riopelle.
       
      [ATTACH=CONFIG]29320[/ATTACH]
    • Par ScarletCoral
      La marquise de l'édifice Gérald-Godin, situé au 360 rue McGill, sera enfin restaurée par le Gouvernement.
      Il y a actuellement des travaux à l'intérieur pour solidifier les planchers qui sont faits de tuiles en terre cuite. Au fil des années, ils ont été affaiblis par le perçage de trous pour le passage de fils électriques et de télécommunication.
       
      Source : intranet du Ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion
      Le 13 février prochain, à 13 h, le Centre de conservation du Québec procédera à une expertise en vue de la restauration de la marquise de l’entrée principale de l’édifice Gérald-Godin situé au 360 McGill.
      Pendant toute la durée de cette expertise, soit quelques heures seulement, une porte demeurera opérationnelle et il sera possible de circuler en toute sécurité.
      Le retour à la normale est prévu dès le lendemain.

      Le 13 février 2018, en après-midi, les experts retireront la toile de la marquise afin d’en faire l’inspection. Les travaux se termineront en fin de journée.
       
      Pour plus d'information sur cet édifice : http://www.vieux.montreal.qc.ca/inventaire/fiches/fiche_bat.php?sec=l&num=29
    • Par ScarletCoral
      Marc-André Carignan vient de parler de ce projet, qui fait parti d'un concours international de réaménagement!
      Pour écouter la chronique : http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/episodes/400534/audio-fil-du-lundi-12-fevrier-2018/20

      https://www.c40reinventingcities.org/fr/sites/cour-de-voirie-de-la-commune-1309.html
       
      La cour de voirie de la Commune, le site proposé, est localisée dans la Cité du multimédia adjacent ouest du Vieux-Montréal.
      La Cité du multimédia est un quartier situé entre le Vieux-Montréal, Griffintown et le centre-ville de Montréal. Il est le résultat d’un vaste projet immobilier lancé par le gouvernement du Québec à la fin des années 1990. Ce projet a consisté en la réhabilitation de bâtiments industriels du XIXe siècle abandonnés en une grappe d’entreprises pour des compagnies du secteur des technologies de l’information.  
        Ce site consiste en un terrain de 9 910,5 m², actuellement occupé par une cour de voirie satellite. Il jouit d’une exposition exceptionnelle, grâce à sa localisation à l’entrée de la ville par l’autoroute Bonaventure. Il est également très bien desservi par les transports en commun, avec deux stations de métro situées à moins de 1,2 km et trois lignes de bus qui circulent dans le quartier. Le site est aussi connecté au réseau de pistes cyclables de Montréal.
      En plus de la construction de la cour de voirie satellite de la Ville de Montréal qui devra être prévue dans le projet présenté, le site présente une opportunité intéressante pour développer un programme libre, incluant la possibilité de développer un projet mixte (usages résidentiels, commerciaux, industriels aux équipements collectifs et institutionnels sont autorisés selon le zonage).  
       
      Le détail ici : https://www.c40reinventingcities.org/data/sites_134e6/fiche/75/ssr_montreal_de_la_commune_service_yard_french_version_45eca.pdf
    • Par IluvMTL
      http://www.cdccentresud.org/nouvelles/rapport-synthese-de-levenement-autour-dune-vision-de-developpement-sud-de-ville-marie/
      LE SUD-EST DE VILLE-MARIE Un quartier en plein changement Centre-Sud
      Rapport synthèse de l’événement autour d’une vision de développement du sud-est de Ville-Marie Octobre 2017
      RAYSIDE LABOSSIÈRE Architecture Design Urbanisme
      Le 13 octobre dernier, près d’une centaine de personnes se sont réunies à la brasserie Molson pour échanger sur l’avenir du secteur sud-est de Ville-Marie. Nous sommes fiers de vous présenter le rapport qui synthétise les échanges qu’ont eus ces différents acteurs du milieu quant aux potentiels du quartier et qui vous présente leurs perceptions et leurs idées concernant le redéveloppement du secteur.
      N’hésitez pas à partager ce document dans vos réseaux respectifs!
      http://www.cdccentresud.org/wp-content/uploads/2018/02/Rapport-synthèse-événement-sud-est-de-Ville-Marie_2017-10-13.compressed.pdf