monctezuma

Tour des Canadiens 2 - 51 étages

Recommended Posts

Pinned posts

Nom: Tour des Canadiens Phase 2
Hauteur en étages: 51 étages hors-sol (plus appentis au toit). Numéroté jusqu'à 54. Étages 13, 14 et 44 manquants.
Hauteur en mètres: 166
Coût du projet:
Promoteur: Cadillac Fairview
Architecte: Page + Steele/IBI Group Architects
Entrepreneur général:
Emplacement:
Début de construction: 2016
Fin de construction: 2018
Site internet: Projet | Condos Tour des Canadiens 2
Lien webcam: Webcam - Tour des Canadiens 2 (mis à jour 2017-10-19)
Autres informations: Initialement à 37 étages, finalement à 49 étages hors-sol. Il y aura une passerelle reliée au Centre Bell au-dessus de Saint-Antoine.
Rumeurs:
Aperçu artistique du projet:
TDC2.jpg
Maquette:
Autres images:

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, man with the golden gun a dit :

La tour des Canadiens 2 n'est pas  située entre la Tour de la Bourse et le 1000 de la Gauchetière , la tour est située  plus à l'ouest du 1000 de la Gauchetière.

Il a dit sur la 132 mec

  • Thanks 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pensais qu'elle allait être blanche ou très claire comme sur la photo!! (J'ai pas vu vos anciens postes si vous en parliez). Mais en tout cas, bleu comme le reste c'est très bien aussi!! (Même mieux c'est uniforme)

Modifié par mawt1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par acpnc
      Publié le 19 janvier 2018 à 06h29 | Mis à jour à 06h29
      http://www.lapresse.ca/affaires/economie/immobilier/201801/19/01-5150616-un-terrain-vendu-100-millions-au-centre-ville-de-montreal.php
      Un terrain vendu 100 millions au centre-ville de Montréal
      Le terrain de 135 000 pieds carrés est bordé par le boulevard Robert-Bourassa, la rue Saint-Jacques, la rue Notre-Dame et la rue Gauvin.
      Photo Ivanoh Demers, La Presse
      André Dubuc
      La Presse   Le promoteur Broccolini vient de mettre la main sur un des terrains les plus en vue à l'entrée du centre-ville de Montréal, pour la somme faramineuse de 100 millions de dollars.
      Le terrain de 135 000 pieds carrés est bordé par le boulevard Robert-Bourassa, la rue Saint-Jacques, la rue Notre-Dame et la rue Gauvin. Il donne sur la nouvelle entrée de la ville, l'ancienne autoroute Bonaventure devenue un boulevard urbain aux oeuvres d'art monumentales.
      « C'est une transaction fracassante, commente Noémie Lefebvre, conseillère principale en immobilier et spécialiste des terrains au Groupe Altus, à qui La Presse a parlé jeudi. En termes de valeur, une vente de terrain à 100 millions, c'est du jamais vu. »
      740 $
      Prix de vente du terrain au pied carré La vente de terrain la plus importante dans l'île de Montréal auparavant avait été celle d'un terrain de 2 millions de pieds carré, voisin du centre Fairview Pointe Claire, acheté au prix de 48 millions par Ivanhoé Cambridge en 2013, selon une compilation d'Altus. En 2017, le groupe Brivia, promoteur des condos YUL, avait acheté un terrain de 40 000 pieds carrés à l'angle du boulevard René-Lévesque Ouest et de la rue Guy pour 27,5 millions. Fin 2016, le terrain de l'ancien Children's Hospital, d'environ 150 000 pieds carrés, avait été vendu 25 millions. Le terrain de 100 millions a longtemps été contrôlé par Magil Laurentienne, qui a fait la promotion de différents projets sur ce lieu au fil des ans. 
      Le projet Univers, annoncé en août 2012, prévoyait la construction de 500 condos à l'est, et de bureaux dans la partie ouest. Le projet d'une valeur de 350 millions a été abandonné un an plus tard. 
      COMPLEXE À VOCATION MIXTE
      Broccolini, pour sa part, projette de construire un complexe faisant jusqu'à 1,5 million de pieds carrés à vocation mixte, soit des bureaux, des logements et des locaux commerciaux. 
      Le nouveau propriétaire connaît bien les lieux puisqu'il entame la construction d'une tour de 35 étages au 628, rue Saint-Jacques, tout juste à l'ouest de sa nouvelle acquisition.
      Broccolino est un important promoteur et entrepreneur en construction. Il a construit L'Avenue, une tour de 50 étages, en face du Centre Bell et il bâtit actuellement la nouvelle Maison de Radio-Canada, angle Papineau et René-Lévesque Est. Il gère aussi un portefeuille de 40 propriétés totalisant 6 millions de pieds carrés.
    • Par GDS

       
      http://viclambert.ca/
       
      Un immeuble de 8 étages comprenant 50 condos haut de gamme avec une qualité de construction supérieure et une performance acoustique
       
      Riverside (Aut 132) angle Lorne
    • Par Miska
      Trigone projette d’ériger un mastodonte à Saint-Lambert
      18 septembre 2012 - Maxime Dorais (Point Sud)
      http://mediasud.ca/nouvelle5403-trigone-projette-d%E2%80%99eriger-un-mastodonte-a-saint-lambert.html
       

       
      400 logements. Trois immeubles de huit étages. Près de 28 mètres de haut. Le projet des Habitations Trigone sur le terrain connu comme le « Grand Trunk » à Saint-Lambert, au coin des rues Victoria et Cartier, a soulevé les hauts cris des résidents au conseil municipal hier, au cours duquel le plan d’intégration et d’implantation architectural de l’immeuble a été approuvé.
       
      Peu de résidents s’étaient déplacés pour l’occasion, mais ceux-ci n’ont pas manqué de reprocher à l’administration d’entériner un projet que plusieurs ont jugé démesuré. Leurs principales craintes : l’ampleur des bâtiments et les impacts sur la circulation.
       
      « Je suis sidérée de la grandeur, je trouve ça sidérant, s’est exclamée une citoyenne. Pouvez-vous réduire le nombre d’étages pour un format plus humain? (…) Ça ne représente pas le style de vie de Saint-Lambert. » « Vous voulez implanter un monstre », s’est indigné un autre.
       
      « Les maisons alentour vont effectivement avoir un éléphant dans la cour, ajoute le citoyen Jean-Claude Champagne. C’est un changement important, au point où on ne reconnaîtra plus le centre-ville. »
       
      Plusieurs se sont par ailleurs inquiétés du peu d’accès au centre-ville à partir du « Grand Trunk ». Craignant que le seul passage par le viaduc de la rue Victoria devienne rapidement embourbé par les quelque 600 voitures qui pourront stationner dans le garage souterrain prévu au projet. Ceux-ci demandent d’ailleurs à la Ville d’exiger que le promoteur réalise de nouveaux accès à ses frais, plutôt que d’attendre que le goulot d’étranglement ne soit saturé et que la Ville soit forcée de résoudre le problème à ses frais.
       
      « Vous avez le volant dans les mains, il me semble que vous devriez exiger du promoteur de développer des accès au centre-ville. Ça va être un capharnaüm », a soutenu M. Champagne.
       
      L’administration soutient que le projet est conforme au plan d’urbanisme qui permet huit étages dans cette zone, plan qui a été soumis à un référendum, et conditionne son acceptation à la réalisation d’études de circulation qui sont reportées en raison des multiples travaux d’envergure à travers la ville.
       
      Le maire Philippe Brunet affirme par ailleurs que ce projet, face au stationnement du train de banlieue, est un parfait exemple de quartier « TOD » ou Transit oriented development, prôné par le Plan métropolitain d’aménagement du territoire qui force les municipalités à développer plus densément autour des axes de transport en commun.
       
      La Ville soutient également à la défense du projet qu’il sera construit selon les normes LEED de construction environnementale, sans toutefois promettre qu’il obtiendra la certification. Sa construction en escaliers pour les étages supérieurs minimisera « l’effet de mur » qu’appréhendent les citoyens, estime par ailleurs l’administration.
       
      Georges Pichet, directeur Gestion du territoire à la Ville, rappelle que le secteur Grand Trunk est « une zone démembrée » qui est depuis longtemps dans la mire de l’administration pour une revitalisation.
      Le maire a par ailleurs opposé un « non » catégorique aux citoyens qui le pressaient mener une consultation sur le projet. M. Brunet a soutenu que la séance d’hier faisait justement office de consultation.
       
      Le projet, qui sera réalisé en quatre phases, pourrait rapporter 1 million de dollars en taxes récurrentes selon Philippe Brunet. Pour ce faire, la Ville devra vendre au promoteur la section de rue Grand Trunk / Notre-Dame et exproprier un certain nombre de propriétés.
       
      Deux maisons historiques ont par ailleurs été épargnées, au grand dam de leurs propriétaires qui se retrouveront littéralement au cœur du projet. Celles-ci seront justement préservées en raison de leur caractère patrimonial, explique le maire Brunet, soutenant du coup avoir, pour ce faire, forcé le promoteur à des contorsions.
       
      Le lieu en ce moment : <iframe width="425" height="350" frameborder="0" scrolling="no" marginheight="0" marginwidth="0" src="https://maps.google.ca/maps?hl=en&ie=UTF8&ll=45.49899,-73.50582&spn=93.912252,220.253906&t=w&z=3&layer=c&panoid=6QM_VAu8efA2bquWmmYV8w&cbll=45.49899,-73.50582&cbp=13,81.52548396358772,,0,-0.057295779513026446&source=embed&output=svembed"></iframe><br /><small><a href="https://maps.google.ca/maps?hl=en&ie=UTF8&ll=45.49899,-73.50582&spn=93.912252,220.253906&t=w&z=3&layer=c&panoid=6QM_VAu8efA2bquWmmYV8w&cbll=45.49899,-73.50582&cbp=13,81.52548396358772,,0,-0.057295779513026446&source=embed" style="color:#0000FF;text-align:left">View Larger Map</a></small>
    • Par UrbMtl
      Il n'y a pas de proposition encore. Je n'ai rien à vous présenter, désolé.
      Cependant, je crois que nous devrions discuter du futur de ce terrain ici plutôt que de s'éparpiller dans différents fils dans les mois à venir.
       
      En passant devant il y a quelques minutes, j'ai remarqué que le commerce de pneu et définitivement fermé, du à une faillite (c'est écrit sur la porte).
      Bref, un terrain permettant 80m et valant 1 072 900 $ (le bâtiment dessus vaut 108 000 $...) ne restera pas longtemps dans cet état.
       
      D'ailleurs, il y a une roulotte de chantier sur le terrain. Probablement pour autre chose, mais quand même...
       
      Bref, à suivre.
       

    • Par UrbMtl
      Un développement fort intéressant sur le site de l'Atelier RFA.
      Rapidement, je compte 21 étages pour l'une des tours.
       
      Aucune info. Quelqu'un reconnait le coin?