Recommended Posts

Publié le 20 novembre 2017 à 05h00 | Mis à jour à 06h15

http://affaires.lapresse.ca/economie/medias-et-telecoms/201711/19/01-5144113-internet-haute-vitesse-290-millions-pour-brancher-100-000-foyers-en-region.php

Internet haute vitesse: 290 millions pour brancher 100 000 foyers en région

Ottawa, Québec et des entreprises de télécommunications verseront... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Ottawa, Québec et des entreprises de télécommunications verseront 290 millions afin de brancher à l'internet haute vitesse 360 villes et villages ruraux et éloignés dans 14 régions du Québec.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

 

Ottawa, Québec et des entreprises de télécommunications débloqueront 290 millions de dollars afin de donner accès à l'internet haute vitesse (50 Mbits/s) à environ 100 000 foyers québécois d'ici cinq ans, a appris La Presse. Les deux ordres de gouvernement annonceront aujourd'hui cet investissement qui permettra de réduire de 28% le nombre de foyers mal desservis.

L'argent servira à brancher 360 villes et villages ruraux et éloignés dans 14 régions du Québec (toutes les régions, sauf Montréal, Laval et le Nord-du-Québec; cette dernière région fera l'objet d'annonces subséquentes de Québec et d'Ottawa). Parmi les villages couverts par cette annonce, il y a celui du conteur et artiste Fred Pellerin, Saint-Élie-de-Caxton, en Mauricie.

290 millions

Il s'agit de la somme totale investie par les deux ordres de gouvernement et les entreprises de télécommunications. Ottawa versera 86,4 millions par l'entremise de son programme Brancher pour innover, Québec, 104,6 millions par l'entremise de son programme Québec branché et les entreprises de télécoms - Bell, Cogeco et plusieurs PME régionales de télécoms -, 99 millions. Dans son plus récent budget, le gouvernement Trudeau a annoncé une somme de 500 millions sur 5 ans pour améliorer l'accès à l'internet haute vitesse à l'échelle du pays. Québec a aussi annoncé une centaine de millions pour le programme Québec branché dans son budget le plus récent.

 

10%

Actuellement, environ 340 000 foyers québécois n'ont pas accès à l'internet haute vitesse (50 Mbit/s), soit environ 10% des foyers du Québec. L'annonce d'aujourd'hui touchera 96 000 foyers dans 360 villes et villages du Québec en région rurale ou éloignée. Quatre-vingt-deux projets ont été sélectionnés par Québec et Ottawa dans le cadre d'un appel de projets. Le nombre de foyers québécois non desservis par l'internet haute vitesse passera ainsi de 340 000 à 244 000, soit une diminution de 28%.

10 000 entreprises

Ces investissements de 290 millions permettront aussi à 10 000 entreprises d'avoir accès à l'internet haute vitesse.

«Pour notre gouvernement, résoudre le problème de la fracture numérique est une priorité. C'est une question d'égalité des chances. À l'ère du numérique, tous les citoyens doivent être en mesure de bénéficier de cet outil indispensable à leur succès qu'est l'internet haute vitesse, peu importe leur code postal. Les services internet haute vitesse abordables [...] sont des outils essentiels pour tous les Canadiens», affirme Navdeep Bains, ministre fédéral de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique.

50 Mbit/s

L'accès à l'internet haute vitesse dans les régions éloignées est une question qui préoccupe autant les gouvernements que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). En décembre 2016, le CRTC a indiqué son intention que tous les Canadiens aient accès à l'internet haute vitesse de 50 Mbit/s d'ici 10 ou 15 ans. Actuellement, 98% des Québécois ont accès à une vitesse internet supérieure à 5 Mbit/s, 95% d'entre eux, à 10 Mbit/s et 90%, à 50 Mbit/s, selon les données du CRTC pour l'année 2016.

«Avoir accès à une connexion internet haute vitesse au XXIe siècle, c'est aussi essentiel pour le développement économique et social des régions du Québec que l'électricité au XXe siècle. En soutenant des projets porteurs pour les communautés mal ou non desservies, le gouvernement du Québec contribue à la vitalité de tout le territoire québécois et au dynamisme de ses régions», dit Dominique Anglade, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation du Québec.

 

Quatre

 

Quatre ministres des gouvernements Trudeau et Couillard - le premier ministre Philippe Couillard, le ministre fédéral du Développement économique Navdeep Bains, la vice-première ministre du Québec Dominique Anglade et la ministre du Tourisme du Québec et ministre responsable de la Mauricie Julie Boulet - procéderont à l'annonce aujourd'hui à Louiseville, en Mauricie. Des projets précis seront annoncés en Mauricie, notamment pour 7700 foyers de la MRC de Maskinongé (10,4 millions), à Saint-Thomas-de-Caxton et Le Petit-Village, et à Saint-Barnabé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par jfdaniel
      :shhh:Le Village semble être sur le point d'une Renaissance ........ Enfin les signes sont un peu partout .......




    • Par mtlurb
      Discussion sur la ligne Mascouche de l'Agence métropolitaine de transport.
    • Par IluvMTL
      Consultation nouvelle sortie Vendôme
       
      Vendome | Societe de transport de Montreal
    • Par Ousb
      http://www.newswire.ca/fr/news-releases/une-acceleration-de-la-croissance-pour-montreal-et-quebec-en-2017-651240903.html
    • Par bxlmontreal
      Air Algérie has been ordered to pay back €11.22 million to Canadian SMI International
       
      Air Algérie, the Algerian national airline has been ordered to pay back 1.5 billion Algerian Dinars (11.22 million Euros) 1 to the Canadian group SMI International, the International Court of Arbitration of Canada (ICC) has decided. The airline now has until Thursday to comply with the judgement and pay the requested amount, if not the airline may face its Airbus A330 aircraft being seized in Canada.
      It’s not the first time that an Air Algérie aircraft was seized: in 2014 a Belgian court seized an aircraft at Brussels Airport, sparking a diplomatic row between Algeria, Belgium and The Netherlands. Finally Air Algérie paid a sum of € 2 million dollars to a Dutch company.
      The dispute concerns the construction of the new Air Algérie headquarters located in Dar El Beida, just next to the old headquarters of Mobilis and worth an investment of €100 million. Back in 2013 Air Algérie canceled the contract with SMI for “non-performance, not completing the project on time and failure of the contractor”. In fact the Lebanese design office Khatib and Alami did not deliver the final version of the correct construction plans until March 2012, only one year from the expiration of the deadlines.
      While SMI requested an extension of the deadline and asked Air Algérie to pay €17.8 million for unpaid work and materials, the latter unilaterally decided to end the contract.
      Air Algérie, already weakened by the economic situation of the country, may now face its new Airbus A330 being seized in Canada.
      1 XE Currency converter: 1,500,000,000 DZD =11,223,741.80 EUR
       
      http://www.aviation24.be/airlines/air-algerie/has-been-ordered-to-pay-back-e11-22-million-to-canadian-smi-international/