945 messages dans ce sujet

Posté(e) (modifié)

Pathétique.... Je peux pas croire que le conseil et le maire ne se saisissent pas du dossier de ce terrain à l'abandon. 

Modifié par Ju HG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Ju HG a dit :

Pathétique.... Je peux pas croire que le conseil et le maire ne se saisissent pas du dossier de ce terrain à l'abandon. 

Dans un cas comme celui-ci, la Ville ne peut que s'assurer de la sécurité des structures en place. Elle n'intervient pas dans la gestion des projets privés parce que ce n'est pas de sa juridiction. Pensons à l'ilot Voyageur notamment, qui a végété presqu'une décennie.

Généralement lorsqu'un permis est émis, le demandeur a un temps limite pour s'exécuter et des pénalités s'il ne se conforme pas à ses engagements. Cependant dans un cas de faillite c'est une autre histoire, il faut laisser les parties en cause se démêler entre eux, surtout que très souvent le dossier est dans les mains de la justice.

Donc impossible de faire pression sur quiconque tant qu'il n'y a pas un repreneur qui prend le contrôle de la propriété. Normalement ce dernier devrait redémarrer le processus, en faisant une nouvelle demande de permis (et bien sûr mettre son compte de taxe à jour). Tout ce que l'on peut espérer en attendant, c'est que la façade ne se détériore pas, en devenant irrécupérable.

Il y aura toujours dans une grande ville des projets qui avancent bien et d'autres moins. Ainsi va la vie, mieux vaut alors garder une certaine distance avec ce genre de situation, sur laquelle les émotions n'ont aucune prise. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posté(e) (modifié)

il y a une heure, Ju HG a dit :

Il s'agit d'un cas de faillite ?

il y a 9 minutes, acpnc a dit :

 

 

 

Modifié par Ju HG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas vérifié personnellement ce cas particulier, mais on trouve un peu l'histoire de ce projet sur le fil lui-même. On n'a pas de mise à jour depuis un bon moment, donc histoire à suivre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par swansongtoo
      I'm sure there's a thread for this piece of land but too lazy to look.
       
      In Saturday's Gazette a report on a new Preval projet on the former Franciscan church site.
       
      Suspects are apparently already complaining though that's a small piece of the report.
       
       
      MONTREAL - A vast tract of downtown land, left partially empty after the site’s historic Franciscan church was destroyed in a 2010 blaze, could be reinvented as two 18-storey condo towers.
       
      Groupe Prével, the developer that transformed the former Seville theatre near the old Forum into a sold-out multi-phase condo project, has an option to buy part of the site on the south side of René Lévesque Blvd., west of Fort St. and the entrance to Highway 720.
       
      The Prével project — which would include a 330-square-metre public park on part of the site — would require the city of Montreal to change the zoning from institutional to residential.
       
      “We’ve had internal discussions with the planning department and they seem positive about it,” said Jonathan Sigler, a co-founder of the urban condo developer, which has also built the Lowney project in Griffintown.
       
      “But obviously, this is going to go through a public consultation.”
       
      The project comes at a time when the city of Montreal, along with other local muncipalities, is under fire for fast-tracking residential development at the expense of green space and such services as schools and daycares in areas like Griffintown. Sigler said Prével’s project would balance development with the need for green space, by creating the park and maintaining the woods in the back of the site known as the jardin des Franciscains.
       
      “Nothing would be knocked out,” Sigler told The Gazette.
       
      But some residents in nearby Shaughnessy Village have already called on city officials to “firmly oppose the project” and come up with a plan oriented toward better public access to the site instead of for “building condo towers.”
       
      Through the deal with the Franciscans, Prével would acquire only part of the site, which includes two heritage buildings used by commercial tenants. The religious order, which first stepped foot in Quebec nearly 400 years ago, would continue to own these two buildings.
       
      The historic Franciscan church was destroyed in an early-morning fire more than three years ago. News reports said the religious order had ceased holding services at the aging church, and abandoned the building in 2007 because it couldn’t afford the $5 million in needed repairs.
       
       
      Read more: Montreal Gazette | Page Not Found
    • Par IluvMTL
      Nom: Le Peterson
      Hauteur en étages: 34
      Hauteur en mètres: 105
      Coût du projet: 50 000 000,00$
       
      Promoteur: Groupe Benvenuto
      Architecte: DCYSA
      Emplacement: 405 rue de la Concorde
       
      Début de construction: 2014
      Fin de construction:
       
      Site internet: http://lepeterson.com
       
      Lien webcam: http://lepeterson.com/fr/building (page « webcam»)
       
      Autres informations:
       
      * 250 condos
      * Annonce d'ajout de +3 étages (février 2016) on passe ainsi de 31 à 34 étages
       
      Rumeurs:
       
      Rendu:
       

    • Par IluvMTL
      http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201612/15/01-5051640-un-projet-de-400-millions-sur-le-site-de-lancien-childrens.php
       
       
       
      [ATTACH]29673[/ATTACH]
       
      [ATTACH]29674[/ATTACH]
       
      Les points saillants de l'ensemble du projet sont :
       
       
      1 400 unités de logements locatifs, de copropriétés et de logements sociaux ; sept immeubles, dont six de 20 à 32 étages (superficie totale de 130 000 m2) incluant un immeuble patrimonial de trois étages ; des commerces de proximité au rez-de-chaussée des immeubles ; des espaces à bureaux et un hôtel d'environ 250 chambres ; la construction d'un centre communautaire, le « Centre Peter-McGill », qui abritera notamment une salle de spectacle multifonctionnelle, une bibliothèque, des salles polyvalentes pour l'organisation d'activités culturelles et physiques et une grande salle communautaire ; l'aménagement d'espaces verts et d'un parc public qui compteront pour plus de 30 % de la superficie totale du projet ; l'agrandissement et le réaménagement de la place Henri-Dunant, ce qui implique le réaménagement d'un tronçon de la rue Lambert-Closse à des fins de parcs ; la restauration et l'intégration au projet de la première résidence des infirmières ; l'ouverture d'une nouvelle vitrine sur le square Cabot. Le volet communautaire inclura la construction du centre Peter-McGill et une contribution significative à l'aménagement du parc Henri-Dunant, deux éléments dont bénéficiera la population du quartier. Ces éléments permettront de créer un grand ensemble public assurant la consolidation du square Cabot et du parc Hector Toe-Blake en tant que cœur culturel et social de ce secteur de la Ville de Montréal. Ainsi, le projet contribuera à la relance économique de la rue Sainte-Catherine Ouest.
    • Par Gilbert
      Projet d'hôtel de luxe de 20 étages sur le site de l'ancienne maison hantée, rue de Bleury.
       
       
       

    • Par CFurtado
      Tom Perlmutter rêve de déménager l'ONF dans le Quartier des spectacles. Inspiré par les bureaux de Google dans le monde et par l'édifice de l'Art Gallery of Ontario, Tom Perlmutter voit le futur de l'Office national du film dans un espace accessible aux créateurs comme au grand public.
       
      «J'aimerais un site plus accessible aux créateurs et au grand public, créer un espace vivant, explique Tom Perlmutter, rencontré la semaine dernière. On parle avec la Ville de Montréal: ce serait beaucoup plus intéressant, par exemple, d'être dans le Quartier des spectacles, avec les Montréalais, de créer un espace créatif.»
       
      Construit sur le modèle des studios américains, le bâtiment qui héberge les bureaux de l'Office depuis 1956 n'est plus adapté aux besoins de l'ONF, croit M. Perlmutter. Longs couloirs menant à une multitude de petits bureaux, ou studios délaissés par l'Office: «On n'a pas besoin de tout ça», dit-il.
       
      Le gouvernement fédéral étudie les besoins de l'ONF, et le ministère des Travaux publics, propriétaire de l'actuel siège de l'ONF, émettra des recommandations dès l'été 2011. Situés au 3155 chemin de la Côte-de-Liesse, les bureaux de l'ONF ne correspondent plus aux exigences de l'époque.
       
      «J'ai préparé il y a quelques semaines un document de discussion et j'ai cherché ailleurs ce qu'il est possible de faire, dit Tom Perlmutter. On pense qu'à Toronto, par exemple, dans les grands projets comme le ROM et l'AGO de Frank Gehry, il y a vraiment une architecture intéressante et vivante.»
       
      L'espace dont rêve Tom Perlmutter abriterait tant les créateurs travaillant pour l'Office qu'un café ou un cinéma accessible au grand public comme aux réalisateurs ne tournant pas pour l'ONF. Parmi les images que Tom Perlmutter a intégré à son document de discussion, on retrouve les espaces ouverts, ludiques et conviviaux qui sont devenus la marque des bureaux de Google dans le monde.
       
      Ce déménagement, insiste Tom Perlmutter, ne répondrait pas seulement à des considérations esthétiques. «Fondamentalement on veut revenir à un espace créatif et d'échange avec les créateurs et le grand public, dit-il. On veut devenir une source de fierté pour les Montréalais et créer un centre mondial d'innovation, un espace d'expérimentation du numérique.»
       
      Discussions
       
      Concrètement, Tom Perlmutter dit avoir entamé des discussions avec la Ville de Montréal et Travaux publics Canada. Hier, l'arrondissement de Ville-Marie disait n'avoir reçu «aucune demande en ce sens-là». Quant à Travaux publics, nous n'avions pas obtenu des réponses au moment d'écrire ces lignes.
       
      Mais le déménagement n'est pas le seul projet que Tom Perlmutter a en tête pour l'ONF. Une annonce concernant de nouveaux projets pour l'internet sera faite en juin. On a également appris que l'ONF négocie actuellement avec la chaîne franco-allemande Arte un partenariat concernant le numérique.
       
      Enfin, du côté du documentaire traditionnel, l'ONF produira le prochain film de Richard Desjardins et Robert Monderie. Après Le peuple invisible, le duo s'intéressera à l'histoire des mines au Québec et en Ontario. Sarah Polley (Away from Her) réalisera aussi pour l'ONF son premier long métrage documentaire. On ignore encore le sujet de ce film.
       
      http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/nouvelles/nouvelle-cinema/11461-lonf-reve-de-grands-espaces.html