gars du new jersey

Édifice du Canal - 5 étages

Recommended Posts

Pinned posts

Édifice du Canal

Édifice du Canal.jpg

Citation

Emplacement: 
édifice du canal.png
Hauteur en étages: 6
Hauteur en mètres: 
Coût du projet: 30 millions
Promoteur: Groupe Mach
Architecte: 
Entrepreneur général: 
Début de construction: 
Fin de construction: 
Site internet: 
Lien webcam: 
Autres images: 
Vidéo promotionnelle: 
Rumeurs: 
Autres informations: Potentiel siège social pour AirBnb à Montréal

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://asgaard.ca/fr/property/1720-du-canal-montreal

 

Le design est différent sur certains rendus.

 

1720 rue du Canal

 

Détails de la propriété

 

ADRESSE

1720 rue du Canal

Montréal H3K 3E6

 

DISPONIBILITÉ

À discuter

 

ANNÉE DE CONSTRUCTION

Nouveau développement

 

SUPERFICIE DU BÂTIMENT

148 000 p.c.

 

SUPERFICIE DU LOT

50 371 p.c.

 

NOMBRE D'ÉTAGES

6

 

SUPERFICIE MAXIMUM CONTIGÜE

148 000 p.c.

 

SUPERFICIE DE PLANCHER STANDARD

28 387 p.c.

 

LOYER DE BASE

À discuter

 

FRAIS D'EXPLOITATION

4,40 $

 

ÉLECTRICITÉ

1,25 $

 

TAXES

6,25 $

 

canal-0.jpg

 

canal-1.jpg

 

canal-2.jpg

 

du-canal-22.jpg

 

1720-DuCanal-2-1024x539.jpg

 

1720-DuCanal-3-1024x498.jpg

 

1720-DuCanal-4-1024x637.jpg

 

1720-DuCanal-5-1024x442.jpg

 

1720-DuCanal-6-1024x526.jpg

 

floorplan.jpg

 

floorplan-2-1024x634.jpg

CANAL-3.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très beau, la promenade le long du canal deviendra super agréable avec tous ces projets esthétiques, qui en plus ajouteront beaucoup d'animation une fois tous les lieux habités.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S'il devait y avoir des consultations, j'aimerais qu'ils innovent en faisant une architecture qui se marie mieux avec la Redpath et la Belding, comme avoir des murs en briques rouges, des fenêtres avec des arches et toutes l'architecture industriel d'antan !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Huit ans après le 1er dépôt à l'arrondissement, ce projet est dans l'ordre du jour du conseil d'arrondissement du 9 avril au point 40.06

http://ville.montreal.qc.ca/documents/Adi_Public/CA_Sud/CA_Sud_ODJP_ORDI_2018-04-09_19h00_FR.pdf

Adoption - Projet particulier de construction visant la modification de la résolution CA10 220437 autorisant le bâtiment sis au 1720, rue du Canal.

CONTEXTE

Un projet particulier a été autorisé pour le site du 1720, rue du Canal en 2010. Le requérant souhaite maintenant déposer sa demande de permis de construction, ce qui signifie qu'il doit répondre aux exigences de la résolution. Compte tenu des modifications réglementaires qui ont eu lieu depuis l'adoption du projet particulier, le projet n'est plus conforme à l'égard du lotissement.

Le conseil d'arrondissement est saisi de la demande et peut adopter une résolution autorisant ce projet, par le biais du Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification et d’occupation d’un immeuble (RCA04 22003), en suivant le processus prévu aux articles 145.36 et suivants de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme. La demande implique une dérogation au Règlement de lotissement de l'arrondissement du Sud-Ouest (RCA14 22014).

Le projet est conforme aux orientations et objectifs du Plan d’urbanisme de la Ville de Montréal.

Non susceptible d'approbation référendaire.

DÉCISION(S) ANTÉRIEURE(S)

  • 7 décembre 2010 : Résolution CA10 220437 - Projet particulier de construction et d'occupation d'un immeuble afin d'autoriser la construction d'un bâtiment sur le site formé des lots 1 852 802 et 1 854 018 - Projet Pixcom, localisé au 1720, rue du Canal (dossier 1103823003)
  • 11 septembre 2012 : Résolution CA12 220315 - Approbation de plans (PIIA) - Projet de construction de l'immeuble situé au 1720, rue du Canal (dossier 1124824015)

DESCRIPTION

Le projet est localisé sur un site formé de plusieurs lots entre les rues du Canal et SaintPatrick, à l'est de la rue des Seigneurs. Le site comprend également deux canaux reliés au canal de Lachine, soit le Bassin des Prêtres perpendiculaire au canal, ainsi que le Canal de fuite qui traverse le site d'est en ouest.

Le projet vise la démolition du bâtiment existant et la construction d'un immeuble à bureaux de cinq étages. Une partie du bâtiment enjambe le canal de fuite.

Le bâtiment est donc construit sur les lots 4 936 942 et 4 936 943, et surplombe les lots 1 872 736 et 2 994 941 constituant le canal de Fuite.

Réglementation :

Le projet déroge à l'article 15 du Règlement sur le lotissement, lequel stipule qu'aucun permis de construction ne sera émis à moins que le bâtiment ne soit construit sur un lot distinct. Cette disposition découle de l'article 116 de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme et n'est donc pas susceptible d'approbation référendaire.

JUSTIFICATION

Lorsque le projet particulier a été adopté, le Règlement sur les opérations cadastrales à l'égard de l'arrondissement du Sud-Ouest (R.R.V.M., c. O-1 ) alors en vigueur permettait la construction d'un bâtiment sur plusieurs lots. Cependant, le 4 novembre 2014, l'arrondissement a adopté le Règlement sur le lotissement de l'arrondissement du SudOuest (RCA14 22014), dont l'article 15 a pour effet d'interdire l'émission d'un permis de construction pour un bâtiment situé sur plusieurs lots. Ainsi, le projet n'est plus conforme à la réglementation en vigueur.

Le requérant n'est pas pour le moment en mesure d'effectuer une opération cadastrale pour le remembrement des lots puisqu'il est en attente de l'acquisition d'une partie du Canal de fuite. Le requérant n'a pas la liberté d'attendre l'acquisition du lots puisqu'il est contraint par son futur locataire de livrer l'immeuble dans des délais serrés. L'option de remembrer les lots demeure toujours une avenue une fois l'assiette du Canal de fuite acquise.

Outre cette dérogation, le projet respectera l'ensemble des conditions énoncées dans la résolution de 2010 et demeure identique à quelques détails près, tel l'ajout d'un étage de stationnement ainsi qu'une faible translation de certains murs, aux plans approuvés le 11 septembre 2012 en vertu du Règlement sur les plans d'implantation et d'intégration architecturale (résolution CA12 220315).

En raison de la nature mineure de la demande, la Division de l'urbanisme recommande favorablement le projet.

Avis du Comité consultatif d'urbanisme : 
Lors de la séance du 20 mars 2018, le Comité consultatif d'urbanisme a émis un avis favorable à l'égard du projet.

CALENDRIER ET ÉTAPE(S) SUBSÉQUENTE(S)

  • 9 avril 2018 : adoption d'une première résolution par le Conseil d'arrondissement
  • Semaine du 30 avril 2018 : assemblée publique de consultation
  • 14 mai 2018 : adoption du projet particulier par le Conseil d'arrondissement

Le projet concerne les deux lots ci-dessous :

image.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par acpnc
      13/11/2018 Mise à jour : 13 novembre 2018 | 15:54 http://journalmetro.com/local/sud-ouest/actualites/1922571/village-de-noel-du-sud-ouest-doubler-le-plaisir/ Village de Noël du Sud-Ouest: doubler le plaisir
      Par Justine Gravel  
      (Photo: Gracieuseté - Annie-Ève Dumontier) La 2e édition du Village de Noël dans le Sud-Ouest se déroulera du 30 novembre au 23 décembre. Tous les quartiers de l’arrondissement goûteront à la frénésie du temps des Fêtes à l’occasion de la 2e édition du Village de Noël dans le Sud-Ouest. Alors que les traditionnels chalets en bois ronds occupés par les marchands et les artisans seront établis à la Place du Marché, une pléiade d’activités se tiendra également dans les parcs Garneau, Carré d’Hibernia, Faubourg-Sainte-Anne et à la place du Bonheur-d’Occasion.
      À la place publique située à l’angle des rues Saint-Ambroise et Atwater, les festivités commenceront dès le 30 novembre avec la projection du film culte français Le père Noël est une ordure et se poursuivront pendant quatre week-ends, soit le double de l’an dernier.¸
      «Nous sommes également passés d’une vingtaine de chalets à une quarantaine, ce qui représente environ 75 commerçants et artisans locaux», explique Line Basbous, la fondatrice du Village de Noël de Montréal, l’organisme à but non lucratif (OBNL) derrière la programmation.
      Photo: Annie-Ève Dumontier
      En parcourant les différents kiosques, les visiteurs pourront se réchauffer avec du vin chaud, du jus de pomme à la cannelle ou une assiette bien garnie du fameux Montréal Raclette Party, l’événement signature de la programmation qui aura lieu le soir du lancement.
      «Ça a tellement bien fonctionné l’an dernier que nous avons décidé de quadrupler l’expérience en offrant des soirées gourmandes chaque vendredi, notamment un repas de Noël typiquement québécois et une soirée alsacienne avec choucroute géante», renchérit Mme Basbous.
      Le chef Frédéric Chamand, fondateur du restaurant Marmite Su’l Feu dans Saint-Henri, concoctera également un menu spécial, le 14 décembre, qui fera voyager les visiteurs jusqu’à l’île de la Réunion. D’autres bonnes adresses du Sud-Ouest seront de la partie, dont le Zibo! Griffintown et Mignon Churros & Nougat Mtl du marché Atwater.
      Comme nouveauté cette année, le Chaudron Gourmand, un restaurant avec places assises aménagé dans une yourte au décor enchanteur, accueillera les visiteurs désirant prendre une bouchée et siroter des cocktails bien au chaud.
      Inclusion
      L’idée de tenir un événement d’une aussi grande ampleur en plein cœur d’un arrondissement occupé par plus de 40% de personnes vivant sous le seuil de la pauvreté est de permettre à tous de vivre la magie du temps des Fêtes.
      «Noël rime souvent avec consumérisme, mais c’est aussi synonyme de rassemblement, partage et découvertes. Et c’est en plein l’esprit du Village de Noël de Montréal. Tout le monde peut participer et se sentir inclus», souligne le maire du Sud-Ouest, Benoit Dorais.
      Plusieurs activités gratuites figurent au programme, notamment les ateliers créatifs, les projections cinématographiques extérieures et les spectacles musicaux, sans oublier la présence du père Noël et ses lutins. Les visiteurs pourront également aller à la rencontre de nombreux artisans du coin et se procurer à moindre coût des objets faits main créés à partir de matériaux recyclés.
      Photo: Annie-Ève Dumontier
      Les organisateurs envisagent que près de 100 000 personnes se déplaceront afin d’assister aux festivités de Noël dans le Sud-Ouest, soit près de cinq fois plus que l’an dernier en raison des nouvelles installations et des villages éphémères.
      Vous pouvez consulter la programmation complète ici
      121 000$ L’arrondissement du Sud-Ouest a investi 121 000 $ pour le Village de Noël. L’événement, au coût approximatif de 250 000 $, bénéficie également de l’appui de plusieurs autres partenaires, dont la caisse Desjardins du Sud-Ouest et Parcs Canada.
         
    • Par avilner10
      Saint Charles Condos

       
    • Par _mtler_
      La Banque Nationale revient dans la rue Saint-Jacques. La plus importante institution bancaire de la province a décidé de mettre en vente son actuel siège social – situé au coin de la rue de la Gauchetière et de la côte du Beaver Hall – pour se construire un nouveau quartier général de 36 étages, à peine quelques pas plus loin, au coin de la rue Saint-Jacques et du boulevard Robert-Bourassa.
      Il s’agit d’un projet de plus d’un demi-milliard de dollars qui devrait être terminé d’ici cinq ans. La banque sera le seul et unique occupant de l’édifice.
      « Ça sera la plus grosse tour à bureaux à Montréal depuis 25 ans [1 million de pieds carrés], soit depuis la construction du 1250 René-Lévesque au début des années 90 », soutient le PDG Louis Vachon, en entrevue avec La Presse.
      « Ça va faire près de 40 ans que nous occupons notre édifice actuel. Ce n’est pas un luxe. »— Louis Vachon
      Tel que rapporté par La Presse vendredi dernier, le promoteur Broccolini s’est récemment porté acquéreur d’un terrain de 135 000 pieds carrés en bordure de l’ancienne autoroute Bonaventure. Louis Vachon indique que la Banque Nationale a conclu une entente avec Broccolini, jeudi dernier, pour devenir propriétaire d’un peu plus de la moitié de ce terrain (85 000 pieds carrés).
      « On le fait dans le but d’améliorer nos espaces de travail afin qu’ils soient collaboratifs, modernes et technologiques. C’est vraiment pour la rétention et le recrutement des employés », dit le PDG.
      Cette décision démontre à quel point les espaces de travail jouent un rôle de taille de nos jours. « Ça devient un avantage comparatif important », lance Louis Vachon.
      La banque suit une certaine tendance qui s’en va vers des espaces de bureaux plus ouverts, sans obstacles vis-à-vis des fenêtres, laissant pénétrer la lumière du jour, avec peu de bureaux individuels attitrés, etc.
      RÉNOVATIONS EN COURS
      Le choix de déménager survient alors que la banque rénove ses bureaux actuels, étage par étage, depuis l’automne 2016. Cinq des 20 étages ont jusqu’ici été rénovés au coût d’environ 3 millions par étage.
      « On rénovait étage par étage et on voyait venir une facture de 150 millions pour continuer à rénover des étages ici et dans d’autres édifices où des employés de la banque travaillent. Alors, on s’est demandé s’il n’était pas préférable de prendre cette enveloppe de 150 millions ainsi que le produit de la vente de l’édifice de notre siège social pour se construire un nouvel édifice. Pour pas beaucoup plus cher, on peut se construire un nouveau siège social », raconte Louis Vachon.
      Même si elle se prépare à déménager, la banque entend continuer de procéder à certains travaux de rénovations sur la rue de la Gauchetière.
      « On n’arrêtera pas complètement, mais on va ralentir le tempo. »
      — Louis Vachon
      Pour des raisons de sécurité, tous les employés de la banque ne seront pas regroupés dans le nouvel édifice. Mais plus de 3000 employés y déménageront, alors qu’ils sont actuellement environ 2000 aujourd’hui au siège social. « On va garder au moins 500 000 pieds carrés à l’extérieur de notre siège social », dit Louis Vachon.
      La première pelletée de terre est prévue au printemps, une fois que le concept final aura été décidé. Les détails du projet pourraient bien être dévoilés aux actionnaires de la banque à l’occasion de l’assemblée annuelle, qui se déroule habituellement en avril.
      Avant d’être installé rue de la Gauchetière, le siège social de la Banque Nationale était situé dans deux édifices de la rue Saint-Jacques. « Il avait été décidé de construire un nouvel édifice [rue de la Gauchetière] en 1983 après la fusion de la Banque Canadienne Nationale avec la Banque Provinciale du Canada afin de regrouper les deux sièges sociaux qui étaient là [rue Saint-Jacques] depuis les années 20 », dit Louis Vachon.
      UNE TOUR DE PRESTIGE
      L’allure du projet immobilier de la Banque Nationale reste encore à définir, mais la future tour de 36 étages sera une des plus hautes à Montréal. À titre de comparaison, la tour Deloitte, construite il y a trois ans, compte 26 étages, alors que Place Ville Marie a 46 étages et que le 1250 René-Lévesque – qui s’est notamment fait connaître sous le nom de Tour IBM – est un gratte-ciel de 47 étages.
        QUATRE CHOSES À SAVOIR SUR LE FUTUR SIÈGE SOCIAL
      Certifications 
      « ON VA CONSTRUIRE L’ÉDIFICE SELON LES MEILLEURES NORMES ENVIRONNEMENTALES ET DE QUALITÉ LES PLUS AVANCÉES (LEED), AINSI QUE SELON LES NORMES FAVORISANT LE BIEN-ÊTRE DES OCCUPANTS (WELL) », ASSURE LE PDG DE LA BANQUE NATIONALE, LOUIS VACHON.
      Gym, garderie et concours
      « IL Y AURA UNE CAFÉTÉRIA ET UN GYMNASE, MAIS AUSSI UNE GARDERIE CORPORATIVE. » L’ACTUELLE GARDERIE DE LA BANQUE EST À L’EXTÉRIEUR DE SON SIÈGE SOCIAL. « POUR LE DESIGN ET LES PLANS, UN CONCOURS SERA ORGANISÉ AUPRÈS D’ARCHITECTES EN FÉVRIER, ET ON VA TENTER DE PROCÉDER À UNE SÉLECTION POUR LA FIN DU MOIS DE MARS. »
      Achats locaux
      « ON VA PRIVILÉGIER L’UTILISATION DE MATÉRIAUX ET DE SERVICES ISSUS DU QUÉBEC ET DU CANADA DANS TOUTES LES FACETTES DES TRAVAUX. ON SOUHAITE QUE NOS ACHATS POUR LA CONSTRUCTION REFLÈTENT NOTRE EMPREINTE SOCIO-ÉCONOMIQUE, C’EST-À-DIRE PLUS DE 50 % DE NOS AFFAIRES AU QUÉBEC ET PLUS DE 90 % DE NOS AFFAIRES AU PAYS. ON PENSE QU’ON EST CAPABLES D’ACHETER LOCAL AUPRÈS DE NOS CLIENTS SANS SACRIFIER LA QUALITÉ ET LE PRIX. »
    • Par ScarletCoral
      Le parc B au coin d'Ottawa et Peel devrait être le premier des trois parcs à être complété. Contrairement aux deux autres, celui-ci n'a pas de bassin de rétention.

      Projet MR-63 :