Recommended Posts

Au 31 rue St-Jacques Ouest dans le Vieux-Montréal il y a un bel édifice de 6 étages qui semble innocupé en ce moment mais il y a un projet de rénovation par le groupe PLKJ pour en faire 16 condos de luxe avec 1 commerce au rez-de-chaussé. Le nom du projet serait ''Structart''.

 

Malheureusement je n'ai aucun rendu ni plus d'information.

 

Par contre on peut voir qu'il y a ''beaucoup'' d'espace libre dans ce coin là et la venue de ce genre d'habitation de luxe ne peut qu'augmenter le coté prestigieux du Vieux-Montréal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Site web : http://www.condostructart.com

 

C’est sur ce « Wall Street », au coin de la rue Saint-Jacques et de la rue Saint-Laurent, que le projet StructArt prend tout son sens. Au cœur du premier centre des affaires de Montréal, StructArt est un projet de prestige à l’image de l’élégance. Le bâtiment patrimonial offre des habitations au design intérieur de concept moderne et raffiné reflétant le style de vie branché du quartier. Nous voulons offrir aux futurs propriétaires une habitation à leur juste valeur mais, avant tout, la satisfaction d’être dans le feu de l’action et de bénéficier du nightlife le plus recherché de la scène montréalaise.

 

building.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le cachet du Vieux-Montréal

Posted on April 19, 2011

 

Situé dans le quartier touristique du Vieux-Montréal, le nouveau projet StructArt, du Groupe PLKJ, consiste à transformer un élégant immeuble patrimonial datant de 1888 en condos. L’adresse exacte est au 31, rue Saint-Jacques, non loin de la Basilique Notre-Dame et à deux pas du métro Place-d’Armes.

 

Depuis que les travaux intérieurs ont commencé il y a trois semaines, les gens avertis ont déjà manifesté leur intérêt.

 

«Nous prenons toujours en compte les lieux de nos projets urbains, qu’ils soient proches d’un métro et des commerces, pour nous c’est primordial», affirme Tony Nguyen, représentant marketing du Groupe PLKJ.

 

Ce projet ne nécessitera pas de grandes restructurations. L’intérieur sera revu dans un style moderne, agencé aux murs de brique déjà existants. Quant à l’extérieur, un ravalement de façade apportera fraîcheur à l’édifice.

 

Construction à la fois imposante et solide, elle se distingue par ses nombreuses fenêtres qui laissent pleinement entrer la lumière. Les 16 condos garderont une certaine intimité et convivialité, car chaque palier possèdera quatre unités. Quant au 6e étage, le dernier, deux penthouse bénéficieront d’une vue incroyable sur la ville.

 

Le rez-de-chaussée laissera place à un commerce qui, à l’heure actuelle, n’est pas encore bien défini.

 

Conçues avec une ou deux chambres, les surfaces proposées sont de 653 pi² à 2670 pi².

 

Les deux penthouse seront agencés d’une mezzanine qui sera construite sur le toit et où sera installée une des chambres. La grandeur de chacune de ces unités sera assez impressionnante car, à elles deux, elles représenteront près de 40 % de la surface du toit, y compris deux grandes terrasses privées.

 

Les murs de 10 pieds pour chaque unité s’élèveront jusqu’à 17 pieds de haut avec la mezzanine, et les choix des finis seront toujours au goût du client.

 

Comme dans tous les projets du Groupe PLKJ, la qualité des matériaux sera de très bonne qualité. À l’intérieur, le style sera moderne avec des produits haut de gamme et de luxe, tandis que les éléments extérieurs conserveront le cachet historique du Vieux-Montréal.

 

Cette construction de plus d’un siècle renferme une histoire assez particulière. Les quotidiens, L’Électeur (maintenant connu sous le nom Le Soleil), La Presse et Le Devoir, s’étaient installés dans cet immeuble, car l’imprimerie se trouvait juste à côté. Par la suite, cet édifice à bureaux a accueilli une clientèle très diversifiée de gens d’affaires. Les travaux dureront quelques mois seulement, jusqu’à la fin de l’été probablement.

 

Sans compter les nombreuses sorties dans les rues aux vieux pavés, les gens se sentiront certainement des touristes à l’année longue!

FICHE TECHNIQUE

 

Revêtement de pierre de grès et pierre lisse en façade

Espace de stationnement au sous-sol optionnel

Plancher de bois franc

Insonorisation supérieure

Climatisation murale pour chaque condo

Salle de bains avec vanité en granit

Douche vitrée-sauna

Bain tourbillon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'étais sur le toit de la SAT pour un 5@7. On avait une vue directe sur le brasier. Nous avons commencé à voir quelques flammes puis, l'ensemble s'est embrasé. C'était vraiment impressionnant à voir et en même temps, très triste. J'espère que la bâtisse pourra être conservée malgré le feu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis passé par là ce matin. On dirait que le feu s'est concentré juste au dernier étage. Il n'y a plus de toit, et tout le 6e à été rasé, il n'y a plus que la façade qui reste debout (au 6e je parle). Il y a des fortes chances que l'immeuble soit récupérable, car il ne semble pas y avoir des dommages aux étages en dessous. L'article de LaPresse parle seulement de dommages causés par l'eau, je ne sais pas ce que ça implique pour la structure.

 

L'immeuble que j'habite date de 1865 et il n'avait pas de toit pendant des années, il pleuvait dedans. Pourtant la structure en bois est restée intacte, même si on voit encore les traces d'eau sur les poutres et sur les planchers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je suis passé par là ce matin. On dirait que le feu s'est concentré juste au dernier étage. Il n'y a plus de toit, et tout le 6e à été rasé, il n'y a plus que la façade qui reste debout (au 6e je parle). Il y a des fortes chances que l'immeuble soit récupérable, car il ne semble pas y avoir des dommages aux étages en dessous. L'article de LaPresse parle seulement de dommages causés par l'eau, je ne sais pas ce que ça implique pour la structure.

 

L'immeuble que j'habite date de 1865 et il n'avait pas de toit pendant des années, il pleuvait dedans. Pourtant la structure en bois est restée intacte, même si on voit encore les traces d'eau sur les poutres et sur les planchers.

 

Excellente nouvelle!

J'avais lu aussi que le 6e seulement avait été complètement détruit.

On peut espérer voir la façade préservée! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      [ATTACH=CONFIG]22366[/ATTACH]
       
      Adopter une résolution autorisant la réunification de 4 immeubles, situés aux 1172-1196, rue Sherbrooke Ouest, 2055 et 2085, rue Drummond, 2050 et 2200, rue Stanley, dont 2 seraient démolis, aux fins notamment d’y construire une tour de 120 m au sein d’un complexe immobilier mixte, en vertu du Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble Une demande de projet particulier (3000987139) a été déposée, afin d’autoriser la réunification de 4 immeubles, dont 2 seraient démolis, aux fins notamment d’y construire une tour commerciale ou mixte de 120 m de hauteur, projetée dans le cadre du redéveloppement de l’actuelle Maison Alcan. Ce projet déroge à certaines dispositions du Règlement d’urbanisme de l’arrondissement de Ville-Marie (01-282). Ces dérogations peuvent être autorisées par le conseil d'arrondissement en vertu du Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble (CA-24011), sous réserve d’une modification préalable du Plan d’urbanisme de Montréal (04-047) pour y retirer l’édifice « La Citadelle/Emmanuel Congregationnal » de la catégorie « Les lieux de culte » de la liste des bâtiments d’intérêt patrimonial et arcitectural de l’arrondissement de Ville-Marie (sommaire décisionnel).
    • Par acpnc
      28/06/2017 Mise à jour : 28 juin 2017 | 20:41   La SODEC et Télé-Québec achètent l’édifice Au Pied-du-Courant
      Par La Presse canadienne http://journalmetro.com/actualites/national/1162229/la-sodec-et-tele-quebec-achetent-un-edifice/
      Archives Métro MONTRÉAL — La SODEC (Société de développement des entreprises culturelles) et Télé-Québec ont décidé d’acquérir l’édifice patrimonial Au Pied-du-Courant, à Montréal.
      Le bâtiment abrite actuellement le siège social de la Société des Alcools du Québec (SAQ), près du fleuve Saint-Laurent et à l’ombre du pont Jacques-Cartier.
      Les deux sociétés d’État, dont les baux respectifs viendront à échéance en 2019, ont décidé de s’unir pour devenir propriétaires de l’édifice historique, occupé par la SAQ depuis 1921.
        La transaction a été entérinée par le conseil des ministres lors de sa séance de mercredi.
      Le communiqué commun diffusé mercredi précise que la transaction est avantageuse sur plan financier et opérationnel en leur permettant de réduire leurs coûts, puisque les deux sociétés deviennent propriétaires de leurs locaux et peuvent partager des espaces et des services.
      Télé-Québec occupera son nouvel espace en 2019. Les locaux seront plus modernes sur le plan technologique, mais sans studios conventionnels. La SODEC emménagera aussi en 2019.
      Cet édifice a servi de prison de 1835 à 1912. Elle fut le lieu de l’incarcération et de l’exécution par pendaison d’un certain nombre de patriotes de la rébellion de 1837-1838.
    • Par vanatox
      Nouveau projet de la FTQ près de la Place Jean-Paul Riopelle.
       
      [ATTACH=CONFIG]29320[/ATTACH]
    • Par ScarletCoral
      La marquise de l'édifice Gérald-Godin, situé au 360 rue McGill, sera enfin restaurée par le Gouvernement.
      Il y a actuellement des travaux à l'intérieur pour solidifier les planchers qui sont faits de tuiles en terre cuite. Au fil des années, ils ont été affaiblis par le perçage de trous pour le passage de fils électriques et de télécommunication.
       
      Source : intranet du Ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion
      Le 13 février prochain, à 13 h, le Centre de conservation du Québec procédera à une expertise en vue de la restauration de la marquise de l’entrée principale de l’édifice Gérald-Godin situé au 360 McGill.
      Pendant toute la durée de cette expertise, soit quelques heures seulement, une porte demeurera opérationnelle et il sera possible de circuler en toute sécurité.
      Le retour à la normale est prévu dès le lendemain.

      Le 13 février 2018, en après-midi, les experts retireront la toile de la marquise afin d’en faire l’inspection. Les travaux se termineront en fin de journée.
       
      Pour plus d'information sur cet édifice : http://www.vieux.montreal.qc.ca/inventaire/fiches/fiche_bat.php?sec=l&num=29