Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'ville-marie'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Approuvés
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports et infrastructures
    • Visions
    • Immeubles détruits
    • Projets Annulés
    • Projets oubliés et/ou en suspens
  • Généralités - Main Forum
    • Rénovations, aménagements extérieurs et domotique
    • Discussions générales
    • Sports
    • Sondages
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • Technologies urbaines
    • Ressources
    • L'actualité
    • Opinions de l'extérieur sur Montréal
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec et reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Blogs

  • Blog MTLURB

337 résultats trouvés

  1. La marquise de l'édifice Gérald-Godin, situé au 360 rue McGill, sera enfin restaurée par le Gouvernement. Il y a actuellement des travaux à l'intérieur pour solidifier les planchers qui sont faits de tuiles en terre cuite. Au fil des années, ils ont été affaiblis par le perçage de trous pour le passage de fils électriques et de télécommunication. Source : intranet du Ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion Le 13 février prochain, à 13 h, le Centre de conservation du Québec procédera à une expertise en vue de la restauration de la marquise de l’entrée principale de l’édifice Gérald-Godin situé au 360 McGill. Pendant toute la durée de cette expertise, soit quelques heures seulement, une porte demeurera opérationnelle et il sera possible de circuler en toute sécurité. Le retour à la normale est prévu dès le lendemain. Le 13 février 2018, en après-midi, les experts retireront la toile de la marquise afin d’en faire l’inspection. Les travaux se termineront en fin de journée. Pour plus d'information sur cet édifice : http://www.vieux.montreal.qc.ca/inventaire/fiches/fiche_bat.php?sec=l&num=29
  2. Cour de voirie de la Commune

    Marc-André Carignan vient de parler de ce projet, qui fait parti d'un concours international de réaménagement! Pour écouter la chronique : http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/episodes/400534/audio-fil-du-lundi-12-fevrier-2018/20 https://www.c40reinventingcities.org/fr/sites/cour-de-voirie-de-la-commune-1309.html La cour de voirie de la Commune, le site proposé, est localisée dans la Cité du multimédia adjacent ouest du Vieux-Montréal. La Cité du multimédia est un quartier situé entre le Vieux-Montréal, Griffintown et le centre-ville de Montréal. Il est le résultat d’un vaste projet immobilier lancé par le gouvernement du Québec à la fin des années 1990. Ce projet a consisté en la réhabilitation de bâtiments industriels du XIXe siècle abandonnés en une grappe d’entreprises pour des compagnies du secteur des technologies de l’information. Ce site consiste en un terrain de 9 910,5 m², actuellement occupé par une cour de voirie satellite. Il jouit d’une exposition exceptionnelle, grâce à sa localisation à l’entrée de la ville par l’autoroute Bonaventure. Il est également très bien desservi par les transports en commun, avec deux stations de métro situées à moins de 1,2 km et trois lignes de bus qui circulent dans le quartier. Le site est aussi connecté au réseau de pistes cyclables de Montréal. En plus de la construction de la cour de voirie satellite de la Ville de Montréal qui devra être prévue dans le projet présenté, le site présente une opportunité intéressante pour développer un programme libre, incluant la possibilité de développer un projet mixte (usages résidentiels, commerciaux, industriels aux équipements collectifs et institutionnels sont autorisés selon le zonage). Le détail ici : https://www.c40reinventingcities.org/data/sites_134e6/fiche/75/ssr_montreal_de_la_commune_service_yard_french_version_45eca.pdf
  3. http://www.cdccentresud.org/nouvelles/rapport-synthese-de-levenement-autour-dune-vision-de-developpement-sud-de-ville-marie/ LE SUD-EST DE VILLE-MARIE Un quartier en plein changement Centre-Sud Rapport synthèse de l’événement autour d’une vision de développement du sud-est de Ville-Marie Octobre 2017 RAYSIDE LABOSSIÈRE Architecture Design Urbanisme Le 13 octobre dernier, près d’une centaine de personnes se sont réunies à la brasserie Molson pour échanger sur l’avenir du secteur sud-est de Ville-Marie. Nous sommes fiers de vous présenter le rapport qui synthétise les échanges qu’ont eus ces différents acteurs du milieu quant aux potentiels du quartier et qui vous présente leurs perceptions et leurs idées concernant le redéveloppement du secteur. N’hésitez pas à partager ce document dans vos réseaux respectifs! http://www.cdccentresud.org/wp-content/uploads/2018/02/Rapport-synthèse-événement-sud-est-de-Ville-Marie_2017-10-13.compressed.pdf
  4. They're going to need a derogation from the city and then submit the project to OCPM before doing that. The max on these lands (Peel) is 120m.
  5. Vizual3d When it rains, it pours. Nice clean lines
  6. Identifié au Plan de protection et de mise en valeur du Vieux-Montréal adopté en 2013, le réaménagement de la rue comporte la réfection de la chaussée, l’aménagement d’une esplanade plantée en bordure sud, la construction de trottoirs en agrégats de béton avec bordure de granit, de la rue Saint-Gabriel jusqu’à la limite ouest du Vieux-Montréal, dans le respect du concept global adopté par la Ville de Montréal en 1991, ainsi que la réfection de la chaussée de la partie entre les rues Saint-Gabriel et Berri aménagée en 1992. Le projet comprend les interventions prévisionnelles suivantes : 2018-2020: • Études préparatoires (caractérisation environnementale, géotechnique, géomatique); • Services professionnels en patrimoine, en urbanisme et en ingénierie; • Travaux d’infrastructures et d’aménagement des surfaces - premiers lots.
  7. La ville veut mettre Berri à niveau avec la rue Sherbrooke. Modifier la configuration actuelle du viaduc qui est de type autoroutier et qui ne répond plus au besoin du secteur. Éventuellement, cette structure sera retirée et la rue Berri pourra être rehaussée au niveau de la rue Sherbrooke afin de corriger des problématiques de sécurité au niveau des intersections Berri / Ontario et Berri / Chérier. Des analyses en vue de baliser la portée des interventions sont présentement en cours avec la STM en raison de la présence du tunnel du métro situé directement sous l'emprise de la rue Berri. Quant à la portée de la bonification de l'aménagement des rues, elle sera définie avec les partenaires au courant de 2018 afin d'en préciser les coûts et les échéanciers. Entre temps, des travaux de sécurisation de la structure du viaduc, le remplacement de la membrane du tablier et la réfection des murs de soutènement seront effectués en 2018 pour se terminer en 2019 (financés par le Programme de réfection des structures routières - 46000) Pas une bonne nouvelle pour les cyclistes, la côte Berri pourrait devenir plus à pic.
  8. La Banque Nationale revient dans la rue Saint-Jacques. La plus importante institution bancaire de la province a décidé de mettre en vente son actuel siège social – situé au coin de la rue de la Gauchetière et de la côte du Beaver Hall – pour se construire un nouveau quartier général de 36 étages, à peine quelques pas plus loin, au coin de la rue Saint-Jacques et du boulevard Robert-Bourassa. Il s’agit d’un projet de plus d’un demi-milliard de dollars qui devrait être terminé d’ici cinq ans. La banque sera le seul et unique occupant de l’édifice. « Ça sera la plus grosse tour à bureaux à Montréal depuis 25 ans [1 million de pieds carrés], soit depuis la construction du 1250 René-Lévesque au début des années 90 », soutient le PDG Louis Vachon, en entrevue avec La Presse. « Ça va faire près de 40 ans que nous occupons notre édifice actuel. Ce n’est pas un luxe. »— Louis Vachon Tel que rapporté par La Presse vendredi dernier, le promoteur Broccolini s’est récemment porté acquéreur d’un terrain de 135 000 pieds carrés en bordure de l’ancienne autoroute Bonaventure. Louis Vachon indique que la Banque Nationale a conclu une entente avec Broccolini, jeudi dernier, pour devenir propriétaire d’un peu plus de la moitié de ce terrain (85 000 pieds carrés). « On le fait dans le but d’améliorer nos espaces de travail afin qu’ils soient collaboratifs, modernes et technologiques. C’est vraiment pour la rétention et le recrutement des employés », dit le PDG. Cette décision démontre à quel point les espaces de travail jouent un rôle de taille de nos jours. « Ça devient un avantage comparatif important », lance Louis Vachon. La banque suit une certaine tendance qui s’en va vers des espaces de bureaux plus ouverts, sans obstacles vis-à-vis des fenêtres, laissant pénétrer la lumière du jour, avec peu de bureaux individuels attitrés, etc. RÉNOVATIONS EN COURS Le choix de déménager survient alors que la banque rénove ses bureaux actuels, étage par étage, depuis l’automne 2016. Cinq des 20 étages ont jusqu’ici été rénovés au coût d’environ 3 millions par étage. « On rénovait étage par étage et on voyait venir une facture de 150 millions pour continuer à rénover des étages ici et dans d’autres édifices où des employés de la banque travaillent. Alors, on s’est demandé s’il n’était pas préférable de prendre cette enveloppe de 150 millions ainsi que le produit de la vente de l’édifice de notre siège social pour se construire un nouvel édifice. Pour pas beaucoup plus cher, on peut se construire un nouveau siège social », raconte Louis Vachon. Même si elle se prépare à déménager, la banque entend continuer de procéder à certains travaux de rénovations sur la rue de la Gauchetière. « On n’arrêtera pas complètement, mais on va ralentir le tempo. » — Louis Vachon Pour des raisons de sécurité, tous les employés de la banque ne seront pas regroupés dans le nouvel édifice. Mais plus de 3000 employés y déménageront, alors qu’ils sont actuellement environ 2000 aujourd’hui au siège social. « On va garder au moins 500 000 pieds carrés à l’extérieur de notre siège social », dit Louis Vachon. La première pelletée de terre est prévue au printemps, une fois que le concept final aura été décidé. Les détails du projet pourraient bien être dévoilés aux actionnaires de la banque à l’occasion de l’assemblée annuelle, qui se déroule habituellement en avril. Avant d’être installé rue de la Gauchetière, le siège social de la Banque Nationale était situé dans deux édifices de la rue Saint-Jacques. « Il avait été décidé de construire un nouvel édifice [rue de la Gauchetière] en 1983 après la fusion de la Banque Canadienne Nationale avec la Banque Provinciale du Canada afin de regrouper les deux sièges sociaux qui étaient là [rue Saint-Jacques] depuis les années 20 », dit Louis Vachon. UNE TOUR DE PRESTIGE L’allure du projet immobilier de la Banque Nationale reste encore à définir, mais la future tour de 36 étages sera une des plus hautes à Montréal. À titre de comparaison, la tour Deloitte, construite il y a trois ans, compte 26 étages, alors que Place Ville Marie a 46 étages et que le 1250 René-Lévesque – qui s’est notamment fait connaître sous le nom de Tour IBM – est un gratte-ciel de 47 étages. QUATRE CHOSES À SAVOIR SUR LE FUTUR SIÈGE SOCIAL Certifications « ON VA CONSTRUIRE L’ÉDIFICE SELON LES MEILLEURES NORMES ENVIRONNEMENTALES ET DE QUALITÉ LES PLUS AVANCÉES (LEED), AINSI QUE SELON LES NORMES FAVORISANT LE BIEN-ÊTRE DES OCCUPANTS (WELL) », ASSURE LE PDG DE LA BANQUE NATIONALE, LOUIS VACHON. Gym, garderie et concours « IL Y AURA UNE CAFÉTÉRIA ET UN GYMNASE, MAIS AUSSI UNE GARDERIE CORPORATIVE. » L’ACTUELLE GARDERIE DE LA BANQUE EST À L’EXTÉRIEUR DE SON SIÈGE SOCIAL. « POUR LE DESIGN ET LES PLANS, UN CONCOURS SERA ORGANISÉ AUPRÈS D’ARCHITECTES EN FÉVRIER, ET ON VA TENTER DE PROCÉDER À UNE SÉLECTION POUR LA FIN DU MOIS DE MARS. » Achats locaux « ON VA PRIVILÉGIER L’UTILISATION DE MATÉRIAUX ET DE SERVICES ISSUS DU QUÉBEC ET DU CANADA DANS TOUTES LES FACETTES DES TRAVAUX. ON SOUHAITE QUE NOS ACHATS POUR LA CONSTRUCTION REFLÈTENT NOTRE EMPREINTE SOCIO-ÉCONOMIQUE, C’EST-À-DIRE PLUS DE 50 % DE NOS AFFAIRES AU QUÉBEC ET PLUS DE 90 % DE NOS AFFAIRES AU PAYS. ON PENSE QU’ON EST CAPABLES D’ACHETER LOCAL AUPRÈS DE NOS CLIENTS SANS SACRIFIER LA QUALITÉ ET LE PRIX. »
  9. Démantèlement de l'antenne de la Tour CIBC Je ne savais pas où mettre ça : http://blog.fagstein.com/2018/01/21/cogeco-hd-radio/ CKOI: The days of Montreal’s most powerful radio transmitter are numbered. The 307,000-watt signal, grandfathered at that power when the federal government imposed a 100kW limit on FM stations in the 1960s, is being replaced by a new transmitter on the Mount Royal Antenna, that will be higher up but lower power (147kW) so its pattern doesn’t extend beyond its current one. Lachance said the plan is to make the move this year, probably around June. After that, the existing transmitter and antenna on the CIBC building at Peel St. and René-Lévesque Blvd. downtown will likely be torn down. CKOI’s backup transmitter, and others for Cogeco stations and some Bell stations, is in Laval’s Auteuil district. Most people won’t notice a change. But Cogeco believes the higher antenna will mean less interference from large buildings and the mountain itself. Other Cogeco stations have applied for and gotten permission to increase to the maximum 100kW. The transmitter for CHMP 98.5 has already been increased. The Beat 92.5 (CKBE-FM) remains at 41kW and its upgrade, though approved, isn’t scheduled in the short term.
  10. Bonjour à tous et à toutes, je suis sur le forum depuis plusieurs mois, mais c'est la première fois que j'écris quelque chose ici ! Voila, sur mon compte Linkedin, j'ai reçu une annonce concernant la proposition d'un futur développement immobilier sur Drummond. Le projet nommé 2055 rue Drummond, sera une tour de 24 étages, à vocation locative (de luxe). Après quelques recherches sur le forum j'ai réalisé qu'aucun billet n'avait encore été écris à ce sujet. Je met en ligne également le « screenshot » de l'annonce (avec un genre de rendu) + le StreetView montrant un immeuble abondonné qui constituera la porte d'entrée de la nouvelle tour.
  11. Publié le 19 janvier 2018 à 06h29 | Mis à jour à 06h29 http://www.lapresse.ca/affaires/economie/immobilier/201801/19/01-5150616-un-terrain-vendu-100-millions-au-centre-ville-de-montreal.php Un terrain vendu 100 millions au centre-ville de Montréal Le terrain de 135 000 pieds carrés est bordé par le boulevard Robert-Bourassa, la rue Saint-Jacques, la rue Notre-Dame et la rue Gauvin. Photo Ivanoh Demers, La Presse André Dubuc La Presse Le promoteur Broccolini vient de mettre la main sur un des terrains les plus en vue à l'entrée du centre-ville de Montréal, pour la somme faramineuse de 100 millions de dollars. Le terrain de 135 000 pieds carrés est bordé par le boulevard Robert-Bourassa, la rue Saint-Jacques, la rue Notre-Dame et la rue Gauvin. Il donne sur la nouvelle entrée de la ville, l'ancienne autoroute Bonaventure devenue un boulevard urbain aux oeuvres d'art monumentales. « C'est une transaction fracassante, commente Noémie Lefebvre, conseillère principale en immobilier et spécialiste des terrains au Groupe Altus, à qui La Presse a parlé jeudi. En termes de valeur, une vente de terrain à 100 millions, c'est du jamais vu. » 740 $ Prix de vente du terrain au pied carré La vente de terrain la plus importante dans l'île de Montréal auparavant avait été celle d'un terrain de 2 millions de pieds carré, voisin du centre Fairview Pointe Claire, acheté au prix de 48 millions par Ivanhoé Cambridge en 2013, selon une compilation d'Altus. En 2017, le groupe Brivia, promoteur des condos YUL, avait acheté un terrain de 40 000 pieds carrés à l'angle du boulevard René-Lévesque Ouest et de la rue Guy pour 27,5 millions. Fin 2016, le terrain de l'ancien Children's Hospital, d'environ 150 000 pieds carrés, avait été vendu 25 millions. Le terrain de 100 millions a longtemps été contrôlé par Magil Laurentienne, qui a fait la promotion de différents projets sur ce lieu au fil des ans. Le projet Univers, annoncé en août 2012, prévoyait la construction de 500 condos à l'est, et de bureaux dans la partie ouest. Le projet d'une valeur de 350 millions a été abandonné un an plus tard. COMPLEXE À VOCATION MIXTE Broccolini, pour sa part, projette de construire un complexe faisant jusqu'à 1,5 million de pieds carrés à vocation mixte, soit des bureaux, des logements et des locaux commerciaux. Le nouveau propriétaire connaît bien les lieux puisqu'il entame la construction d'une tour de 35 étages au 628, rue Saint-Jacques, tout juste à l'ouest de sa nouvelle acquisition. Broccolino est un important promoteur et entrepreneur en construction. Il a construit L'Avenue, une tour de 50 étages, en face du Centre Bell et il bâtit actuellement la nouvelle Maison de Radio-Canada, angle Papineau et René-Lévesque Est. Il gère aussi un portefeuille de 40 propriétés totalisant 6 millions de pieds carrés.
  12. 1422 Peel - 35 étages

    Bonjour à tous ! Je me suis fais un petit délire perso. Quand je vois la propagation des grattes ciels ultras-fins à New York, je me suis demandé pourquoi pas à Montreal ? Donc je me suis mis à chercher un emplacement propice pour un projet equivalent, à l'echelle de Montreal. Au début, je voulais le faire au 1240 Square Phillips parce que je me disais qu'avec le square devant, ça aurait été magnifique, mais la zone est limitée à 60m... Je me suis ensuite rabatu sur le 1422 Peel. L'endroit est très dense, mais avec uniquement des immeubles d'une dizaine d'étages. La zone est limitée à 120m, mais cela est déjà suffisant ! Ce qui me plaisait c'est d'integrer le batiment dans un quartier dense en l'adaptant au batiments plus anciens. J'ai trouvé la facade du petit batiment déjà présent sympathique alors j'ai décidé de l'integrer au projet. Parlons un peu du batiment. La base fait 20m par 36m, ce qui correspond à l'espace libre actuellement, + le petit batiment. Il y a un premier rabat de à 25m de haut pour donner la largeur minimale de la tour, 18m et un profondeur de 30m. Il y en a un autre à 38m de haut, qui forme une terrasse et qui fait passer la profondeur du batiment de 30 à 18m. La tour s'élance ensuite en un carré de 18x18m sur 80m. Bon alors je me suis pas du tout penché sur l'aménagement interieur, ça ne m'interesse pas ! Au niveau de l'apparence extérieure, la tour serait revetue de verre noire type One Madison à NYC : Avec un léger cerclage en métale gris foncé/carbon (la couleur) entre chaque étage. Je me suis dit qu'une longue antenne à la CIBC terminerait bien la tour ! Voici maintenant ce que ça donne integré dans la ville ! Et voici comment l'immeuble ressort de plusieurs endroits de la ville : Bonaventure : Mt Royal : St Catherine O : Du pied de la tour CIBC : Et du pied de la tour : Voila ! Qu'en pensez vous ?
  13. Un autre projet qui semble être de Karl Fischer sur Crescent. Selon le rôle foncier de la Ville, le terrain et les bâtiments semblent toujours appartenir au Groupe Rester (ils possèdent pratiquement tout le côté Est de ce segment de Crescent). Rester est derrière l'aggrandissement du Sommer Donc on attend pour voir...
  14. PROPOSITION DE RÉAMÉNAGEMENT À USAGE MIXTE http://www.gra1.ca/portfolio/4026-sainte-catherine-street-west/ En 2011, Grenier + Richards Architecture furent mandatés pour concevoir une proposition pour le réaménagement de la propriété au 4026 Sainte-Catherine Ouest. Le bâtiment, érigé en 1929, fut attribué à la Catégorie 1, classé en tant que «Important», par la Ville de Westmount. L’enlèvement prudent, le catalogage et l’entreposage de la façade en pierre reconstituée qui devra par la suite être réinstallée durant la construction, sont des parties intégrantes de la proposition. Une multitude de bâtiments de ce quartier semblent souffrir de détérioration dans un certain degré. Les propriétaires sont apparemment en attente de modifications au plan local d’urbanisme par la ville pour encourager l’activité commerciale et le développement résidentiel autour de ce pôle de transport public. La station de métro Atwater ainsi que le terminus d’autobus du Square Cabot se trouvent en effet à proximité immédiate. En janvier 2015, la ville a adopté un règlement permettant une densité de construction plus importante. Cette législation requiert une occupation à usage mixte et des marges de recul au niveaux supérieurs au 3e étage. La proposition de réaménagement inclut : Deux niveaux de stationnement souterrain Espace commercial au rez-de-chaussée Bureaux aux 2e et 3e étages Condominiums aux 4e, 5e et 6e étages Piscine et espace polyvalent au niveau toit
  15. 144, rue King - 9 étages

    Merci encore une fois à @IluvMTL qui surveille assidûment les avis. Ça bouge dans le coin. Le projet (en rouge) côtoiera celui au 154 King (en jaune). Merci à @ScarletCoral pour le montage original.
  16. http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201712/06/01-5146084-cure-de-jouvence-de-60-millions-a-la-tour-de-la-bourse.php Publié le 06 décembre 2017 à 09h29 | Mis à jour à 09h29 Cure de jouvence de 60 millions à la Tour de la Bourse Inaugurée en 1965, la Tour de la Bourse veut garder son rang face à la concurrence des nouvelles tours de bureaux et entreprendra donc des travaux de 60 millions de dollars pour remettre l'édifice emblématique de 47 étages au goût du jour. PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE ANDRÉ DUBUC La Presse Le propriétaire du gratte-ciel Place Victoria, mieux connu sous le nom de Tour de la Bourse, entreprend des travaux de 60 millions de dollars pour remettre l'édifice emblématique de 47 étages au goût du jour. « Place Victoria est classée comme un immeuble de catégorie A, explique au téléphone Jean-Philippe Giroux, conseiller en location pour le Groupe Petra, gestionnaire de la tour de bureaux du centre-ville de Montréal. Si on veut garder notre classement, il faut investir pour suivre la parade. » Inauguré en 1965, contemporain de Place Ville Marie et de la Tour CIBC, le 800, place Victoria veut garder son rang face à la concurrence des nouvelles tours de bureaux comme la Tour Deloitte, au 1190, avenue des Canadiens-de-Montréal, et la Maison Manuvie, au 900, boulevard De Maisonneuve Ouest. Les travaux ont commencé à la mi-novembre et doivent se terminer dans deux ans. « On va refaire un peu le lobby sans changer les éléments historiques que l'on souhaite conserver, notamment les planchers. » - Jean-Philippe Giroux, conseiller en location pour le Groupe Petra « On va moderniser l'aire de restauration. Même chose pour les cabines d'ascenseur et escaliers mécaniques, dit M. Giroux. Des travaux vont aussi se faire à l'extérieur de l'immeuble. » Le gestionnaire Petra entreprend à Place Victoria le type de chantier qu'il terminera sous peu dans une autre propriété au centre-ville, la Tour CIBC, au 1155, boulevard René-Lévesque Ouest. À cet endroit, la facture des travaux s'élève à 20 millions. Propriété d'un consortium formé par Jolina, le holding familial des Saputo, Place Victoria a perdu un locataire de prestige quand la Bourse de Montréal a annoncé son déménagement dans la Tour Deloitte pour 2018. La Bourse, qui se spécialise dans le commerce de produits dérivés, loge au 800, place Victoria depuis 1965. Les 3e et 4e étages qui sont actuellement occupés par la Bourse serviront d'espace tampon pour deux locataires majeurs de la tour, signale M. Giroux. Des travaux majeurs sont en effet prévus à leurs étages respectifs. Ces locataires se serviront des étages qui seront bientôt délaissés par la Bourse de Montréal pour y installer temporairement leurs employés. Les principaux occupants du 800, place Victoria sont l'Autorité des marchés financiers, Morneau Shepell et les avocats de Fasken, Martineau DuMoulin. - Avec la collaboration de William Leclerc
  17. Il n'y a pas de projet proposé, mais intéressant reportage au Téléjournal sur ce batîment, situé au 840-890, boulevard René-Lévesque Est.
  18. Projet résidentiel ancien site du Mackay
  19. Appartements Dorchester - 37 étages

    Je suis passé coin Guy et René-Lévesque et j'ai remarqué une énorme bannière indiquant un nouveau projet de tour locative. Ça ressemblait au projet précédent. Une quarantaine d'étages sur l'image.
  20. Watch live! "Imagine Dragons Live" #ImagineDragonsLive https://twitter.com/i/live/918958843962388481
  21. Montreal's Retired Metro Cars Are Staying Busy 1. MARK BYRNES OCT 20, 2017 Thresholds, an art installation made of old MR-63 doors, is the first of seven winning reuse proposals to be realized. https://vimeo.com/231762384 Thresholds by Michel de Broin, (KM3, Quartier des spectacles/Jules Beauchamps-Desbiens) Whenever a city updates the rolling stock of its subway, a familiar question emerges: What to do with all the old metro cars? You can hurl them in the ocean to make artificial reefs, or use them for emergency housing for the homeless, or sell them to North Korea, as Berlin did in the 1990s. Or, as in Montreal, you can turn them into public art installations. The Montreal Metro is currently rolling out its sleek new Azur rail cars, putting its half-century-old MR-63s to pasture. Under the supervision of STM, Montreal’s transit authority, some of the first and oldest cars are preparing themselves for new and radically different lives. Thresholds (Seuils), by artist Michel de Broin, is the first of seven winning MR-63 reuse proposals to STM. The installation debuted in the city’s Quartier de Spectacles during KM3, an outdoor urban art festival that ran from August 30 through October 15. The installation demonstrates a “treasure of know-how” buried in the bodywork of the retired rail cars. In it, 12 lined-up sets of MR-63 doors swing open when set off by newly installed motion sensors. (“It's like controlling a steam engine with a microprocessor,” de Broin says, because the door motors are so old.) As the visitor passes through the installation, the doors slide open and closed: It’s as if the reused objects “were molded around the visitor’s body,” the artist says. The 47-year-old Montreal artist, best known for his use of radically repurposed objects, has long shown a particular interest in transportation. In Shared Propulsion Car (2007), a stripped-down 1986 Buick Regal is used as a pedal car on the streets of Manhattan and Toronto until being pulled over by police and towed. In Trial (2015), the ensuing traffic court hearing is reenacted verbatim inside a moving subway car. He has also made a bicycle that turns the rider’s energy into smoke (Keep On Smoking, 2016) and a project that explored the use of the use of a driver’s body fat as an alternative to gasoline (Reciprocal Energy, 2008). “These objects are diverted from their [original] purposes to create something that is not productive as much as it provides a means to question the [capitalist] system that initially created them,” says de Broin. “These creations are chances for the objects to revolt against the function and the discipline that inflicts them.” Thresholds by Michel de Broin, (KM3, Quartier des spectacles/Cindy Boyce) Thresholds is an example of what de Broin refers to as “technological archaeology.” He tells CityLab that the installation demonstrates a“treasure of know-how” buried in the bodywork of the retired rail cars. It makes visible and reactivates, he explains, “the technical memory of a device rendered obsolete by the arrival of new cars, but which nevertheless testify the innovations that marked their era.” The artist doesn’t know yet where Thresholds will travel next. Pending approvals, Montrealers should expect to see the other six reuse projects in the near future. Those will include: two new large-scale structures, a fire-prevention training car, a coffee shop for a polytechnic institute, and installations inside a skate park and the Jardins de Métis. About the Author Mark Byrnes · @MARKBYRNES525 · FEED Mark Byrnes is a senior associate editor at CityLab who writes about design and architecture. https://www.citylab.com/transportation/2017/10/montreals-retired-metro-cars-are-staying-busy/543432/
  22. 50, rue Sainte-Catherine Est - 8 étages

    Très peu de détails pour l'instant. Le projet est présenté dans la carte des projets à l'étude par l'arrondissement de Ville-Marie.
  23. Très peu de détails pour l'instant. Le projet est présenté dans la carte des projets à l'étude par l'arrondissement de Ville-Marie.