Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'ville-marie'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Approuvés
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports et infrastructures
    • Visions
    • Immeubles détruits
    • Projets Annulés
    • Projets oubliés et/ou en suspens
  • Généralités - Main Forum
    • Rénovations, aménagements extérieurs et domotique
    • Discussions générales
    • Sports
    • Sondages
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • Technologies urbaines
    • Ressources
    • L'actualité
    • Opinions de l'extérieur sur Montréal
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec et reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Blogs

  • Blog MTLURB

313 résultats trouvés

  1. Remplacement du revêtement extérieur de l'édifice de Musique Plus au coin de Bleury et Sainte-Catherine. Il en avait GRANDEMENT besoin!!
  2. Nom: Tour des Canadiens Phase 2 Hauteur en étages: 51 étages hors-sol (plus appentis au toit). Numéroté jusqu'à 54. Étages 13, 14 et 44 manquants. Hauteur en mètres: 166 Coût du projet: Promoteur: Cadillac Fairview Architecte: Page + Steele/IBI Group Architects Entrepreneur général: Emplacement: Début de construction: 2016 Fin de construction: 2018 Site internet: Projet | Condos Tour des Canadiens 2 Lien webcam: Webcam - Tour des Canadiens 2 (mis à jour 2017-10-19) Autres informations: Initialement à 37 étages, finalement à 49 étages hors-sol. Il y aura une passerelle reliée au Centre Bell au-dessus de Saint-Antoine. Rumeurs: Aperçu artistique du projet: Maquette: Autres images:
  3. Le Smith - 26 étages

    Canvar n'en a pas terminé avec ce quadrilatère! De loin le plus dense en ville, surtout si l'autre projet au Nord se concrétise. Le design est simple, mais l'intégration des bâtiments patrimoniaux est intéressante. Content de voir qu'on fait appel à Christian Thiffault plutôt que Geiger Huot cette fois-ci. Tour residentielle rue de Bleury | Atelier Christian ThiffaultAtelier Christian Thiffault
  4. Discussion sur les développements commerciaux de la rue Sainte-Catherine.
  5. TOM Condos - 42 étages

    Nom: TOM Condos Hauteur en étages: 40 Hauteur en mètres: 122 Coût du projet: 70 000 000,00$ Promoteur: 4003195 Canada inc. Architecte: Karl Fischer Entrepreneur général: Emplacement: Côté ouest de l'avenue Union, entre la rue Cathcart et le boulevard René-Lévesque Ouest Début de construction: Juin 2014 Fin de construction: Site internet: http://www.tomcondos.com Lien webcam: Autres informations: 327 condos Rumeurs: Aperçu artistique du projet: Maquette: Autres images: Vidéo promotionnelle:
  6. Tom Perlmutter rêve de déménager l'ONF dans le Quartier des spectacles. Inspiré par les bureaux de Google dans le monde et par l'édifice de l'Art Gallery of Ontario, Tom Perlmutter voit le futur de l'Office national du film dans un espace accessible aux créateurs comme au grand public. «J'aimerais un site plus accessible aux créateurs et au grand public, créer un espace vivant, explique Tom Perlmutter, rencontré la semaine dernière. On parle avec la Ville de Montréal: ce serait beaucoup plus intéressant, par exemple, d'être dans le Quartier des spectacles, avec les Montréalais, de créer un espace créatif.» Construit sur le modèle des studios américains, le bâtiment qui héberge les bureaux de l'Office depuis 1956 n'est plus adapté aux besoins de l'ONF, croit M. Perlmutter. Longs couloirs menant à une multitude de petits bureaux, ou studios délaissés par l'Office: «On n'a pas besoin de tout ça», dit-il. Le gouvernement fédéral étudie les besoins de l'ONF, et le ministère des Travaux publics, propriétaire de l'actuel siège de l'ONF, émettra des recommandations dès l'été 2011. Situés au 3155 chemin de la Côte-de-Liesse, les bureaux de l'ONF ne correspondent plus aux exigences de l'époque. «J'ai préparé il y a quelques semaines un document de discussion et j'ai cherché ailleurs ce qu'il est possible de faire, dit Tom Perlmutter. On pense qu'à Toronto, par exemple, dans les grands projets comme le ROM et l'AGO de Frank Gehry, il y a vraiment une architecture intéressante et vivante.» L'espace dont rêve Tom Perlmutter abriterait tant les créateurs travaillant pour l'Office qu'un café ou un cinéma accessible au grand public comme aux réalisateurs ne tournant pas pour l'ONF. Parmi les images que Tom Perlmutter a intégré à son document de discussion, on retrouve les espaces ouverts, ludiques et conviviaux qui sont devenus la marque des bureaux de Google dans le monde. Ce déménagement, insiste Tom Perlmutter, ne répondrait pas seulement à des considérations esthétiques. «Fondamentalement on veut revenir à un espace créatif et d'échange avec les créateurs et le grand public, dit-il. On veut devenir une source de fierté pour les Montréalais et créer un centre mondial d'innovation, un espace d'expérimentation du numérique.» Discussions Concrètement, Tom Perlmutter dit avoir entamé des discussions avec la Ville de Montréal et Travaux publics Canada. Hier, l'arrondissement de Ville-Marie disait n'avoir reçu «aucune demande en ce sens-là». Quant à Travaux publics, nous n'avions pas obtenu des réponses au moment d'écrire ces lignes. Mais le déménagement n'est pas le seul projet que Tom Perlmutter a en tête pour l'ONF. Une annonce concernant de nouveaux projets pour l'internet sera faite en juin. On a également appris que l'ONF négocie actuellement avec la chaîne franco-allemande Arte un partenariat concernant le numérique. Enfin, du côté du documentaire traditionnel, l'ONF produira le prochain film de Richard Desjardins et Robert Monderie. Après Le peuple invisible, le duo s'intéressera à l'histoire des mines au Québec et en Ontario. Sarah Polley (Away from Her) réalisera aussi pour l'ONF son premier long métrage documentaire. On ignore encore le sujet de ce film. http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/nouvelles/nouvelle-cinema/11461-lonf-reve-de-grands-espaces.html
  7. Bye bye le Muse. Ça explique probablement la demande de certificats de démolition plus tôt ce mois-ci :
  8. Source: Cyberpresse Ville-Marie entièrement recouverte? Devant les pressions de la Société Radio-Canada, qui désire transformer son site du centre-ville en vaste projet résidentiel, le gouvernement du Québec étudie l'idée de carrément transformer l'autoroute Ville-Marie en tunnel. Au cours des prochaines semaines, un appel d'offres sera lancé par le ministère des Transports (MTQ), afin de connaître la portée technique du recouvrement en entier des tranchées. Au ministère, où on se penche sur le dossier, Mario St-Pierre, porte-parole, explique qu'il faut déterminer si la structure actuelle de l'autoroute est assez forte pour supporter un plafonnement complet. Il faudra aussi analyser les possibilités de ventilation obligatoire, avec le personnel nécessaire à la sécurité de l'aménagement d'un tel tunnel. «Ça paraît simple comme ça, au premier regard, mais il s'agit de tout un défi technique.» Dans la foulée du mégaprojet de transformation de la rue Notre-Dame, un responsable du projet au MTQ, Jean-Marc Desrochers, a déjà indiqué à La Presse qu'une somme de 100 millions serait nécessaire au recouvrement de l'autoroute sur une distance de 1,5 kilomètre. Une fois construite, ce genre de «dalle-parc» n'aurait toutefois pas la capacité portante pour accueillir une nouvelle construction d'immeuble. Or, entre la rue Saint-Urbain et le pont Jacques-Cartier, une dizaine d'hectares font l'envie de plusieurs promoteurs. La direction du Palais des congrès arrive en tête de lice avec son désir d'agrandir depuis des années, vers l'est, afin de rester compétitif sur le marché des foires et grands événements. En comparaison, le centre des congrès de Toronto a cinq fois la taille de celui de Montréal. «Le projet d'agrandissement fait maintenant partie de nos conversations quotidiennes, a confirmé Chrystine Loriaux, directrice des communications du Palais des congrès de Montréal, hier. Nous n'en sommes pas à l'étape d'établir la superficie requise, mais on sait qu'il nous faudrait au moins un auditorium, une autre salle d'exposition et une autre salle plénière.» Au total, 1,5 million de dollars seront consacrés par le gouvernement à des études de faisabilité en partenariat avec la Ville de Montréal. L'administration Tremblay se porte pour sa part garante des volets d'aménagement urbain, notamment de la circulation. À ce sujet, des études ont déjà démontré qu'un développement immobilier massif, avec l'implantation du futur CHUM, entraînerait des problèmes aigus de circulation. De là les impératifs de construction de la navette entre l'aéroport Montréal-Trudeau et le centre-ville, de même que la mise sur les rails du tramway. «On a déjà étudié la possibilité de recouvrir partiellement les tranchées de l'autoroute, mais c'est la première fois qu'on se pense sur la construction d'un tunnel plus à l'est, a ajouté André Lavallée, qui pilote le dossier au comité exécutif de la Ville. Mais il faudra ensuite déterminer les coûts. Et pour l'instant on n'en a aucune idée. Ce qui est certain, c'est qu'on va tenir compte de toutes les études qui ont déjà été réalisées.» De son côté, le chef de l'opposition et maire de Ville-Marie, Benoit Labonté, qui a déjà commandé des études urbanistiques de recouvrement de l'autoroute, estime qu'on en est rendu à l'étape de «la volonté politique». «C'est dommage, mais ça ne fait actuellement même pas partie de la liste des projets d'infrastructures du maire Gérald Tremblay qui sont soumis au premier ministre Harper cette semaine. L'occasion est pourtant là, et on est en train de la manquer. Il est clair que ce sera l'un de mes engagements aux prochaines élections municipales», a-t-il ajouté.
  9. Hey guys. Look what I found on the MLS: 1212 Rue Bishop, #206, Ville-Marie (Montreal), Quebec H3G2H3 - 28981359 | Realtor.ca
  10. Maison Manuvie - 28 étages

    Nom: Maison Manuvie Hauteur en étages: 28 Hauteur en mètres: 114 Coût du projet: 150 000 000,00$ Promoteur: Ivanhoé Cambridge Architecte: Menkès Shooner Dagenais Letourneux Architectes Entrepreneur général: Pomerleau Emplacement: 900 boul. de Maisonneuve Ouest Début de construction: Début 2015 Fin de construction: Août 2017 Site internet: Lien webcam: Autres informations: La tour sera jointe au RÉSO (Montréal sous-terrain), les 8 premiers étages hors-sol seront du stationnement intérieur, 486 500 pieds carrés, Manuvie sera le locataire principal Rumeurs: Aperçu artistique du projet: http://www.ivanhoecambridge.com/en/news-and-media/news/2014/10/maison-manuvie Autres images: Vidéo promotionnelle: http://vimeo.com/74403959
  11. Très bonne nouvelle, cet immeuble sera rénové et converti en copropriétés. https://maps.google.ca/maps?q=404+st-jacques+ouest,+montreal&hl=fr&ie=UTF8&ll=45.501819,-73.559862&spn=0.006377,0.016512&sll=45.50386,-73.558217&sspn=0.001602,0.004128&t=h&hnear=404+Rue+Saint-Jacques,+Montr%C3%A9al,+Qu%C3%A9bec+H2Y+3X1&z=17&layer=c&cbll=45.501819,-73.559862&panoid=KGNkPcI_GCZg9HEPxOHMDA&cbp=12,149.77,,0,-26.96 http://www.projeteuropa.com/
  12. La Caisse investit 200 M$ Le Centre Eaton et le Complexe Les Ailes seront revampés http://www.journaldemontreal.com/2017/06/21/la-caisse-investit-200m PIERRE COUTURE Mercredi, 21 juin 2017 00:24MISE à JOUR Mercredi, 21 juin 2017 00:24 La Caisse de dépôt et placement prévoit annoncer au cours des prochains jours des travaux majeurs visant la rénovation et la fusion du Centre Eaton et du Complexe Les Ailes. Les investissements pourraient atteindre les 200 millions $, a appris Le Journal. Selon nos informations, le complexe commercial du centre-ville montréalais sera rebaptisé avec un nouveau nom. Les deux importants immeubles voisins de la rue Sainte-Catherine appartiennent au bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement, Ivanhoé Cambridge. Annonce imminente Chez Ivanhoé Cambridge, on indique qu’une annonce d’investissement est imminente concernant le Centre Eaton et le Complexe Les Ailes sans vouloir en dire davantage. «Ce sera significatif», a fait valoir hier le porte-parole d’Ivanhoé Cambridge, Sébastien Théberge. Le nouveau complexe commercial du centre-ville deviendra d’ailleurs l’un des plus courus au pays et le plus performant au Québec avec plus de 34 millions de visiteurs annuellement. À lui seul, le Centre Eaton attire déjà plus de 25 millions de visiteurs chaque année. Pousser l’expérience magasinage Inauguré en août 2012, le Complexe Les Ailes n’a jamais connu le succès attendu. Sa fusion avec le Centre Eaton devrait permettre à Ivanhoé de pousser l’expérience de magasinage au centre-ville à son maximum. La durée des travaux de rénovation devrait s’échelonner sur plus de 12 mois. Ce qui devrait permettre l’arrivée, si tout va comme prévu, à l’automne 2018, du détaillant Saks OFF 5TH dans un magasin de 45 000 pieds carrés dans le nouveau complexe commercial. Plan Montréal Ivanhoé Cambridge ne cache pas que ces investissements font partie d’un vaste plan de travaux de réfection et de construction d’immeubles de plus d’un milliard $ dans la métropole. Ivanhoé a déjà annoncé des investissements de près de 700 millions $ à Place Ville Marie, dont plus de 200 millions $ pour de nouveaux travaux de rajeunissement de l’immeuble au cours des dernières semaines. Ivanhoé a aussi annoncé un investissement de 140 millions $ pour la réfection à l’Hôtel Reine-Élizabeth ainsi qu’une prise de participation de 50 % dans le projet de la Maison Manuvie pour 112 millions $. La Maison Manuvie de 27 étages en construction est située au 900, Maisonneuve Ouest. PHOTO D'ARCHIVESLe Centre Eaton, au centre-ville de Montréal, attire déjà plus de 25 millions de visiteurs chaque année.
  13. On retourne à nos anciennes amours, du temps des années 60s où la PVM offrait sur le toit de l'édifice un observatoire et une grande terrasse extérieure pour admirer Montréal. C'est maintenant une version plus moderne et certainement plus percutante qu'on prévoit au sommet de la belle dame de Montréal. Voici le lien et le texte http://affaires.lapresse.ca/economie/commerce-de-detail/201403/21/01-4749884-place-ville-marie-un-observatoire-high-tech-au-sommet.php Publié le 21 mars 2014 à 06h25 | Mis à jour à 06h25 Place Ville Marie: un observatoire high-tech au sommet Été comme hiver, les clients de l'observatoire de... (Photo Graham Hughes, archives PC) Été comme hiver, les clients de l'observatoire de la Place Ville Marie auront de loisir de s'attabler à l'une des deux grandes terrasses extérieures chauffées au 44e étage et d'admirer des vues imprenables sur le centre-ville, le mont Royal et le fleuve Saint-Laurent. André Dubuc La Presse Montréal comptera bientôt sur une nouvelle attraction touristique de premier plan avec l'aménagement d'un observatoire multimédia interactif de plus de 10 millions de dollars en lieu et place du Club Lounge Altitude 737, fermé il y a plus d'un an. Aménagé aux trois derniers étages de l'immeuble cruciforme du centre-ville, le projet, qui occupera une superficie de 15 000 pieds carrés et obtenu par La Presse Affaires dans ses grandes lignes en exclusivité, comprend l'aménagement d'un restaurant de qualité de type brasserie. L'établissement de 120 places offrira aux visiteurs «les plats que les Montréalais aiment», nous dit-on. Vues imprenables Été comme hiver, ses clients auront de loisir de s'attabler à l'une des deux grandes terrasses extérieures chauffées au 44e étage et d'admirer des vues imprenables sur le centre-ville, le mont Royal et le fleuve Saint-Laurent. La future attraction touristique s'inspire de l'observatoire Top of the Rock du Rockefeller Center et de celui de l'Empire State Building, à New York. Outre la vue, les visiteurs seront conviés à vivre une expérience en haut de Place Ville Marie avec du contenu, des écrans et des interactions. On va être en mesure de comprendre tout ce que Montréal a à offrir en une seule visite, entend-on, en coulisses. Il est question, bien que rien ne soit arrêté pour le moment, d'une exposition permanente qui fera découvrir la ville et son passé par le regard de personnalités montréalaises. Le montage financier n'a pas encore été dévoilé. Mais le projet réunit une poignée d'investisseurs à la feuille de route bien remplie: Claridge, la société d'investissement de la famille Bronfman, le propriétaire immobilier Ivanhoé Cambridge, filiale de la Caisse de dépôt et placement, et la firme de design montréalaise gsmprjct°. Cette dernière a réalisé les observatoires Ion Sky du complexe Ion Orchard à Singapour en 2010 et At the Top, Burj Khalifa à Dubaï au 124e étage de la tour du même nom. Il paraît plausible de penser que gsmprjct° installera à l'observatoire de PVM son TellscopeMC, un appareil qu'elle a créé en 2010 et qui permet aux visiteurs, selon leur bon vouloir, de contempler la ville le jour, la nuit, l'été, l'hiver et même à des époques différentes. Plus près de nous, on doit à gsmprjct° la réalisation du Temple de la renommée du Canadien au Centre Bell. Et si on recule dans le temps, c'est la firme de design fondée par Jacques Guillon qui a dessiné les wagons bleus et le logo du métro de Montréal. Il y aura un tarif d'entrée, mais des abonnements annuels seront disponibles. L'ouverture de l'observatoire est prévue en juin 2015.
  14. Suite à la fermeture du fil 'La renaissance du Village' par jfdaniel, j'ai décidé de partir un nouveau fil pour regrouper et mettre en lumiére le potentiel, les projets privés et urbains, ainsi que les nouvelles qui se passent dans la partie est de l'arrondissement Ville-Marie (quartier Saint-Jacques) connu comme Le Village. Je vous recommande d'aller faire un tour au fil de jfdaniel, des choses interessantes s'y trouvent, et ne se repeteront pas nécessairement ici. Ce fil se veut comme la suite de son fil. Voci le lien de son fil: http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php?highlight=revitalisation+village Le Village est situé entre le Quartier latin (QdS) et le Pont Jacques-Cartier, entre Le Plateau et le Vieux-Montréal (et le fleuve Saint-Laurent). Le quartier Sainte-Marie, du même arrondissement, se trouve juste à l'est du Village. Ce quartier hautement residential, est trés diverse et multifonctionnel. À titre d'exemple, on retrouve, la Cité des ondes (avec Radio-Canada). La construction du nouveau CHUM (qui se trouve juste à l'ouest) risque d'avoir des effets majeures sur la croissance le developpement de ce quartier central, entre autres sur l'emplacement même du site de Radio-Canada (l'OCPM et l'arrondissement Ville-Marie ont déjà approuvé le PPU). Ceci est tiré du site de l'arrondissement Ville-Marie: http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,79993591&_dad=portal&_schema=PORTAL Village Le Village gai de Montréal occupe un espace qui va de la rue Saint-Hubert à l’avenue Papineau, et concentre son activité autour de la rue Sainte-Catherine. Cette portion du territoire correspond à une partie de l’ancien « Faubourg à m’lasse ». Ce quartier a donc longtemps été habité par le monde ouvrier francophone qui fournissait la main-d’œuvre pour l’industrie locale. À l’image de la municipalité, le secteur a depuis pris le virage tertiaire, dynamisant d’un coup l’économie locale en misant notamment sur le divertissement et la restauration. Par-delà sa vitalité commerciale, ce qui fait la particularité du secteur toutefois, c’est bien d’être l’un des carrefours homosexuels les plus réputés mondialement. Sa vie nocturne y est particulièrement active, sans compter que l’endroit s’anime aussi au rythme des différents événements qui y sont célébrés année après année. On n’a qu’à penser au Festival des arts du Village (juillet), à Divers/Cité (fin juillet - début août), qui célèbre la fierté gaie, ou au Festival Image et nation (septembre). Toute cette vitalité correspond bien à l’image d’une communauté intégrée et désireuse de participer en tant qu’acteur de premier plan à l’existence d’une grande ville. En métro : Beaudry, Berri-UQAM, Papineau.
  15. Je ne savais pas où mettre ça, mais même s'il ne s'agit pas d'un immeuble, je crois qu'il s'agit d'un projet fort intéressant!: Pietonniser la rue Sainte-Catherine: l'idee seduit Coderre | Pierre-Andre Normandin | Montreal (Montréal) L'idée de piétonniser la rue Sainte-Catherine dans sa portion commerciale «séduit» le maire de Montréal. Denis Coderre entend faire de tout le réaménagement de la plus importante artère de la métropole l'un des principaux legs du 375e anniversaire de Montréal. Les signes de vieillissement de la rue Sainte-Catherine ne trompent pas. En juin 2012, la Ville de Montréal découvrait un immense affaissement sous la chaussée qui ne tenait plus que grâce aux rails du défunt tramway, encore en place sous le bitume. En août dernier, le conducteur d'une rétrocaveuse n'a pas été aussi chanceux quand la rue a cédé sous le poids de son véhicule lourd, ouvrant un immense cratère au coeur de l'artère. Chaque fois, le coupable était le même: un vieil égout pluvial datant de 1889. Déterminée à remplacer la conduite de 125 ans, la Ville de Montréal dit vouloir saisir cette «occasion unique pour les décennies à venir» de complètement repenser l'aménagement de la rue Sainte-Catherine. «C'est une des artères les plus achalandées et importantes au Canada. Il faut renforcer ce segment commercial, dit Denis Coderre. Ça va être un legs important pour Montréal, qui va avoir impact jusqu'au 375e». Une idée appuyée par Dinu Bumbaru, président d'Héritage Montréal. «Le 375e, il ne faut pas juste que ça se traduise par un festival de plus, mais par des legs pérennes. Refaire les égouts de Sainte-Catherine va être un sacrifice pour tout Montréal, alors il faut vraiment que le résultat soit remarquable.» Un premier tronçon de 650 m entre les rues de Bleury et Mansfield (bref, des locaux de Musique Plus aux portes du magasin Simons) sera remplacé. À terme, c'est tout le secteur commercial, soit jusqu'à Atwater (soit l'ancien Forum), qui sera refait. Appel d'offres L'opération au coeur du principal secteur commercial s'annonce délicate. Pour l'aider dans sa réflexion, la Ville a lancé en décembre un appel d'offres pour trouver une firme responsable de planifier le concept d'aménagement à l'issue d'une vaste consultation. L'entreprise, dont le nom sera connu d'ici la fin du mois, aura jusqu'en septembre pour déposer son rapport. Déjà, le maire Coderre reconnaît que la piétonnisation de la rue pourrait s'imposer. «Piétonniser, ça me séduit. J'y ai pensé: on le fait déjà de façon ponctuelle dans le Village. Il y a des impacts. Il ne faut pas que ce soit un menu à la carte, il y a la question des livraisons et de la sécurité. Je veux en discuter avec les Montréalais.» Au-delà de la piétonnisation, les idées ne manquent pas. «La grande vision, ce serait d'avoir une voie piétonne avec des tramways au centre, dit David Hanna, professeur au département d'études urbaines et touristiques de l'UQAM. Ça me dépasse qu'il y ait des voitures, la rue est trop étroite et engorgée en permanence. Mais ça, c'est l'utopie. Ça n'arrivera pas.» «Non, on n'a pas les moyens pour ça», réagit d'ailleurs Denis Coderre quand on lui avance l'idée d'un tramway sur Sainte-Catherine. Priorité aux piétons La dizaine de spécialistes, commerçants et élus consultés par La Presse s'entendent sur une chose: «La priorité, c'est vraiment de donner plus de place aux piétons, résume Christian Savard, directeur général de l'organisme Vivre en ville. Sur Sainte-Catherine, tu deviens rapidement un piéton, même quand tu y vas en auto.» «En ce moment, Sainte-Catherine, c'est un combat piétons versus automobiles», se désole Sylvain Lefebvre, spécialiste en urbanisme à l'UQAM. La traversée des intersections est souvent périlleuse, les endroits pour se reposer quasi inexistants. «Sainte-Catherine est, en ce moment, essentiellement un endroit de consommation commerciale, pas un endroit où on a envie de se poser», poursuit M. Lefebvre. Il espère que le réaménagement rendra la rue agréable à vivre. Alors que les commerçants et le milieu des affaires se réchauffent à l'idée de réduire, voire abolir, le stationnement de rue sur Sainte-Catherine, le maire Coderre dit aussi s'ouvrir à l'idée. «Il y a beaucoup de gens qui m'en parlent positivement, mais il faut redéfinir le stationnement en souterrain.» Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, propose quant à lui de prolonger jusqu'à Atwater l'aménagement réalisé sur Sainte-Catherine dans le Quarter des spectacles. «C'est tellement beau à l'est de la rue de Bleury que ça m'étonnerait que les gens ne veulent pas quelque chose de semblable.» Bien penser la future rue Sainte-Catherine ne suffira pas, prévient toutefois Dinu Bumbaru: les travaux devront être bien réalisés. «Il faut éviter les immenses mares de "slush" qu'on voit présentement. Je marchais sur Sainte-Catherine cette semaine et c'était vraiment désagréable.» À lui seul, le réaménagement ne pourra relancer la rue Sainte-Catherine, prévient Gérard Beaudet, de l'Institut d'urbanisme à l'Université de Montréal. Celui-ci rappelle que les difficultés proviennent beaucoup de la perte de son caractère exclusif avec la multiplication des centres commerciaux en périphérie, comme au Dix30, à Brossard. «C'est pas le moteur de la relance de la rue Sainte-Catherine: la dynamique est en arrière des vitrines, dans les commerces, et non pas sur les trottoirs. Mais c'est clair que la qualité des aménagements peut favoriser l'activité commerciale.» Six idées pour réinventer Sainte-Catherine 1. Des trottoirs chauffants L'hiver peut rendre périlleuse la vie des piétons. Et si on éliminait ce danger en chauffant les trottoirs? Le principe est (relativement) simple: on aménage sous les trottoirs des tuyaux dans lesquels circule de l'eau chaude pour faire fondre la neige en surface. 2. Élargir les trottoirs Toutes les personnes consultées par La Presse s'entendent sur un point: il faut élargir les trottoirs de Sainte-Catherine. Selon David Hanna, professeur au département d'études urbaines et touristiques de l'UQAM, les trottoirs devraient être au minimum 50 % plus larges que maintenant pour être adéquats. 3. Réduction du stationnement sur rue Jugeant difficile de réduire le nombre de voies de circulation, le milieu des affaires se dit prêt à voir disparaître une partie du stationnement sur rue. L'association des commerçants, Destination Centre-ville, se dit favorable au retrait des cases d'un côté de l'artère, mais le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, croit qu'il faudra les retirer de part et d'autre. 4. Un tramway nommé Catherine Certains suggèrent de ressusciter le tramway qui circulait sur la rue Sainte-Catherine. Les opposants soulignent que le secteur est déjà bien desservi par le réseau de métro. Les partisans croient toutefois qu'un tramway permettrait de soulager le réseau de métro présentement saturé dans ce secteur. 5. Piétonniser la rue «La piétonnisation de Sainte-Catherine à moyen ou long terme est inévitable», dit l'ex-maire de Montréal, Laurent Blanchard. Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, propose pour sa part une piétonnisation saisonnière, soit l'été et durant les deux semaines de vacances des Fêtes. 6. Des aires de repos Impossible (ou presque) de trouver un banc public sur Sainte-Catherine pour se reposer. Pour améliorer le confort des piétons, plusieurs villes misent sur des aires de repos, souvent aménagées dans la voie des cases de stationnement.
  16. YUL - 38, 38 étages

    Nom: YUL Hauteur en étages: 38, 38 Hauteur en mètres: 120 Coût du projet: 215 000 000,00$ Promoteur: Architecte: Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Entrepreneur général: Emplacement: phase 1 : angle du boulevard René-Lévesque et de Lucien L'Allier Début de construction: Novembre 2014 Fin de construction: Site internet: http://www.destinationyul.com/fr Lien webcam: http://www.devisubox.com/dv/dv.php5?pgl=Project/interface&dv_pjv_sPjvName=yul_condo Autres informations: Deux tours de 38 étages et des maisons en rangée. La Maison Louis Hippolyte Lafontaine sera restaurée, Ouverture du bureau des ventes prévue pour juin 2013, Aménagement de "grands" espaces verts et une piscine, enclavés entre les immeubles. Rumeurs: Aperçu artistique du projet: Maquette: Autres images: Vidéo promotionnelle:
  17. Je me disais qu'on était mieux de créer un fil pour ces deux tours plutôt que de parler de toutes les phases de Square Children’s dans un seul fil. J'en profite pour partager des rendus plus à jour.
  18. Le Duke - 25 étages

    Quand je suis passée à côté cet après-midi, ça creusait dans une partie du stationnement coin William/Prince
  19. Édifice de bureaux Septembre 2013 : Class: A Size: 49,000 SF Floors: 6 Available Space: 49,000 SF % Leased: 0% Average Floor: 8,200 SF Completion: TBD Status: Pre-leasing LEED Status: LEED Certified Developer: TBD Owner: Groupe Mach (9167-5355 Quebec Inc.) http://www.groupemach.com Underground Connection: No Tenant: None http://www.cbre.ca/AssetLibrary/MontrealOfficeDevelopment_Sep2013.pdf
  20. Nom: Carré Saint-Laurent Hauteur en étages: 12 (partie résidentielle, coin Saint-Laurent et Sainte-Catherine) Hauteur en mètres: Coût du projet: 160 M$ Promoteur: Société de Développement Angus Architecte: Provencher Roy & Ass. Entrepreneur général: Emplacement: ilot Saint-Laurent / Sainte-Catherine / Clark / René-Lévesque Début de construction: Début 2017 Fin de construction: Site internet: http://www.sda-angus.com/ Autres informations: Superficie totale du projet de 47 500 mètres carrés, 700 fonctionnaires provinciaux occuperont 14 000 mètres (bail de 25 ans), une quarantaine de commerces alimentaires au rdc, le premier étage aura une vocation culturelle, 150 condos et logements abordables sont prévus, certification LEED Or visé, le Cléopatra sera conservé. Aperçu artistique du projet: Maquette: Autres images: Vidéo promotionnelle:
  21. Nom: Place University-St-Jacques Hauteur en étages: 19, 30 Hauteur en mètres: Coût du projet: Promoteur: Magil Laurentienne et Desjardins Sécurité financière Architecte: Entrepreneur général: Emplacement: Début de construction: Fin de construction: Site internet: http://www.magil-laurentienne.com/fr/place-university-st-jacques Lien webcam: Autres informations: * 342 000 pieds carrés pour la tour 1 * Ce projet est situé à l'ouest du projet Univers condo, sur le même quadrilatère * L'estimation de la hauteur de la tour 2 est purement spéculative Rumeurs: Aperçu artistique du projet: Maquette: Autres images: Vidéo promotionnelle:
  22. Hôtel Birks

    Grosse réno sur l'édifice donnant sur le Square Phillips, annoncé dans La Presse+ avec un rendu spectaculaire. Ajout d'un étages (ou deux), par Montoni. Le projet sera présenté à Montréal du futur. Je ne peux malheureusement pas faire de capture d'écran. Quelqu'un a LaPresse+?
  23. Il n'y a pas de projet proposé, mais intéressant reportage au Téléjournal sur ce batîment, situé au 840-890, boulevard René-Lévesque Est.
  24. Le Peterson - 34 étages

    Nom: Le Peterson Hauteur en étages: 34 Hauteur en mètres: 105 Coût du projet: 50 000 000,00$ Promoteur: Groupe Benvenuto Architecte: DCYSA Emplacement: 405 rue de la Concorde Début de construction: 2014 Fin de construction: Site internet: http://lepeterson.com Lien webcam: http://lepeterson.com/fr/building (page « webcam») Autres informations: * 250 condos * Annonce d'ajout de +3 étages (février 2016) on passe ainsi de 31 à 34 étages Rumeurs: Rendu: