Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'victoria'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports en commun
    • Infrastructures
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Projets Annulés
  • Discussions générales
    • Urbanisme et architecture
    • Nouvelles économiques
    • Technologie, jeux vidéos et gadgets
    • Technologies urbaines
    • Discussions générales
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • L'actualité
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec et reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.

Blogs

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Biography


Location


Intérêts


Occupation

27 résultats trouvés

  1. Ce n'est pas grand chose encore, donc juste un petit os pour se mettre sous la dent. Voici ce que j'ai trouvé en fouillant les communiqués et avis publics de la Ville de Montréal - Arrondissement de CDN-NDG: Faits saillants de la séance du conseil d'arrondissement de CDN—NDG du 3 février 2010 Faits saillants de la séance du conseil d'arrondissement de CDN—NDG du 11 janvier 2010 AVIS Assemblée publique de consultation le 11 janvier, 18 h : projet particulier PP-45 visant à autoriser la construction et l'occupation de bâtiments résidentiels, ainsi que d'espaces commerciaux sur le lot 2 648 748 AVIS participation à un référendum relativement au second projet de résolution CA10 170022 approuvant le projet particulier PP-45
  2. Un nouveau projet dans le secteur Namur / Jean-Talon Il sera situé entre le Parc De La Savane et Côté Ouest Phase II Lien EDIT: I'm attaching the presentational document by the promoter and architectural firm
  3. L'article est vieux, mais je passe par ce coin en rentrant chez moi et les excavations ont commencé il y a quelque temps. http://www.lesactualites.ca/01_anciensite/?site=CDN&section=page&1=C120321&2=C120321_social New social housing on Victoria Ave. Photo: Marie Cicchini The 4 Seasons depanneur will be demolished. The CDN-NDG borough plans to begin a social housing project on Victoria Ave. at the corner of Barclay Ave. in the fall of 2012. At the March 5 borough council meeting notice was given of a motion to approve higher-density housing at 6610 Victoria Ave. in Côte-des-Neiges. Since the attribution of social housing is within the domain of Montreal’s agglomeration council, CDN-NDG council adopted a motion requesting authorization for the construction of a residential building reserved for residents in need, with space for community activities. The land belongs to Rouge Condominiums. The construction of new social housing units is part of the compensation that developer Devmont must offer in return for the construction of new condo units in the Triangle. The promoter for the 66 affordable units will be l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM). The Côte-des-Neiges technical resources group involved in the project will be le Regroupement des organismes du Montréal ethnique pour le logement (R.O.M.E.L.), and will receive financial support from AccèsLogis. “Montreal holds 87% of the votes at Montreal’s agglomeration council. With projects that we launch thanks to the compensation that we secure from the developers, we have very good arguments for a social housing project in our borough,” said Snowdon Councillor Marvin Rotrand. The 4 Seasons depanneur that currently occupies the site will be demolished to make way for the building. It will be eight stories high, like the neighbouring building, which requires a minor variance from the current three-story limit. This project will further the work undertaken to revitalize the commercial sector along Victoria Ave. for which Rotrand secured $3M worth of funding three years ago. “It made possible the renovation of the sidewalks, new street furniture and resurfacing the street,” said Rotrand. Rotrand added that the project goes back to the time when CDN-NDG Mayor Michael Applebaum was responsible for housing. “It was his file and he worked very hard on it.” The Direction de l’aménagement urbain et des services aux entreprises (urban planning and business services department) thinks that the project meshes well with the City of Montreal’s policy directions. In addition to revitalizing and densifying the neighbourhood that needs new construction, the project is located in an area where most of the population is comprised of single-parent families and young people, with lots of immigrants and low-income residents who spend more than 30% of their income on rent and have an urgent need for affordable housing. Many people are on the waiting list for help. The building would include 775 m2 of community space in the basement and on the ground and first floors. Construction is expected to start in the spring.
  4. Du Constructeur de Carré SoHo Condo Le VIC Nouveau projet de condos 24 unités sur 3 étages 100% béton http://www.condovic.com/ 11873 Rue Victoria, Pointe-aux-Trembles, QC H1B 2P9
  5. http://micasa.ca/constructions-maisons-neuves/quebec/montreal/ouest/lachine-montreal/projets/le-carre-victoria-condos-neufs-a-lachine&session_id=78932d1d2aae917f9f446c1230870197
  6. Situé à une petite marche du bord de l’eau, ce nouveau projet vous offrira tout ce dont vous rêvez. Les Jardins Victoria c’est un espace de vie agréable avec cour intérieure aménagée. Comprenant 1 ou 2 chambres, ces 80 condos neufs et modernes sont situés à Lachine, sur l’île de Montréal, dans un environnement verdoyant et paisible. Ce nouveau projet vous offre tout ce dont vous rêvez dans un environnement verdoyant et paisible. - 80 condos neufs et modernes - Balcon sur chaque unité - Modèles avec mezzanine et terrasse privée - Stationnement intérieur et extérieur disponibles (en option) - 3 plans d’étages avec unités disponibles Offrez-vous un nouveau style de vie, devenez propriétaire à partir de 159 000 $ et jusqu’à 289 000 $. 75% vendu pour la phase 2 http://jardinsvictoria.com/
  7. La hauteur limite à Montréal hauteur limite : environ 220 mètres Hauteur du mont Royal : 233 mètres La limite de hauteur servirait à garder la vue du haut de la montagne, selon certain, ou permetterait de garder une vue du mont peu importe où l'on ait, celon d'autre. Quelque chose est sur, c'est que le contraste entre la montagne et les gratte-ciel du centre-ville lui donne un côté unique. L'intégration urbaine d'une montagne dans un centre-ville. ----------------------------------------- Voici quelques cas de limite de hauteur : Hong Kong La hauteur limite est les pointes du mont Victoria. La hauteur limite varie selon où le bâtiment est placé sur l'île par rapport à la hauteur du mont victoria à cet endroit. Les bâtiments doivent être plus bas que 20% de la partie de la montagne vis-à-vis eux. Elle permet de préserver une vue du au du Mont Victoria et aussi elle permet aux touristes à Kowloon de voir la montagne avec le skyline, comme toutes les photos classiques de Hong Kong. Les bâtiments en hauteur sont donc maintenant à Kowloon, où il n'y a pas de limite de hauteur. http://www.urisa.org/files/Makvol17no1-4.pdf Vancouver La ville possède aussi une limite de hauteur, ce qui fait qu'il y a beaucoup de bâtiments mais qu'ils sont plus petits. Leur limite est bien plus sévère que la notre : hauteur limite : 137 mètres (450 pieds) La hauteur limite est pour préserver la vue des montagnes derrière (North Shore Mountains). À la fin des années 90, la politique de hauteur fut changée et la ville permetta à 7 sites dans le centre-ville où les bâtiments pouvaient exédés la hauteur permise. Aujourd'hui, 5 de ces 7 sites sont développés. La plus haute tour est la tour Living Shangri-La avec 197 mètres. ----------------------------------------- 3 choix sont à votre disposition pour ce sondage: 1 - Laisser la limite de hauteur comme elle l'est. 2 - Laisser la limite de hauteur mais laissé certaines zones sans restrictions (exemple de Vancouver) 3 - Abolir la limite de hauteur afin de laisser place a de plus hauts projets.
  8. Je crois que ce lien vient d'un membre de MTLurb BruB...si c'est le même mais j'ai trouvé ca interessant je n'étais pas au courant... Montréal est relativement chanceux, Notre aéroport est assez près du centre-ville pour qu’un voyage en taxi ne vous coûte pas plus de 40$, circulation ou non. Habituellement, vous vous en sauverez avec une course de 25$-30$. Mais avez-vous imaginez prendre le métro pour vous rendre à votre avion quelques minutes avant son départ, ou de vous présenter à l’aéroport et d’acheter votre billet sur place comme vous le feriez avec un autobus gare d’autocars de Montréal? Nous connaissons tous « l’autre » aéroport oublié sur la rive-nord, mais saviez-vous que Montréal a eu dans un passé pas si lointain deux autres aéroports? Plusieurs se rappelleront l’usine de Canadair (aujourd’hui Bombardier) à Cartierville (St-Laurent) qui était équipé d’un aéroport avec deux pistes d’atterrissage. Mais, je vous parlerais de l’Aéroport de Cartierville un peu plus tard. Aujourd’hui, je vous parle de celui que l’on connait moins et pourtant, est assez récent. Entre l’autoroute Bonaventure et le Pont Victoria se trouvait une piste d’atterrissage qui a été en fonction de 1974 à 1976. Le Stolport Victoria se voulait un projet-pilote pour améliorer l’offre de transport entre certaines grandes villes canadiennes et donner un coup de main à l’industrie de l’aéronautique qui en avait grandement besoin à ce moment et très peu d’information sur ce vestige est disponible aujourd’hui. Je me considère personnellement un connaisseur de notre belle ville, mais ce détail m’était complètement inconnue jusqu’au moment où je suis tombé sur ce billet du blogue de Taylor Noakes qui a vraiment piqué ma curiosité. Comment un aéroport a bien pu être construit puis détruit à l’endroit où se trouve aujourd’hui les Studios Mel’s et le Technoparc de Montréal? Le projet-pilote est présenté le 13 mai 1971 par le Ministre des Transports du Canada, Don Jamieson. La première ligne du système d’Adaport serait Montréal-Ottawa avec la construction d’un aéroport-de-ville où se situe un stationnement du temps de l’Expo 67 juste aux côtés du pont Victoria. Un Adaport, aussi appelé un Stolport est selon wikipedia, est un aéroport ou une plate-forme urbaine destinée à l’atterrissage et ou décollage d’appareils nécessitant un faible espace. Il est prévu pour être utilisé par des avions à décollage et atterrissage court (ADAC) ou des aéronefs à décollage et atterrissage verticaux (ADAV). À titre de référence, la piste de Montréal serait de 2000 pieds. Le fédéral s’engage à ce moment de construire les aérogares d’Ottawa et de Montréal et d’acheter six avions DHC-6 Twin-Otter de 11 passagers de la compagnie De Havilland Canada de Toronto et opérés par Air Canada de Montréal. Au moment de l’annonce en 1971, le projet avait déjà coûté 61 millions en étude de faisabilité. Avant même ces débuts il était prévu que le gouvernement fédéral devra verser 21 millions par années pour faire fonctionner la ligne MTL-OTT, le revenu des billets ne couvrant que les coûts de base. Le Pont Champlain et L’autoroute Bonaventure en arrière plan. Le choix de l’emplacement pour les adaports se devait d’être rapidement accessible du centre-ville, s’assurer que le bruit des avions soit égale à 300 pieds ce qu’un autobus était à 100 pieds et permettant une altitude de vol entre 3 000 et 5 000 pieds entre les deux destinations. Si le projet s’avérait positif, des villes comme Toronto, Boston et New-York était dans la mire des gestionnaires. Maintenant, pensez à la congestion aérienne. Dorval, Cartierville et Victoria se trouvaient pas mal tous dans l’ouest de la ville et c’est pour cette raison que les pilote furent judicieusement sélectionnés et entraînés pour le vol en basse altitude, sur une courte piste d’atterrissage et en environnement urbain. Il ne faut pas oublier que la piste de Montréal avait le pont et une ligne importante à haute tension tout prêt. Cette ligne électrique y est toujours présente Le 24$ de votre billet incluait en plus des taxes, la navette la « Stolmobile » entre l’hôtel Bonaventure (aujourd’hui un Hilton) et l’aérogare qui partait 15-20 minutes avant le décollage ou le stationnement gratuit et une autre navette à destination. Les vols partaient à toutes les heures entre 8h et 22h et ne duraient que 45 minutes environ. La petitesse de l’appareil Twin-Otter n’avait aucune cabine dédiée au pilotage, pas d’hôtesse, de repas ou même de journaux et peu de place pour des baguages. La clientèle visé était les « Hommes d’affaire ». Je mets homme d’affaire entre guillemets, puisqu’à ce moment dans notre histoire, l’idée de voir une femme en jupes ou même en pantalons se rendant au bureau était presque dérisoire Plusieurs retards dans la construction de l’adacport de Montréal dû en grande partie aux choix de l’emplacement choisi. Son emplacement est régulièrement remis en question à cause du terrain trop malléable en plus d’émanation de gaz s’échappant du sol. Le tarmac s’est enfoncé de plusieurs centimètres sous le sol constitué de déchets entassés sur plusieurs dizaines de mètres de hauteur pour construire le parc de stationnement Victoria. L’histoire ajoute même que la piste s’est fissuré en deux endroits et un inspecteur qui avait lancé sur une des fissures un bout de papier auquel il avait mis feu a eu la surprise de voir la piste prendre feu à ses pieds à cause du méthane provenant de la décomposition organique des poubelles. Une erreur de calcul des ingénieurs du gouvernement canadien. Les appareils dotés de la plus haute technologie firent leur premier vol le 24 juillet 1974 et selon les estimés, lors de leurs premières années d’opérations, devaient attirer près de 90 000 vols entre les deux villes. Lors de cette journée inaugurale, le nouveau Ministre des Transports Jean Marchand voyait là, une nouvelle façon de voyager, rendre l’avion accessible à une certaine classe de gens Durant sa période d’essais de 21 mois, la ligne entre l’Adaport Victoria de Montréal et le Rocckcliffe Airport d’Ottawa aura transporté 160 000 passagers et capturant 3% de part de marché des 2.1 millions de déplacements estimés entre Montréal et Ottawa soit en auto, en trains, en bus ou en avions conventionnels. Un peu plus de la moitié de ces voyageurs ont effectué un retour durant la même journée. Le projet fut annulé malgré les résultats positifs, mais ayant de grands problèmes financiers et suite à certaine démocratisation de l’aviation qui verra son apogée à la fin des années 70 en plus de quelques détails interdisant la licence à un opérateur unique. En 1985, avec l’aéroport toujours à cet endroit, mais inutilisé, une compagnie au nom de City Express revint au galops avec le concept de Stolport en partant de l’Aéroport Billy Bishop de Toronto eu le O.K du gouvernement du Canada et de l’autorité du Port de Montréal, alors propriétaire du terrain ou se trouvait le Stolport Victoria, mais arrêtèrent leur choix sur l’aéroport de Dorval. City Express plia baguage en 1991. De nous jours la compagnie Porter offre plus ou moins le même concept où City Express l’a laissé et ce, avec un certain succès faut-il ajouter. En 1989, la ville fait l’acquisition pour 1 000 001$ d’un peu plus du tier du terrain, pour créer le Technoparc de Montréal aujourd’hui appelé le PEPSC (Le Parc d’Entreprises de la Pointe-St-Charles). Le reste du terrain appartenant au CN et à la société des Ponts fédéraux. Le Victoria Stolport devient alors de l’histoire ancienne, souvent oubliée ou complètement inconnue par les dizaines de milliers d’automobilistes qui empruntent les voies de l’autoroute Bonaventure ou du pont Victoria à chaque jour. L’Adaport Victoria n’aurait jamais pu être de niveau international comme Dorval est aujourd’hui, mais le succès de l’Aéroport Billy-Bishop de Toronto pousse à se demander si le service centre-ville à centre-ville n’aurait pas un peu de positif pour les voyageurs locaux Source http://proposmontreal.com/index.php/category/urbanisme/
  9. Read more: http://www.montrealgazette.com/MUHC+puts+hospital+buildings+sale/8194083/story.html#ixzz2PUdxl9hL
  10. I'm looking for MORE like this. Particularly around Square Victoria (Hotel W / CDP). These two pics are too small to satisfy my curiosity/nostalgia, but they're all I could find. This stuff is at most 10 years old, I'm surprised how few pictures google images turns up. Before After Palais des Congres construction would also be fine, stuff like this:
  11. http://en.wikipedia.org/wiki/Tour_de_la_Bourse Somebody used to have a rendering with the 3 towers on SSP, but I can't find it anymore...
  12. « Fin 1897, Raymond Préfontaine, influent conseiller municipal qui deviendra maire de Montréal l’année suivante, pousse un projet de la Grand Trunk Railway Co. visant à s’emparer du square [Victoria] pour y installer son nouveau terminal. Ce projet ne verra cependant jamais le jour et la fin du siècle sera au contraire marquée par les premiers signes de la reprise du développement du square. » (Marc H. Choko, Les Grandes places publiques de Montréal, 1990, Éditions du Méridien) Cependant, la Grand Truck a construit son immeuble de 1899 à 1902 au 360 McGill et il ressemble beaucoup à celui ci-dessus, tout en étant un peu plus petit. Sa filiale, la Canadian Express, a construit le sien en 1908 sur dix étages juste en face, au numéro 355, avec un tunnel le reliant au premier. Les deux immeubles existent toujours. Il semble que le projet ci-dessus a simplement changé et que la compagnie a construit ses bureaux au square Victoria et sa gare plus loin.
  13. Newbie

    Protesters turn into monkeys.

    Let's organize a protest against hooligans! Am I the only person in this city who cares enough to propose something like that?
  14. jesseps

    Australia's two solitudes

    Article Western Australia = B.C / Alberta Victoria = Quebec NSW = Ontario Doest that seem right?
  15. Cataclaw

    Changing a street config in St-Lambert

    (Désolé pour l'anglais les gars, mais je suis pressé et en français c'est plus long avec les accents sur le clavier que j'ai) So how do i go about petitioning the city to reconfigure a street? Boul. Sir Wilfred Laurier in St-Lambert, eastbound towards rue St-Louis, has this awful configuration that confuses people and causes constant scenarios of honking and near-accidents. - If you're on Laurier and you want to continue forward to St-Louis, you must stay in the right-most lane, which will turn into the only lane that lets you go forward to St-Louis. - If you're in the left-most lane, you must turn into the McDonalds parking lot. - If you're in the middle lane, the lane becomes the turning lane to catch Victoria. Under the old configuration, both lanes could let you go forward onto St-Louis, but a while back they changed it to only the right lane, keeping left for left-turns only. Every god damn freaking time i come home by the Victoria bridge, a bunch of knuckleheads realize at the last second they're in the wrong lane and just merge into the other lane. Super dangerous. Not a time goes by that I don't honk at somebody, or that i witness somebody else make this mistake. Should i just go to city hall? I have a feeling they'll just give me the run around... maybe go directly to the planning department? Anyone have experience with St-Lambert city hall? MTLskyline? Here's a map of the problem. You'll be in the blue lane, and then over the intersection, some guy from the yellow lane will drift into the blue lane, either a) thinking that's where his lane continues (wrong) or b) realizing he has to change lane and doing so. I'll be in the correct blue lane, when some guy starts drifting/merging into my lane (red dots), and i'll be in HIS blind spot so I have to honk at him so he doesn't hit me... Sigh... bad drivers...
  16. I contributed this so I reserve the right to delete it. Signed, MTLskyline
  17. http://content.usatoday.com/communities/driveon/post/2010/07/new-york-cabbies-love-old-ford-crown-victoria-not-hybrids/1?csp=34
  18. OursNoir

    Victoria day?!

    En bas de page de la page principale, on affiche que la prochaine fête est le "Victoria Day"... Cette fête n'est pas (plus) reconnue au Québec, elle a été remplacée par la Journée nationale des patriotes. C'est un peu aberrant pour un forum à propos de Montréal de souligner la mauvaise fête
  19. Habsfan

    Question intéressante!

    Je discutait avec Isaidso sur SSC et il me demandait jusqu'où se rend la limite de hauteur à Montréal? Si quelqu'un veut construire une tour de 100 étages dans le technoparc(entre les Ponts Champlain et Victoria) est ce que ce serait faisable? Ou bien, si quelqu'un veut construire une tour de 250 mètres à Longueuil? Est ce possible? Jusqu'où ce sera la limite de hauteur?
  20. Les jeunes préfèrent Kingston et Regina à Montréal Kingston, Saskatoon et Regina seraient de meilleures villes où vivre et travailler que Montréal lorsqu'on est un jeune professionnel. C'est en tout cas ce que pense le groupe de réflexion américain Next Generation Consulting (NGC), qui a dévoilé mardi un palmarès des 27 plus grandes villes canadiennes qui risque d'alimenter bien des conversations. La capitale de la Colombie-Britannique, Victoria, domine le classement. Elle est suivie dans l'ordre d'Ottawa, Vancouver, Kingston et Halifax. Montréal ne fait pas mieux que la 16e place, alors que Québec est 19e. La ville de Saguenay est tout en bas du classement, au 27e rang. NGC dit avoir analysé 45 types de mesures concernant les villes d'une population supérieure à 100 000 habitants. L'organisme a mis au point un système d'indexation tenant compte de sept critères (salaires, apprentissage, vitalité, autour de la ville, vie nocturne, coût de la vie et capital relationnel). Voici le classement complet: 1) Victoria (Colombie-Britannique) 2) Ottawa (Ontario) 3) Vancouver (Colombie-Britannique) 4) Kingston (Ontario) 5) Halifax (Nouvelle-Ecosse) 6) Toronto (Ontario) 7) Calgary (Alberta) 8) Saskatoon (Saskatchewan) 9) London (Ontario) 10) Edmonton (Alberta) 11) Winnipeg (Manitoba) 12) Regina (Saskatchewan) 13) Thunder Bay (Ontario) 14) St. Catharines-Niagara (Ontario) 15) Saint-Jean (Nouveau-Brunswick) 16) Montréal (Québec) 17) Kitchener (Ontario) 18) Saint-Jean (Terre-Neuve-et-Labrador) 19) Québec (Québec) 20) Hamilton (Ontario) 21) Sherbrooke (Québec) 22) Sudbury (Ontario) 23) Oshawa (Ontario) 24) Windsor (Ontario) 25) Abbotsford (Colombie-Britannique) 26) Trois-Rivières (Québec) 27) Saguenay (Québec) Source: Cyberpresse Franchement, moi j'y crois pas à ce classement. Victoria, c'est joli, mais ça m'a semblé assez vieux et tranquille comme ville. Ça prend bien des américains pour faire un classement pareil!
  21. ProposMontréal

    Anciens Vidéos

    Bon, je vais m'amuser un peu ici et y placer des vidéos d'archive sur Montréal. Merci surtout à l'ONF et youtube Victoria Bridge, 8th wonder of the world. http://www.nfb.ca/film/victoria_bridge_the_8th_wonder
  22. MTLskyline

    Busiest Airports in Canada

    List of the busiest airports in Canada Passenger traffic 1. Toronto Pearson International Airport Toronto, Ontario 31,507,349 ▲1.7% 2. Vancouver International Airport Vancouver, British Columbia 17,495,049 ▲3.4% 3 Montréal-Pierre Elliott Trudeau International Airport Montreal, Quebec 12,407,934 ▲8.3% 4. Calgary International Airport Calgary, Alberta 12,240,786 ▲8.5% 5. Edmonton International Airport Edmonton, Alberta 6,065,117 ▲16.3% 6. Ottawa Macdonald-Cartier International Airport Ottawa, Ontario 4,090,000 ▲7.4% 7. Winnipeg James Armstrong Richardson International Airport Winnipeg, Manitoba 3,565,501 ▲8.7% 8. Halifax Stanfield International Airport Halifax, Nova Scotia 3,469,062 ▲2.7% 9. Victoria International Airport Victoria, British Columbia 1,481,606 ▲6.6% 10. Kelowna International Airport Kelowna, British Columbia 1,363,239 ▲11.1% . . . Québec - Jean Lesage International Airport Quebec, Quebec 877,000 ▲12.5% Plus d'info sur Montréal ici: Fr: http://admtl.com/a_propos/salle_de_presse/statistiques.aspx More stats on Montreal here: En: http://admtl.com/a_propos/salle_de_presse/statistics.aspx
  23. Le ministre des Finances révise ses prédictions: croissance zéro pour 2009 et déficits budgétaires pour 2009et2010. Pour en lire plus...
  24. Les usines automobiles canadiennes construisent principalement des voitures gourmandes en essence, telles les Dodge Magnum ou Ford Crown Victoria. Pour en lire plus...
  25. BILLETERIE DE DERNIÈRE MINUTE Bon pour Broadway, bon pour nous David Patry Le Journal de Montréal 09-10-2007 | 10h49 Montréal inaugure demain sa billetterie de dernière minute, La Vitrine culturelle, 34 années après que le premier guichet du genre eut ouvert ses portes, à New York. Le TKTS est devenu une institution incontournable dans la Grosse Pomme, et il est difficile de croire que la métropole québécoise ait pu s'en passer. Depuis son ouverture à New York, en juin 1973, la billetterie de dernière minute TKTS jouit d'un incroyable succès. Des centaines de personnes se présentent chaque jour en plein coeur de Times Square à la recherche d'un billet de spectacle à prix d'aubaine. Les éternelles files d'attente devant la remorque du TKTS font maintenant partie du paysage new-yorkais. Et les chiffres ont de quoi faire rêver. En 34 ans, 50 millions de billets ont trouvé preneurs au TKTS, ce qui représente des recettes de plus de 1,3 milliard de dollars. Indispensable «C'est un véritable symbole des théâtres de Broadway et de New York. Sans le TKTS, il y aurait beaucoup moins de monde dans les salles, il y aurait également beaucoup moins de gens qui auraient été familiarisés aux spectacles», indique Victoria Bailey, directrice principale du Theatre Development Found, organisme sans but lucratif à l'origine du TKTS. Selon elle, la billetterie a permis à des millions de personnes de goûter à un spectacle pour la première fois et d'avoir la piqûre. «Ils n'y seraient pas allés autrement parce qu'ils n'en avaient pas les moyens», affirme-t-elle. Pour les uns, c'est une façon d'économiser. Pour les autres, c'est un lieu de rassemblement. «Les gens font la ligne tout en parlant entre eux des spectacles qu'ils ont vus, qu'ils ont aimés. C'est une véritable communauté qui crée un enthousiasme autour des spectacles», dit-elle. Situation gagnant-gagnant Visiblement passionnée, l'administratrice nous fait l'éloge au bout du fil de son établissement et de son impact sur la vie culturelle new-yorkaise. Même les producteurs tirent avantage à écouler leurs billets de 25 à 50% moins cher. «Les théâtres vendent autant de billets qu'ils le peuvent au plein prix. Ce ne sont que les billets restants qu'ils écoulent à la dernière minute en les offrant à rabais», explique Victoria Bailey. «C'est bon pour la santé des spectacles, et c'est très bon pour les spectateurs. Donc tout le monde y gagne.» Avec tous ces avantages pour le milieu culturel, difficile de croire que Montréal ne se soit pas encore doté d'une billetterie de dernière minute. De nombreuses villes dans le monde ont la leur, dont Londres, Boston et Toronto. Montréal lancera la sienne demain. «Je suis surprise que vous n'en ayez pas encore. Je pensais que ça allait arriver plus tôt!» lance Victoria Bailey, qui se dit fort heureuse que l'expérience new-yorkaise fasse un nouveau bébé. Championne mondiale incontestée, la billetterie de Times Square se refait justement une beauté en ce moment. Un projet impliquant plusieurs partenaires est en cours afin de doter le TKTS d'un tout nouvel édifice permanent. Un investissement de 14 M$ qui démontre toute l'importance que l'établissement prend dans le décor culturel new-yorkais