Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'sont'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports et infrastructures
    • Visions
    • Immeubles détruits
    • Projets Annulés
    • Projets oubliés et/ou en suspens
  • Généralités - Main Forum
    • Rénovations, aménagements extérieurs et domotique
    • Discussions générales
    • Sports
    • Sondages
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • Technologies urbaines
    • Ressources
    • L'actualité
    • Opinions de l'extérieur sur Montréal
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec et reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.

Blogs

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Biography


Location


Intérêts


Occupation


1 131 résultats trouvés

  1. http://ici.radio-canada.ca/regions/Montreal/2016/07/06/004-politique-nationale-architecture-saint-laurent-de-sousa-ordre-architectes-quebec.shtml Saint-Laurent veut mettre un terme aux horreurs architecturales au Québec Publié le mercredi 6 juillet 2016 à 13 h 07 Centre-ville de Montréal Photo : iStockPhoto L'arrondissement de Saint-Laurent, à Montréal, devient la première instance municipale à demander officiellement au gouvernement du Québec une politique nationale de l'architecture, ce qui serait une première en Amérique. Il veut ainsi en finir avec les laideurs architecturales dans la province. Un texte de Marie-Ève MaheuTwitterCourriel Saint-Laurent a reçu plusieurs prix d'architecture et de design pour sa Bibliothèque du Boisé, construite en 2013 et certifiée LEED platine. Il veut maintenant servir d'exemple. Le conseil municipal a récemment adopté une résolution pour interpeller Québec. « Si nous voulons avoir des bâtiments qui sont faits avec la beauté, la fonctionnalité, mais aussi avec la performance environnementale, il reste encore beaucoup de barrières pour les villes et les instances municipales », dit le maire de Saint-Laurent, Alan De Sousa. Il donne en exemple le manque de latitude pour ouvrir les projets de construction à des concours d'architecture, ce qui a été possible pour la Bibliothèque du Boisé, réalisée par les firmes Cardinal Hardy, Labonté Marcil et Éric Pelletier architectes, réunies en consortium. Bibliothèque du Boisé, dans Saint-Laurent. Elle a remporté le le Grand Prix d'Excellence 2015 de l'Ordre des architectes du Québec. Bibliothèque du Boisé, dans Saint-Laurent. Elle a remporté le Grand Prix d'Excellence 2015 de l'Ordre des architectes du Québec. Photo : Yien Chao L'Ordre des architectes du Québec réclame depuis longtemps une politique nationale de l'architecture. « Les processus d'appel d'offres au Québec ne favorisent pas nécessairement la qualité. On choisit les professionnels ou les entrepreneurs selon le plus bas prix. Je ne dis pas qu'il faut payer plus cher, mais il faut qu'on fasse des projets de qualité. C'est tout le monde qui en bénéficie », soutient sa présidente, Nathalie Dion. Fin juin, l'Ordre a déposé un mémoire pour réitérer sa demande dans le cadre des consultations publiques du ministère de la Culture sur le renouvellement de la politique culturelle, qui ont lieu tout l'été. C'est ce qui a inspiré le conseil municipal de Saint-Laurent, avec l'objectif que d'autres villes lui emboîtent le pas. Manque de vision « On se pâme sur les exemples qui se font en Scandinavie ou dans d'autres pays en Europe. Pourquoi on n'est pas capable de faire aussi bien ici? », se désole Nathalie Dion, de l'Ordre des architectes du Québec. Oui, ça me décourage, surtout de savoir des fois que ce ne sont pas les architectes qui manquent de talent. C'est qu'on a pris des décisions basées sur des budgets. (Nathalie Dion) Un exemple? La reconstruction de l'école Saint-Gérard dans Villeray, à Montréal, qui se voulait un projet du 21e siècle, mais qui a été ramené à sa plus simple expression pour des questions budgétaires. Le système de géothermie a finalement été sauvé, mais l'atrium central et le toit vert sont passés à la trappe. « On aurait peut-être pu se permettre l'atrium en se disant que c'est un investissement pour les jeunes pour le futur, dit Mme Dion. Il n'y a peut-être pas d'étude qui dit textuellement que quand tu as une belle école tu vas mieux réussir, mais en général le cadre bâti influence la qualité de vie des gens au bureau ou dans un hôpital. Dans une école, c'est sûr que c'est important. » Une politique nationale de l'architecture permettrait de se donner une vision de l'architecture, dit Nathalie Dion, en termes d'esthétisme, de fonctionnalité et de durabilité environnementale entre autres. Et pas besoin d'être un pays pour en avoir une, souligne-t-elle. Elle donne les exemples de l'Écosse et de la capitale du Danemark, Copenhague.
  2. 40 M$ pour l’Airbnb quebecoise des espaces de travail | TVA Nouvelles La Montréalaise Breather, devenue le plus important réseau d’espaces de travail et salles de réunion sur demande en quatre ans, a obtenu un financement de 40 millions $ US. Il s’agit du plus gros investissement en capital de risque à Montréal. Et avec 73 millions$ US reçus depuis les premières phases de financement, cela en fait la startup la mieux financée du secteur grandissant des espaces de travail sur demande. Cette phase de financement a été menée par Menlo Ventures, la société de capital de risque derrière Uber, Tumblr, Warby Parker et Siri. «Pour nous, c’est juste le début », dit le président et cofondateur de Breather, Julien Smith, âgé de 37 ans. «C’est un marché super, super gros. On peut être présent dans chaque ville au monde.» Ce que les investisseurs voient en Breather, c’est le Uber ou le Airbnb de son industrie, soit celui qui a le plus de chance de s’imposer comme numéro un, après quoi la compétition rame pour le rejoindre. «Il y a une compagnie qui gagne dans chaque industrie, et les investisseurs croient que ce sera Breather pour l’immobilier commercial, dit Julien Smith. Comme on dit, «winner take all», le gagnant ramasse tout...» Plein de gens essaient de bâtir un réseau comme celui de Breather. «La majorité n’a pas réussi. On n’est pas les premiers, mais on les premiers pour lesquels ça fonctionne.» Ce qu’elle fait que les autres ne font pas Breather a débuté en 2012 par quelques espaces à Montréal. Elle en opère aujourd’hui plus de 300 dans 10 marchés, incluant New York, San Francisco, Londres, Chicago, Washington, Los Angeles et Toronto. Elle n’est évidemment pas la seule dans le marché florissant des espaces de travail locatifs ou collaboratifs. Mais son modèle s’apparente davantage à Airbnb qu’au géant WeWork, par exemple. Il n’y a aucuns frais d’abonnement ou de contrat à court ou long terme, ni d’espaces communs ou collaboratifs. Breather offre une multitude de lieux, éparpillés dans les quartiers les plus denses des grandes villes. «Plutôt que d’avoir un espace super grand, dans un endroit central, dit Julien Smith, notre stratégie est d’offrir une multitude de petits espaces. Et ils ne sont pas collectifs, mais exclusifs.» L’application est similaire à celle d’Airbnb: l’abonné indique la ville, le type de lieux recherchés (pour une réunion, du travail solo, ou faire des téléphones), la date, le temps recherché (une heure, une journée, une semaine) et les options s’affichent. Les prix varient en fonction du nombre de pieds carrés, de 25$ à 150$ de l’heure. Breather verse un pourcentage des revenus générés par chaque espace au gestionnaire immobilier à qui il loue. Les immeubles sont évidemment tous différents, mais les espaces sont tous aménagés par l’équipe de cinq designers de Breather, dirigée par Caterina Rizzi, cofondatrice de l’entreprise, qui est derrière la signature visuelle des boutiques Garage. «Notre objectif est que le client soit assuré d’avoir un espace dans lequel il a confiance», dit Julien Smith. Pour Venky Ganesan, le directeur général de Menlo Ventures, «Breather a su capter un réel besoin du monde du travail. Il n’existe aucune autre compagnie de ce type à offrir des espaces locatifs privés sur demande. Breather a eu l’idée formidable de rassembler des espaces à travers le monde et de les rendre accessibles à tous.» En folle croissance La clientèle de Breather se compose d’une grande variété d’utilisateurs, allant des travailleurs autonomes aux startups, jusqu’aux grandes corporations multinationales. Parmi les clients : Apple, Google, Uber, GE, American Express, L’Oréal et IBM, qui utilisent les espaces pour des rencontres ou des réunions d’équipe. «Durant la dernière année, nous avons accueilli des centaines de nouvelles entreprises par mois», dit Julien Smith. La plus récente phase de financement viendra nourrir la croissance. Toutes les grandes villes du monde entier sont dans la ligne de mire de Breather. Un immense marché. Breather emploi 80 personnes dans ses bureaux de la rue Gaspé, dans le quartier Mile-End, à Montréal, et 70 dans les villes où l’entreprise est implantée.
  3. http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/techno/2016/06/17/001-montreal-ville-intelligente.shtml Montréal domine le palmarès mondial des villes intelligentes Publié le vendredi 17 juin 2016 à 11 h 51 Vue sur le centre-ville depuis le Vieux-Montréal Photo : Radio-Canada/Coralie Mensa La nouvelle est tombée au sommet annuel de l'Intelligent Community Forum (ICF) qui se tenait à Columbus, en Ohio. Chaque année, une cérémonie couronne la ville qui démontre la meilleure utilisation des technologies de l'information et des communications à des fins de prospérité économique, de résolution de problèmes sociaux et d'amélioration de la qualité de vie. Un texte de Catherine Mathys Cette reconnaissance internationale vient récompenser les efforts de la ville, qui a entrepris son virage de ville intelligente en 2011. Pour la première fois, Montréal a su se hisser parmi les 7 finalistes, et ce n'était que la deuxième fois qu'on la retenait dans la courte liste des 21 candidatures au concours de l'ICF. ICF est un organisme à but non lucratif, situé à New York, qui étudie le développement des villes du 21e siècle. Centré essentiellement sur la recherche, les conférences, les services-conseils, les services éducatifs et un concours annuel, il détermine quelles sont les meilleures pratiques en développement des villes intelligentes. Montréal devient ainsi la quatrième ville canadienne à remporter les honneurs, après Calgary en 2002, Waterloo en Ontario en 2007 et Toronto en 2014. D'ailleurs, le cofondateur de l'ICF confiait à Triplex, en novembre 2014, que les succès de la Ville Reine avaient tendance à fouetter les troupes montréalaises. Il semble avoir eu raison. Dans un communiqué émis par l'ICF, Zacharilla mentionne la vigueur de l'innovation montréalaise qui se manifeste dans des réalisations comme le Quartier des spectacles, où la technologie et la bande passante sont un vecteur important de développement économique et d'expression culturelle. Un long processus de sélection C'est un processus long d'une année qui vient de prendre fin. Les villes retenues pour le concours sont évaluées selon six indicateurs, et selon un septième critère qui découle de la thématique annuelle. Cette année, la thématique était « De la révolution à la renaissance ». Zacharilla a dit de Montréal qu'elle était la meilleure illustration de l'évolution que pouvait connaître une ville pour arriver à une véritable renaissance en s'appuyant sur la technologie. Tous ces critères sont évalués selon une analyse quantitative des données, des inspections physiques des lieux et le vote d'un jury international composé d'experts d'un peu partout dans le monde. Les qualités de Montréal Selon l'ICF, le virage vers la ville intelligente entrepris en 2011 est un des principaux catalyseurs des changements observés. Aujourd'hui, plus de 6250 entreprises, constituant environ 10 % de la main-d'œuvre, sont actives dans les technologies de l'information et de la communication, le secteur aérospatial, les sciences de la vie ainsi que les technologies reliées à la santé et à l'environnement. Une ville intelligente, c'est bien sûr une ville branchée qui mise sur les infrastructures de communication, mais aussi sur l'efficacité de ses systèmes et services dans le but de créer un écosystème collaboratif entre citoyens, entreprises et institutions. Le taux de pénétration d'Internet de 81 % est important, mais ce sont aussi les efforts d'étendre le wifi aux 17 kilomètres de la ville centrale, ses initiatives qui favorisent la participation citoyenne (pensons à Je fais Montréal), ainsi que les moyens déployés pour favoriser la littératie numérique qui ont retenu l'attention. Montréal produit aussi plus de diplômés universitaires que toute autre ville canadienne. Ce sont 415 000 étudiants qui ont obtenu un diplôme universitaire entre 1998 et 2008. Cette force nourrit l'économie de l'information, qui se manifeste par l'éclosion d'espaces d'apprentissage (LearningLab Network), d'accélérateurs d'innovation et d'espaces collaboratifs de travail qui favorisent à leur tour une culture de l'entreprise en démarrage. Toutes ces initiatives forment un cocktail unique qui fait de Montréal l'un des modèles à suivre en tant que ville intelligente.
  4. IluvMTL

    Promenade de Jane - Jane's Walks

    http://www.ecologieurbaine.net/promenades'>http://www.ecologieurbaine.net/promenades 50 visités de quartiers (gratuites) le 5 et 6 mai 2012 50 marches pour redécouvrir Montréal Date de parution: 05 avril 2012 Les 5 et 6 mai, la Promenade de Jane offre 50 visites de quartier guidées gratuites. C’est la 4e édition de la Promenade de Jane organisée à Montréal à l’initiative du Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM). « Nous avons une quarantaine de guides qui animeront ces visites dans 12 arrondissements ou villes sur l’île de Montréal. Les parcours de deux heures permettront d’explorer des thèmes liés à l’histoire des quartiers, à la nature en ville et au développement urbain, et il y a aussi plusieurs visites de places publiques à découvrir », explique Tristan Bougie, coordonnateur de l’événement au CEUM. Explorer l’île de Montréal Plus de trente marches sont organisées dans l’axe nord-sud de l’île, de Montréal-Nord jusqu’à Ville-Marie, en passant par Villeray—Saint-Michel—Parc-Extension, Rosemont–La Petite-Patrie, le Plateau-Mont-Royal et Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Au centre de l’île, les visites sont concentrées dans les arrondissements Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce, Outremont, Sud-Ouest et Verdun. Enfin, dans l’ouest de l’île, des guides organisent des visites dans les villes de Pointe-Claire et Côte Saint-Luc. Pour s’inscrire aux visites et pour consulter le programme complet, visitez le site http://www.ecologieurbaine.net/promenade Événement international Cette année la Promenade de Jane est présentée dans 17 pays et dans plus d’une centaine de villes dont Barcelone, New York, Mumbai, Paris, Toronto, Saint-Pétersbourg et Sao-Paulo. En 2011, l’événement avait été organisé dans 75 villes et plus de 12 000 marcheurs avaient participé à l’un des 500 parcours urbains autour de la planète. Jane Jacobs La Promenade de Jane souligne l'héritage de Jane Jacobs. Auteure du livre The Death and Life of Great American Cities, Jane Jacobs a introduit des idées novatrices sur le fonctionnement, l’évolution et le déclin des villes. Des décennies plus tard, son œuvre inspire encore des générations d'architectes, d’urbanistes, de politiciens et de militants. - 30 - Avis aux médias : Trois organisateurs de marches sont disponibles pour entrevues en français ou en anglais : M. Jonhatan Cha, urbanologue et architecte paysagiste. Organisateur de la marche « À l'origine des squares-jardins victoriens de Montréal. Parcours historique de la vieille ville à la New Town » Mme Megan Hanna, guide de la marche « Our dynamic urban environment: Changes in NDG’s landscape » organisée en partenariat avec Prévention CDN-NDG M. Sasha Dyck, guide de la marche « Eating in Park Extension » organisée par la Société d’histoire de Parc-Extension Source : Centre d'écologie urbaine de Montréal
  5. LeTravailleur

    Monorail lavallois

    Bonjour à la communauté MtlUrb! Je vous présente ce soir le premier jet d'une vision personnelle pour l'entièreté de la Ville de Laval. Bien entendu, tout cela est sujet à modification et je suis totalement ouvert à vos commentaires/plaintes/insultes (pas trop des dernières, quand même!). Voici donc, sans plus attendre, le plan du Monorail lavallois, et je tenterai d'expliquer cette énormité par la suite. (Grande taille : ) Tous les quartiers, ou presque, sont reliés par leurs centres aux autres pôles de l'île. Les trois stations de métro sont connectées au réseau, de même qu'une gare de REM (Ste-Dorothée) et la gare Vimont. Le centre-ville est amplement desservi par trois stations de croisement et tous ses pôles sont reliés. J'ai tenté de prendre en compte, dans la mesure du possible, les usages des terrains actuels, en plus d'anticiper certains développements ou re-développements futurs. Pensons à une densification des Galeries Laval et du Centre Laval, justifiant la station Le Corbusier, et l'implantation d'un grand parc au nord des Résidences Soleil avec la station Trait-Carré. La station Val-des-Ruisseaux, dans l'est, anticipe le développement massif de l'est de l'île au sud de l'avenue Marcel-Villeneuve. Je pense également que la ligne rouge pourrait déboucher à proximité d'un futur quartier mixte, comprenant, pourquoi pas, le second hôpital dont Laval aurait besoin. Le monorail s'insère bien dans certaines emprises, comme au centre d'une autoroute, d'un boulevard (on est à Laval, ça tombe bien, il y en a plein), etc. Comme c'est une vision, certaines voies empruntées sont très boiteuses ou approximatives. Un monorail s'insérerait mal sur Des Laurentides, surtout au sud de Concorde, et un tramway pourrait être privilégié sur cet axe. Sinon, les technologies permettant à un monorail d'effectuer des virages brusques, nécessaires en milieu urbain, existent et seraient certainement compatibles avec la plupart des trajets imaginés. Pourquoi un monorail au lieu d'un tramway pour le reste? On est en emprise exclusive, donc le trafic est inexistant. On peut enjamber les obstacles, et donc facilement s'amener et se retirer d'un terre-plein de boulevard ou d'autoroute. On franchit sans problème les autoroutes, et cela permet du même coup de créer des passerelles piétonnes au-dessus des axes plus hostiles. J'ai également confiance qu'un bon monorail puisse atteindre une vitesse commerciale idéale, pour permettre de relier toutes les stations au métro en 30 minutes maximum. Le réseau peut être automatisé et les passages, fréquents. Un réseau électrique peut être silencieux et très éco-friendly. Il y a aussi une simple question esthétique, touristique et de rayonnement que j'ai voulu explorer dans cette vision. Réalisé à 100%, le réseau serait un des monorails les plus étendus au monde et comprendrait une quarantaine de stations à travers l'île. Le coût serait, bien entendu, aussi imposant que le réseau, mais dans le cas d'un monorail, ça dépend beaucoup de la technologie utilisée. Une estimation rapide me permet de croire que le réseau entier serait réalisable pour moins de 3 G$. C'est un réseau qui, à première vue, semble démesuré. N'oublions cependant pas qu'un tel projet peut se réaliser par phase, suivre le développement (assez intense!) de Laval et lui-même être un moteur de développement axé sur le transport en commun. À long terme, pour une ville qui frôlera le demi-million d'habitant, vaut mieux réfléchir maintenant. Les autobus ne répondent pas toujours à la demande et le métro, pour des coûts similaires, desservirait uniquement les pôles du centre-ville, et avec difficulté... Mais contribuerait, comme le monorail, à désengorger Montmorency une bonne fois pour toutes. Le monorail pourrait cependant remplacer ou côtoyer l'autobus dans les axes principaux, ce qui permettrait de redéployer la flotte de bus sur des trajets plus adaptés à la nouvelle réalité et mieux desservir les quartiers eux-mêmes (notamment en les connectant aux stations de monorail les plus proches). Ce n'est qu'une idée un peu farfelue, mais je tiens à ce qu'elle soit entendue, à défaut d'être concrétisée. Une partie de cette vision me servira notamment de projet scolaire sur la mobilité au centre-ville lavallois, spécifiquement (analyse de la connectivité des différents pôles par les stations illustrées dans l'encadré pointillé). Plus généralement, je souhaite, avec ce premier jet, faire réfléchir sur ce que Laval peut faire pour améliorer la mobilité au sein de la Ville, que ce soit pour les déplacements entre les quartiers que pour les liens avec les stations de métro, gares de train ou du futur REM. La technologie à employer peut aussi être matière à discussion. Je verrais bien des trains courts et légers, ou carrément des wagons suspendus fonctionnant avec, pourquoi pas, des damnés moteur-roues! Appelez-moi mégalomane (je le suis sûrement un peu! ), mais on a en ce moment un maire qui doit consulter des firmes pour analyser la faisabilité d'implanter une NAVETTE (simple autobus) gratuite quotidienne dans un circuit en boucle au CENTRE-VILLE... d'ici TROIS ANS! Je trouve cela frustrant. Et j'ai l'impression que ce n'est pas avec aussi peu d'ambition qu'on pourra développer Laval à son plein potentiel, et en faire une belle réussite, humaine et moderne, dans les 10-20 prochaines années. D'où, selon moi, la nécessité de discuter de plans d'envergure dès maintenant. Les Lavallois se sont doté d'une vision stratégique (très vague, je dirais), et la révision du schéma d'aménagement avance toujours. Au-delà des projets individuels (dont la qualité s'améliore d'année en année, selon moi!), il nous faudra quelque chose d'unique, et de commun, pour véritablement concrétiser le projet inachevé qu'est la Ville entière.
  6. Situé à l'intersection des rues Hochelaga et Fletcher, ce projet est composé de 3 phases distinctes. Les deux premières phases sont complétées mais les travaux de la troisième phase ne sont pas encore commencés. Les unités de la troisième phase sont encore en vente. Photos en date du 10 décembre 2013 La troisième phase: La première phase complétée: La deuxième phase complétée: Le terrain longeant la rue Hochelaga qui accueillera la troisième phase:
  7. ScarletCoral

    Iberville99 - 6 étages (2015)

    Dans LaPresse+ RENOUVEAU DANS LA PETITE-PATRIE DANIELLE BONNEAU LA PRESSE NOM DU PROJET Iberville 99 OÙ Rue des Carrières, au sud du boulevard Rosemont et à l’ouest de la rue d’Iberville, dans Rosemont – La Petite-Patrie. EN TOUT Le complexe, construit en une seule phase, compte 97 appartements en copropriété et un espace commercial au rez-de-chaussée de l’immeuble principal. De six étages à son plus haut, il a trois étages à son plus bas afin de s’harmoniser avec les bâtiments aux alentours et ne pas porter préjudice aux voisins. CONSTRUCTION Elle est très avancée. Les copropriétaires commenceront à emménager au début du mois de février. Environ 75 % des appartements sont vendus. APERÇU Actif dans le secteur depuis quelques années, le promoteur Dino Mazzone a reconnu le potentiel du terrain, occupé par une ancienne usine et un édifice commercial. À la suggestion de l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie, le projet a pris plus d’ampleur que prévu afin de se mettre au diapason de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, de l’autre côté de la rue des Carrières. Pour relever le défi, le Groupe Mazzone s’est associé avec le Groupe Canam, un important fabricant de composantes métalliques, ainsi qu’avec Avicor Construction. Il a aussi fait appel à l’architecte Louis-Paul Lemieux et à son équipe de l’Atelier VAP. Autant l’édifice principal, en forme de U, que l’immeuble de trois niveaux hors sol comportant des maisonnettes, le long de l’avenue Louis-Hébert, sont en acier et en béton. Outre une cour intérieure, deux ruelles vertes seront aménagées. La circulation automobile pour accéder au garage intérieur sera circonscrite à un seul endroit. Les copropriétaires auront par ailleurs accès à une terrasse sur le toit. POUR QUI? Surtout de jeunes professionnels de 25 à 45 ans qui habitent déjà dans les environs et deviennent propriétaires pour la première fois. Le projet plaît aussi à des acheteurs d’un certain âge qui veulent demeurer dans le quartier après avoir vendu leur propriété. COMBIEN* (prix des appartements encore à vendre) À partir de 203 400 $, une chambre (668 pi2) À partir de 240 000 $, une chambre et un bureau (796 pi2) À partir de 263 000 $, deux chambres (847 pi2) 350 700 $, maisonnette sur deux niveaux, trois chambres (1370 pi2) Stationnement intérieur : 27 000 $ Rangement privé pour les vélos : 500 $ * Taxes en sus Les charges mensuelles de copropriété sont d’environ 13 cents le pied carré. DANS LE VOISINAGE Les commerces et restaurants de la rue Beaubien Est, du boulevard Rosemont et de la Promenade Masson. La piste multifonctionnelle des Carrières, qui rejoindra sous peu le Plateau, se trouve non loin. Les parcs Rosemont, du Pélican et Molson sont les plus proches. ON AIME Iberville 99 donne une nouvelle prestance à cette section de la rue des Carrières, qui borde un quartier résidentiel et se trouve à la limite d’un secteur en mutation abritant à la fois des commerces et des industries légères. ON AIME MOINS Mieux vaut prendre un autobus pour se rendre à la station de métro Rosemont. Elle se trouve à un peu plus de 20 minutes à pied. SITE WEB Iberville99.com
  8. Hambourg devrait inaugurer sa Philharmonie le 11 janvier 2017, avec un concert de l’Orchestre symphonique de la NDR sous la direction de Thomas Hengelbrock. L’annonce faite lundi 12 janvier par la mairie laisse entrevoir la fin d’un long tunnel. L’édifice aurait dû ouvrir ses portes en… 2010. Le coût du projet s’élèvera pour le contribuable à 789 millions d’euros, contre 77 millions prévus initialement. Des vagues « de glace » à 110 mètres de hauteur Érigé directement sur l’Elbe, l’édifice est une prouesse architecturale dessinée par le cabinet suisse *Her*zog & de Meuron. La structure de verre posée sur un ancien entrepôt en brique évoque des vagues de glace qui culminent à 110 mètres. La principale salle de concerts, nichée à près de 43 mètres au-dessus du sol, a l’ambition d’être l’une des meilleures au monde : son acoustique signée du Japonais Yasuhisa Toyota devrait enchanter jusqu’à 2 150 spectateurs. Le bâtiment abritera deux autres salles, un hôtel de 250 chambres, 45 appartements de luxe et une terrasse offrant une vue panoramique sur la ville de 1,7 million d’habitants. > Lire aussi : Philharmonie de Paris, une gestation tourmentée Dès le début du chantier, en avril 2007, les contentieux entre la Ville (qui gère le chantier via l’entreprise ReGe), le constructeur Hochtief et le cabinet d’architectes se multiplient. La construction prend du retard, les différentes parties se rejettent la faute, la facture s’alourdit, la justice est saisie. Les travaux sont même interrompus à l’automne 2011, à la demande du constructeur, qui assure que le toit de 2 000 tonnes risque de s’écrouler s’il est construit selon les plans. La mairie, passée à gauche début 2011, engage alors des pourparlers. Au printemps 2013, un nouvel accord garantit la livraison du bâtiment pour le 31 octobre 2016 et une ouverture en 2017. Les coûts sont réévalués à 865 millions d’euros, dont 789 millions d’argent public. Depuis, le chantier avance sans incident. Des travaux démarrés avant la finition des plans Qui porte la responsabilité de ce fiasco ? Un rapport de la commission d’enquête du Parlement de Hambourg (la ville a le statut d’État régional) fait apparaître un manque de planification – les travaux ont débuté avant que les plans du bâtiment ne soient achevés, ce qui a conduit au chaos sur le chantier –, des chefs de projet dépassés, des coûts sous-estimés, un maire qui ne s’intéresse pas aux détails… Architectes, industriels, politiques, tous sont mis en cause. > Lire aussi : Philharmonie : « le temps dira s’il s’agit d’un bâtiment du Grand Paris » Dans un pays où d’autres grands chantiers sont en souffrance – aucune date d’inauguration du nouvel aéroport de Berlin n’est encore déterminée –, beaucoup d’observateurs mettent en cause les partenariats public-privé. Critiquant notamment le fait qu’un responsable politique (souvent le maire) soit généralement à la tête du conseil de surveillance de la société chargée de la gestion d’un projet d’infrastructure, sans compétence dans le domaine du bâtiment. Camille Le Tallec, à Hambourg A Hambourg, la Philharmonie de l’Elbe, projet grandiose et malmene - La Croix
  9. Le poids des ans commence à se faire sentir sur le sympathique stade Uniprix et Tennis Canada projette des rénovations de l'ordre de 11,8 millions qui le rendront conforme aux normes des grands tournois internationaux, a appris Le Journal de Montréal. Cela fait déjà 13 ans (1996) que les installations avaient été complètement remodelées au coût de 25 millions. Depuis ce temps, la popularité de l'événement a connu une croissance phénoménale et en plus, le site sert maintenant de base au Centre national d'entraînement. Sans compter la pratique récréative du sport au stade, qui compte pour 45% des plages horaires sur les courts, dont l'occupation d'octobre à avril est de 100%. Avec tout cet achalandage, les travaux sont rendus nécessaires afin «d'assurer la pérennité et la croissance des Internationaux de tennis du Canada à Montréal, l'un des neuf tournois majeurs des circuits professionnels de l'ATP et la WTA», a souligné Tennis Canada dans un document présenté récemment à la Ville de Montréal. Fonds publics Tennis Canada investira 1,6 million, le reste provenant des trois paliers de gouvernement : 1,6 million de Montréal, et une somme de 8,6 millions divisée à part égale entre Québec (programme d'infrastructures) et Ottawa (Chantiers Canada) à même les enveloppes budgétaires déjà en place. On prévoit l'ajout de quatre nouveaux courts sur terre battue, de nouveaux salons aériens, des vestiaires remodelés, une galerie de presse moderne et une aire d'accueil améliorée au stade secondaire. Le projet a été très bien reçu par la Ville de Montréal, reste à négocier les modalités de financement avec Québec et Ottawa. Dans le meilleur des scénarios, les travaux débuteraient au printemps 2010. # Les Internationaux de tennis du Canada existent depuis 1881; c'est le 3e plus vieux tournoi du monde après Wimbledon et le US Open. # De 2001 à 2007, selon une étude de la firme CFM Stratégies, les retombées économiques du tournoi sont passées de 15 à 28 millions, une augmentation de 9% par année. # Le tournoi fait l'objet de plus de 2000 heures de diffusion dans 150 pays. # Près de 50% des revenus générés par les deux Coupe Rogers sont réinvestis au Québec pour le développement du tennis. source: http://www.canoe.com/sports/nouvelles/archives/2009/05/20090515-062700.html
  10. acpnc

    Le Brexit

    http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international/2016/06/25/006-brexit-jeunesse-colere-referendum-royaume-uni-union-europeenne.shtml International La grande désillusion des jeunes Britanniques Publié le samedi 25 juin 2016 à 21 h 27 Le reportage de Jean-François Bélanger Disparités entre les classes sociales, opposition entre les régions... et choc des générations : les résultats du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE) mettent en lumière d'importantes divisions au sein de la société britannique. Des jeunes, en colère, sont convaincus d'avoir été trahis par leurs élites. Un texte de Vanessa DestinéTwitter Courriel Pour beaucoup de jeunes Britanniques, le réveil a été brutal le 24 juin. La victoire du camp pro-Brexit leur laisse un goût amer auquel se mêlent également l'incompréhension et la peur. Environ 75 % des 18 à 24 ans ont donné leur appui au camp « rester » contre 39 % des 65 ans et plus, selon un sondage du groupe YouGov, réalisé après la fermeture des bureaux de vote. Le camp « Partir » a finalement remporté la victoire avec 52 % des voix. Incertitude économique De nombreux jeunes redoutent les conséquences du Brexit sur leur génération. Des inquiétudes relatives aux contrecoups économiques ont régulièrement été soulevées au cours des derniers jours. Les souvenirs de la crise financière de 2008 restent particulièrement vifs dans l'esprit de bien des jeunes interviewés par les médias britanniques. Selon une étude de l'Institute for Fiscal Studies, un groupe de recherche anglais, même si tous les groupes d'âge ont vu leurs revenus fondre au cours de la crise de 2008, les personnes âgées de 30 ans et moins sont celles qui ont subi les impacts les plus importants. Les jeunes Britanniques craignent qu'une situation similaire se reproduise avec les résultats de vendredi. C'est notamment le cas de Megan Dunn, de l'Union nationale des étudiants, une organisation qui représente près de 600 associations étudiantes. Elle croit que le résultat « aurait des conséquences importantes sur les étudiants et leur futur ». Dans une lettre ouverte envoyée à David Cameron quelques heures avant sa démission, Mme Dunn soutient que « la voix des jeunes devait dorénavant être plus entendue et représentée dans les étapes à venir » pour officialiser la sortie du Royaume-Uni. Nous savons que cette décision affectera plus les jeunes que tous les autres groupes et il serait mal avisé que les générations plus âgées dominent la conversation et les décisions. Un extrait de la lettre de Megan Dunn Une autre inquiétude soulevée par la victoire des troupes de Nigel Farage, chef du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni, est celle de la normalisation des discours nationalistes de droite. Pour des sympathisants du camp « rester », la décision de sortir de l'UE repose, entre autres, sur des courants xénophobes. Ils craignent de voir leur pays se refermer sur lui-même et que leur gouvernement soit moins enclin à accueillir des réfugiés. Réactions sur les réseaux sociaux De nombreux jeunes internautes se sont emparés des réseaux sociaux pour partager leurs émotions. Sur Twitter notamment, les mots-clics #NotInMyName (pas en mon nom), #IVotedRemain (j'ai voté pour rester) et #WhatHaveWeDone (qu'avons-nous fait) réunissent des membres des générations Y et Z, mais aussi de jeunes parents issus des X, qui se disent inquiets pour l'avenir de leurs enfants. La jeunesse britannique ne mâche pas ses mots envers ses aînés. Certains de ses représentants vont même jusqu'à accuser les baby-boomers d'avoir carrément hypothéqué leur futur. « Je suis tellement en colère. Une génération qui s'est tout fait donner : l'éducation gratuite, des fonds de pension dorés, une grande mobilité sociale. [Cette génération] a voté pour arracher tout futur à la mienne », écrit Adam Newman, un résident de Bristol, sur Twitter. « Je me suis endormi au 21e siècle. Je me suis réveillé dans une espèce de cauchemar d'extrême droite à l'accent médiéval. Je m'inquiète pour l'avenir de mes enfants », écrit pour sa part Frazer Lee. « Rendu là, je préférerais faire partie seulement de l'Union européenne plutôt que du Royaume-Uni », dit Leigh. « Honnêtement, je n'ai jamais été aussi dégoûtée des Anglais. Le racisme, la peur et l'ignorance ont gagné », a partagé Kate Llewellin. À quelle génération appartenez-vous? Pour la plupart des sociologues, les baby-boomers regroupent les individus nés entre 1947 et 1966. La génération X englobe les individus nés entre 1967 et 1981 et celle des Y, les individus nés en 1982 et 1996. Finalement la Z représente les personnes nées à partir de 1996. L'appellation millenials ou génération du millénaire en français, regroupe quant à elle les individus des générations Y et Z. Avec CBC et CNN
  11. IluvMTL

    C2-mtl 2013

    http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/201204/29/01-4520144-moby-jouera-dans-griffintown.php Publié le 30 avril 2012 à 05h00 | Mis à jour à 05h00 Moby jouera dans Griffintown Moby se produira comme DJ à l'événement de clôture de la conférence sur le commerce et la créativité C2-MTL. PHOTO: ANDRÉ TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE André Duchesne La Presse Le célèbre DJ new-yorkais et star de la musique électronique Moby sera la vedette principale de l'événement de clôture de C2-MTL, conférence mondiale sur le commerce et la créativité qui rassemblera 1200 participants à Montréal, a appris La Presse. Du 22 au 25 mai, dans l'ancien édifice New City Gas dans Griffintown, cet événement ambitieux et nouveau genre fera converger des conférenciers très prestigieux vers Montréal. À ce jour, la liste des invités comprend le cinéaste Francis Ford Coppola; la rédactrice en chef et fondatrice du Huffington Post, Arianna Huffington; l'ancien PDG de Disney Michael Eisner; le chef de la direction financière de Google, le Québécois Patrick Pichette; le PDG du Cirque du Soleil, Daniel Lamarre; le directeur de la création chez DreamWorks, Bill Damaschke, etc. «Nous souhaitons faire de cette conférence un événement annuel, lance Benoit Berthiaume, producteur exécutif de C2-MTL. On veut que Montréal s'inscrive de cette façon dans une conversation mondiale avec les autres grandes métropoles de créativité. Nos participants sont des dirigeants d'affaires de haut niveau provenant de partout dans le monde.» Pour M. Berthiaume, Moby, qui sera à Montréal à titre de DJ, représente parfaitement l'esprit et le contenu de la conférence. «C'est un artiste multidisciplinaire qui est reconnu pour son talent et son esprit créatif», souligne-t-il. Placée sous le thème de l'illumination - une référence directe à l'édifice où elle se tiendra -, la soirée du 24 mai se déclinera en trois segments. D'abord, la firme montréalaise Moment Factory proposera une expérience interactive ludique. Viendra ensuite une programmation musicale dont l'affiche reste à confirmer. Enfin, Moby, artiste aux 20 millions d'albums vendus dans le monde, montera sur scène. Si les activités de la conférence seront réservées aux participants inscrits, 500 billets grand public (à 65$ l'unité) seront mis en vente pour la soirée du 24. New City Gas Diminutif de «Commerce + Créativité Montréal», C2-MTL est un organisme sans but lucratif imaginé par l'agence créative Sid Lee. L'organisme a la volonté de réinventer la conférence, indique Geneviève Hinse, attachée de presse. Signe de ce côté hip, la conférence aura lieu dans l'ancien bâtiment New City Gas, rue Ottawa, dans Griffintown. Cette ancienne usine à gaz a récemment été achetée par un entrepreneur qui est en train de la rénover de fond en comble pour en faire un centre de congrès underground. De très importants travaux sont en cours, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du bâtiment en prévision de C2-MTL qui sera le premier événement à s'y tenir. Une partie du terrain extérieur accueillera un village interactif. Au total, l'exposition occupera un espace de 75 000 pieds carrés sur deux quadrilatères urbains.
  12. Les voitures électriques sont presque prêtes 22 juillet 2008 - 14h58 Presse Canadienne Agrandir La voiture électrique Zenn, fabriquée à Saint-Jérôme. La batterie au lithium-ion, qui se retrouve déjà dans plusieurs appareils électroniques courants, sera sous peu en mesure d'alimenter les voitures électriques rechargeables et deviendra dès lors la réponse toute indiquée aux cours élevés du carburant. C'est ce qu'ont estimé mardi des experts réunis dans le cadre d'un congrès en Californie. Mais même si la technologie semble fort prometteuse, les manufacturiers de la planète sont toujours confrontés à de nombreux obstacles, notamment les coûts élevés, la durée de vie des batteries et la surchauffe, selon les participants à la conférence Plug-In 2008 à San Jose, en Californie. Tien Duong, du département de l'Energie des États-Unis, croit néanmoins que la batterie au lithium-ion est presque prête à remplacer les piles à hydrure métallique de nickel qui se trouvent actuellement dans plusieurs véhicules hybrides gazéo-électriques. La batterie au lithium-ion pourrait être en mesure de donner aux véhicules un rayon de 64 kilomètres par charge, a quant à lui estimé Haresh Kamath, du Electric Power Research Institute. Mais les batteries au lithium-ion requises même par une petite voiture coûteraient aujourd'hui environ 10 000 $ US, a-t-il ajouté. Ce coût devra être abaissé de moitié avant que ces véhicules ne deviennent vraiment intéressants.
  13. Un accueil chaleureux à tous. Prenez le risque maintenant de devenir riche, ce qui vous permet de payer vos frais de scolarité et avez encore de l'argent pour acheter des trucs scolaires, nettoyer vos prêts, factures d'hôpitaux, factures de services publics et toutes les autres factures. Prenez votre temps pour lire cette publication / article avant de nous contacter. Notre mission est de réduire la pauvreté mondiale. Tout le monde doit être riche, alors voici votre chance d'être un millionnaire donc permetez nous de combattre ensemble. Nous imprimons de l'argent qui peut être changer dans mes banques localaux, Casino, centre commercial et de nombreux endroits. Nous produisons également des passeports, DL, ID, certificats de naissance, certificats de mariage, certificats de décès et une foule d'autres documents. Nous avons la possibilité d'avoir les documents enregistrés dans le système de base de données du pays. En tant que tels, ils sont vérifiables. En ce qui concerne notre méthode de livraison de son très sûr et sécuritaire car les billets sont protégés contre toute dommages, fuite, la perte ou l'inspection par les autorités aéroportuaires. Donc ci-dessous est notre e-mail; melissahilton469@gmail.com franckpersey98@yahoo.com Skype: franckpersey
  14. Un accueil chaleureux à tous. Prenez le risque maintenant de devenir riche, ce qui vous permet de payer vos frais de scolarité et avez encore de l'argent pour acheter des trucs scolaires, nettoyer vos prêts, factures d'hôpitaux, factures de services publics et toutes les autres factures. Prenez votre temps pour lire cette publication / article avant de nous contacter. Notre mission est de réduire la pauvreté mondiale. Tout le monde doit être riche, alors voici votre chance d'être un millionnaire donc permetez nous de combattre ensemble. Nous imprimons de l'argent qui peut être changer dans mes banques localaux, Casino, centre commercial et de nombreux endroits. Nous produisons également des passeports, DL, ID, certificats de naissance, certificats de mariage, certificats de décès et une foule d'autres documents. Nous avons la possibilité d'avoir les documents enregistrés dans le système de base de données du pays. En tant que tels, ils sont vérifiables. En ce qui concerne notre méthode de livraison de son très sûr et sécuritaire car les billets sont protégés contre toute dommages, fuite, la perte ou l'inspection par les autorités aéroportuaires. Donc ci-dessous est notre e-mail; melissahilton469@gmail.com franckpersey98@yahoo.com Skype: franckpersey
  15. Un accueil chaleureux à tous. Prenez le risque maintenant de devenir riche, ce qui vous permet de payer vos frais de scolarité et avez encore de l'argent pour acheter des trucs scolaires, nettoyer vos prêts, factures d'hôpitaux, factures de services publics et toutes les autres factures. Prenez votre temps pour lire cette publication / article avant de nous contacter. Notre mission est de réduire la pauvreté mondiale. Tout le monde doit être riche, alors voici votre chance d'être un millionnaire donc permetez nous de combattre ensemble. Nous imprimons de l'argent qui peut être changer dans mes banques localaux, Casino, centre commercial et de nombreux endroits. Nous produisons également des passeports, DL, ID, certificats de naissance, certificats de mariage, certificats de décès et une foule d'autres documents. Nous avons la possibilité d'avoir les documents enregistrés dans le système de base de données du pays. En tant que tels, ils sont vérifiables. En ce qui concerne notre méthode de livraison de son très sûr et sécuritaire car les billets sont protégés contre toute dommages, fuite, la perte ou l'inspection par les autorités aéroportuaires. Donc ci-dessous est notre e-mail; melissahilton469@gmail.com franckpersey98@yahoo.com Skype: franckpersey
  16. Un accueil chaleureux à tous. Prenez le risque maintenant de devenir riche, ce qui vous permet de payer vos frais de scolarité et avez encore de l'argent pour acheter des trucs scolaires, nettoyer vos prêts, factures d'hôpitaux, factures de services publics et toutes les autres factures. Prenez votre temps pour lire cette publication / article avant de nous contacter. Notre mission est de réduire la pauvreté mondiale. Tout le monde doit être riche, alors voici votre chance d'être un millionnaire donc permetez nous de combattre ensemble. Nous imprimons de l'argent qui peut être changer dans mes banques localaux, Casino, centre commercial et de nombreux endroits. Nous produisons également des passeports, DL, ID, certificats de naissance, certificats de mariage, certificats de décès et une foule d'autres documents. Nous avons la possibilité d'avoir les documents enregistrés dans le système de base de données du pays. En tant que tels, ils sont vérifiables. En ce qui concerne notre méthode de livraison de son très sûr et sécuritaire car les billets sont protégés contre toute dommages, fuite, la perte ou l'inspection par les autorités aéroportuaires. Donc ci-dessous est notre e-mail; melissahilton469@gmail.com franckpersey98@yahoo.com Skype: franckpersey
  17. Un accueil chaleureux à tous. Prenez le risque maintenant de devenir riche, ce qui vous permet de payer vos frais de scolarité et avez encore de l'argent pour acheter des trucs scolaires, nettoyer vos prêts, factures d'hôpitaux, factures de services publics et toutes les autres factures. Prenez votre temps pour lire cette publication / article avant de nous contacter. Notre mission est de réduire la pauvreté mondiale. Tout le monde doit être riche, alors voici votre chance d'être un millionnaire donc permetez nous de combattre ensemble. Nous imprimons de l'argent qui peut être changer dans mes banques localaux, Casino, centre commercial et de nombreux endroits. Nous produisons également des passeports, DL, ID, certificats de naissance, certificats de mariage, certificats de décès et une foule d'autres documents. Nous avons la possibilité d'avoir les documents enregistrés dans le système de base de données du pays. En tant que tels, ils sont vérifiables. En ce qui concerne notre méthode de livraison de son très sûr et sécuritaire car les billets sont protégés contre toute dommages, fuite, la perte ou l'inspection par les autorités aéroportuaires. Donc ci-dessous est notre e-mail; melissahilton469@gmail.com franckpersey98@yahoo.com Skype: franckpersey
  18. Le Devoir 1 avril 2017 | Jean-François Nadeau | Montréal http://www.ledevoir.com/politique/montreal/495380/le-patrimoine-de-la-rue-saint-antoine-menace
  19. Publié le 16 mars 2017 à 05h00 | Mis à jour à 05h00 De nouvelles règles pour les drones récréatifs Le ministre des Transports Marc Garneau annoncera aujourd'hui de nouvelles règles de sécurité qui interdiront désormais de faire voler les drones récréatifs à plus de 90 mètres d'altitude et à moins de 75 mètres de bâtiments, de véhicules ou de personnes, a appris La Presse. PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE (http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/201703/15/01-5079190-de-nouvelles-regles-pour-les-drones-recreatifs.php#wcm:article:5079190) Joël-Denis Bellavance (https://cse.google.com/cse?cx=004348325735519040616:xugxk9rp5mm&q=Jo%C3%ABl-Denis+Bellavance) La Presse (Ottawa) La prolifération de drones récréatifs dans le ciel aux quatre coins du pays est devenue une menace pour la sécurité publique. Désirant agir avant qu'une tragédie ne survienne, le ministre des Transports Marc Garneau entend serrer la vis aux propriétaires de ces objets volants. M. Garneau annoncera aujourd'hui à l'aéroport Billy Bishop de Toronto de nouvelles règles de sécurité qui interdiront désormais de faire voler ces drones à plus de 90 mètres d'altitude et à moins de 75 mètres de bâtiments, de véhicules ou de personnes, a appris La Presse. En outre, les utilisateurs ne pourront s'amuser avec ces objets dans un rayon de neuf kilomètres du centre de tout aéroport, héliport, aérodrome ou hydrobase où décollent et atterrissent des aéronefs. Enfin, il sera interdit d'utiliser ces petits appareils durant la nuit. Le ministre Garneau confirmera l'entrée en vigueur immédiate de ces nouvelles mesures avec des représentants de compagnies aériennes et de pilotes, de même que des policiers de la Gendarmerie royale du Canada et du Service de police de Toronto pour illustrer l'importance d'agir dans ce domaine. La Fédération canadienne des municipalités avait aussi réclamé des mesures plus contraignantes. «L'utilisation de ces drones récréatifs est devenue un véritable fléau. N'importe qui peut se procurer un tel drone pour quelque 350 $ chez Walmart. Il faut imposer de nouvelles règles avant qu'une tragédie ne survienne», affirme une source gouvernementale qui a requis l'anonymat. Ces nouvelles règles toucheront les drones récréatifs dont le poids est de 250 grammes mais n'excède pas 35 kilogrammes. Les propriétaires devront aussi inscrire leurs coordonnées sur leur drone et ils devront rester loin des espaces aériens contrôlés ou règlementés, des incendies de forêt et des zones où des premiers intervenants sont à l'oeuvre. Toute personne qui contreviendra à ces règles de sécurité pourrait se voir imposer des amendes pouvant aller jusqu'à 3000 $. Le ministère des Transports encouragera d'ailleurs les gens à composer le 9-1-1 ou à communiquer avec les forces policières locales s'ils voient des propriétaires de drones récréatifs enfreindre ces règles. Le ministre Garneau a décidé d'utiliser les pouvoirs ministériels que lui confère la Loi sur l'aéronautique pour imposer d'urgence ces nouvelles règles, étant donné que les campagnes de sensibilisation au sujet de l'utilisation sécuritaire des drones près des aéroports et des autoroutes n'ont pas donné les résultats escomptés. Ces nouvelles règles s'appliqueront d'ici à ce que les nouvelles dispositions règlementaires soient adoptées - une démarche qui pourrait prendre jusqu'à un an. Incidents préoccupants De plus en plus, le ministère des Transports et les forces policières sont saisis de rapports d'événements impliquant des drones récréatifs. Des pilotes d'avion qui doivent effectuer des manoeuvres à la dernière seconde pour éviter de frapper un drone alors qu'ils s'apprêtent à faire atterrir leur aéronef. Des automobilistes qui doivent donner un coup de volant pour ne pas être heurtés par un de ces objets volants. Des personnes qui se trouvent dans un parc municipal qui sont blessées après que le propriétaire d'un drone récréatif eut perdu le contrôle de son appareil. Encore récemment, le pilote d'un Airbus A330-343 d'Air Canada qui effectuait la liaison Londres-Montréal a signalé au ministère des Transports qu'il avait aperçu un drone blanc «assez gros», en forme de losange, qui volait à une altitude d'environ de 1600 pieds au-dessus du niveau de la mer (487 mètres), dans les environs du collège Saint-Jean-Vianney, à Montréal, selon un relevé du Système de compte rendu quotidien des événements de l'aviation civile (SCRQEAC). Heureusement, aucun accident n'a eu lieu. En 2016, un hélicoptère qui effectuait un vol entre Saint-Hubert et Mirabel a signalé être passé très près d'un drone, à quelques mètres à peine, alors qu'il traversait les axes d'approche des pistes 24 à Montréal. Les nouvelles mesures ne s'appliqueront pas aux individus qui utilisent des drones à des fins commerciales, universitaires ou de recherche étant donné que ces derniers doivent obtenir des permis de Transports Canada et qu'ils sont déjà soumis à des règles contraignantes. «Au Canada, il y a eu plusieurs incidents préoccupants où des drones ont failli percuter des aéronefs. Nous devons tout mettre en oeuvre pour éviter ce genre d'incidents. [...] Aujourd'hui, en présence de la GRC, de l'Airline Pilots Association, du Conseil des aéroports du Canada, de l'Association des pilotes d'Air Canada et du Conseil national des lignes aériennes du Canada, je prends des mesures sur-le-champ pour mettre en place des dispositions coercitives qui vont protéger les Canadiens et amener ceux qui utilisent des drones à des fins récréatives à le faire prudemment», affirme le ministre, selon un texte du discours qu'il doit prononcer ce matin à Toronto.
  20. Données de Stats Can de 2015 Population des regions metropolitaines de recensement [TABLE=class: cst-tbl-data, width: 100%] <tbody>[TR] [TH=class: cst-tbl-header2, bgcolor: #E6ECEE, align: left][/TH] [TH=class: cst-tbl-header1, bgcolor: #E6ECEE, align: right]2012[/TH] [TH=class: cst-tbl-header1, bgcolor: #E6ECEE, align: right]2013[/TH] [TH=class: cst-tbl-header1, bgcolor: #E6ECEE, align: right]2014[/TH] [TH=class: cst-tbl-header1, bgcolor: #E6ECEE, align: right]2015[/TH] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-unit2, bgcolor: #E6ECEE, align: left][/TH] [TH=class: cst-tbl-unit, bgcolor: #E6ECEE, colspan: 4, align: center]nombre de personnes (en milliers)[/TH] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]St. John's (T.-N.-L.)[/TH] [TD=align: right]205,9[/TD] [TD=align: right]209,1[/TD] [TD=align: right]212,3[/TD] [TD=align: right]214,3[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Halifax (N.-É.)[/TH] [TD=align: right]406,7[/TD] [TD=align: right]410,0[/TD] [TD=align: right]413,6[/TD] [TD=align: right]417,8[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Moncton (N.-B.)1[/TH] [TD=align: right]142,8[/TD] [TD=align: right]144,4[/TD] [TD=align: right]146,1[/TD] [TD=align: right]148,0[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Saint John (N.-B.)[/TH] [TD=align: right]128,5[/TD] [TD=align: right]128,0[/TD] [TD=align: right]127,5[/TD] [TD=align: right]126,9[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Saguenay (Qc)[/TH] [TD=align: right]160,0[/TD] [TD=align: right]160,3[/TD] [TD=align: right]160,4[/TD] [TD=align: right]160,0[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Québec (Qc)[/TH] [TD=align: right]785,2[/TD] [TD=align: right]793,6[/TD] [TD=align: right]800,9[/TD] [TD=align: right]806,4[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Sherbrooke (Qc)[/TH] [TD=align: right]207,5[/TD] [TD=align: right]210,1[/TD] [TD=align: right]212,6[/TD] [TD=align: right]214,5[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Trois-Rivières (Qc)[/TH] [TD=align: right]154,4[/TD] [TD=align: right]155,1[/TD] [TD=align: right]156,0[/TD] [TD=align: right]156,4[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Montréal (Qc)[/TH] [TD=align: right]3 937,4[/TD] [TD=align: right]3 985,1[/TD] [TD=align: right]4 028,0[/TD] [TD=align: right]4 060,7[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Ottawa-Gatineau (Ont.-Qc)[/TH] [TD=align: right]1 288,5[/TD] [TD=align: right]1 302,9[/TD] [TD=align: right]1 316,5[/TD] [TD=align: right]1 332,0[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Kingston (Ont.)[/TH] [TD=align: right]165,9[/TD] [TD=align: right]167,1[/TD] [TD=align: right]168,5[/TD] [TD=align: right]169,9[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Peterborough (Ont.)1[/TH] [TD=align: right]122,7[/TD] [TD=align: right]123,1[/TD] [TD=align: right]122,8[/TD] [TD=align: right]122,6[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Oshawa (Ont.)[/TH] [TD=align: right]373,8[/TD] [TD=align: right]379,1[/TD] [TD=align: right]384,0[/TD] [TD=align: right]389,0[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Toronto (Ont.)[/TH] [TD=align: right]5 868,7[/TD] [TD=align: right]5 966,4[/TD] [TD=align: right]6 053,4[/TD] [TD=align: right]6 129,9[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Hamilton (Ont.)[/TH] [TD=align: right]750,7[/TD] [TD=align: right]758,3[/TD] [TD=align: right]765,2[/TD] [TD=align: right]771,7[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]St. Catharines-Niagara (Ont.)[/TH] [TD=align: right]404,0[/TD] [TD=align: right]405,2[/TD] [TD=align: right]406,8[/TD] [TD=align: right]408,2[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Kitchener-Cambridge-Waterloo (Ont.)[/TH] [TD=align: right]498,8[/TD] [TD=align: right]503,1[/TD] [TD=align: right]507,3[/TD] [TD=align: right]511,3[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Brantford (Ont.)1[/TH] [TD=align: right]140,4[/TD] [TD=align: right]141,8[/TD] [TD=align: right]142,8[/TD] [TD=align: right]143,9[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Guelph (Ont.)1[/TH] [TD=align: right]148,0[/TD] [TD=align: right]149,5[/TD] [TD=align: right]151,3[/TD] [TD=align: right]153,0[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]London (Ont.)[/TH] [TD=align: right]494,4[/TD] [TD=align: right]498,7[/TD] [TD=align: right]502,7[/TD] [TD=align: right]506,4[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Windsor (Ont.)[/TH] [TD=align: right]330,8[/TD] [TD=align: right]332,5[/TD] [TD=align: right]334,3[/TD] [TD=align: right]335,8[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Barrie (Ont.)1[/TH] [TD=align: right]195,4[/TD] [TD=align: right]198,0[/TD] [TD=align: right]200,3[/TD] [TD=align: right]202,7[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Grand Sudbury (Ont.)[/TH] [TD=align: right]165,5[/TD] [TD=align: right]165,7[/TD] [TD=align: right]165,3[/TD] [TD=align: right]164,8[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Thunder Bay (Ont.)[/TH] [TD=align: right]125,1[/TD] [TD=align: right]125,2[/TD] [TD=align: right]124,9[/TD] [TD=align: right]124,7[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Winnipeg (Man.)[/TH] [TD=align: right]759,6[/TD] [TD=align: right]770,3[/TD] [TD=align: right]782,6[/TD] [TD=align: right]793,4[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Regina (Sask.)[/TH] [TD=align: right]225,0[/TD] [TD=align: right]231,3[/TD] [TD=align: right]237,0[/TD] [TD=align: right]241,4[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Saskatoon (Sask.)[/TH] [TD=align: right]281,4[/TD] [TD=align: right]291,0[/TD] [TD=align: right]298,9[/TD] [TD=align: right]305,0[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Calgary (Alb.)[/TH] [TD=align: right]1 307,5[/TD] [TD=align: right]1 357,8[/TD] [TD=align: right]1 406,0[/TD] [TD=align: right]1 439,8[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Edmonton (Alb.)[/TH] [TD=align: right]1 241,8[/TD] [TD=align: right]1 286,0[/TD] [TD=align: right]1 331,6[/TD] [TD=align: right]1 363,3[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Kelowna (C.-B.)1[/TH] [TD=align: right]185,6[/TD] [TD=align: right]187,8[/TD] [TD=align: right]191,2[/TD] [TD=align: right]197,3[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Abbotsford-Mission (C.-B.)[/TH] [TD=align: right]176,7[/TD] [TD=align: right]178,5[/TD] [TD=align: right]181,0[/TD] [TD=align: right]183,5[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Vancouver (C.-B.)[/TH] [TD=align: right]2 408,1[/TD] [TD=align: right]2 438,7[/TD] [TD=align: right]2 475,7[/TD] [TD=align: right]2 504,3[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Victoria (C.-B.)[/TH] [TD=align: right]355,2[/TD] [TD=align: right]357,6[/TD] [TD=align: right]361,4[/TD] [TD=align: right]365,3[/TD] [/TR] [TR=bgcolor: #EEEEEE] [TD=class: cst-tbl-footer, bgcolor: #FFFFFF, colspan: 5]Notes : Ces estimations de population sont en date du 1er juillet. Elles sont fondées sur les comptes du Recensement de 2011, rajustés pour le sous-dénombrement net du recensement et les réserves indiennes partiellement dénombrées. Elles sont basées sur la Classification géographique type de 2011. Source : Statistique Canada, CANSIM, tableau 051-0056. Dernières modifications apportées : 2016-02-10.[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE]
  21. Les sans-parti | Francois Cardinal | Francois Cardinal Le rapport dévoilé cette semaine par le « conseiller spécial au renouvellement du Parti québécois », Paul St-Pierre Plamondon, est fort intéressant. Et pas juste pour le PQ. On a essentiellement retenu le caractère « vieillissant » de cette formation, comme s'il s'agissait d'une spécificité péquiste. Soyons honnêtes : on pourrait en dire autant des autres partis, tous victimes d'un désintérêt des jeunes pour la politique traditionnelle. Mais au-delà de cette manchette, le rapport révèle autre chose de plus sournois qui devrait interpeller toute la classe politique à Québec : l'existence d'une frange électorale qui ne se reconnaît pas au PQ... mais dans aucun autre parti non plus. Pour faire court, plusieurs ont affirmé que ces brebis égarées étaient « les jeunes », les milléniaux, les Y « les jeunes », les milléniaux, les Y. Suffirait de « moderniser » l'argumentaire souverainiste pour qu'ils retrouvent le chemin du bercail. Or les sans-parti au Québec, ce ne sont pas « les jeunes » : ce sont les progressistes non souverainistes... parmi lesquels se retrouvent beaucoup de jeunes. La nuance est capitale. Bien des partis à l'Assemblée nationale ouvrent leurs portes aux jeunes générations, mais aucun ne représente actuellement les progressistes qui n'ont pas (ou n'ont plus) d'appétit pour les questions référendaires, parmi lesquels on retrouve entre autres des sociaux-démocrates peu portés sur l'indépendance, des nationalistes à la Claude Ryan, des fédéralistes de gauche, etc. Il y a là un grand vide à combler, comme l'avait d'ailleurs souligné il y a trois ans... Paul St-Pierre Plamondon, dans son livre Les orphelins politiques. Les Québécois, notait-il, « ont fait savoir à plusieurs reprises » qu'ils sont « épuisés par le discours répétitif des souverainistes ». Ils sont exaspérés par le discours victimaire dans lequel on maintient le Québec. Ils ne veulent plus débattre d'échéancier référendaire et de blessures infligées dans le passé par le Canada. « Malheureusement, ajoutait-il, les péquistes ne semblent pas vouloir entendre ce message. » Et pourtant, c'est ce message que ramène aujourd'hui Plamondon lorsqu'il soutient que c'est « le fédéral » qui a réussi à « décrédibiliser le mouvement souverainiste ». C'est ce message que véhicule son rapport en imputant l'inertie politique actuelle au « plan B de Jean Chrétien ». C'est ce message que colporte le PQ lorsqu'il souligne l'anniversaire de la fédération en énumérant 150 événements où le Québec a été victime du Canada. Dans son rapport, Paul St-Pierre Plamondon observe que « de moins en moins de gens sont porteurs de la fierté québécoise ». Peut-être. Mais si c'est le cas, il y a peut-être justement un lien avec le discours ambiant (qui n'est pas exclusif au PQ) voulant que le Québec soit une victime constante du fédéral, que le français disparaisse un peu plus chaque jour et que la culture québécoise soit en train de s'effacer sous le rouleau compresseur de la mondialisation. Autant de « faits » qui sont bien moins apocalyptiques qu'on ne l'entend. Autant de hauts cris qui placent le Québec dans la position de victime plutôt que de porte-étendard du fait français dans la fédération. Autant de sujets qui éloignent le débat politique des enjeux qui animent les progressistes, comme l'environnement, l'éducation et les inégalités sociales. Sans nécessairement être fédéralistes, bien des électeurs préféreraient entendre parler de ces enjeux plutôt que de ressasser encore les blessures du rapport Durham et de la Nuit des longs couteaux. Et parmi ces électeurs, eh oui, il y a bon nombre de jeunes qui ne trouvent pas aujourd'hui de véhicule politique qui les inspire.
  22. Nous offrons à nos clients exclusifs la possibilité de gagner des certificats Ielts, Gre, Toeic, Toefl, Pet, Fce, Cae, Cpe, Bec, Yle, Ket, Bulats, Ilec, Icfe Celta, Delta, Esol, examens. Les régions que nous couvrons sont l'Asie, les EAU, le Qatar, l'Oman, l'Arabie Saoudite, la Jordanie, etc. Le Koweït, l'Australie, le Canada et l'Europe et les examens sont pris pour eux par des écrivains qui sont payés pour le faire en utilisant les noms de nos clients. Notre organisation est bien connectée avec divers surveillants et centres de test pour permettre à nos écrivains de passer l'examen en votre nom. Nous créons également des cartes d'identité avec les noms de nos clients pour permettre aux écrivains de faire l'examen sans problèmes. Tous nos certificats sont originaux et certifiés British Council. Nous ne faisons pas de faux certificats! Si vous voulez faire Pour toute demande, envoyez un email à: daviddocumentconsultant@yahoo.com Daviddocumentconsultant@yahoo.com Daviddocumentconsultant@yahoo.com Skype au: david.powell554 Vous essayez de changer de nationalité? Avez-vous besoin de papiers de travail? voulez-vous voyager ? Vous avez besoin de documents que vous ne pouvez pas avoir? Si oui, alors vous êtes au bon endroit au bon moment Nous sommes un groupe indépendant de spécialistes des TI et des techniciens de base de données qui sont spécialisés dans la production de documents de qualité Real et Novelty, , Les permis de conduire, les cartes d'identité, les timbres, les visas, le SSN, les diplômes de très haute qualité et d'autres produits pour tous les pays: États-Unis, Australie, Royaume-Uni, Belgique, Brésil, Canada, Italie, Finlande, France, Israël, Mexique, Pays-Bas , Afrique du Sud, Espagne, Suisse,. Cette liste n'est pas complète.contact Support général: daviddocumentconsultant@yahoo.com. Pour obtenir les informations complémentaires et passer la commande.
  23. Nous offrons à nos clients exclusifs la possibilité de gagner des certificats Ielts, Gre, Toeic, Toefl, Pet, Fce, Cae, Cpe, Bec, Yle, Ket, Bulats, Ilec, Icfe Celta, Delta, Esol, examens. Les régions que nous couvrons sont l'Asie, les EAU, le Qatar, l'Oman, l'Arabie Saoudite, la Jordanie, etc. Le Koweït, l'Australie, le Canada et l'Europe et les examens sont pris pour eux par des écrivains qui sont payés pour le faire en utilisant les noms de nos clients. Notre organisation est bien connectée avec divers surveillants et centres de test pour permettre à nos écrivains de passer l'examen en votre nom. Nous créons également des cartes d'identité avec les noms de nos clients pour permettre aux écrivains de faire l'examen sans problèmes. Tous nos certificats sont originaux et certifiés British Council. Nous ne faisons pas de faux certificats! Si vous voulez faire Pour toute demande, envoyez un email à: daviddocumentconsultant@yahoo.com daviddocumentconsultant@yahoo.com daviddocumentconsultant@yahoo.com Skype au: david.powell554 Vous essayez de changer de nationalité? Avez-vous besoin de papiers de travail? voulez-vous voyager ? Vous avez besoin de documents que vous ne pouvez pas avoir? Si oui, alors vous êtes au bon endroit au bon moment Nous sommes un groupe indépendant de spécialistes des TI et des techniciens de base de données qui sont spécialisés dans la production de documents de qualité Real et Novelty, , Les permis de conduire, les cartes d'identité, les timbres, les visas, le SSN, les diplômes de très haute qualité et d'autres produits pour tous les pays: États-Unis, Australie, Royaume-Uni, Belgique, Brésil, Canada, Italie, Finlande, France, Israël, Mexique, Pays-Bas , Afrique du Sud, Espagne, Suisse,. Cette liste n'est pas complète.contact Support général: daviddocumentconsultant@yahoo.com. Pour obtenir les informations complémentaires et passer la commande.
  24. Nous offrons à nos clients exclusifs la possibilité de gagner des certificats Ielts, Gre, Toeic, Toefl, Pet, Fce, Cae, Cpe, Bec, Yle, Ket, Bulats, Ilec, Icfe Celta, Delta, Esol, examens. Les régions que nous couvrons sont l'Asie, les EAU, le Qatar, l'Oman, l'Arabie Saoudite, la Jordanie, etc. Le Koweït, l'Australie, le Canada et l'Europe et les examens sont pris pour eux par des écrivains qui sont payés pour le faire en utilisant les noms de nos clients. Notre organisation est bien connectée avec divers surveillants et centres de test pour permettre à nos écrivains de passer l'examen en votre nom. Nous créons également des cartes d'identité avec les noms de nos clients pour permettre aux écrivains de faire l'examen sans problèmes. Tous nos certificats sont originaux et certifiés British Council. Nous ne faisons pas de faux certificats! Si vous voulez faire Pour toute demande, envoyez un email à: daviddocumentconsultant@yahoo.com daviddocumentconsultant@yahoo.com daviddocumentconsultant@yahoo.com Skype au: david.powell554 Vous essayez de changer de nationalité? Avez-vous besoin de papiers de travail? voulez-vous voyager ? Vous avez besoin de documents que vous ne pouvez pas avoir? Si oui, alors vous êtes au bon endroit au bon moment Nous sommes un groupe indépendant de spécialistes des TI et des techniciens de base de données qui sont spécialisés dans la production de documents de qualité Real et Novelty, , Les permis de conduire, les cartes d'identité, les timbres, les visas, le SSN, les diplômes de très haute qualité et d'autres produits pour tous les pays: États-Unis, Australie, Royaume-Uni, Belgique, Brésil, Canada, Italie, Finlande, France, Israël, Mexique, Pays-Bas , Afrique du Sud, Espagne, Suisse,. Cette liste n'est pas complète.contact Support général: daviddocumentconsultant@yahoo.com. Pour obtenir les informations complémentaires et passer la commande.
  25. Nous offrons à nos clients exclusifs la possibilité de gagner des certificats Ielts, Gre, Toeic, Toefl, Pet, Fce, Cae, Cpe, Bec, Yle, Ket, Bulats, Ilec, Icfe Celta, Delta, Esol, examens. Les régions que nous couvrons sont l'Asie, les EAU, le Qatar, l'Oman, l'Arabie Saoudite, la Jordanie, etc. Le Koweït, l'Australie, le Canada et l'Europe et les examens sont pris pour eux par des écrivains qui sont payés pour le faire en utilisant les noms de nos clients. Notre organisation est bien connectée avec divers surveillants et centres de test pour permettre à nos écrivains de passer l'examen en votre nom. Nous créons également des cartes d'identité avec les noms de nos clients pour permettre aux écrivains de faire l'examen sans problèmes. Tous nos certificats sont originaux et certifiés British Council. Nous ne faisons pas de faux certificats! Si vous voulez faire Pour toute demande, envoyez un email à: daviddocumentconsultant@yahoo.com daviddocumentconsultant@yahoo.com daviddocumentconsultant@yahoo.com Skype au: david.powell554 Vous essayez de changer de nationalité? Avez-vous besoin de papiers de travail? voulez-vous voyager ? Vous avez besoin de documents que vous ne pouvez pas avoir? Si oui, alors vous êtes au bon endroit au bon moment Nous sommes un groupe indépendant de spécialistes des TI et des techniciens de base de données qui sont spécialisés dans la production de documents de qualité Real et Novelty, , Les permis de conduire, les cartes d'identité, les timbres, les visas, le SSN, les diplômes de très haute qualité et d'autres produits pour tous les pays: États-Unis, Australie, Royaume-Uni, Belgique, Brésil, Canada, Italie, Finlande, France, Israël, Mexique, Pays-Bas , Afrique du Sud, Espagne, Suisse,. Cette liste n'est pas complète.contact Support général: daviddocumentconsultant@yahoo.com. Pour obtenir les informations complémentaires et passer la commande.