Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'leed'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports en commun
    • Infrastructures
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Projets Annulés
  • Discussions générales
    • Urbanisme et architecture
    • Nouvelles économiques
    • Technologie, jeux vidéos et gadgets
    • Technologies urbaines
    • Discussions générales
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • L'actualité
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec et reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.

Blogs

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Biography


Location


Intérêts


Occupation

25 résultats trouvés

  1. JPG

    Le Barista - 3 étages

    Nouveau projet en plein coeur de Rosemont, au coin de Saint-Zotique et Papineau. Nom du projet: Le Barista Adresse: 1831 rue Saint-Zotique Est Usage: Mixte / résidentiel 25 logements et 1 commerce de coin Architecte: Régis Côté et associés Promoteur: KnigthsBridge Particularités: Bâtiment de coin de rue avec une mixité de typologies incluant des 3 1/2, 4 1/2 et 5 1/2 ainsi qu'un petit commerce. Architecture contemporaine intégrant un jeu de maçonnerie. Stationnements sous-terrain pour voitures ET vélos. La certification environnementale LEED est visée. Pour plus de détails, c'est par ici -> Lien vers la page du projet
  2. Nom: Centre de données de Montréal Hauteur en étages: Hauteur en mètres: Coût du projet: Promoteur: Fonds immobilier de solidarité FTQ, Urbacon, DTZ Architecte: Lemay Entrepreneur général: Emplacement: 544 rue de l'Inspecteur Début de construction: 2015 Fin de construction: Site internet: Lien webcam: Autres informations: l'immeuble sera certifié LEED, l'immeuble actuel sera préservé et intégré photos historiques de l'immeuble de la Williams Wilson Limited : http://www.mccord-museum.qc.ca/scripts/large.php?accessnumber=VIEW-19598&zoomify=true&Lang=1&imageID=157827 http://www.mccord-museum.qc.ca/scripts/large.php?accessnumber=VIEW-19604&zoomify=true&Lang=1&imageID=157830 http://www.mccord-museum.qc.ca/scripts/large.php?accessnumber=VIEW-18314&zoomify=true&Lang=1&imageID=157536 http://www.mccord-museum.qc.ca/scripts/large.php?accessnumber=VIEW-18316&zoomify=true&Lang=1&imageID=157538 Rumeurs: Aperçu artistique du projet: Maquette: Autres images: Vidéo promotionnelle:
  3. ScarletCoral

    Le Jockey — 4 étages

    Le Jockey J'ai vu ce projet passé sur mon fil d'Instagram
  4. Nouveau projet annoncé, situé en plein cœur de l'ancien quartier historique d'Hochelaga Nom du projet: Le Jardinier Adresse: 3160 rue de Rouville, Hochelaga-Maisonneuve Usage: résidentiel / 16 logements Architecte: ADHOC Architectes Paysagement: Turquoise design Promoteur: KnightsBridge Particularités: Mixité de typologies très intéressante, incluant des 3 1/2, 4 1/2 et 5 1/2. Arrière-cour composée de potagers. Un stationnement réservé pour Communauto. La certification environnementale LEED est visée. Pour plus de détails, c'est par ici -> Condos LEED Le Jardinier
  5. Gbx

    Altoria - 35 étages (2014)

    Nom: Altoria Hauteur: 35 étages/120 mètres Coût du projet: 100 000 000,00$ Promoteur: Kevric Architecte: DCYSA Emplacement: Côte du Beaver Hall/Viger Ouest Début de construction: 2011 Fin de construction: 2013 (bureaux) et 2014 (condos) En date de septembre 2013, selon le rapport suivant : http://www.cbre.ca/AssetLibrary/MontrealOfficeDevelopment_Sep2013.pdf Class: A Size: 234,476 SF Floors: 10 Available Space: 136,098 SF % Leased: 41.9% Average Floor: 23,000 SF Completion: 1Q 2014 Status: Under Construction LEED Status: Registered LEED Gold Developer: Kevric Real Estate Corporation http://www.kevric.ca Owner: Kevric Real Estate Corporation Underground Connection: Yes Tenant: AIMIA (98,378 SF)
  6. Montréal Fred Metro

    Tour SSQ (Longueuil) - 12 étages

    Nom: Tour SSQ Hauteur en étages: 12 Hauteur en mètres: Coût du projet: 65 000 000,00$ Promoteur: SSQ Groupe financier Architecte: BMD architectes Entrepreneur général: EBC Emplacement: Début de construction: février 2014 Fin de construction: 2016 Site internet: Lien webcam: Autres informations: * Édifice LEED Rumeurs: Aperçu artistique du projet: Maquette: Autres images: Vidéo promotionnelle:
  7. JPG

    7221 rue de la Roche, Villeray

    Projet presque complété dans le quartier Villeray, face au parc le Prévost, à proximité de la Plaza St-Hubert et à une distance de marche du Marché Jean-Talon. Titre: Quarry Adresse: 7221 rue de la Roche, Villeray Usage: Residentiel / 2 logements Architecte: ADHOC Architectes Promoteur: KnightsBridge Particularités: Très grands logements de 3 et 4 chambres à coucher, répondant aux besoins des familles. La certification LEED Platine est visée. Pour plus de details: Le Quarry Photos prisent sur le chantier (presque terminé) en ce 27 janvier 2017
  8. 29 novembre 2011 Communiqué Le futur Centre de transport Stinson de la STM La construction du Centre de transport Stinson a été annoncée hier. Situé dans l'arrondissement de Saint-Laurent, en bordure des rues Stinson et Montpellier, ce bâtiment de deux étages, d'une superficie totale de plancher de 38 400 mètres carrés, abritera 300 bus, soit 200 réguliers et 100 articulés. Certains aménagements de base seront prévus de façon à accueillir éventuellement des véhicules électriques. La STM compte mettre tout en œuvre pour que ce nouveau bâtiment reçoive la certification LEED OR (Leadership in Energy and Environmental Design). Ce serait alors le premier centre de transport LEED OR au Canada. Intégration des principes de développement durable Pour obtenir la certification LEED, la STM doit non seulement minimiser les impacts du projet au niveau de l'environnement, mais également assurer une gestion efficace des ressources. Elle doit se préoccuper de la qualité de vie des résidents du secteur, par exemple, en contrôlant les eaux de surface, boues et poussières pendant le chantier. Les matériaux utilisés seront de provenance régionale dans la mesure du possible. La circulation des véhicules se fera majoritairement à l'intérieur du centre, ce qui va être moins incommodant pour les résidents. Des espaces verts et boisés seront aménagés sur le terrain pour contribuer à sa mise en valeur et à la réduction des îlots de chaleur. Un système permettra de récupérer une partie des eaux de lavage et de pluie. Le toit végétal couvrira une surface équivalant à un terrain et demi de football, soit environ 25 % de sa surface totale. Une attention particulière sera apportée à l'éclairage extérieur afin de limiter sa projection au site même. La performance énergétique sera optimisée de façon à récupérer près de 85 % de la chaleur lors des périodes froides. Ouverture à l'automne 2013
  9. monctezuma

    Merck Canada

    C'est pas Merck qui a coupé des milliers d'emplois au printemps dernier ? Et là, un nouveau siège social ? Je ne comprends rien de l'industrie pharmaceutique !? **** Nouveau siège social pour Merck Canada 10 décembre 2012 Par François G. Cellier Broccolini vient de jeter les bases d’un nouveau bâtiment commercial dans Kirkland. L’immeuble s’intégrera à un édifice existant qui fera l’objet d’une rénovation. L’édifice projeté, qui est actuellement en construction, abritera les bureaux de l’entreprise pharmaceutique Merck Canada, qui en sera le principal locataire. Ce complexe multilocatif longera l’autoroute 40 du côté sud. Cinq étages seront construits pendant une première phase, auxquels s’ajouteront trois autres niveaux lors d’une phase ultérieure. Les travaux visent une certification LEED-NC de niveau Argent. Ils ont commencé récemment et ont été officialisés le 30 novembre dernier, à l’occasion d’une pelletée de terre symbolique. Un projet en mode fast track Quelque 80 % des plans et devis sont terminés. Comme ce projet est en mode fast track , en raison d’une première phase qui doit être livrée à la fin de l’année 2013, l’entrepreneur Broccolini s’affaire déjà à couler les fondations depuis quelques semaines. « Il faut terminer cette étape avant le début des grands froids, pour pouvoir respecter l'échéancier très serré », précise Andrew Tarassoff, l’architecte du projet chez Rubin et Rotman Architects. L’assemblage de la structure d’acier commencera vers la fin du mois de janvier. Au final, l'ensemble du projet nécessitera un investissement de 75 millions $ et totalisera 200 000 pieds carrés de superficie. Défis LEED L’un des défis à la certification LEED pour cet immeuble tient à sa localisation. Situé dans une banlieue, où les transports collectifs ne sont pas accessibles à proximité, il n’obtiendra aucun point LEED en cette matière. Pour compenser cette lacune, il faudra consentir plus d’efforts dans les systèmes mécaniques, qui récupéreront leur propre chaleur afin de la redistribuer ailleurs dans l’immeuble. Le bâtiment comprendra également des refroidisseurs de haute performance, et les simulations d’efficacité énergétique iront plus loin que les standards imposés. En fait, chacun des systèmes est actuellement analysé et observé dans les moindres détails. L’enveloppe du segment agrandi sera essentiellement constituée de murs-rideaux en aluminium-verre. Ceux-ci laisseront entrer une luminosité abondante, ce qui a des répercussions positives sur la santé du personnel, dit-on. Broccolini voulait un verre dont la finition extérieure aura un aspect lisse (sans meneaux apparents), afin de l’harmoniser aux panneaux tympans. Les murs-rideaux représentent un défi d’ingénierie, question de procéder aux bons calculs de chauffage et de climatisation, ce dont la firme en génie mécanique et électrique Dupras Ledoux Ingénieurs devra tenir compte. Le génie en structure est assumé par Shector-Barbacki-Shemie, et le génie civil par exp. Précisons que l’immeuble misera par ailleurs sur un atrium, qui se trouvera entre le nouveau et l’ancien immeuble. Réaménager pour rendre plus durable Le bâtiment existant, qui a été construit il y a cinq ans par Broccolini, n’est pas conçu selon les critères LEED. Il sera difficile de l’adapter aux nouvelles installations, car les coûts pour ce faire seraient très élevés. Ses intérieurs seront toutefois réaménagés, pour les rendre compatibles aux principes LEED. « Nous éliminerons pratiquement toutes les cloisons entre les bureaux, afin de créer des aires de travail ouvertes », explique Andrew Tarassoff. Cela répondra aux normes de Merck Canada, qui a adopté une politique appelée Merck Space (sans cubicules avec panneaux hauts), pour favoriser les interactions entre employés et équipes sur place, ce qui a un impact favorable sur la productivité d’une entreprise.
  10. I am happy for the Quebec City area...but can we expect something really big and huge for Montreal...hmmmmmm??????:stirthepot::goodvibes: Des investissements de 125 M$ pour la revitalisation du campus Desjardins à Lévis 17 juin 2011 Communiqué Le Mouvement Desjardins annonce un investissement de quelque 125 millions $ visant à revitaliser son campus à Lévis et y moderniser ses installations, un vaste chantier qui s’amorcera cet été. Desjardins prévoit notamment rebaptiser son campus qui prendra le nom de « campus Desjardins de la Coopération ». On y aménagera également une « place de la Coopération », où sera placé le monument Alphonse-et-Dorimène-Desjardins, qui se trouve actuellement à l'angle des boulevards de la Rive-Sud et Alphonse-Desjardins. De plus, un nouvel immeuble sera construit pour y accueillir du personnel actuellement logé dans différents bureaux à Lévis. Afin d'accentuer la synergie entre les employés des diverses composantes présentes sur le campus, Desjardins reliera quatre de ses six bâtiments, en plus d'offrir des services communs (salles de réunion et de vidéoconférence, cafétéria, etc.). Rappelons aussi que la Caisse populaire Desjardins de Lévis a récemment annoncé son intention d'établir, en 2013, son siège social sur le campus. Un immeuble construit selon les critères LEED La construction d'un nouvel immeuble doté de 1 500 espaces de travail totalisant près de 380 000 pi2, permettra de rapatrier, à compter de 2013, quelque 800 employés et d'en accueillir d'autres éventuellement. Engagé depuis plusieurs années en faveur du développement durable, Desjardins a choisi de réaliser ce projet selon la norme éconergétique LEED (matériaux et méthodes de construction du nouvel immeuble, efficacité énergétique, géothermie, toiture verte, éclairage à haute efficacité). Source : Mouvement Desjardins
  11. Philippe

    Caserne 59 (2014)

    Nouvelle caserne dans le West Island (Pierrefonds - Roxboro) certifié Leed Or, investissement de 7$M http://www.portailconstructo.com/actualites/construction_deux_nouvelles_casernes_montreal
  12. Philippe

    Caserne 32 (2014)

    Nouvelle caserne du SIM, coin sud-ouest du boulevard Gouin et au nord de la rue Sherbrooke. Certifié Leed Or. Investissement de 7$M http://www.portailconstructo.com/actualites/construction_deux_nouvelles_casernes_montreal
  13. Read more: http://www.montrealgazette.com/entertainment/Heritage+building+revamped+LEED+certification/5397141/story.html#ixzz1XsiSv9iG
  14. Gilbert

    Le Vistal - 25, 25 étages - 160M$

    Le Vistal Architectes: ? Fin de la construction:2008 Utilisation: Résidentielle Emplacement: île-des-Soeurs, Montréal ? mètres - 25 étages Descriptions: - Certifié LEED - Première phase d'un complexe de deux tours
  15. Bon, j'étais trop lâche pour traverser la rue... on ne voit pas grand chose, désolé !
  16. Montréal se met à l'heure de la norme LEED Le Devoir Édition du mercredi 10 juin 2009 Mots clés : Bâtiments, LEED, Municipalité, Pollution, Montréal, Québec (province) Tous les bâtiments municipaux neufs de plus de 500 m2 construits à Montréal devront dorénavant respecter les normes LEED Or (Leadership in Energy and Environmental Design), a annoncé le responsable du développement durable à la Ville de Montréal, Alan DeSousa. Le comité exécutif a adopté hier une politique comportant une série de mesures visant à rendre les immeubles municipaux plus verts. Ainsi, les rénovations majeures devront être effectuées selon les critères LEED Argent, et les travaux de moindre ampleur devront viser la certification écologique BOMA BEST. Montréal devient donc la première ville au Québec à adopter de tels standards et imite Vancouver qui, depuis 2004, impose la certification LEED Or à tous ses bâtiments municipaux. Les coûts supplémentaires requis peuvent atteindre 5 %, mais la Ville soutient qu'ils seront notamment compensés par les économies réalisées en matière de consommation d'eau et d'énergie. http://www.ledevoir.com/2009/06/10/254253.html
  17. Completed Vancouver Convention Centre West goes for Leed Gold certification Vancouver's waterfront has a spectacular new addition in the completion of Vancouver Convention Centre West, the city's latest flagship eco-development which triples the total square footage and functional capacity of the Centre and completes the development of the public realm. With 6 acres of green roof it boasts the largest in Canada, and the largest non-industrial green roof in North America. This combined with many other eco-measures is set to help the project achieve LEED Canada Gold certification. The project consists of 1.2 million sq ft divided into exhibition space, meeting rooms, 90,000 sq ft of retail space, a 55,000 sq ft ballroom and 400,000 sq ft of public realm including walkways and bikeways. All in, the project promises to be “a celebration of people and place and a model of sustainability”. Architects LMN worked in collaboration with Vancouver-based Musson Cattell Mackey Partnership and DA Architects & Planners to design the centre which will be used as a hub to support 7,000 media during the XXI Olympic & Paralympic Winter Games. But not suffice to support homosapians, a key element of the design was the restoration of the shoreline and marine habitat. Having worked with marine scientists, an underwater habitat skirt or artificial reef was developed as part of the centre’s foundation and now provides new habitat for barnacles, mussels, seaweed, starfish, crabs and various fish species. The green roof too is home to 400,000 indigenous plants and grasses, providing natural habitat to birds, insects and small mammals. But it will also provide vital insulation for the building. Other eco-measures include black water treatment and desalinization, a heat pump system that takes advantage of the constant temperature of adjacent seawater, extensive use of controlled daylighting and energy efficient fixtures. Local materials including locally harvested Douglas fir and Hemlock have been used for wood finishes reducing the harmful effects of transportation on the environment. Vancouver is a mixed bag of spectacular natural environment with an impressive urban core. This latest addition attempts to blend the two and create a synergy, acting as a powerful visual ambassador of the Pacific Northwest region’s commitment to sustainability. Niki May Young News Editor http://www.worldarchitecturenews.com/index.php?fuseaction=wanappln.projectview&upload_id=11387
  18. Le PDG de Technopôle Angus, Christian Yaccarini, précise que c'est une première au Canada et qu'il arrive même au second rang en Amérique du Nord. Pour en lire plus...
  19. .(..même si elle le mérite) Le pavillon des Sciences biologiques obtient la certification LEED Argent Le 4 septembre 2007 – Le US Green Building Council vient de confirmer qu'il accorde au pavillon des Sciences biologiques de l'UQAM la très prestigieuse certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), décernée aux bâtiments « verts ». De plus, le pavillon se classe dans la catégorie Argent, ce qui signifie qu'il a obtenu plus de points que le nombre nécessaire pour la simple certification. Conçu par les deux firmes d'architectes Tétreault Parent Languedoc et Associés et Saia Barbarese Topouzanov architectes, la construction du pavillon des Sciences biologiques s'est effectuée entre 2003 et 2005. La certification LEED Afin d'obtenir la certification LEED en tant que « bâtiment vert », l'UQAM a réussi à intégrer un grand nombre de critères définis dans la grille LEED. Dans son évaluation, l'organisme note entre autres : l'accès du site au transport en commun; les stationnements pour vélos les douches réservées aux cyclistes; le design novateur permettant d'économiser l'eau potable la performance énergétique de l'enveloppe extérieure les systèmes de traitement de l'air l'utilisation de produits nettoyants écologiques la récupération des eaux de pluie l'installation d'urinoirs secs Le pavillon des Sciences biologiques Situé au 141, avenue du Président-Kennedy ce pavillon, dont la partie la plus élevée compte 11 étages dont 9 en surface, est en forme de spirale et intègre une serre de recherche. Exploitant le thème de la transparence, sa façade de verre coloré réfère à la structure spiralée de l'ADN. Le pavillon abrite notamment le Département des sciences biologiques, les directions de programmes en biologie, le Module de biologie, divers laboratoires, centres, groupes et chaires de recherche, une animalerie et des associations et regroupements d'étudiants. Depuis son achèvement, la qualité de construction du Pavillon des sciences biologiques a été reconnue à plusieurs reprises. Ainsi en 2006, le pavillon a obtenu le prix ARMATURA 2006, catégorie « Institutionnelle » du concours « Créer pour durer » de l'Institut d'acier d'armature du Québec. De plus, le cabinet d'architectes Saia, Barbarese, Topouzanov, faisant partie du consortium de constructeurs du Complexe des sciences Pierre-Dansereau, s'est vu remettre, à San Francisco, à l'automne 2006, l'or dans la catégorie « Intérieurs d'entreprises » à l'occasion de la remise des prix Hue de Benjamin Moore, afin de souligner l'utilisation de la couleur dans plusieurs de leurs réalisations, notamment au pavillon des Sciences biologiques de l'UQAM. Par ailleurs, le consortium d'ingénieurs Pasquin St-Jean/Nicolet Chartrand Knoll a reçu, en mars dernier, le Grand Prix du génie-conseil québécois catégorie « Bâtiment-Structure », décerné par l'Association des ingénieurs-conseils du Québec (AICQ), pour la construction du pavillon des Sciences biologiques de l'UQAM. Mentionnons enfin que le pavillon apparaît dans l'ouvrage 3e Florilège d'établissements d'enseignement exemplaires choisis à la suite d'un concours international organisé par l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Source UQAM, ( oups, il manque la partie financière...bon je charrie là, c'est bien pour l'UQAM cette certification)
  20. D'après les critères de LEED, la maison la plus écologique au Canada et aux États-Unis se trouve à Montréal, sur l'avenue du Parc. Le triplex d'Emmanuel Blain-Cosgrove et de sa famille se mérite l'équivalent d'un Oscar de l'habitation verte: une certification Platine. Il s'agit d'une reconnaissance rarissime. Le jeune propriétaire y est arrivé sans y laisser sa chemise. >> Faites une visite guidée de la maison en photos.http://galeriedephotos.montoit.ca/index.php?t=Black&a=25&m=mt Parmi les 6000 habitations inscrites au programme américain LEED for homes, le triplex qu'a construit Emmanuel Blain-Cosgrove se classe bon premier. Sur une possibilité de 108 points, il en a obtenu 101,5. Du jamais vu. Le propriétaire entend maintenant partager son expérience avec le public, histoire de prouver que la construction verte n'a rien de grano ni de bien sorcier. La matinée est grise. Dans l'appartement d'Esther Leblanc, la lumière inonde tout de même l'aire ouverte où sa fille Sophie et sa petite-fille Arielle partagent le petit-déjeuner avec elle. Entre deux bouchées volées à sa grand-mère, la fillette de 15 mois trotte sur le plancher de bambou et regarde la ville par les fenêtres qui couvrent tout le mur vers le sud-ouest. La famille élargie vit dans ce triplex depuis le mois de février. Les deux étages supérieurs appartiennent à Esther et son fils Julien, et le rez-de-chaussée est pour l'instant occupé par Emmanuel, Sophie et leur bébé. Dans une première rencontre avec La Presse, l'année dernière, Emmanuel disait vouloir rénover l'édifice avec la plus grande minutie écologique. Il y est parvenu. En prime, il aura prochainement un document certifiant que sa maison obtient le label LEED Platine, un exploit qu'ont réussi seulement quatre autres propriétaires américains, avec des notes moindres. Grâce à l'aide de l'architecte Angéline Spino et de la designer Carina Rose, il a conçu une maison presque parfaite si on se réfère aux critères LEED. Les seuls maillons faibles de la maison sont les murs mitoyens moins bien isolés et l'absence de panneaux solaires. Pratiquement tous les matériaux entrant dans sa composition ont tout de même été récupérés ou recyclés. Les planchers d'ardoise ne sont en fait que l'envers de vieux tableaux d'une commission scolaire. Même la terre du terrain derrière le triplex a servi à aménager le toit vert. Les moulures proviennent aussi d'un centre de matériaux recyclés. En rigolant, le jeune propriétaire se rappelle avoir fait le tour des ruelles pour parvenir à terminer les cadres de fenêtres. De près, on constate qu'il a dû joindre quatre morceaux les uns aux autres pour compléter le dernier côté. Pour obtenir une certification LEED, Mme Spino précise toutefois qu'il n'est pas nécessaire d'en faire autant: «LEED nous indique quoi faire pour construire de façon responsable, avec le moins d'impact possible sur l'environnement. Par contre, une maison Novoclimat obtient presque suffisamment de points en efficacité énergétique pour obtenir une certification. Il suffirait par la suite de s'interroger sur les matériaux qu'on utilise.» Cofondateur du site internet ecohabitation.com, Emmanuel tient à partager ses ressources, histoire de permettre à d'autres propriétaires de faire comme lui. Il a notamment mis en ligne un annuaire de détaillants et fabricants verts. Il aura l'occasion d'y avoir lui-même recours sous peu, puisqu'il construira une annexe de trois étages à l'arrière du triplex. «Cette fois, je vise la perfection LEED», lance-t-il, encouragé par ses récents succès. Des compromis La vie est-elle toujours rose dans un triplex vert? La plupart du temps, raconte Esther Leblanc... mais parfois ça vire au gris. Un réservoir au sous-sol récupère les eaux des douches et de la laveuse. Cette eau est filtrée, traitée, puis renvoyée dans les toilettes. L'ennui, c'est que le système est conçu pour accommoder aussi la future annexe. Les cinq occupants du premier immeuble ne consomment pas suffisamment l'eau du réservoir, qui stagne... et qui ne sent pas toujours bon. «Je dois seulement apprendre à doser mes petites bêtes», lance Emmanuel en parlant des bonnes bactéries qui traitent l'eau. Esther et tous les autres résidants de l'immeuble doivent aussi utiliser des savons entièrement biodégradables, afin d'éviter de dérégler le système. «Je comprends maintenant que notre maison est en quelque sorte vivante, et puisqu'elle est en harmonie avec la nature, nous devons l'être aussi, explique-t-elle. Et heureusement, Emmanuel m'a trouvé un nouveau shampoing!» Des initiatives qui rapportent De l'extérieur, le triplex de l'avenue du Parc ne se démarque pas. De l'intérieur non plus, sinon que la finition et les planchers sont particulièrement réussis. Les critères LEED suivis scrupuleusement par Emmanuel Blain-Cosgrove et son équipe ne s'imposent donc pas au premier regard. Mais ils sont partout. Voici une dizaine d'initiatives vertes qui ont fait de ce triplex un des plus verts en Amérique. Et, surprise, plusieurs de ces actions sont à la portée de n'importe quel propriétaire. 1. Un jardin borde tout l'avant de la maison. Pour l'aménager, Emmanuel a dû enlever tout l'asphalte recouvrant son terrain. Plutôt que de ruisseler jusque dans des canalisations surchargées, l'eau de pluie est maintenant absorbée par la terre. 2. Environ 80% des matériaux utilisés pour la rénovation du triplex ont été recyclés ou réutilisés. Ne lésinant pas sur la qualité et sur l'esthétisme, la famille a notamment réussi à récupérer des bardeaux pour la tourelle, du bois pour les planchers et des restes d'ardoise pour les salles de bains. 3. Un toit vert chapeaute tout le triplex. Emmanuel y a planté des tomates cette année. Pour l'aménager, il a utilisé la terre de la cour à l'arrière de la maison. Là encore, l'eau de pluie est absorbée par ce jardin urbain. 4. Un système de récupération des eaux grises provenant des douches et de la laveuse limite le gaspillage de l'eau potable. L'eau se retrouve dans un bassin où elle est filtrée et traitée par de bonnes bactéries, puis retourne dans les toilettes. 5. Des murs sont isolés à la cellulose, un produit giclé composé à 80% de papier journal recyclé, ou encore avec du polyuréthanne fait à partir d'huile de soya. Ces matériaux ont l'avantage d'être non toxiques. 6. Un système géothermique alimentera sous peu tout le triplex et son annexe. De profonds puits sous la maison refroidiront l'air l'été et le réchaufferont l'hiver. 7. Les planchers de l'appartement d'Esther sont faits de lattes de bambou à croissance rapide. Cette plante repousse en moins de cinq ans. 8. Emmanuel a porté une attention particulière à l'efficacité énergétique du triplex. L'isolation y compte pour beaucoup, mais les grandes fenêtres à double vitrage homologuées EnergyStar améliorent aussi le rendement de l'édifice. Il s'agit d'une dépense supérieure que la famille récupérera en économies d'énergie. 9. Le bois neuf qu'Emmanuel a dû acheter pour solidifier la structure est certifié FSC (Forest Stewardship Concil). Il a ainsi l'assurance qu'il provient d'une forêt exploitée de façon responsable. 10. Des tunnels de lumière flexibles (dont l'intérieur est fait d'un matériau ultraréfléchissant) amènent la lumière du soleil jusqu'aux endroits moins éclairés du troisième étage.