Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'l’ensemble'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports en commun
    • Infrastructures
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Projets Annulés
  • Discussions générales
    • Urbanisme et architecture
    • Nouvelles économiques
    • Technologie, jeux vidéos et gadgets
    • Technologies urbaines
    • Discussions générales
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • L'actualité
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec et reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.

Blogs

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Biography


Location


Intérêts


Occupation

9 résultats trouvés

  1. Tres bonne nouvelle enfin! ABB investit 70 M$ à Montréal Le 14 octobre 2015 à 12h35 | Argent La société ABB va investir 70M$ sur une période de dix ans pour regrouper ses activités du secteur de l’énergie dans un nouveau complexe en construction au Campus Saint-Laurent de Technoparc Montréal. Le Campus ABB abritera le siège social canadien d’ABB ainsi que l’ensemble des activités de recherche et développement, de fabrication et d’assemblage des produits liés à l’énergie de l’entreprise. D’ici mars 2017, il réunira plus de 700 employés présentement répartis dans six établissements de Montréal. Plus de détails à venir
  2. http://www.lesaffaires.com/blogues/joanie-fontaine/metro-copropriete-moins-chere/581959?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_content=28-09-2015&utm_campaign=metro-coproopriete Êtes-vous de ceux qui cherchent à acheter une copropriété abordable à moins de 15 minutes de marche d’une station? Les prix peuvent varier énormément d’un endroit à l’autre, d’où l’importance de bien se renseigner. De plus, certains quartiers ont changé d’aspect à la suite d’un boom de construction et l’offre de propriétés y est maintenant fort différente. La carte suivante vous permet de voir le prix médian des copropriétés, vendues en 2014, situées à moins de 1,5 km de route d'une station de métro. Le prix médian n’a pu être calculé pour l’ensemble des stations, puisque certaines comptaient trop peu de ventes de copropriétés. Les transactions colligées par JLR comprennent toutes les ventes enregistrées au Registre foncier (par l’entremise d’un courtier et entre particuliers). Les constructions neuves sont également incluses dans les prix présentés. (voir carte en plein écran) sent via Tapatalk
  3. Le voyagiste exploitera 19 nouvelles liaisons aériennes pour relier des villes canadiennes aux destinations soleil. Au Québec, cela se traduira notamment par trois nouveaux vols au départ de Montréal (La Havane, Ixtapa et Rio Hato au Panama) et un autre au départ de Québec (La Romana). En fait, Transat cesse restreindre ses inventaires pour renouer avec la conquête de parts de marchés. «Nous augmenterons notre offre globale au 13% dans l’ensemble du Canada», révélait Annick Guérard, directrice général de Transat Tours. «Jean-Marc Eustache l’a annoncé en conférence de presse : nous cessons de réduire nos inventaires, tant sur le Sud que sur l’Europe.» Un redéploiement qui, au Québec, se traduira par la mise en marché vers les destinations soleil de 85 000 sièges de plus pendant la saison d’hiver et de 30 000 sièges supplémentaires pour la saison d’été! http://www.paxnouvelles.com/article/transat-lance-sa-saison-sud-2015-2016
  4. Plus de 5 700 statisticiens, provenant de partout sur la planète, se donnent rendez-vous à Montréal entre les 3 et 8 août prochains. Parmi eux: un jeune génie américain des prévisions. Pendant cette période, le Palais des congrès de Montréal accueillera le Joint Statistical Meeting 2013, la plus importante rencontre de statisticiens sur la planète. À cette occasion, les participants en profiteront pour célébrer l’Année internationale de la statistique, et discuteront ensemble – à l’aide de 700 conférenciers et tables rondes- des plus récentes pratiques susceptibles de contribuer à l’avancement de cette science. La statistique occupe une position centrale dans l’établissement, entre autres, de politiques publiques, de décisions d’affaires, de mesures économiques ou financières. D’autres disciplines comme le sport, le météorologie et la médecine en font également un usage quotidien. Le «prodige» des prévisions Entre autres invités de renom, notons la présence de Nate Silver, fondateur du blogue politique FiveThirtyEight.com. Qualifié de prodige du «number-crunching» par le New York Times, M. Silver s’est d'abord fait connaître en 2008 en parvenant à prédire le résultats de l’élection présidentielle, dans pas moins de 49 des 50 États américains. Quatre ans plus tard, l'an passé, le jeune statisticien américain a laissé sans voix l’ensemble des analystes et journaliste politiques américains en parvenant cette fois à prédire le résultat du scrutin présidentielle dans l’ensemble des 50 États du pays. http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/general/des-milliers-de-statisticiens-bientot-a-montreal/559973#.UfGZGKw8CCg
  5. It's the economy! http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/general/les-manufacturiers-inquiets-de-la-baisse-du-pib-du-quebec/559782#.UehMHG37ZFs Les manufacturiers inquiets de la baisse du PIB du Québec Suzanne Dansereau . les affaires.com . 18-07-2013 (modifié le 18-07-2013 à 15:53) 0 Commenter Sauvegarder Envoyer Imprimer DU MÊME AUTEUR Redevances: aucune minière n'y échappe Le titre de Aurizon suspendu a la suite d'un déversement Osisko: le gouvernenent pénalise la Caisse avec une hausse des redevances Mines: le super cycle n'est pas terminé, selon le président de l'AMC Mines: une pétition de 10 000 signatures contre une hausse des redevances SUR LE MÊME THÈME PIB | Québec | Une baisse inquiétante dans la production manufacturière, le ralentissement dans la construction et l’affaiblissement du secteur minier expliquent pourquoi le produit intérieur brut (PIB) du Québec a baissé deux mois consécutifs en 2013. Les représentants du secteur sonnent l’alarme et pressent Québec d’agir. Le PIB a reculé de 0,2% en mars et de 0,1% en avril, selon les derniers chiffres de l’Institut de la statistique du Québec publiés le 18 juillet. Ainsi, l’activité de l’ensemble des industries au Québec est passée de 306,6 G$ à 306 G$ en mars et ensuite à 305,6 G$ en avril. « Le recul des mises en chantier de logements depuis janvier nous avait préparés à la perte de vitesse de la construction, commente Marc Pinsonneault, économiste chez Financière Banque Nationale (FBN). Mais pour ce qui est de la production manufacturière, on espérait que le bond de février serait durable. Cet espoir s’est évanoui ». Selon les chiffres de l’ISQ, la production dans huit des 19 grandes industries manufacturières a diminué de 1,7 % en avril. Elle avait baissé de 0,8 % en mars. Le recul d'avril représente la huitième baisse au cours des douze derniers mois. Depuis le sommet d’après la récession au deuxième trimestre 2010, la production manufacturière au Québec a reculé de de 4,3 %, alors qu’elle a cru de 2,1 % en Ontario et de 2 % dans l’ensemble du Canada. « On a de bonnes raisons d’être pessimistes, dit Audrey Azoulay, économiste chez les Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MQA). Juste dans le secteur de la transformation des métaux, l’activité au Québec a chuté de près de 500 M$ en un seul mois, signale-t-elle. Et quand des entreprises comme Rio Tinto Fer et Titane font des mises à pieds importantes, cela veut dire qu’ils ne voient pas approcher la reprise », commente-t-elle. Ce qui est inquiétant, poursuit-elle, « c’est que la production manufacturière repose sur quelques grandes industries, tandis que les plus petites manquent de robustesse pour compenser quand les grandes vont mal ». Chez FBN, M. Pinsonneault espère qu’une remontée des exportations améliorera la situation. Il signale que pour les deux premiers mois du 2ème trimestre 2013, le volume a augmenté par rapport au premier trimestre. Mais Mme Azoulay craint que cette remontée, si elle se confirme, ne soit limitée qu’à un petit nombre de secteurs. Le MEQ attend « avec impatience » la future politique industrielle du gouvernement du Québec. « Il nous faut une baisse de la fiscalité qui couvre l’ensemble du secteur manufacturier. Les crédits d’impôt en technologies de l’information c’est bien, mais il nous faut un levier généralisé », croit-elle. Annoncée à l’automne dernier, la politique est présentement à l’étape de la consultation. Les représentants de l’industrie manufacturière espèrent qu’elle soit présentée avant la fin de l’année.
  6. Six HLM crouleront sous les pics Diane Lapointe 22 octobre 2009 Mise à jour à 13:46:53 VIEUX-LONGUEUIL. Ce n’est qu’une question de jours avant que six habitations à loyer modique (hlm) situés dans l’arr. du Vieux-Longueuil croulent sous le pic des démolisseurs. Les édifices seront complètement rasés et reconstruits à neuf, un projet de 24 M$. L’Office municipal d’habitation de Longueuil (OMHL) planche sur ce projet depuis 2006. «Ces édifices construits au début des années 1970 sont vétustes et nécessitent d’importants travaux de rénovation, explique le directeur général de l’OMHL, Sylvain Boily. Dans ces circonstances, il est souhaitable de les démolir et de les remplacer par trois nouveaux bâtiments multifamiliaux correspondant davantage aux besoins et aux normes actuels.» Essentiellement, le projet consiste à démolir les six hlm situés aux 12, 24 et 48, rue Labonté, au 35, boul. Quinn, et aux 570 et 580, rue Bord-de-l’Eau. Ces édifices comportent de gros problèmes de structure et ce, depuis leur construction. «Ils seront remplacés par trois nouveaux immeubles de six étages d’architecture moderne et certifiés LEED. Ils s’intégreront bien à l’environnement du Vieux-Longueuil et briseront l’image de ghettoïsation. Les nouveaux hlm offriront le même nombre d’unités d’habitation, soit 180, mais la superficie de chacune de celle-ci sera en moyenne de 30% plus grande, de sorte que l’ensemble du projet locatif procurera un meilleur cadre de vie aux locataires», explique Sylvain Boily. Pas sur le trottoirPlus aucun locataire n’habite ces six édifices depuis juillet dernier. Ils ont tous été relocalisés, soit dans des logements locatifs privés ou dans d’autres hlm du territoire. Les travaux de démolition devraient débuter d’ici quelques semaines et l’ensemble du complexe devrait être complété au plus tard, d’ici à mai 2011. Le projet est financé à 90% par les gouvernements du Canada et du Québec et à 10% par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). VIEUX-LONGUEUIL. Ce n’est qu’une question de jours avant que six habitations à loyer modique (hlm) situés dans l’arr. du Vieux-Longueuil croulent sous le pic des démolisseurs. Les édifices seront complètement rasés et reconstruits à neuf, un projet de 24 M$. L’Office municipal d’habitation de Longueuil (OMHL) planche sur ce projet depuis 2006. «Ces édifices construits au début des années 1970 sont vétustes et nécessitent d’importants travaux de rénovation, explique le directeur général de l’OMHL, Sylvain Boily. Dans ces circonstances, il est souhaitable de les démolir et de les remplacer par trois nouveaux bâtiments multifamiliaux correspondant davantage aux besoins et aux normes actuels.» Essentiellement, le projet consiste à démolir les six hlm situés aux 12, 24 et 48, rue Labonté, au 35, boul. Quinn, et aux 570 et 580, rue Bord-de-l’Eau. Ces édifices comportent de gros problèmes de structure et ce, depuis leur construction. «Ils seront remplacés par trois nouveaux immeubles de six étages d’architecture moderne et certifiés LEED. Ils s’intégreront bien à l’environnement du Vieux-Longueuil et briseront l’image de ghettoïsation. Les nouveaux hlm offriront le même nombre d’unités d’habitation, soit 180, mais la superficie de chacune de celle-ci sera en moyenne de 30% plus grande, de sorte que l’ensemble du projet locatif procurera un meilleur cadre de vie aux locataires», explique Sylvain Boily. Pas sur le trottoir Plus aucun locataire n’habite ces six édifices depuis juillet dernier. Ils ont tous été relocalisés, soit dans des logements locatifs privés ou dans d’autres hlm du territoire. Les travaux de démolition devraient débuter d’ici quelques semaines et l’ensemble du complexe devrait être complété au plus tard, d’ici à mai 2011. Le projet est financé à 90% par les gouvernements du Canada et du Québec et à 10% par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).
  7. Le PIB du Québec se retrouve loin derrière celui du Canada au quatrième trimestre, selon les données publiées aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec. Le PIB réel a progressé de 0,2 %, ce qui représente une hausse de 0,8 % en rythme annualisé. Le Canada de son côté a vu son économie progresser de 1,8 % en rythme annualisé lors du quatrième trimestre. Pour l’ensemble de 2011, le PIB québécois a grandi de 1,7 %, contre 2,5 % l’année précédente. La tendance baissière a été la même pour l’ensemble du pays, le PIB annuel passant de 3,2 à 2,5 % entre 2010 et 2011. La croissance moyenne du PIB du Québec entre 2000 et 2010 a été de 1,6 % annuellement, selon l’ISQ. Sur cette même période de temps, l’économie canadienne a crû en moyenne de 1,9 % chaque année. En 2011, la demande intérieure a augmenté de 2,1 %, comparativement à 4,2 % l’année précédente. Les dépenses de consommation (+1,7 %) et les dépenses courantes en biens et services des administrations publiques (+ 1,2 %) ont aussi connu des progressions deux fois moindres qu’en 2010. Le déficit du commerce extérieur a continué de se creuser, à 34,9 milliards $, contre 31,3 milliards $ en 2010. La différence est redevable tant au commerce international qu’au commerce interprovincial. Par contre, les exportations ont connu une croissance plus rapide. Tandis qu’elles ont augmenté de 0,8 % en 2010, la progression a été de 2 % en 2011. Joëlle Noreau, économiste principale au Mouvement Desjardins, interprète les données sur le PIB québécois de façon positive. «Le résultat du quatrième trimestre est une bonne nouvelle puisque nombre des données publiées d’octobre à décembre avaient un caractère plutôt négatif», écrit-elle dans une note. L'économiste demeure par ailleurs optimiste quant au premier trimestre de 2012, même si de nombreux nuages planent sur l'économie de la province. Lisez Six signes inquiétants pour l'économie québécoise. «Le début de 2012 s’amorce plus positivement. Bien que les signaux économiques ne soient pas tous au beau fixe, le Québec pourra compter notamment sur les investissements des entreprises pour soutenir la croissance cette année», dit Mme Noreau.
  8. Québec injecte 3,3 M$ dans Schering-Plough 5 octobre 2009 | 12h15 Mathieu Lavallée Argent Québec a annoncé ce matin un investissement de 3,3 M$ dans un projet de la pharmaceutique Schering-Plough (SGP) estimé à plus de 30 M$. La contribution gouvernementale, non-remboursable, a été annoncée ce matin par le ministre du Développement économique Clément Gignac et le député de Jacques-Cartier Geoffrey Kelley. La société mondiale comptant plus de 55 employés veut moderniser et agrandir son usine de médicaments de Pointe-Claire, ce qui devrait lui permettre d’accroitre sa compétitivité et son potentiel d’exportation. Schering-Plough veut également recevoir de nouveaux mandats de production internationale. L’ensemble du projet de la société devrait maintenir les 330 emplois existants dans l’usine, en plus d’en créer une trentaine. Plus de détails suivront.
  9. Le Canada subit un déficit de 500 M$ pour les deux premiers mois de l’exercice financier 2008-2009. Le ministère des Finances assure toutefois que ces résultats ne reflètent pas l’ensemble de l’exercice financier. Pour en lire plus...