Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'kirkland'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports en commun
    • Infrastructures
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Projets Annulés
  • Discussions générales
    • Urbanisme et architecture
    • Nouvelles économiques
    • Technologie, jeux vidéos et gadgets
    • Technologies urbaines
    • Discussions générales
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • L'actualité
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec et reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.

Blogs

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Biography


Location


Intérêts


Occupation

8 résultats trouvés

  1. Mobilité durable - Le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal s'allient pour faciliter l'accès au REM et aux espaces verts de l'Ouest-de-l'Île SOURCE Cabinet du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports MONTRÉAL, le 10 juill. 2018 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal s'allient pour aménager une voie réservée dans l'emprise de l'autoroute 440 dans l'Ouest-de-l'Île de Montréal. Réservée aux autobus et bordée d'une piste polyvalente, cette voie facilitera l'accès à la future station Kirkland du Réseau express métropolitain (REM). Le projet prévoit également la création d'un lien de transport actif de part et d'autre de l'autoroute 40. Le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal et député de Nelligan, M. Martin Coiteux, et la mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, ont annoncé aujourd'hui cet important projet qui permettra d'augmenter les espaces verts à Montréal tout en favorisant l'accès au REM sans avoir recours à l'automobile. La Politique de mobilité durable du gouvernement du Québec préconise une approche intégrée des transports qui vise, entre autres, à offrir un éventail de transports afin notamment de faciliter les déplacements entre la maison et l'offre de transport collectif, un concept connu sous le nom de « premier et dernier kilomètre ». Les municipalités et les sociétés de transport sont encouragées à concevoir un aménagement du territoire favorable à la mobilité durable, et le projet dévoilé aujourd'hui répond en tout point à cette approche. Les infrastructures de transport, financées par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, seront réalisées par la Ville de Montréal. L'entente permettra à la Ville d'occuper l'emprise de l'autoroute 440 à des fins de parc pour les 50 prochaines années. Le parc régional sera de compétence d'agglomération. Citations : « Avoir accès au Réseau express métropolitain en autobus, en vélo ou à pied est une des meilleures façons d'optimiser ses déplacements. La création de cette voie réservée et de cette piste polyvalente permettra aux citoyens et citoyennes de rejoindre le REM rapidement, sans ajouter de circulation automobile dans leur quartier; c'est tout à fait conforme à notre Politique de mobilité durable adoptée au printemps. Dès que la Ville de Montréal nous a approchés pour trouver une façon optimale d'utiliser l'emprise de l'autoroute, nous nous sommes entendus sur ce projet. » André Fortin, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports « Dans la grande région de Montréal, les enjeux liés aux transports sont primordiaux. Au cours des dernières années, le gouvernement du Québec en a fait une priorité. Le projet annoncé aujourd'hui, qui favorisera l'accès à la station Kirkland du REM, constitue un legs durable du gouvernement du Québec à tous les Montréalais. Il témoigne de la volonté partagée du gouvernement et de ses partenaires d'améliorer la qualité de vie des citoyens de l'ouest de Montréal, dont ceux de Nelligan, en facilitant l'accès au transport en commun. » Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal et député de Nelligan « L'entente conclue par la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec quant à l'utilisation de l'emprise de l'autoroute 440 nous permettra d'offrir à la population non seulement un meilleur accès à la future gare du REM à Kirkland, mais également un accès au futur parc régional, qui permettra de mettre en valeur les espaces naturels de l'Ouest-de-l'Île. Cela nous permettra de nous rapprocher de nos objectifs de protection du territoire et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. » Valérie Plante, mairesse de Montréal « C'est avec grand plaisir que la Ville de Kirkland accueille l'annonce que l'emplacement de la station du REM sur son territoire sera celui de la rue Jean-Yves. Je tiens à remercier nos partenaires et à souligner leur engagement à favoriser le transport en commun et le transport actif sur notre territoire. Cela permet également d'ouvrir l'accès aux grands parcs régionaux de l'Ouest-de-l'Île. » Michel Gibson, maire de Kirkland Faits saillants : La construction de la voie réservée et de la piste polyvalente dans l'emprise non construite de l'autoroute 440, entre la rue Antoine-Faucon et le chemin Sainte-Marie, est un projet de la Ville de Montréal. Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, qui a acquis l'emprise à la fin des années 1970, demeure propriétaire du corridor. La voie réservée exclusivement aux autobus sera d'une longueur d'environ 1,2 km et facilitera l'accès à la station Kirkland du REM, qui sera construite à proximité de la rue Jean-Yves. Cette station, située sur l'antenne Sainte-Anne-de-Bellevue du REM, comprend notamment un terminus d'autobus, une aire de dépose minute, une aire pour les taxis et des supports à vélo. La passerelle au-dessus de l'autoroute 40 sera accessible aux vélos et aux piétons. SOURCE Cabinet du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports
  2. Le Groupe Broccolini, réputé pour les tours L’Avenue, la nouvelle Maison de Radio-Canada et le 628 Saint-Jacques, entre autres, et le fonds de placement immobilier RioCan (TSX: REI.UN) s’unissent pour développer un vaste projet multiusage près du Centre Kirkland. Construit en 1999, le Centre Kirkland est situé sur un terrain de 39 acres, dont les boutiques et les commerces n’occupent que 320 000 pieds carrés. Le taux d’occupation actuel serait d’environ 80%. Mais sur les 39 acres qui appartiennent à RioCan, 7 acres seront expropriés par le ministère des Transports du Québec afin d’accueillir une station du nouveau Réseau électrique métropolitain (REM). Une occasion en or pour développer les 32 acres de terrains restants, alors que la circulation et l’achalandage devraient augmenter fortement dans le secteur. Broccolini a donc acheté 50% des parts des 32 acres qui resteront intacts afin de développer un complexe multiusage. Un développement qui doit contenir des unités résidentielles, des locaux dédiés au commerce de détail, ainsi que des bureaux. C’est Broccolini qui agira à titre de gestionnaire de ce vaste projet. Selon les informations obtenues par Les Affaires, les plans du projet font encore l’objet de discussions entre RioCan, Broccolini et la Ville de Kirkland. Il est toutefois attendu que les nouveaux développements vont multiplier la densité de ce qui se trouve déjà sur les lieux. Selon le PDG de RioCan, Edward Sonshine, il s’agit là «d’un exemple parfait de comment les emplacements que nous possédons dans les marchés importants du Canada deviennent de plus en plus en demande alors que les municipalités ajoutent de nouvelles infrastructures de transport. Le Centre Kirkland en est un excellent exemple». Pour Roger Plamondon, président du groupe immobilier Broccolini, «nous sommes fiers de nous associer à RioCan dans le redéveloppement du Centre Kirkland. Nous sommes convaincus que la passion qui anime les équipes multidisciplinaires de Broccolini et que le désir de toujours produire des projets qui se démarquent feront de ce projet une réussite». http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/immobilier/un-immense-developpement-immobilier-dans-louest-de-montreal/598263
  3. Source: La Presse, 10 novembre 2010 La pharmaceutique Pfizer a annoncé mercredi qu'elle investirait 22 millions de dollars afin de procéder à des travaux de reconstruction et de modernisation de son siège social de Kirkland, dans l'ouest de l'île de Montréal. Selon le président de l'entreprise, Paul Lévesque, cet investissement démontre que Pfizer souhaite demeurer «le chef de file» de l'industrie biopharmaceutique, qui constitue d'après lui un secteur «vital» pour la province. Les 22 millions seront consacrés à la reconstruction du bâtiment original de Kirkland et à la modernisation des installations et des équipements utilisés quotidiennement par les employés. Les travaux sont déjà en cours, précise le communiqué diffusé mercredi, et devraient prendre fin d'ici mars 2011. En tenant compte uniquement du secteur de la construction, le projet aura créé une centaine d'emploi, fait valoir l'entreprise. Pfizer a près de 2100 employés au Québec, ce qui en fait la société pharmaceutique qui compte le plus d'effectifs dans la province
  4. Merck Frosst: 91 employés licenciés au Québec 26 novembre 2008 - 06h39 La Presse Vincent Brousseau-Pouliot La cure d'amincissement du géant pharmaceutique Merck vient de faire ses premières victimes au Québec. Hier, sa filiale canadienne Merck Frosst a licencié 150 représentants aux ventes, dont 51 représentants au Québec. Est-ce la fin des licenciements au Québec chez Merck, qui doit licencier 7200 employés à l'échelle mondiale d'ici 2011? Pas nécessairement. «D'autres coupes sont toujours possibles, mais nous ne les souhaitons pas», dit le porte-parole, Vincent Lamoureux. Merck Frosst compte maintenant 1150 employés au Canada, dont 711 à son siège social de Kirkland. Le siège social de Kirkland a perdu environ 500 employés depuis 2001. Parmi les employés restants, 285 personnes travaillent au centre de recherche de l'entreprise qui a été épargné par la nouvelle vague de licenciements. Le mois dernier, Merck a fermé trois de ses sept centres de recherche à l'échelle mondiale. «Nous devrions même y augmenter nos effectifs au centre de recherche de Kirkland au cours des prochaines années, dit M. Lamoureux. Notre mandat est maintenant concentré dans les maladies infectieuses. Avant, nous avions un mandat plus diversifié qui comprenait le diabète, les maladies cardiaques et les maladies inflammatoires.» Il y a un mois, Merck a annoncé son intention de licencier 7200 employés dans le monde d'ici 2011. Le nombre d'employés passerait ainsi de 56 700 à 49 500. Le géant pharmaceutique réduirait ainsi ses effectifs de 13%.
  5. Draxis to create up to 100 jobs after chosen by J&J for contract manufacturing 6 days ago MONTREAL (CP) — Pharma company Draxis Health Inc. (TSX:DAX) is building a new Montreal plant and hiring up to 100 people after the company's contract manufacturing division expanded its existing relationship with Johnson & Johnson, one of the world's biggest consumer products companies. The contract expansion will lead to between 80 to 100 new positions at Draxis Pharma operations in the Montreal area and require the building of a new secondary plant, in addition to the current Draxis manufacturing plant in suburban Kirkland, the company said Wednesday. On the Toronto Stock Exchange, Draxis stock jumped 34 cents to trade at $5.39, a gain of 6.7 per cent as investors reacted positively to the news. Draxis said the new deal with Johnson & Johnson Consumer Companies Inc. could mean another US$120 million in revenues over five years to the Canadian company. In addition, the transfer of equipment and production technologies, now in progress, is expected to generate additional revenues this year and next of between US$6 million and US$8 million. The supply deal, which runs to the end of 2013 and can be extended, involves the manufacturing of non-sterile specialty semi-solid products currently sold in the United States. Commercial production is expected to begin in 2009. "The signing of this contract is a reflection of the solid business model at Draxis," said Martin Barkin, president and CEO of the Toronto-area company. "We are honoured to have been selected from more than 80 international contract manufacturers under a rigorous and comprehensive global selection process conducted over an extended multi-year period. "This contract includes prescription and non-prescription products and will significantly improve capacity utilization in the semi-solids section of our non-sterile operations." As a result of the manufacturing deal, Draxis plans to build a new secondary plant to handle labeling, product assembly for different markets, cartoning and shipping. The new operation is slated to open next summer and will complement the company's production plant in Kirkland, in west-end Montreal. The jobs expansion is good news for the local Montreal economy, which has also seen other drug developers expand operations in recent months. In June, global drug giant GlaxoSmithKline (NYSE:GSK) announced it has spent $50 million to upgrade its laboratory north of Montreal into the North American research and administrative headquarters for its vaccine division. GlaxoSmithKline, based in Britain, is a world leader in the vaccine business. The company has 3,300 employees in Canada, including 1,400 in Quebec. Draxis, based in Mississauga, Ont. makes sterile products such as injectable liquids, ointments and creams, non-sterile products as well as radiopharmaceuticals for diagnostic imaging and treatment. The company employs about 500 people at its Montreal plant. Last year, Draxis generated a profit of US$11.5 million on revenues of just under US$90 million.
  6. Schering-Plough Canada to build head office in Montreal Mar 06, 2007 06:10 PM Canadian Press MONTREAL – Drug developer Schering-Plough Canada is proceeding with plans to build a $9 million three-storey office complex that will serve as the U.S. company's new Canadian head office in Montreal's west-end. Construction is about to begin on the first phase of a 60,000-square-foot building that will be built along the Trans-Canada highway, across from rival Merck Frosst's large research complex. The Schering-Plough building could be expanded in a second phase in a couple of years, officials told The Canadian Press on Tuesday. Company president and general manager Carlos Dourado will officially unveil the project at a news conference Wednesday. The structure will occupy a portion of vacant land under a long-term lease with the property's owner, Broccolini Construction, said Guy Filiatrault, director of urban planning and business services for the town of Kirkland, Que. Town officials are finalizing a building permit for the new building, which is expected to be completed this fall, he said in an interview. Quebec Economic Minister Raymond Bachand, Native Affairs Minister Geoffrey Kelley and Kirkland Mayor John Meaney are expected to participate. Schering-Plough Canada, which employs more than 850 people across the country, is part of a New Jersey-based global company that develops prescription drugs as well as consumer and animal health products. It wasn't immediately clear how many workers will be transferred from other Schering-Plough Canada operations, including its existing headquarters in nearby Pointe Claire. Schering-Plough Canada operates a manufacturing plant in Pointe Claire, where more than 400 employees help produce 300 million tablets annually for domestic and international markets. In 2000, Schering-Plough Canada invested $25 million to modernize its manufacturing plant and expand the nearby warehouse. The project. built by Broccolini Construction, also included construction of an 86,000 square-foot, distribution centre in Kirkland. It serves the Canadian retail market and exports products to sister companies of Schering-Plough in the US, Europe and Asia. It processes 120,000 product orders annually, said the company's website. In January, Montreal-based pharma company Warnex Inc. (TSX: WNX) said it will develop new pharmacogenetic assays – used to predict a patient's response to drugs – and operate a central laboratory for several of Schering-Plough Canada's clinical studies. The Canadian company's parent, Schering-Plough Corp. (NYSE: SGP), recently reported its fourth-quarter profits surged 75 per cent as strong sales of cholesterol, arthritis and allergy medicines offset rising research and marketing spending. The company's sales include revenue from a joint venture with Merck & Co. on cholesterol drugs.