Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'espaces'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports et infrastructures
    • Visions
    • Immeubles détruits
    • Projets Annulés
    • Projets oubliés et/ou en suspens
  • Généralités - Main Forum
    • Rénovations, aménagements extérieurs et domotique
    • Discussions générales
    • Sports
    • Sondages
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • Technologies urbaines
    • Ressources
    • L'actualité
    • Opinions de l'extérieur sur Montréal
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec et reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.

Blogs

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Biography


Location


Intérêts


Occupation


46 résultats trouvés

  1. 40 M$ pour l’Airbnb quebecoise des espaces de travail | TVA Nouvelles La Montréalaise Breather, devenue le plus important réseau d’espaces de travail et salles de réunion sur demande en quatre ans, a obtenu un financement de 40 millions $ US. Il s’agit du plus gros investissement en capital de risque à Montréal. Et avec 73 millions$ US reçus depuis les premières phases de financement, cela en fait la startup la mieux financée du secteur grandissant des espaces de travail sur demande. Cette phase de financement a été menée par Menlo Ventures, la société de capital de risque derrière Uber, Tumblr, Warby Parker et Siri. «Pour nous, c’est juste le début », dit le président et cofondateur de Breather, Julien Smith, âgé de 37 ans. «C’est un marché super, super gros. On peut être présent dans chaque ville au monde.» Ce que les investisseurs voient en Breather, c’est le Uber ou le Airbnb de son industrie, soit celui qui a le plus de chance de s’imposer comme numéro un, après quoi la compétition rame pour le rejoindre. «Il y a une compagnie qui gagne dans chaque industrie, et les investisseurs croient que ce sera Breather pour l’immobilier commercial, dit Julien Smith. Comme on dit, «winner take all», le gagnant ramasse tout...» Plein de gens essaient de bâtir un réseau comme celui de Breather. «La majorité n’a pas réussi. On n’est pas les premiers, mais on les premiers pour lesquels ça fonctionne.» Ce qu’elle fait que les autres ne font pas Breather a débuté en 2012 par quelques espaces à Montréal. Elle en opère aujourd’hui plus de 300 dans 10 marchés, incluant New York, San Francisco, Londres, Chicago, Washington, Los Angeles et Toronto. Elle n’est évidemment pas la seule dans le marché florissant des espaces de travail locatifs ou collaboratifs. Mais son modèle s’apparente davantage à Airbnb qu’au géant WeWork, par exemple. Il n’y a aucuns frais d’abonnement ou de contrat à court ou long terme, ni d’espaces communs ou collaboratifs. Breather offre une multitude de lieux, éparpillés dans les quartiers les plus denses des grandes villes. «Plutôt que d’avoir un espace super grand, dans un endroit central, dit Julien Smith, notre stratégie est d’offrir une multitude de petits espaces. Et ils ne sont pas collectifs, mais exclusifs.» L’application est similaire à celle d’Airbnb: l’abonné indique la ville, le type de lieux recherchés (pour une réunion, du travail solo, ou faire des téléphones), la date, le temps recherché (une heure, une journée, une semaine) et les options s’affichent. Les prix varient en fonction du nombre de pieds carrés, de 25$ à 150$ de l’heure. Breather verse un pourcentage des revenus générés par chaque espace au gestionnaire immobilier à qui il loue. Les immeubles sont évidemment tous différents, mais les espaces sont tous aménagés par l’équipe de cinq designers de Breather, dirigée par Caterina Rizzi, cofondatrice de l’entreprise, qui est derrière la signature visuelle des boutiques Garage. «Notre objectif est que le client soit assuré d’avoir un espace dans lequel il a confiance», dit Julien Smith. Pour Venky Ganesan, le directeur général de Menlo Ventures, «Breather a su capter un réel besoin du monde du travail. Il n’existe aucune autre compagnie de ce type à offrir des espaces locatifs privés sur demande. Breather a eu l’idée formidable de rassembler des espaces à travers le monde et de les rendre accessibles à tous.» En folle croissance La clientèle de Breather se compose d’une grande variété d’utilisateurs, allant des travailleurs autonomes aux startups, jusqu’aux grandes corporations multinationales. Parmi les clients : Apple, Google, Uber, GE, American Express, L’Oréal et IBM, qui utilisent les espaces pour des rencontres ou des réunions d’équipe. «Durant la dernière année, nous avons accueilli des centaines de nouvelles entreprises par mois», dit Julien Smith. La plus récente phase de financement viendra nourrir la croissance. Toutes les grandes villes du monde entier sont dans la ligne de mire de Breather. Un immense marché. Breather emploi 80 personnes dans ses bureaux de la rue Gaspé, dans le quartier Mile-End, à Montréal, et 70 dans les villes où l’entreprise est implantée.
  2. Photographies prisent au cours de mes périples. Milieux urbains, espaces naturel, monuments.... Selon mon humeur, mon histoire, ma vision du monde...
  3. Richmond Condominiums Localisé au coeur de Griffintown, Ã* l'angle de la rue William et de la rue Richmond, le Richmond Condominiums se démarquera par la taille généreuse de ses espaces de vie. Projets de condos a Montreal a venir | Samcon
  4. J'utilise souvent le site d'Altus pour consulter les espaces à bureau disponibles. Depuis un certain temps, on peut visualiser les espaces sur les principales villes canadiennes en 3D! Très cool! Le data pour les tours en construction n'est malheureusement pas disponible (ex. tour Manuvie). Légende: Montréal: Notre grande dame en arrache comparée aux cinq grands... L'ancien édifice de Manuvie sur Sherbrooke est pas mal vide!! Toronto: Vancouver: Calgary: Find | Altus InSite - Canada's Leading Real Estate Information Provider
  5. Un beau project de bureau dans le Mile-End / Villeray par Mondev Ajoutant créativité et l’esprit d’entreprise au sein de l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, ce nouveau développement contribuera à l’architecture et à la culture du Mile-Ex. Offrant cinq étages de bureaux et des espaces commerciaux au rez-de-chaussée, le Soffitta permettra aux nouvelles entreprises et celles déjà établies de résider dans ce que le Vogue Magazine (février 2016) définit comme étant le secteur la plus chaud de Montréal. Les espaces disponibles répondront autant aux besoins de sociétés de haute technologie dynamique que ceux d’un café paisible. Le bâtiment continuera de faire évoluer ce secteur industriel autrefois obscur vers un centre où la créativité et la croissance économique est aujourd’hui indéniables.
  6. De beaux espaces pour rendre les gens heureux Publié le samedi 22 octobre 2016 à 19 h 34 L'architecte Pierre Thibault et le journaliste François Cardinal se sont penchés sur la beauté des espaces, des lieux et des villes. Après enquête, ils constatent que les beaux endroits rendent les personnes qui les côtoient plus heureuses. Leur livre Si la beauté rendait heureux se penche sur cinq de ces lieux inspirants. À écouter : l'entrevue de Pierre Thibault lors de l'émission Les Malins Un espace qui est bien conçu rend la vie plus agréable et change notre rapport à l'espace, aux autres, et même au temps. Pierre Thibault, architecte et coauteur du livre Si la beauté rendait heureux L'architecte estime que sa conception de la beauté s'inscrit dans une vision holistique et non uniquement esthétique. Selon lui, la place de la nature dans l'environnement urbain est essentielle au bien-être des citoyens, particulièrement pour les tout-petits. « Pour moi, une école devrait se construire dans un parc de verdure. Si les arbres ne sont pas là, on les plante. J'arracherais l'asphalte dans toutes les écoles et je replanterais des arbres », explique Pierre Thibault. L'école devient ainsi un lieu de rassemblement, croit-il, plutôt qu'un environnement presque carcéral. Les villes Pierre Thibault souligne la grande présence d'espaces verts dans la région d'Ottawa-Gatineau. Il rappelle toutefois que les villes doivent s'adapter à la croissance démographique en augmentant aussi la présence de végétation. L'urbanisme d'une ville repose aussi, selon l'auteur du livre, sur des espaces réservés aux transports actifs. « Au Danemark, on intègre à merveille le réseau piéton, le réseau cyclable et en y intégrant beaucoup de végétation », estime l'architecte.« On dit que Copenhague, c'est la ville où les gens sont les plus heureux, et c'est tangible, c'est palpable. » Pierre Thibault croit que les ressources sont présentes au Canada, mais qu'une vision de grandeur manque à notre société. De beaux espaces pour rendre les gens heureux | ICI.Radio-Canada.ca
  7. Projet définitivement à suivre.... ******************************* Carrefour Angrignon Photo: Robert Skinner, La Presse 5. Carrefour Angrignon Le long du boulevard Newman >Propriétaire du Carrefour Angrignon et du Mégacentre voisin: Groupe de Sociétés Westcliff Westcliff envisage la possibilité de construire en densité en périphérie du Carrefour Angrignon, le long du boulevard Newman, où se trouvent actuellement de grands espaces de stationnement. Mais rien n'est prévu à court terme. Le promoteur immobilier doit d'abord déterminer si ce serait compatible avec les opérations commerciales en cours et l'ensemble des conditions contractuelles qui la lient aux commerçants, afin de respecter les normes de stationnement. «Nous partageons la vision de LaSalle et le changement proposé pour l'artère, précise Marc Montpetit, directeur régional chez Westcliff. Le concept d'éco-densité est de plus en plus important. Un environnement de qualité se créera et il se construira de plus en plus de logements. Ce qui attirera des ménages avec des revenus plus élevés. C'est un plus pour le pôle commercial.» http://montoit.cyberpresse.ca/habitation/immobilier/201011/17/01-4343631-onze-projets-a-lasalle.php
  8. louisleonardo

    L'Artisan

    Emplacement: 781, rue Faillon Livraison: Printemps 2016 Nous sommes extrêmement fiers de vous présenter L'ARTISAN, le tout dernier projet signé KnightsBridge situé au coeur de Villeray. En plus d'héberger les futurs bureaux de l'entreprise, le projet comptera 9 unités résidentielles de 1 à 3 chambres et 8 garages, avec une architecture innovatrice à couper le souffle, signée AdHoc Architectes. 9 espaces de vie personnalisables Localisation stratégique, à quelques pas du parc Jarry et du Marché Jean-Talon Certification LEED® Platine (projeté) Construction répondant aux standards Novoclimat Planchers radiants (chauffants) dans toutes les pièces Cuisines et salles de bains sur mesure Insonorisation supérieure grâce au système breveté CALI Fenêtres architecturales en aluminium de première qualité pour une durablité, une insonorisation et une capacité isolante incomparables Fenestration maximisée sur 2 côtés Cour intérieure Chaque unité dispose de son propre espace extérieur privé Toiture blanche, verre énergétique low-e, chauffage radiant et autres caractéristiques pour créer des espaces sains et écologiques 8 stationnements intérieurs disponibles en option (30,000$ + taxes) Frais de condos très faibles via des espaces communs minimisés (12¢ / pied carré / mois)
  9. Découvrez très bientôt le Prescott condos services, relié à la résidence pour retraités Chartwell Le Prescott, un immeuble de grande qualité comprenant 68 unités résidentielles ergonomiques, alliant modernité, chaleur et souvenir du passé ferroviaire de la région Vaudreuil-Dorion. De plus, les copropriétaires pourront profiter à leur guise des espaces communs et des services du Chartwell Le Prescott. Voilà un investissement solide et durable à la hauteur de votre train de vie. http://www.leprescottcondos.ca/
  10. http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/la-capitale/201604/18/01-4972377-la-place-des-canotiers-sinspirera-des-quais-de-bois-du-xixe-siecle.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_les-plus-populaires-le-soleil_article_ECRAN1POS3 Publié le 18 avril 2016 à 11h08 | Mis à jour le 18 avril 2016 à 21h42 La place des Canotiers s'inspirera des quais de bois du XIXe siècle La future place des Canotiers fera un clin... (Commission de la capitale nationale) Patricia Cloutier Le Soleil (Québec) La future place des Canotiers fera un clin d'oeil à l'histoire en s'inspirant des grands quais de bois qui y régnaient au XIXe siècle. Espaces verts, larges bancs de bois, jets d'eau et de brouillard feront revivre l'ambiance des quais sur cette place publique du Vieux-Port de Québec, qui sera livrée comme prévu, en mai 2017. Les premiers coups de pelle mécanique donnés sur le chantier, l'automne dernier, ont permis de mettre au jour et de photographier les anciens quais de bois qui étaient enfouis sous le stationnement Dalhousie. Commission de la capitale nationale Ces vestiges ont été l'inspiration première de l'équipe ABCP + Daoust Lestage. «Sur un site aussi emblématique, notre premier réflexe, c'est d'essayer de comprendre le génie du lieu», a expliqué Réal Lestage, maître d'oeuvre du concept. Pour lui, c'est une «noble commande» que de «soustraire du paysage urbain une mer de stationnements» pour redonner au site sa mission première : être un lieu d'accueil pour les citoyens et les nombreux croisiéristes. Celui qui a aussi conçu la promenade Samuel-De Champlain a présenté les maquettes du projet en conférence de presse lundi au Musée de la civilisation, situé juste en face. Les endroits où se trouvaient les quais deviennent ainsi des espaces gazonnés, ceinturés de surfaces dures, qui représentent l'eau. En fait, 78 boîtiers de 12 jets enverront des «pulsions de brouillard» pour animer les promenades. C'est dans l'axe de la côte de la Montagne que seront installés 50 jeux d'eau. Les bancs seront d'immenses plateformes de bois et deux oeuvres d'art public viendront compléter le paysage. Les arbres sont beaucoup moins présents que sur les premières images lancées par la Ville de Québec, en mai 2013. «Les arbres sont positionnés de manière telle que l'on vient cadrer les vues sur le fleuve et sur le Vieux-Québec», explique M. Lestage. En entrevue téléphonique, il précise que les arbres étaient plus nombreux dans ses premières esquisses, mais que la Société québécoise des infrastructures (SQI), qui gère le chantier, lui a demandé de réduire leur volume, question de dégager des points de vue sur le fleuve. Comme annoncé, un stationnement étagé de 390 places sera construit pour remplacer les 500 anciens espaces de stationnement. Il devrait ouvrir ses portes aux automobilistes en février et un ascenseur panoramique permettra d'y avoir accès du côté de la rue Dalhousie. Le stationnement sera intégré à la place publique par le «mur artéfact», un grand mur de bois qui rappellera le flanc des quais. Tout en haut des quatre étages, un porte-à-faux de 11 mètres fera office de belvédère. Les passants pourront ainsi avoir une vue sur le fleuve, sur le Vieux-Québec et la place des Canotiers. À l'intérieur du mur troué de percées visuelles seront installés des toilettes publiques et un restaurant, dont le contrat reste à être octroyé, indique Anne-Marie Gauthier, porte-parole de la Commission de la capitale nationale. Comme le Marché du Vieux-Port déménagera à ExpoCité en 2018 pour devenir le Grand Marché, il est également prévu que quelques étals de produits frais s'installent en été sur cette place publique. Lieu chargé d'histoire Enchanté du résultat, le maire de Québec, Régis Labeaume, est heureux de voir ce lieu «horrible» se transformer. «Ça fait au moins 20 ans que je trouve ce lieu-là laid», a-t-il lancé en conférence de presse. «C'est un lieu qui est lourd historiquement. L'histoire de Québec débute à peu près là et tout ce qu'on avait trouvé à en faire, c'était un stationnement. Ça me semblait tout à fait hérétique.» Le maire souligne que cette place fait partie du «grand projet» de libération des rives du fleuve Saint-Laurent, en continuité avec la promenade Samuel-De Champlain. Pour l'heure, aucune maquette n'a été présentée pour le réaménagement de la place de Paris, juste en face, où l'oeuvre d'art Dialogue avec l'histoire a été démolie l'an dernier. Le maire Labeaume a été avare de commentaires là-dessus, se contentant de dire que la Ville travaillait ce dossier. Le ministre responsable de la Capitale-Nationale, François Blais, a quant à lui salué l'approche «moderne, mais respectueuse du site». Le projet de 39 millions $ est financé en majeure partie par le gouvernement du Québec. La Ville de Québec y injecte quant à elle 8 millions $.
  11. J'ai entendu parlé de ce projet à la radio aujourd'hui sur le site de la Ville Pierrefonds-Ouest Projet Développement immobilier du secteur Pierrefonds-Ouest; Création d’espaces de conservation d’importance; Construction d’un boulevard urbain dans l’emprise non construite de l’autoroute 440. Contexte Le secteur de Pierrefonds-Ouest couvre un vaste territoire de 400 hectares situé à l’extrémité ouest de l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro. Une portion de ce territoire est destinée à accueillir une communauté viable, correspondant à l’idée d’un quartier offrant une diversité de services de proximité et d’équipements publics accessibles à tous, des espaces verts de qualité et en nombre suffisant et une variété de typologies d’habitation. Le développement immobilier du secteur s’effectuera en étroite harmonie avec la création d’espaces de conservation. L’agrandissement du parc-nature de l’Anse-à-l’Orme permettra entre autres de créer un vaste corridor écologique et récréatif entre le bois Angell, le parc agricole du Bois-de-la-Roche et le parc-nature du Cap-Saint-Jacques. Il s’inscrira autour de la rivière à l’Orme, seule rivière intérieure de l’île de Montréal, et couvrira une superficie plus grande que le parc du Mont-Royal. La réalisation de ce projet urbain, situé dans un secteur enclavé et non desservi, est tributaire de la mise en place d’infrastructures de transport efficaces et d’infrastructures souterraines. Plus spécifiquement, un boulevard urbain doit être aménagé entre le boulevard Gouin et l'autoroute 40, dans l'emprise non construite de l'autoroute 440 appartenant au ministère des Transports du Québec. Le secteur a fait l’objet d’une démarche de planification impliquant des intervenants du milieu municipal, gouvernemental ainsi que les grands propriétaires fonciers concernés. Objectifs Construire un quartier intégré à un milieu naturel, se distinguant aussi par sa composition urbaine, par la qualité de l’aménagement du domaine public et par un réseau de circulation favorable aux transports collectif et actif; Protéger un riche patrimoine naturel et une mosaïque de paysages et les mettre en valeur par l’implantation de divers équipements récréatifs. Composantes et caractéristiques Développement immobilier : 185 hectares, incluant : plus de 5 000 logements; près de 23 hectares de parcs locaux, parcs de quartier et bassins de rétention. [*]Espaces de conservation : 180 hectares Investissements prévus 20,3 millions de dollars
  12. http://cbgcondos.com/ Quartier Profitez de la vie dans un des secteurs les plus en vogue de Montréal. Niché à côté du centre-ville, vos déplacements seront des plus aisés et vous pourrez ainsi bénéficier pleinement de la vie culturelle de la métropole. L’arrondissement Rosemont La-Petite-Patrie est reconnu tant pour sa tranquillité que pour l’accès à une gamme de services des plus variés. Les espaces verts y sont nombreux, la circulation automobile réduite et le transport en commun est multimodal et accessible à pied (bixi, autobus, métro) . Édifice 3 étages avec mezzanine comportant un espace commercial de 3 500 pi.ca. et 22 unités de condos : Des unités aux espaces bien dessinés et généreusement fenestrés. Terrasse commune en mezzanine avec toiture verte pour contrer l’effet d’îlot de chaleur. Stationnements intérieurs disponibles incluant également des espaces pour vélos et des espaces de rangement. Systèmes de contrôle d’accès, d’alarme et de protection d’incendie pour la sécurité.
  13. https://www.lesaffaires.com/blogues/julien-brault/le-mastodonte-americain-wework-occupera-deux-etages-de-la-place-ville-marie/585794
  14. Nouveau projet à prix invitant ! Situé à l'angle des rues Sicard et de Rouen dans le convoité et inspirant quartier d'Ho-Ma. Le Daxx charmera par son prix avantageux. Dès maintenant, vous offrir un condo de qualité répondant à tous vos besoins et vous établir dans un environnement stimulant est à votre portée. 3 CHAMBRES À COMPTER DE 259 900 $ +tx 4 étages 25 unités de 1 et 3 chambres Design actuel et fonctionnel Grand balcon arrière avec rangement AU CHOIX Unités de 3 chambres offertes sur 2 niveaux (maisonnette) Espaces de stationnements intérieurs (6) extérieurs (6) http://www.condodaxx.com
  15. http://www.le7528casgrain.ca/ Le 7528 Casgrain est un projet qui se veut à la fois moderne et respectueux de son environnement immédiat. Fruit d’une rénovation complète de A à Z, se cachent derrière sa façade qui rappelle les triplex anciens du quartier des espaces de vie d’une grande qualité. L’architecture arrière vient compléter la modernité des espaces intérieurs. L’immeuble compte 6 unités en copropriété indivise mesurant de 780 à 1160 pieds carrés. Les rez-de-chaussée et les unités du 3e étage se déploient sur 2 étages. Quant aux appartements du 2e étage, leur configuration originale rappelle les vieux hangars montréalais. Situé à la limite sud de Villeray, le quartier répond aux normes de développement durable les plus exigeantes. Végétation abondante, proximité des commerces, présence variée d’équipements de transport durable, et bien sûr le Marché Jean-Talon à quelques pas font de ce quartier l’un des plus courus actuellement. Le 7528 Casgrain un projet saura répondre à vos attentes.
  16. Quel beau nom de projet +50% vendu *** http://www.condopointg.com Description Les 13 unités du Bélan-G seront réparties en deux bâtiments de trois étages (8 unités au 25 rue Bélanger et 5 unités au 6950 rue Saint-Dominique) et possèderont chacune un balcon extérieur orné d’un garde-corps en verre. Cet élément, combiné aux larges fenêtres, procurera une grande luminosité aux unités. En plus de comporter des espaces souterrains de stationnement (en option à l’achat), le bâtiment offrira des espaces de terrasse sur le toit. L’intérieur ultra-moderne proposera un aménagement ergonomique où chaque pied carré sera optimisé. Heures d'ouverture du bureau de ventes: Lundi au jeudi: 16h @ 20h Vendredi: fermé Samedi et dimanche: 12h @ 14h Facade sur Bélanger Facade sur St-Dominique
  17. Juste au nord de Sherbrooke, coin Parc ou De Bleury (c'est là que ça change de nom). Ce projet remplace un vieux restaurant crasseux qui a passé au feu il y a un peu plus d'un an. Le projet des Condos Le Bodega comporte un seul bâtiment de cinq étages hors sol avec un niveau sous-sol. Les Condos Le Bodega comprendra deux espaces commerciaux au rez-de-chausée et un total de 20 unités résidentielles en copropriété divisé reparties entre le 2e et le 5e étage. Les Condos Le Bodega comportera une structure de béton et sera équipé d'un ascenseur. Mis a part le rez-de-chausée, les étages hors sol compteront 5 unités d'habitation chacun. Le sous-sol des Condos Le Bodega abritera un total de 10 espaces de stationnement intérieur dont un réservé pour les personnes handicapées. de plus, le sous-sol comptera 20 espaces de rangement privé et 26 cases de stationnement pour vélo. L’accès au stationnement intérieur se fera via la ruelle arrière. http://www.le-bodega.com/
  18. Frootloops

    Carte des espaces vacants

    Bonjour, Je cherche une carte récente des espaces vacants à Montréal et/ou des projets annoncés qui pourraient intégrés d'autres projets. Savez-vous où je pourrais trouver ceci? J'ai vérifié sur le site de la ville, sans succès. Merci!
  19. Petit projet dans le quartier Sainte-Marie, presque sur la piste cyclable en face du parc Bellerive et le fleuve...situé sur une petite rue au sud de la rue Sainte-Catherine, entre les rues Fullum et Dufresne. http://www.belvederestlaurent.ca LE PROJET Modernité et originalité s'épousent harmonieusement dans un ilot lumineux aux frontières du centre-ville et face au fleuve St-Laurent. NOTRE MISSION La mission de l'entreprise consiste à développer de petits projets résidentiels, où l'accent est mis principalement sur une architecture novatrice contemporaine, une maximisation efficace des espaces et l'utilisation de matériaux de qualité. L'appartenance à un milieu de vie, à la fois calme et urbain, se joint à une expérience en copropriété qui se veut simplifiée et responsable. LES APPARTEMENTS Superficie : 663 p.c. à 905 p.c Disponibilité : été 2016 Les appartements bénéficieront tous de la lumière traversant. Chaque unité possèdera 2 balcons, le grand balcon en avant, côté sud, vous permettra de jouir de la vue du fleuve et du pont Jacques Cartier. La fluidité des espaces, la finition soignée dans un environnement bien insonorisé contribueront à votre bien-être. Le rez-de-chaussée de l'immeuble accueillera les stationnements pour les autos (4), les espaces de rangement individuels ainsi que les porte-vélos. Nombre d'unités : 8 Nombre de chambres : 1 ou 2 Notez qu'il sera possible de construire un seul appartement par étage (1550 p.c. environ) RBQ : 5701-6925-01 sent via Tapatalk
  20. Ce projet de trois étages est nommé ainsi parce qu'il est situé au croisement de deux pistes cyclables: celle sur Saint-Zotique et l'autre sur Boyer. Il remplacera un bâtiment hébergeant un lave-auto manuel. Dommage toutefois que le promoteur ne fasse pas la différence entre l'arrondissement Rosemont-Petite-Patrie et le quartier Petite-Patrie! http://www.cyclocondo.com/
  21. http://www.groupedayan.com/9425-rue-meilleur.php sur ce lot vacant: [sTREETVIEW]https://maps.google.ca/maps?q=9425+Rue+Meilleur&ie=UTF8&ll=45.537952,-73.656209&spn=0.001182,0.002401&sll=45.5388622,-73.6597156&sspn=0.0057713,0.0109864&hnear=9425+Rue+Meilleur,+Montr%C3%A9al,+Qu%C3%A9bec&t=h&z=19&layer=c&cbll=45.53788,-73.656476&panoid=30JHmLjEgX1eF_6IBh9ovQ&cbp=12,323.89,,0,-9.19[/sTREETVIEW]
  22. Le centre-ville serait moins séduisant pour les entreprises Le centre-ville de Montréal est de moins en moins séduisant pour les entreprises de services alors que plusieurs d’entre elles déplacent leurs employés en banlieue. D’après une étude de la firme immobilière Colliers, le marché de la location d’immeubles de bureaux au centre-ville de Montréal est en perte de vitesse. Cette situation s’explique notamment par le fait que les entreprises tentent de réduire l’espace de leurs bureaux et par les problèmes de congestion routière. Selon l’étude, près de 130 000 pieds carrés d’espace locatif ont été abandonnés au troisième trimestre au centre-ville de Montréal. « Il est également prévu que cette tendance devrait se prolonger dans les trimestres à venir, considérant que les entreprises tentent de diminuer la superficie qu’elles occupent », peut-on lire dans le rapport. Ainsi, à Montréal, le marché avantage présentement les locataires, et les propriétaires réagissent en augmentant les incitatifs pour ceux-ci. La multiplication des projets de tours de bureaux au centre-ville donne aussi actuellement un avantage aux locataires. Sur l’île de Montréal, le taux d’inoccupation au troisième trimestre atteignait 7,3 % pour le marché des espaces à bureaux et 4,1 % dans le marché des espaces industriels. Banlieue Depuis le début de 2104, les deux secteurs les plus dynamiques de la grande région de Montréal ont sans été la Rive-Sud et Laval. La Rive-Sud présente un taux d’inoccupation de 5 % et un taux de disponibilité de 11,8 %. C’est aussi le sous-marché comptant le plus grand nombre de projets d’immeubles de bureaux présentement en construction. Quant au marché des espaces industriels, le marché de la grande région de Montréal a connu une croissance depuis le début de l’année alors que près de 3,5 millions de pieds carrés ont été absorbés jusqu’à maintenant. http://argent.canoe.ca/vos-finances/immobilier/le-centre-ville-serait-moins-seduisant-pour-les-entreprises-13112014
  23. WestAust

    Evolo 2 - 30 étages (2014)

    Puisque vous avez déjà manifesté de l’intérêt pour le projet Pointe-Nord, nous vous invitons à faire partie des premiers à découvrir Evolo 2 avant le lancement officiel au grand public prévu vers la fin octobre. Vous profiterez ainsi des meilleurs choix de condos et des prix d’ouverture. Ne ratez pas cette chance unique de vivre dans un endroit exceptionnel au cœur du nouveau quartier Pointe-Nord. Vous pouvez vous inscrire à la liste prioritaire en cliquant sur le lien ci-contre. Située en bordure du fleuve St-Laurent et entourée de verdure, Evolo 2 témoigne de la passion de son promoteur, Proment, pour l’excellence et la qualité. Cette élégante tour de 30 étages offrira des vues époustouflantes du fleuve ainsi que des espaces de vie aux configurations et design novateurs. Les superficies des appartements standards varieront entre 690 et 1390 pi.ca. et les penthouses et condominiums de plus grandes dimensions se retrouveront aux étages supérieurs. Cliquez sur ce lien et inscrivez-vous dès maintenant ! http://pointenord.com/evolo2/bientot-disponible/
  24. Nom : B-Loft Hauteur : Phase 1 : nouvel édifice ayant 17 unités sur 3 étages — Phase 2 : Conversion de l'Usine B en 55 unités Promoteur : Groupe Dargis Emplacement: 1830, rue Panet, dans le Village Début de construction : 2013 Fin de construction : 2014 (Phase 1), 2015 (Phase 2) Description : Lofts industriels allant de 406 à 1574 pi2 Le nouvel édifice sera construit dans le stationnement Une cour intérieure privée Un stationnement souterrain avec espaces de rangement Un cellier commun avec espaces privatifs Deux terrasses communes sur le toit offrant une vue panoramique sur Montréal (sur 2 niveaux différents) Un chalet urbain et un spa Des unités sur 2 étages, certaines avec une terrasse privée et d'autres avec une cour anglaise Prix : À partir de 186 900$ taxes incluses. Site web : http://www.jesuisloft.com/