Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'delta'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports en commun
    • Infrastructures
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Projets Annulés
  • Discussions générales
    • Urbanisme et architecture
    • Nouvelles économiques
    • Technologie, jeux vidéos et gadgets
    • Technologies urbaines
    • Discussions générales
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • L'actualité
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec et reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.

Blogs

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Biography


Location


Intérêts


Occupation

14 résultats trouvés

  1. Publié le 27 février 2017 à 07h23 | Mis à jour à 07h23 Le retour de la bouffe gratuite dans les avions Air Canada a cessé d'offrir les repas en 2003 pour les vols de trois heures et demie ou moins et en 2005 pour l'ensemble des vols en Amérique du Nord. PHOTO Ruth Fremson, Archives The New York Times Sylvain Larocque La Presse Des repas gratuits en classe économique en Amérique du Nord? Depuis des années, les compagnies aériennes veulent nous faire oublier qu'une telle chose a déjà existé, mais voilà que Delta s'apprête à offrir gratuitement des sandwichs sur certains vols transcontinentaux aux États-Unis. Le Canada pourra-t-il résister longtemps ? Delta Air Lines en a surpris plus d'un au début du mois en annonçant le retour des repas gratuits en classe économique sur 12 liaisons long-courriers aux États-Unis. Même si elle tient elle aussi à se donner une image de prestige, Air Canada n'entend pas emboîter le pas pour l'instant. La décision de Delta, qui entrera en vigueur mercredi pour les vols New York-Los Angeles et New York-San Francisco, puis le 24 avril pour 10 autres liaisons transcontinentales, fait suite à un projet-pilote tenu l'automne dernier. Au menu : des sandwichs, des assiettes de fruits et fromage ou des wraps. « Lorsque nous avons testé ce concept, nos clients l'ont aimé et apprécié, alors nous l'implantons dans nos marchés les plus stratégiques », a indiqué dans un communiqué la vice-présidente principale au service en vol chez Delta, Allison Ausband. « La compagnie reconnaît ainsi que pour continuer à exiger des tarifs plus élevés, elle doit livrer un produit de qualité supérieure. Offrir des repas gratuits sur certaines liaisons est une façon de conforter cette image de transporteur de qualité », explique Henry H. Harteveldt, analyste de l'industrie du voyage pour la firme Atmosphere Research Group de San Francisco. C'est Delta qui avait amorcé la tendance vers la fin des repas gratuits en 2001, alors que l'industrie aérienne commençait à éprouver des difficultés financières. Les autres compagnies nord-américaines ont suivi, y compris Air Canada en 2003 pour les vols de trois heures et demie ou moins et en 2005 pour l'ensemble des vols en Amérique du Nord. En plus de facturer les repas, les transporteurs ont par la suite imposé des frais pour les bagages enregistrés et le choix des sièges, générant ainsi de nouveaux revenus qui leur ont permis d'atteindre des niveaux de rentabilité record. Plus de choix Chez Air Canada, on n'entend pas réagir à la décision de Delta. « Nous surveillons activement les tendances de l'industrie, mais nous n'avons pas l'intention en ce moment de réintroduire les repas gratuits à bord de nos vols nord-américains. Notre Café en vol est très populaire auprès de nos clients puisqu'il propose une variété nettement plus grande de repas, de collations et de boissons que les services de repas gratuits traditionnels », affirme une porte-parole du transporteur montréalais, Isabelle Arthur. Du côté de WestJet, la question ne se pose pas vraiment puisque la compagnie de Calgary n'a jamais offert de repas gratuits depuis sa fondation, en 1996. « Nous surveillons continuellement les commentaires de nos hôtes et les activités des autres transporteurs, mais pour l'instant, nous ne prévoyons pas changer notre approche », indique un porte-parole, Robert Palmer. L'an dernier, United Airlines avait lancé le signal qu'une mini-révolution alimentaire se préparait dans l'industrie aérienne nord-américaine en ramenant les collations gratuites en classe économique sur tous ses vols. American Airlines a suivi peu de temps après (Delta et WestJet n'ont jamais cessé cette pratique, mais Air Canada ne l'a toujours pas rétablie). American est ensuite allée un cran plus loin en offrant des repas gratuits en classe économique sur ses vols entre Dallas-Fort Worth, au Texas, et Honolulu, à Hawaii. Delta a rapidement suivi pour ses vols reliant Atlanta, New York et Minneapolis-St. Paul à la capitale hawaïenne. Selon M. Harteveldt, les vols d'Air Canada reliant Toronto et Vancouver à Hawaii pourraient être les premiers à bénéficier du retour des repas gratuits puisqu'ils sont d'une durée comparable ou supérieure à ceux reliant Montréal à l'Europe, sur lesquels des repas gratuits sont offerts. « Il est possible qu'Air Canada se dise qu'offrir des repas gratuits sur certaines liaisons pourrait l'aider à fidéliser des clients, surtout si elle a l'impression que WestJet ne pourrait pas l'imiter », note Henry Harteveldt. On mange gratis ou non? Destinations soleilAucun des quatre transporteurs canadiens n'offre de repas gratuits sur les vols vers les Antilles, le Mexique et l'Amérique centrale. Sunwing a été le dernier à jeter l'éponge, en octobre. Air Transat l'avait fait en 2014 et Air Canada, quelques années plus tôt. Amérique du Nord - EuropeTous les transporteurs canadiens, américains et européens offrent des repas chauds gratuits sur leurs vols entre l'Amérique du Nord et l'Europe. Tous ? Il y a une exception : WestJet, qui n'a pas cru bon offrir ce service à bord de ses vols entre le Canada et Londres, lancés l'an dernier. En EuropeLa plupart des transporteurs européens traditionnels, comme Air France et Lufthansa, continuent d'offrir des sandwichs gratuits à bord de leurs vols régionaux sur le Vieux Continent. Bien sûr, ce n'est pas le cas pour les compagnies aériennes à rabais comme easyJet et Ryanair. Le retour de la bouffe gratuite dans les avions | Sylvain Larocque | Transports
  2. Habsfan

    Fusillade à FLL

    Il y a eu une fusillade aujourd'hui à l'aéroport international de Fort-Lauderdale/Hollywood. J'ai trouvé ça sur LaPresse.ca Un aéroport prisé des «snowbirds» L'aéroport de Fort-Lauderdale-Hollywood est un petit aéroport, mais il est souvent utilisé par les voyageurs québécois qui se rendent aussi à Miami, surtout dans les parties plus au nord de la ville. Hollywood et Sunny Isles sont des destinations prisées des «snowbirds». L'aéroport est 21e en importance aux États-Unis, avec 27 millions de passagers par année. Il y a 325 départs et 325 arrivées, par jour. Il compte quatre terminaux. Le petit terminal 2, où a eu lieu la fusillade, dessert les vols de Delta et d'Air Canada. Les vols d'Air Transat passent par le terminal 4. Celui qui assurait la liaison Fort Lauderdale-Montréal a quitté l'aéroport en début d'après-midi, aujourd'hui, malgré la situation. Je trouve ça drole qu'ils considèrent que cet aéroport est petit quand il y a prèsque deux fois plus de passagers qui y passent par année qu'à Dorval!
  3. L'hotel Delta Centre-Ville serait transformé en résidences étudiantes... Fort probablement peu abordables! Article en anglais... http://www.montrealgazette.com/business/Campus+Crest+buys+Delta+Centre+Ville+hotel/8634370/story.html
  4. Fil à suprimer sent via Tapatalk
  5. Le Delta Centre-Ville de Montréal fermera ses portes le 31 octobre 2013 TORONTO, le 3 juill. 2013 /CNW/ - Delta Hôtels et Villégiatures a été informée par InnVest REIT, la société propriétaire de l'hôtel Delta Centre-Ville de Montréal, qu'au terme d'un examen stratégique de son portefeuille d'établissements, InnVest a vendu l'hôtel. Delta continuera à gérer l'hôtel jusqu'à sa fermeture, le 31 octobre 2013. Le nouveau propriétaire transformera ensuite l'établissement qui servira à un autre usage. « Delta Hôtels et Villégiatures gère l'hôtel Delta Centre-Ville depuis 1999 et n'a pas participé à la décision de vendre ou de fermer l'établissement », a affirmé Raymond Larivée, vice-président régional de Delta Hôtels et Villégiatures pour le Québec. « Nous sommes profondément désolés pour les employés touchés par cette décision et nous les soutiendrons tout au long de la période de transition. Nous leur offrirons des services d'orientation professionnelle par l'entremise de la firme internationale Lee Hecht Harrison, spécialisée dans la mobilité des talents, et nous essaierons également de les réaffecter ailleurs, dans la mesure du possible ». Durant la transition, Delta ne ménagera aucun effort pour réduire au minimum les répercussions sur ses employés et ses clients. L'équipe du Delta Centre-Ville maintiendra la qualité exceptionnelle de service qui caractérise la marque, et tous les programmes et services Delta demeureront en place jusqu'à la fermeture de l'hôtel. Les clients qui ont réservé une chambre ou un séjour d'affaires au Delta Centre-Ville pour une date antérieure au 31 octobre ne seront pas touchés. En ce qui concerne les réservations pour le 31 octobre ou une date ultérieure, Delta envisage diverses possibilités, notamment de les transférer à son autre hôtel de 456 chambres du centre-ville, le Delta Montréal, situé sur l'avenue du Président-Kennedy, qu'elle gère depuis 1986. Si cela s'avère impossible, Delta collaborera étroitement avec les autres établissements Delta de la région et d'autres hôtels de Montréal afin de répondre aux besoins de ses clients. http://www.newswire.ca/fr/story/1193757/le-delta-centre-ville-de-montreal-fermera-ses-portes-le-31-octobre-2013
  6. http://en.wikipedia.org/wiki/Tour_de_la_Bourse Somebody used to have a rendering with the 3 towers on SSP, but I can't find it anymore...
  7. Air France-Delta: 280 emplois quittent Montréal Publié le 26 novembre 2009 à 06h35 | Mis à jour à 06h41 Marie Tison La Presse La coentreprise transatlantique créée par Air France-KLM et Delta Air Lines fait ses premières victimes à Montréal. Les deux transporteurs fermeront leurs centres d'appels respectifs dans la métropole québécoise le 31 août prochain, ce qui entraînera la perte de 280 emplois. Les emplois seront transférés dans les centres d'appels de Delta aux États-Unis. Le centre d'appels de Delta à Atlanta devrait notamment se doter d'une équipe d'une trentaine de personnes pour répondre aux appels de la clientèle francophone des deux transporteurs. «Le client ne verra pas la différence, a affirmé la vice-présidente et directrice générale d'Air France-KLM au Canada, Benedicte Duval, en entrevue téléphonique avec La Presse Affaires. On lui parlera en français.» En mai dernier, Air France-KLM et Delta ont établi une coentreprise pour exploiter en commun les liaisons entre l'Europe et l'Amérique du Nord. Les sociétés ont entrepris une étude pour identifier des services qui pouvaient être mis en commun. C'est ainsi que Delta sera responsable des activités de réservation et du service à la clientèle d'Air France-KLM en Amérique du Nord, alors qu'Air France-KLM sera responsable des mêmes services en Europe. Mme Duval a souligné que 85% des appels reçus par le centre d'Air France-KLM à Montréal provenaient des États-Unis. Seulement 15% proviennent du Canada et d'autres marchés, notamment des Antilles, lorsque les centres d'appels responsables sont débordés. Elle a indiqué qu'il n'avait pas été question de conserver une équipe francophone à Montréal parce qu'un centre d'appels trop petit n'était pas efficace. «Déjà, notre centre d'appels de 140 personnes est moins efficace que les centres d'appels plus gros», a-t-elle affirmé. Elle a rappelé qu'il y a une dizaine d'années, Air France avait rapatrié à Montréal toutes ses activités nord-américaines de réservation pour, justement, améliorer leur efficacité. Ces emplois reprennent maintenant le chemin du sud. Mme Duval a souligné que les partenaires avaient choisi d'annoncer la fermeture des centres d'appels de Montréal dès maintenant pour donner aux employés un bon neuf mois pour trouver de nouveaux emplois. Ceux qui le voudront, surtout ceux qui parlent français, seront les bienvenus chez Delta à Atlanta. Air France-KLM fermera également la petite agence qu'elle conservait au centre-ville, dans les mêmes locaux que le centre d'appels, et transférera ses activités à l'aéroport Montréal-Trudeau. Comme celui d'Air-France-KLM, le centre d'appels de Delta à Montréal compte 140 personnes. «Les personnes touchées par la fermeture auront la possibilité d'obtenir d'autres postes à l'intérieur de Delta, ou elles recevront des indemnités de départ et de l'assistance pour la recherche d'emplois», a déclaré Susan Elliott, responsable des relations avec les médias au siège social de Delta, à Atlanta. Jointe par courriel, Mme Elliott s'est révélée un peu moins affirmative que Mme Duval au sujet des services dédiés à la clientèle francophone. Elle n'a pas répondu directement lorsque La Presse Affaires lui a demandé si Delta mettra une équipe francophone en place et comment elle recrutera ce personnel. «Nous sommes présentement à identifier les besoins en personnel dans nos centres d'appels américains», a-t-elle simplement répondu. Toujours en raison de l'entente conclue avec Air-France-KLM, Delta fermera son centre de réservation de Londres au dernier trimestre de 2010.
  8. (Courtesy of The Wall Street Jorunal) Hmm... this seems interesting. One of the only reasons I put it in this section seeing Air Canada code shares with Lufthansa so it could be good for some of us who want to try and travel to US for cheaper. Plus I also read that Virgin Atlantic trying to join the Alliance also
  9. Voici 2 photos de mon nouveau bureau, il ne faisait pas très beau aujourd'hui mais je vais en prendre d'autres bientôt. Je vais essayer d'aller aux autres coins du bureau pour d'autres angles Le delta a l'air d'un nain:
  10. Delta Air Lines, qui a finalisé en octobre le rachat de Northwest Airlines, a accusé une lourde perte en 2008, reflet des dépréciations passées dans ses comptes dans la perspective de cette fusion. Pour en lire plus...
  11. La compagnie aérienne américaine Delta Air Lines, qui vient de fusionner avec sa concurrente Northwest Airlines, prévoit de demander des modifications dans les commandes que les deux groupes ont chacun passé à l'avionneur Boeing. Pour en lire plus...
  12. ErickMontreal

    IGA attire Fleury Michon au Québec

    IGA attire Fleury Michon au Québec 3 octobre 2008 - 06h36 La Presse Laurier Cloutier Alors que la restauration voit sa clientèle bouder, essence et crise financière obligent, Sobeys-IGA lance à partir du Québec une gamme de plats frais, «de qualité de restaurant», partout au Canada. La chaîne va même concurrencer ainsi les Couche-Tard Menu. Marc Poulin, président de Sobeys Québec, a discuté pendant quatre ans avec le spécialiste des plats frais emballés de France, Fleury Michon, qu'il a finalement attiré à Rigaud, à l'ouest de Montréal. Fleury Michon y a investi 42 millions de dollars dans un agrandissement de l'usine de Delta Dailyfood, à 151 000 pieds carrés. Achetée par Fleury Michon, à un prix non dévoilé, Delta a embauché 150 personnes de plus, pour un effectif total de 450 employés. Le but visé par Marc Poulin, mieux desservir les clients de ses 250 IGA affiliés du Québec, sera largement dépassé car le président a réussi par la suite à convaincre la direction de tous les supermarchés canadiens de Sobeys. Michael A. Clark, président de Delta Dailyfood, assure qu'il pourra livrer à Vancouver en quatre jours, par camion, ses plats cuisinés emballés d'une durée de vie de trois semaines. Il n'utilise pour l'instant que 50% de sa capacité de production et peut encore doubler la superficie de l'usine, qui dessert déjà les avions d'Air Canada et des clients dans les plats surgelés. Delta produit déjà plus de 25 millions de repas par année. Les familles manquent de temps, mais veulent manger des repas santé, une tendance qui profite à l'entreprise. Marc Poulin qualifie l'expertise de Fleury Michon «d'unique au monde», grâce à la technologie. Leader dans son secteur en Europe, Fleury Michon s'associe à des partenaires clés dans chacun des pays, dont Carrefour en France, et Wal-Mart-Sam's Club aux États-Unis depuis un an. Depuis lundi, les IGA du Québec offrent 10 nouveaux plats, sous la marque Compliments, sept autres suivront au début de janvier 2009 et cinq de plus le printemps prochain. C'est plus cher que du surgelé (qualité moindre) et des plats cuisinés au supermarché (d'une durée de vie plus courte), mais le prix demeure plus bas qu'au resto: de 4,99$ à 6,49$. En promotion, tous les nouveaux repas frais emballés sont actuellement offerts à 4,99$. Les IGA du reste du Canada les distribueront en 2009. Sobeys a conclu une entente à long terme avec Fleury Michon, d'une durée non précisée, même pour ses dépanneurs Bonisoir. Les plats à emporter de toutes catégories occupent déjà 5% du marché, selon Marc Poulin, et leur part doublera en quelques années, grâce à une croissance annuelle de 25%. Sobeys-IGA gagne déjà des parts de marché, assure Marc Poulin, et la chaîne compte maintenant devancer non seulement les autres supermarchés, mais aussi convaincre plus de clients de restaurants. Fondée en 1920, Fleury Michon lance 250 nouveaux produits par année, grâce à 3600 employés, et réalise des ventes de près de 750 millions de dollars.
  13. La compagnie aérienne exigera cette somme pour tout deuxième bagage enregistré sur les vols intérieurs aux États-Unis. Pour en lire plus...
  14. mtlurb

    Delta supprime 4000 emplois

    Remède de cheval pour la compagnie aérienne américaine: elle offre des primes de départ à plus de la moitié de ses employés. Pour en lire plus...