Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'condominiums'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports en commun
    • Infrastructures
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Projets Annulés
  • Discussions générales
    • Urbanisme et architecture
    • Nouvelles économiques
    • Technologie, jeux vidéos et gadgets
    • Technologies urbaines
    • Discussions générales
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • L'actualité
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec
    • Reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.

Blogs

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


À propos de moi


Biographie


Location


Intérêts


Occupation


Type d’habitation

51 résultats trouvés

  1. Richmond Condominiums Localisé au coeur de Griffintown, Ã* l'angle de la rue William et de la rue Richmond, le Richmond Condominiums se démarquera par la taille généreuse de ses espaces de vie. Projets de condos a Montreal a venir | Samcon
  2. Nom: 30 St-Jacques Hauteur (étages): 11 étages Hauteur (mètres): TBD Coût du projet: TBD Promoteur: Dev McGill Emplacement Début de construction: TBD Site internet: http://www.devmcgill.com/fr/30-st-jacques-place-d-armes Infos:Cette magnifique image panoramique de la Place d’Armes n’est pas un montage, c’est la réalité et vous pourriez un jour habiter tout juste à côté… Nous sommes fiers de vous annoncer que le promoteur DevMcGill et ses partenaires ont remporté un concours public de la Ville de Montréal leur permettant de donner vie à un nouveau projet de condominiums très attendu, le 30 St-Jacques. Situé sur l’un des très rares terrains vacants et développables du Vieux-Montréal, le 30 St-Jacques est voisin de la Place d’Armes, un secteur qui figure parmi les plus remarquables en Amérique du Nord grâce à son architecture. Environ 150 nouvelles résidences, dotées de commodités enviables, sont prévues sur ce site convoité depuis des années par de nombreux promoteurs. À un coin de rue de la station de Métro Place d’Armes et d’un accès à la ville souterraine de Montréal (RÉSO), les futurs résidents de cette copropriété pourront se rendre sans voiture et à l’abri des intempéries, à des milliers de commerces, services et entreprises. Il s’agit là d’un des rares développements de condominiums de Montréal à s’être vu accorder une note parfaite, soit de 100 %, sur le site Web indépendant « WalkScore.com ». Ce dernier compare l’arrondissement à un réel paradis pour le piéton.
  3. MARTIN JOLICOEUR . les affaires.com . 17-10-2013 (modifié le 17-10-2013 à 09:40) Un autre hôtel du centre-ville de Montréal, l’Hôtel du Fort, fermera ses portes à la fin du mois pour être transformé en un nouveau complexe de condominiums. GMI Hospitality, gestionnaire de l’hôtel en activité depuis 21 ans, justifie sa décision par des difficultés financières. «Le secteur de l’hôtellerie fait face à des pressions économiques et nous n’avons pas été épargnés», a expliqué, par voie de communiqué, la présidente de GMI, Lori Polacheck. L’entreprise à capital fermé a décidé de convertir l’hôtel montréalais, situé au 1 390 rue du Fort, en un nouveau projet d’habitations en copropriété. Un autre... qui s’ajoutera à la kyrielle d’autres projets déjà promis et en cours de réalisation dans le même quadrilatère de l’ouest du centre-ville. Par la voie de son porte-parole, GMI s’est refusé à toute précision en ce qui a trait au nombre d’unités de condominium prévues, aux montants d’investissement, de même qu’à la catégorie de construction visée. Parle-t-on, par exemple, de condominium pour premiers acheteurs, ou encore de résidence pour millionnaires? «Impossible de vous en dire d’avantage, s’est excusé le porte-parole, Jonathan Goldbloom. Une annonce sera faite à ces propos dans le prochains mois.» ... (lire l'article au complet) [sTREETVIEW]https://maps.google.com/maps?q=Hotel+du+Fort,+Fort+Street,+Montreal,+QC,+Canada&hl=en&ll=45.490983,-73.58075&spn=0.006385,0.011716&sll=45.492864,-73.580364&sspn=0.006385,0.011716&oq=hotel+du+For&t=h&z=17&layer=c&cbll=45.491777,-73.581371&panoid=0dUOnm19ssXkAC8X9CU37w&cbp=12,179.82,,0,-17.47[/sTREETVIEW]
  4. Quartiers huppés de Montréal - Des promoteurs contourneraient le moratoire sur les condominiums Le Devoir Bahador Zabihiyan Édition du mardi 19 mai 2009 Mots clés : Moratoire, Condominums, Comité Logement Centre-Sud, Montréal Certains promoteurs optent pour des copropriétés par actions, ce qui permet de chasser plus facilement les locataires Une trentaine de locataires du complexe du Club Sommet, un immeuble d'environ 300 logements, situé dans le Golden Square Mile, contestent leur éviction. Des failles existeraient dans le moratoire sur les condominiums permettant aux propriétaires de se débarrasser des locataires et de mettre leurs logements rénovés sur le marché à des prix beaucoup plus élevés, notamment dans les secteurs huppés du centre-ville, d'après Éric Michaud, du Comité Logement Centre-Sud. Les règles pour construire des condominiums étant trop sévères, certains promoteurs optent pour des copropriétés par actions. Or, les locataires sont moins bien protégés lorsque leur immeuble devient une copropriété de ce type. «Quand on convertit un immeuble en condos, on ne peut plus faire d'agrandissements, on ne peut plus faire de travaux majeurs, il y a des garde-fous. Or, comme ce type de conversion-là [copropriété par actions] n'est pas encadré, les propriétaires peuvent faire tout ce qu'ils veulent», affirme M. Michaud. Ce dernier décrit le procédé comme une conversion en condominium «déguisée». «C'est un danger pour la protection du parc locatif», rajoute-t-il. Selon lui, environ 500 logements, principalement situés au centre-ville, seraient aujourd'hui concernés par des conversions en copropriété par actions. Une trentaine de locataires du complexe du Club Sommet, un immeuble d'environ 300 logements, situé dans le Golden Square Mile au 3475, rue de la Montagne, ont même engagé un avocat afin de porter l'affaire devant la Régie du logement, après avoir contacté sans succès la Ville de Montréal et le ministère des Affaires municipales et du Logement. Les locataires étaient au tribunal de la Régie du logement la semaine dernière. Ils demandaient notamment au propriétaire de mieux les dédommager pour leur éviction. Ils souhaitent aussi que ce dernier leur verse des dommages et intérêts pour les nuisances engendrées par les travaux importants entrepris dans l'immeuble depuis deux ans. En effet, le propriétaire, Casperdiny IFB Realty Inc., a décidé d'y effectuer des travaux majeurs notamment en combinant des petits appartements afin d'en faire des plus grands logements, qui sont par la suite vendus entre 137 000 $ et 575 000 $ environ, ou loués pour des loyers situés entre 1100 $ et 2000 $ par mois, d'après le site Web de la compagnie et les publicités publiées dans plusieurs quotidiens montréalais. Or, le propriétaire n'aurait pas pu entreprendre des travaux, ni se débarrasser des locataires aussi facilement si le projet était un condominium et non une copropriété par actions. Joanne Dolan habite au Club Sommet depuis une vingtaine d'années et refuse de quitter son logement. Elle estime qu'il devrait y avoir un moratoire sur les copropriétés par actions. «Si on avait une conversion en condominium, les locataires et leurs baux seraient protégés par la Régie du logement contre les évictions et les travaux dans l'immeuble, jusqu'à ce qu'ils décident de partir. On devrait avoir le même type de moratoire pour les copropriétés», constate Mme Dolan, avant de retourner dans la salle devant le juge pour défendre sa cause et répondre aux questions de l'avocat du propriétaire. Un procédé bien connu La copropriété par actions est un procédé bien connu de l'Association des courtiers et agents immobiliers du Québec (ACAIQ) qui le présente, sur leur site Internet, comme un bon moyen de contourner le moratoire sur la construction des condominiums mis en place en 2001. «Ce mode d'acquisition immobilière, surtout présent dans les grandes villes, a notamment été développé pour contourner les difficultés liées aux restrictions à la conversion d'immeubles locatifs en propriété divise [condominium]. La détention d'action avec droit d'usage d'un appartement peut, en pratique, présenter des similarités avec la copropriété divise d'un immeuble», peut-on lire sur le site de l'ACAIQ. Les investisseurs n'achètent pas un appartement, mais des actions dans la société qui possèdent l'immeuble. Ces actions leur donnent ensuite droit à un logement. Lors de la conversion d'un immeuble en condominium, les locataires déjà présents peuvent continuer à occuper leur logement et renouveler leurs baux autant de fois qu'ils le veulent. De plus, le propriétaire ne peut y effectuer des travaux majeurs jusqu'à ce que les locataires quittent les lieux. Thomas Robert Reiner, dont la compagnie Asta Corporation Inc. gère le projet au nom de Casperdiny, ne cache pas qu'il aurait «sauté sur l'occasion» si la Ville l'avait laissé construire des condominiums au Club Sommet. Il estime que l'immeuble, «composé aux trois quarts de petites unités de types, logements étudiants», n'est pas financièrement viable. «Dans ce riche quartier du Golden Square Mile, il faut faire des unités de 800, 900, 1000, 1100 pieds carrés pas 400», remarque-t-il. De plus, il affirme qu'il n'a «aucun retour sur investissement» à l'heure actuelle, car les loyers du Club Sommet sont trop faibles. Enfin, d'après M. Reiner, il est plus facile de financer un projet de condominium qu'un projet de copropriété par actions. C'est donc par défaut qu'il a opté pour un projet de copropriété par actions. Mais il estime avoir tout fait pour aider les locataires à trouver un nouveau logement, notamment en leur payant des mois de loyer gratuit et des frais de déménagement. «D'ailleurs, la grande majorité ont accepté de partir», constate-t-il. La Régie devrait rendre sa décision vers la fin de l'année. Mais d'autres projets de conversion en copropriété par actions sont en cours. Ted Pearson était présent à l'audience à la Régie du logement, jeudi dernier. Lui n'habite pas au Club Sommet, mais dans les appartements d'Embassy Row, avenue du Docteur-Penfield. Mais M. Pearson estime qu'il risque fort de se faire chasser de son logement. «Il y a une conversion en copropriété [par actions] là-bas aussi», dit-il, avant que l'audience ne reprenne. http://www.ledevoir.com/2009/05/19/251067.html (19/5/2009 18H14)
  5. Projet Le Logan Les condominiums du projet Le Logan seront situés aux 2455-2461 rue Logan, à l’intersection de la rue Poupart, tout près du centre-ville de Montréal et de ces nombreuses activités. http://www.habitationskjm.com/projets-en-cours
  6. Cube Condominiums - 5 étages Coin Décarie et Sherbrooke Ouest (NDG). [/url] belcourtcondos.com
  7. Bientôt en prévente! Où l'eau et le ciel se rencontrent: à la hauteur de vos attentes. Situé sur plus d'un acre de terrain parfaitement manucuré, en bordure de l'eau avec accès direct à la rivière, l'élégance et le charme des 75 nouveaux condominiums saura vous faire choisir votre résidence de rêve, au bord de l'eau
  8. This building is exactly the kind of skyscraper I like. It's a good combination of windows and a sleek black material. Dare I say it's almost as good as Mies. And while I'm not a big fan of balconies, these ones blend in!I have to say, I'm very impressed. That said, I am actually starting to get tired of the kind of cookie-cutter condo architecture that is so widespread in Toronto and Vancouver. I think 20 years from now, they will wonder what they were thinking. This is an exception though. Very classy. This is what the Louis-Bohème should have been!
  9. Secteur Angus, 2ème et Gilford J'ai de la misère a visualiser exactement ou le projet va être construit. -------------------------------------------------------------------------------- Un copier-coller du projet au Dix30 Découvrez prochainement Cité Angus dans le Quartier Angus. Imaginée par le Groupe Cholette, Cité Angus propose un concept d'habitation unique de condominiums contemporains et de maisons urbaines spectaculaires sur un ou deux étages. À deux pas de l'activité piétonne du Quartier Angus, à quelques minutes du centre-ville de Montréal, un endroit où l’on vie au rythme du Quartier. Au cœur de la vie urbaine du Quartier Angus à Montréal, d'élégants immeubles de condominiums contemporains au design unique tant par l'architecture et la conception de ces derniers. Vaste choix de modèles de condominiums et de maisons de ville urbaines sont offerts. Du choix pour tous les goûts à prix abordables. À distance de marche, on y retrouve marchés et boutiques spécialisés, restaurants, centre de conditionnement physique, garderie, piscines extérieures municipales, magnifiques parcs et espaces verts. Situé à l'angle de la rue Gilford et la 2ième avenue à Montréal dans le Quartier Rosemont, le site est accessible via le boulevard Saint-Jospeh, à proximité de l’avenue Papineau. Ouverture du pavillon des ventes automne 2010 Pour des informations svp communiquer avec nous et inscrivez-vous pour recevoir des informations privilégiés via notre formulaire de réservation prioritaire ou par courriel au [email protected] Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
  10. L’entreprise DevMcGill est heureuse de vous proposer un projet remarquable situé au cœur de Montréal. Le bâtiment à être converti en condominium se trouve à la jonction de trois zones historiques comportant des monuments d’époque et jouxtant plusieurs édifices de qualité. Il a été construit en 1894 et était à l'époque la Brasserie Ekers. Depuis peu il a été classé « édifice à valeur patrimoniale exceptionnelle». Bientôt celui-ci sera la demeure d’une cinquantaine de propriétaires privilégiés. Mais attention, pour vous assurer d'acquérir un des condominiums, vous devez vous manifester d'ici le 30 septembre : vous pourrez ainsi devenir un VIP des Condominiums St.Dominique. (les explications se trouvent à la fin de ce message). EMPLACEMENT Le St-Dominique est situé dans le secteur du Plateau Mont-royal et du Centre-ville, soit aux portes des quartiers animés de Montréal : le Quartier des spectacles, le Quartier Latin, la rue St-Denis et la rue St-Laurent. L’immeuble, localisé à quelques pas de l'intersection des rues Saint-Laurent et Sherbrooke, n’est qu’à quatre minutes à pied du métro Saint-Laurent. La façade de l’ancienne Brasserie Ekers donne sur la rue St-Laurent. Elle a comme voisin immédiat l’élégant Hôtel OPUS. La façade qui donne sur la rue St-Dominique s’ouvre pour sa part sur les bâtiments historiques du monastère du Bon-Pasteur. L’IMMEUBLE L’immeuble sera entièrement rénové à l’extérieur comme à l’intérieur. Il conservera son cachet historique. Des sections seront ajoutées à l’édifice actuel et les facades des rues St-Laurent et St-Dominique feront l’objet d’une attention particulère. L’ENTRÉE DES RÉSIDENTS La façade sur la rue St-Laurent aura une entrée particulère menant aux commerces du rez-de-chaussée. La porte d’entrée principale menant aux appartements, se trouvera cependant sur la paisible rue St-Dominique, directement en face d’un des plus beaux bâtiments historiques de Montréal, le Monastère du Bon-Pasteur. Cette magnifique rue est à sens unique vers le sud et est accessible par la prestigieuse rue Sherbrooke. LES APPARTEMENTS Le St. Dominique n'habritera qu'une cinquantaine d'appartements offrant ainsi un style de vie intime à ses propriétaires. Plusieurs des condominiums auront des balcons ou de grandes terrasses. Certains condos comporteront une mezzanine en deuxième niveau, les Mezza-lofts. D'autres seront aménagés sur un seul niveau, les plain-pied. LES FINITIONS INTÉRIEURES Le design des intérieurs n’est pas encore terminé. Cependant il sera semblable à celui du projet M9 Phase 3 dans le Vieux-Montréal. Vous êtes donc invités à l’Espace Vente et Visite M9 pour voir et toucher la gamme des finis intérieurs. Vous pourrez aussi visiter un appartement témoin. Les finis intérieurs comprendront des comptoirs de quartz, des armoires laminées au design contemporain, des planchers en bois d’ingénierie, de la céramique dans les salles de bain, et bien plus encore. Plusieurs ensembles de finition aux teintes variées seront disponibles. APERÇU DE LA LISTE DE PRIX Les prix incluent les taxes mais non les stationnements intérieurs, sujet à changements TYPE DÉTAILS DIMENSION DESCRIPTION PRIX APPROX. MEZZA-LOFT A 700 pica 1er niveau : 500 pica, plafond de 7’ sous la mezzanine et 15’ dans le salon et salle à diner. Mezzanine: 200 pica, plafond de 6’4’’ 1 chambre, 1 salle de bain. Balcon de 4'X5'. 250 000$ MEZZA-LOFT B 700 pica 1er niveau : 500 pica, plafond de 7’ sous la mezzanine et 15’ dans le salon et salle à diner. Mezzanine : 200 pica, plafond de 7’ 1 chambre, 1 salle de bain. Balcon de 4’ X 5’ 280 000$ MEZZA-LOFT C 850 pica 1er niveau : 700 pica, plafond de 7’ sous la mezzanine et 15’ dans le salon et salle à diner. Mezzanine : 250 pica, plafond de 8' 2 chambres, 1 salle de bain. Balcon de 4’ X 5’ 340 000$ MEZZA-LOFT D 1000 pica 1er niveau : 720 pica, plafond de 7’ sous la mezzanine et 15’ dans le salon et salle à diner. Mezzanine : 280 pica, plafond de 8' 2 chambres, 2 salles de bain. Balcon de 4’ X 5’ 400 000$ PLAIN-PIED E 500 pica 1 niveau, plafond de 9' 6' 1 chambre, 1 salle de bain. Balcon de 4'X5' 195 000$ PLAIN-PIED F 600 pica 1 niveau, plafond de 9' 6'' 1 chambres, bureau, 1 salle de bain. Balcon de 4’ X 5’ 240 000$ PLAIN-PIED G 900 pica 1 niveau, plafond de 9' 6'' 2 chambres, bureau, 2 salles de bain. Balcon de 4’ X 5’ 360 000$ PLAIN PIED H 1500 pica 1 niveau, plafond de 11' 2 chambres, bureau, 2 salles de bain. Terrasse de 20' X 10'. 680 000$ LES STATIONNEMENTS INTÉRIEURS Les places de stationnement intérieurs sont très en demande dans le quartier. Le St-Dominique a la chance de pouvoir offrir des places de stationnement intérieur traditionnel au coût de 45 000$ taxes incluses; des places tandem (espace pour deux véhicules, un derrière l’autre) au coût de 66 000$ seront disponibles. Il y aura également des espaces de stationnement intérieur superposés, disponibles à un coût de 39 000$ taxes incluses (l’image ci-dessous). LA VIE DE QUARTIER Au St.Dominique, les espaces communs sont les attraits du quartier. En effet, grâce à une localisation idéale, les propriétaires auront accès à de multiples services et événements hors du commun. - Les scènes extérieures et intérieures du Quartier des spectacles - De multiples restaurants et cafés sur les rues Saint-Laurent, Saint-Denis, Sherbrooke et Sainte-Catherine - Le cinéma Quartier Latin, les salles de théâtre et de concert - L’Université du Québec à Montréal, le futur CHUM, l’hôtel Opus (pour les invités) et le Village - Le festival International de Jazz - Le festival Juste pour rire - Le festival des Francofolies de Montréal - Le festival de la Main - Le festival Divers/Cité - Le festival International Nuits d’Afrique LES AIRES COMMUNES ET LES FRAIS DE CONDOS Compte-tenu de la taille intime du projet, le St.Dominique n’aura pas d’aires communes telles une piscine ou une salle communautaire. L’investissement mensuel en frais de copropriété sera donc réduit, soit environ 22 cents le pied carré. Les propriétaires pourront profiter de la situation idéale; ils pourront avoir accès à pied à de nombreux services. LA DATE D’OCCUPATION La rénovation majeure du St.Dominique sera complétée à l’automne 2012. Les résidents pourront prendre possession de leur condominium à cette date. COMMENT DEVENIR PROPRIÉTAIRE? La première étape dans le processus d’achat d’un appartement des Condominiums St.Dominique est d’acquérir un certificat VIP. Ce dernier donne un privilège exclusif, avant l’ouverture au grand public, de faire un choix prioritaire. Cela permet de bien choisir l’emplacement, la vue et de profiter d’une réduction du prix d’achat. Le premier arrivé sera le premier servi. Les appartements (condominiums) seront ultérieurement vendus aux VIP en fonction de l’ordre chronologique dans lequel les certificats auront été acquis. C’est donc dire que le premier VIP aura le premier choix, le second le deuxième et ainsi de suite. Nous communiquerons avec tous les détenteurs d’un certificat au mois d’octobre pour donner plus de renseignements sur la pré-vente exclusive. COMMENT ACQUÉRIR UN CERTIFICAT VIP DES CONDOMINIUMS ST.DOMINIQUE? Pour acquérir un Certificat VIP, vous devez vous rendre à l’Espace vente et visite M9, au 800 rue Wellington, dans le Vieux-Montréal, entre samedi le 25 septembre et jeudi le 30 septembre à 16h. Les heures d’ouverture de l’Espace vente et visite M9-3 sont du samedi au dimanche, de 12h à 17h, et du lundi au jeudi, de 13h à 19h. Vous devrez déposer un chèque de 1000$, remboursable en tout temps pour toute raison, au nom du notaire Millowitz, Hodes, Bergeron, Ce bureau gardera ce montant en fidéicommis. À l’Espace vente et visite M9, un certificat VIP vous sera remis afin de confirmer que vous avez effectué un dépôt remboursable en tout temps par le notaire, à votre demande. Vos coordonnées ainsi que les Plans Types qui vous intéressent seront annotés sur le Certificat alors faites vos choix selon la liste de prix partielle ci-haut et venez nous rencontrer! À PROPOS DU PROMOTEUR DevMcGill poursuit une mission claire depuis plus de 10 ans : bâtir aujourd’hui les espaces de demain. Maintes fois primé, le design des projets de DevMcGill séduit l’imaginaire. Espaces lofts, appartements-boutiques, pied-à-terre ou condominiums, ils offrent une multitude d’espaces vivants et intelligents qui, chaque fois, respectent leur vision : mieux comprendre, pour mieux construire et ainsi mieux vivre. DevMcGill est passé maître dans l’art de créer des espaces de vie urbains, contemporains et repensés comme en témoignent le COUVENT OUTREMONT sur les flancs du Mont-Royal ou le CAVERHILL, le 777 et ORLÉANS dans le Vieux-Montréal. En 2005, DevMcGill poursuit son ascension et signe les condominiums M9 dans le secteur du Vieux-Montréal. Hommage au technicolor et à la transparence. À la vie urbaine. Tél.: 514 400-7900
  11. November 14, 2008 by Deyanira Bautista Filed under Montreal Market Report According to the Greater Montréal Real Estate Board’s MLS® system, there were 36,955 transactions from last year until now. 4% less sales compared to last year. In terms of property prices in the Metropolitan Area of Montréal, the median prices of single-family homes and plexes increased by 6% compared to the same period last year, condominium prices increased by 3%. Compared to the first 10 months of 2007, condo sales grew by 5% in the Montréal Metropolitan Area. On the other hand, sales of single-family homes decreased by 7%, and plex sales decreased by 5%. “The median price of a single-family home grew last month by 4 per cent, increasing from $220,000 in October 2007 to $228,000 in October 2008. The plex market retained a stable median price at $329,250, while that of condominiums fell slightly by 1 per cent. This decrease can be explained by the minor decline in median prices of condominiums on the Island of Montréal, the largest condominium market. October’s resale market continues to favour sellers, despite a 9 per cent increase in the number of active listings in the MLS® system.” Source: Montreal Real Estate Board http://montrealrealestateblog.com/
  12. http://www.scondo.ca/ 3351 Boulevard Gouin Est à Montréal Situé sur un site exceptionnel, S sur rive est un projet de condominium prestigieux et unique dans la région, de par son architecture moderne et sa vue extraordinaire sur la rivière. S sur rive est constitué de 27 condominiums répartis sur 9 étages, comportant 2 chambres chacun, et d'une surface habitable variant de 775 à 945 pi.ca. Tous les condominiums possèdent un balcon avec vue sur la rivière. [sTREETVIEW]https://maps.google.ca/maps?q=3351+Boulevard+Gouin+Es,+Montr%C3%A9al&hl=fr&ie=UTF8&ll=45.588621,-73.651367&spn=0.008424,0.016447&sll=45.588636,-73.651367&sspn=0.008424,0.016447&t=m&z=17&layer=c&cbll=45.588533,-73.651399&panoid=cFy4RBeeC165eYI7KDCdqQ&cbp=13,323.51,,0,0.12[/sTREETVIEW]
  13. http://www.condosbrock.com/fr/accueil.html http://monhabitationneuve.com/DetailProjet/Le-BROCK/676 Condominiums Brock Nous Joindre Les Condominiums Brock 191 avenue Brock Sud Montréal-Ouest, (QC), H4X 2E7
  14. Urban shift is reshaping Montreal Montreal will be a much greyer city 20 years from now, and the aging of our populace will influence everything from home design to urban architecture to public transportation. It will also be a more multi-coloured city, measured in terms of skin tone, and multi-linguistic, too, as new legions of immigrants flow in, altering its face, flavour and sound. It will be more condensed, with condominiums overtaking expensive single-family homes as the lodging of choice for first-time homebuyers. And it will be a poorer city mired in a heavily indebted province, forcing it to focus on necessities like rebuilding roads and paring down bureaucracies and services rather than investing in grand designs like megaprojects or metro extensions. Economic imperatives will force Montreal to focus on what it’s good at to survive — namely, being itself. The city will endure by hosting festivals and conferences, promoting its flourishing arts scene, throwing successful, peaceful street parties for hundreds of thousands at a time and inviting the world to come. It will market itself as a vibrant, fun, creative place to live, and a coveted vacation destination for legions of retired baby boomers with time on their hands and savings to burn. This in turn will lead the city to become more accommodating to pedestrians and cyclists, with stretches of thoroughfares like Crescent and Ste. Catherine Sts. becoming pedestrian-only enclaves. This is the Montreal 2033 vision of McGill University architecture professor and housing expert Avi Friedman. Author of 12 books on housing and sustainable development, he is called on by cities throughout the world to consult on urban development and wealth generation. He sees in Montreal’s future a metropolis that will be poorer, still paying for past transgressions of inept infrastructure design and inadequate maintenance. But at the same time, it will be buoyed by its four major universities and its cachet as one of the cool hangouts in the vast North American neighbourhood, a magnet for tourist dollars, immigrants and creative minds. “Montreal is a brand. We’re not talking about Hamilton or Markham or Windsor. Montreal is a brand. But we need to learn how to use our brand better,” he said. Statistics Canada released figures in the fall that indicated Montreal was becoming a city of singles. Nearly 41 per cent of its residents who reside in a private dwelling live on their own, as compared to 30 per cent in most large Canadian cities. Our aging population, large number of university students, exodus of families to the suburbs, low immigration numbers and high percentage of apartments are largely the cause. The numbers spurred Friedman to ponder where the city he’s lived in for more than three decades will be in 2033. Major urban shifts, he notes, generally take about 20 years to evolve. “I wasn’t looking for pie-in-the-sky ideas, not Jetsons-type futuristic predictions, just reasonable assumptions based on trends we are already seeing today.” The greatest influence will come from the aging of the huge demographic wave that is the baby boomer generation, which will be between 70 and 87 years old in 20 years. Most will no longer be working, or paying as much in taxes. “Montreal, like other eastern cities, is going to be a poorer city than it is today, which is likely to force greater efficiency of all operations and institutions,” Friedman said. “We will have to learn to do more with less.” As families shrink (the average family size has gone from 3.5 individuals in 1970 to 2.5 in 2006), and house prices rise, demand for smaller living units will increase. The era of the single-family house as a starter home within the city limits will be a thing of the past for most, as it has been in many European cities for a long time, Friedman said. First-time buyers, many of them young families, will move into the many condominium projects sprouting downtown. Older boomers will shift from their suburban homes to condominiums. The ratio of family homes to condominiums, now at a roughly 60-40 split, will probably reverse during the next two decades, he predicted. Already densely populated neighbourhoods like Notre Dame de Grâce will see residents and developers building upward, putting additional floors on houses or commercial buildings to add residential space. (In congested Vancouver, developers have already started stacking condominium complexes on top of big-box stores like Walmart and Home Depot.) Homeowners will transform their basements into separate apartments, and the division of single-family homes into separate units to take in two or more families will proliferate. Houses will be transformed as more people opt to work out of home offices, or as retirees alter their living spaces to pursue their hobbies or their work. And seniors will make room for live-in nannies and nurses to help care for them. There will also be more grab-bars, ramps and in-house escalators. Technological advances will allow many routine hospital procedures to be done at home via computer. Patients will be able to check their blood pressure and other health indicators at home and send the information to their caregivers over the Internet, all the while chatting with nurses or doctors face-to-face via Skype. “Aging in place will be on the upswing,” Friedman said. “There will be less and less reason for hospital visits.” The new superhospitals going up downtown and in N.D.G. will also spur residential development as thousands of hospital workers seek housing nearby. Condominiums have started sprouting already near the hospitals, and close to the métro stations and train stations that serve them. Private medical clinics, for locals and foreigners alike, will be built around and even in hospitals, as the cash-strapped government off-loads more services to the private sector for wealthier clients not willing, for example, to wait three years for a hip replacement. The condominium boom, well underway in Montreal and reaching the saturation point, will continue, although at a slower pace. Montreal is on the verge of a condo crash, Friedman predicted, part of the normal ebb and flow of residential construction that regenerates every five years. “You will hear about bankruptcies, about people going under, all sorts of bad stories. This is common. Then there will be a burst of energy and another wave.” Condominium developers will start incorporating more family-friendly features like larger units, terrace gardens and parks on their properties. Condo towers with shops and restaurants on the ground floor will become more common, as will the SOHO concept (Self-Office, Home Office) common in China, where residences are located on upper floors and small offices on lower floors, and people commute by elevator. Many boomers, liberated from their children and their jobs, will give up their suburban homes to live closer to services and entertainment and downtown. Their influx will spur elderly-friendly changes seen in other cities, such as automatic doors at unwieldy metro entrances. Métro stations will become poles of residential development, followed closely by commercial properties to serve the influx of people. Suburbs like the West Island will see more low-level condominiums of four to six storeys, and available land between municipalities will be slowly colonized, making for one continuous metropolis. The densification, with housing projects like those in Griffintown bringing tens of thousands of residents into the downtown core, will result in an even more active and vibrant city, with offshoots of more shops, restaurants, services and life downtown. Neighbourhoods like St-Henri, Rosemont and Park Extension, relatively close to downtown and well-served by public transit, will be the next regions to see a slow gentrification, Friedman predicted. In a sense, we will mirror Toronto’s growth, but on a smaller scale and with a Montreal twist. “In 20 years, downtown Montreal will be populated by many more people who will bring their flavour, their lifestyle and their unique Montreal brand, with things like after-hours clubs, which is not Toronto,” Friedman said. “This is a fun city, with restaurants and pubs and clubs. I believe it will be a fun place.” Friedman sees Montreal’s four major universities and an increase in immigration quotas to make up for low birthrates as other major drivers of change, with immigrants coming from burgeoning regions like Asia and Latin America and settling in the north and east of the city. Already, roughly 10 per cent of the students in Friedman’s bachelor’s-level architecture classes are from mainland China. Montreal needs to do more to attract the droves of computer engineers from places like China, India and Pakistan who currently see California as their first choice. And tourism, with the many jobs it brings, will be Montreal’s bread and butter. At this phase in its history, Friedman sees Montreal as a city bogged down by the sins of its past, fixated on corruption and mismanagement and with no sense of a grand vision coming from city hall. Things will get more difficult from an economic standpoint, and “poorer cities do nothing. If you have wealth, you can change things,” he said, pointing to bike and public-transit friendly European cities like Copenhagen, Helsinki, Amsterdam and Berlin as examples. There is hope for Montreal’s future, Friedman said. It is articulated in the plethora of condominium towers and cranes on its skyline, in Montreal’s reputation for its joie-de-vivre attitude, open-mindedness and its artistic energy, a magnet for the young, adventurous and creative. But the hope is tempered with this caveat: the successful cities that Friedman has observed, are those whose citizens are willing to enforce change, as opposed to hoping city councillors will do it for them. “Do-it-yourself cities are the successful cities. We have to ask ourselves ‘Are we a forwards city, or a backwards one?’ ” Developments already underway provide an indication of the answer. “The densification of the core we’re seeing here will bring life,” he said, gazing up at the condominium towers growing like mighty redwoods of metal and glass in Griffintown. “This city will be a hopping place.” Read more: http://www.montrealgazette.com/Urban+shift+reshaping+Montreal/8071854/story.html#ixzz2NF8glXu5
  15. Le Chagall -Condominiums -Engel Construction and Development Group -2 tours de 17 étages -153 pieds, 47 mètres http://lechagall.com/Chagall/FR/movingup.html http://lechagall.com/Chagall/EN/movingup.html Es-qu'il y a des nouvelles sur ce projet?
  16. We shouldn't expect to see many more condo towers going up in the short term... "Regarding condominiums, the inventory of unsold units will remain at a relatively high level. The need for new units will remain limited in 2016 and 2017" http://m.marketwired.com/press-release/housing-market-outlook-for-2016-and-2017-montreal-cma-2066846.htm Sent from my iPhone using Tapatalk
  17. Emplacement exceptionnel sur l'avenue Victoria Design contemporain, style urbain, espace épuré Immeuble de 4 étages avec stationnement intérieur pour les résidents Espaces couvert pour les automobiles des visiteurs Ascenseur Toit terrasse communautaire Système de caméras intérieur et extérieur sur DVR Intercom avec caméra de l'entrée Condominiums 3 1/2- 4 1/2- 5 1/2 Construction et produits de qualité supérieur Fenestration abondante Immeuble avec le service de Gaz Métro Insonorisation supérieur dans les planchers et murs mitoyen Vue sur le Country Club de St-Lambert et la ville de Montréal http://www.pururbain.com//pururbain_1/projet
  18. http://www.cbc.ca/beta/news/canada/montreal/montreal-real-estate-tax-foreign-investors-vancouver-1.3704178 A new tax on foreign buyers in Vancouver has real estate agents predicting a spillover effect into other Canadian markets. But it's unclear if Montreal, often an outlier when it comes to real estate trends, will be among them. "I really don't think this is something that's looming for Montreal," said Martin Desjardins, a local realtor. The market here is "nothing compared to what's happening in Toronto and Vancouver," he said. The new 15 per cent tax, which took effect Tuesday, was introduced by the British Columbia government with the intent of improving home affordability in Metro Vancouver, where house prices are among the highest in North America. Ontario Finance Minister Charles Sousa has said he is examining the possibility of a similar tax "very closely," as a measure to address Toronto's skyrocketing home prices. Experts believe the Vancouver tax could exacerbate the booming housing market in Toronto and, potentially, affect other Canadian cities. Brad Henderson, president and CEO of Sotheby's International Realty Canada, said some foreign nationals could turn to areas not subject to a tax — either elsewhere in British Columbia or farther afield. "Certainly I think Toronto and potentially other markets like Montreal will start to become more attractive, because comparatively speaking they will be less expensive,'' Henderson said. However, the Montreal market has so far remained off the radar of foreign investors. France, U.S top Montreal foreign buyers the Canada Mortgage and Housing Corporation said the number of foreign investors in the Montreal area is small and concentrated in condominiums in the city's downtown. The report found that 1.3 per cent of condominiums in the greater Montreal region were owned by foreigners last year. That number jumps to nearly five per cent in the city's downtown. Residents of the United States and France accounted for the majority of foreign buyers, while China (at eight per cent) and Saudi Arabia (five per cent) accounted for far fewer buyers. Francis Cortellino, the CMHC market analyst who prepared the study, said it's difficult to determine whether the Vancouver tax will change the situation much in Montreal. "We're not sure yet what [buyers] will do," he said. "There are a lot of possibilities." In Montreal, Desjardins said the foreign real estate buyers most often operate on a much smaller scale, often consisting of "mom and pop investors" or people from France looking for a more affordable lifestyle. "I don't think it will ever be to the point where we'll have to put a tax," he said. Sent from my iPhone using Tapatalk
  19. Le Masson propose 4 condominiums de 2 chambres sur 2 étages, de 984 et 1390 pi2, à 300m du Parc Maisonneuve et à 5 minutes de marche de la promenade Masson, dans Rosemont. Caractéristiques: Chambre principale avec walk-in Mezzanine avec terrasse privée Balcons pour chaque unité Stationnement disponible (en option) Salle de bain et salle d'eau Choix de finitions Situé à proximité des transports en commun et d'une multitude de services et commodités, le projet offre un excellent rapport qualité / prix idéal pour un premier investissement. Garantie Abritat et garantie des maisons neuves de 5 ans 3 condominiums disponibles pour occupation immédiate: En vente: App 101 et App 102: 265 000$ + taxes App 204: 290 000$ + taxes Ou en location: App 101 et App 102 - 1300$ par mois App 204 - 1500$ par mois Plus d'information à la page: http://www.pierreviens.com
  20. Développement d’un projet immobilier d’envergure sur l’Île Charron (2008) Investissement Luc Poirier développe actuellement un projet immobilier de grande envergure (environ 1 milliard de dollars), qui sera situé sur l’Île Charron à Longueuil. Ce projet immobilier sur les rives du St-Laurent comprendra plusieurs tours de condominiums, de nombreuses maisons, un complexe de condo-hôtel, un spa, un parc national, un golf et une marina. 1 image Pas mauvais! Vous pouvez checker son site ici http://www.investissementlucpoirier.com/projets.html
  21. Un investissement d’envergure est en train de voir le jour, rue Dompierre, à Candiac avec les condominiums Azimut. Il s’agit d’un projet de 60 millions $ réalisé en trois phases et qui prévoit offrir 205 unités d’habitation. «Nous proposons dix modèles différents du plus petit, à 86 m2, au penthouse de 173 m2. Les unités de logement s’adressent aussi bien aux premiers acheteurs qu’aux retraités actifs», a déclaré Carole Massicotte, représentante aux ventes. La construction du premier complexe, haut de six étages, devrait débuter cet automne et les propriétaires pourront y emménager dès l’été 2012. On y retrouvera 62 logements. Les deux autres édifices auront une hauteur respective de huit et six étages. Il s’agit, en termes de hauteur, du plus haut projet dans la municipalité de Candiac. http://azimutcandiac.ca/
  22. Habitez un lieu unique qui a laissé sa marque dans l’histoire de la région. Tirez tous les plaisirs d’un environnement alliant nature et modernité, situé à quelques pas seulement de la rivière des Mille-Îles et à proximité de tous les services. Construit selon un design architectural contemporain, Horizon 128 est un immeuble en copropriétés proposant 28 condominiums de 1117 pieds carrés et plus (2 chambres) et 2 penthouses (3 chambres et terrasse privée). À partir de 225 000$ plus taxes, incluant 1 espace de stationnement souterrain. UN COMPLEXE DE 28 CONDOMINIUMS OFFRANT DE NOMBREUX AVANTAGES, TELS : - Terrasse commune sur le toit avec aire de détente - 51 espaces de stationnement souterrains - Aménagement paysager avec asphalte et bordures - Finition extérieure de grande qualité : briques, pierres et aluminium - Ascenseur - Casiers privatifs (de type locker) pour chaque unité - Système de ventilation au garage conforme au Code de construction - Espace commun réservé aux déchets et au recyclage - Balcon en béton et garde-corps en verre pour chaque unité CHAQUE UNITÉ BÉNÉFICIE D’UN AMÉNAGEMENT DE HAUTE QUALITÉ, PERSONNALISÉ : - Insonorisation supérieure grâce à une construction sur dalles de béton - Plafond de 9 pieds - Fenêtres hybrides - Finition Haut de gamme - Luminaires - Trois choix de couleurs de peinture par unité Contact : http://www.horizon128.com 514-730-1008 128 Grande-Côte, Saint-Eustache, J7P 1A7
  23. Les condominiums Les Cours Mitchell sont situés dans l’arrondissement de Saint-Laurent, à moins d’une minute à pied du métro Du Collège. Ce quartier qui compte plus de 400 ans d’histoire est desservi par un réseau important d’autoroutes, de métros, de trains et d’autobus qui facilitent les déplacements vers le centre-ville et partout ailleurs sur l’île et en banlieue. Plusieurs parcs sont aménagés à proximité et le quartier compte de nombreux commerces, ainsi que tous les services utilitaires dont vous aurez besoin. L’architecture des Cours Mitchell est pensée en harmonie avec l’arrondissement de Saint-Laurent, développant ainsi un solide lien avec le voisinage. Les bâtiments sont construits en styles distinctifs selon un plan d’intégration donnant accès à de merveilleux jardins paysagers et espaces verts dans un environnement paisible. Plusieurs condominiums offrent même un point de vue sur le mont Royal ! http://www.coursmitchellphased.com/fr/
  24. Le Sainte-Émilie est un projet de 18 condominiums de 1 à 3 chambres, allant de 657 à 1466 pi2, situé à proximité du canal de Lachine et du marché Atwater, dans le très recherché secteur du Sud-Ouest de Montréal. Livraison: décembre 2014 Plus d'information à la page: districtatwater.com Sainte-Émilie coin Bourget
  25. MEZZ ST-DOM - Condominium [sTREETVIEW]http://maps.google.ca/maps?hl=fr&ie=UTF8&ll=45.541748,-73.638493&spn=0,0.003484&t=h&z=19&layer=c&cbll=45.541748,-73.638493&panoid=LwFrm8xz2eAs0t-P0uocyw&cbp=12,347.53,,0,-3.48[/sTREETVIEW] http://www.mezzstdom.com/ Mezz St-Dom est un projet de condominiums neufs à Montréal. Situé sur la paisible rue St-Dominique, en retrait de Crémazie, les condominiums neufs de Mezz St-Dom offrent des espaces de vie uniques dont certains condos seront dans l'édifice d'origine tandis que d'autres seront de construction neuve. Offrant des finitions de qualité avec une grande possibilté de personnlisation des unités lors de la prévente, Mezz St-Dom est un projet unique et urbain. La terrasse commune sur le toit ainsi que l'espace de rangement pour les vélos seront également très prisé de la jeune clientèle du quartier Mezz St-Dom est une réalisation de Maisons Top Inc. qui oeuvre dans le domaine de la construction résidentielle, tant au Québec qu'en Ontario et en Floride depuis plus de 50 ans.