Search the Community

Showing results for tags 'bancs'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 10 results

  1. Tous les avocats québécois devront bientôt retourner sur les bancs d'école. Pour en lire plus...
  2. lundi 17 décembre 2007 Le mobilier urbain du centre-ville de Montréal sera redessiné par Michel Dallaire Le designer Michel Dallaire, concepteur du prochain vélo en libre-service à Montréal, vient aussi de se voir confier le mandat de redessiner les centaines de poubelles et de bancs publics du centre-ville. C'est du moins ce qu'a confirmé au Devoir le maire de l'arrondissement de Ville-Marie, Benoit Labonté, qui a quitté récemment le camp du maire Tremblay pour rejoindre l'opposition.M. Labonté a confié que ce mandat particulier, qui sera entériné le 20 décembre prochain par le comité exécutif de l'arrondissement de Ville-Marie, vise à insuffler un peu plus d'homogénéité et d'esthétisme au mobilier urbain que côtoient quotidiennement les résidants et visiteurs du centre-ville. «On sait que j'ai une préoccupation particulière pour le design. J'ai donc demandé à M. Dallaire de concevoir le mobilier urbain de l'arrondissement. Je veux qu'on donne une signature au centre-ville. Je m'attends à beaucoup de créativité», a soutenu M. Labonté. Ce contrat, d'une valeur d'environ 25 000 $, confié à la firme de Michel Dallaire (MDDI), devrait permettre d'amorcer, dès le printemps 2009, le remplacement graduel des bancs et poubelles du centre-ville. Des bancs bancals Parfois disgracieuses et obsolètes, les poubelles publiques posent de nombreux problèmes de fonctionnalité, selon Michel Dallaire. Le nouveau design privilégiera l'usage de matériaux recyclés et devra permettre aux employés de la Ville de manipuler les ordures plus facilement et de façon plus sécuritaire. Quant aux bancs publics, on s'assurera que le nouveau modèle permette une mise à niveau facile -- les bancs actuels, parfois installés sur des terrains en légère pente, sont trop souvent bancals. Selon M. Dallaire, il y a peu de bancs à niveau dans les rues de Montréal, sans même parler de tout le mobilier vieilli, vandalisé ou victime des opérations de déneigement. «On veut une marque distinctive pour le centre-ville, mais pas trop de design, car trop, c'est aussi polluant pour le regard. Il ne faut pas être décoratif, mais d'abord utilitaire. On cherche à concevoir un objet intemporel, sans fioritures», a indiqué M. Dallaire, qui, en 2004, a déjà conçu pour la Ville le mobilier du Quartier international. Récemment, il a aussi conçu les supports à bicyclettes, intégrés aux nouvelles bornes de stationnement numériques de Stationnement de Montréal (SdM). L'organisme qui gère le stationnement dans la métropole vient tout juste de lui confier la conception de tout le système de vélos en libre-service prévu dans le dernier Plan de transport de Montréal. Les premiers vélos devraient être offerts au public dès l'automne prochain, dans le cadre d'un projet-pilote. Sans bénéficier d'un budget aussi important que celui du Quartier international, le designer affirme qu'il produira pour le centre-ville un mobilier tout à fait différent, «plus simple», mais de très grande qualité. Selon M. Labonté, les sommes que l'arrondissement investira dans la modernisation de ce nouveau mobilier urbain seront déterminées lors de l'adoption du prochain programme triennal d'immobilisations. «L'idée n'est pas seulement de se différencier, mais de lancer le message que le design est important, explique le maire de l'arrondissement. J'ai toujours parlé d'embellissement. J'ai donc la responsabilité de donner un message clair. Cela fait partie d'une stratégie complète pour valoriser le design.» Source de l'article : http://www.ledevoir.com/2007/12/17/168881.html
  3. http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=6197,47484237&_dad=portal&_schema=PORTAL Catalogue de mobilier urbain Bancs Plusieurs choix de bancs en bois ou en plastique recyclé Banc secteur 5 avec dossier en plastique recyclé Banc secteur 5 sans dossier en plastique recyclé Banc secteur 8 avec dossier en plastique recyclé Banc sans dossier en plastique recyclé Banc "Parc Lafontaine" avec dossier Banc "Parc Lafontaine" sans dossier Banc "Parc Lafontaine" simple avec dossier Banc long "Roy-Lafontaine" Banc double "Square des Frères-Charon" Bac à fleurs Un mobilier urbain en harmonie avec l'environnement Bac à fleurs secteur 5 en plastique recyclé Corbeille Corbeille alliant esthétisme, robustesse et durabilité Corbeille secteur 5 en plastique recyclé Tables de pique-nique Une solution pratique et écologique Table de pique-nique régulière en plastique recyclé Table de pique-nique adaptée en plastique recyclé (pour personnes à mobilité réduite) Table de pique-nique hexagonale en plastique recyclé Table de jeu Autres services offerts La Direction du matériel roulant et des ateliers est un maître d’œuvre du mobilier urbain, mais aussi des meubles de bureau et de style qui peuvent être fabriqués, par exemple pour un hôtel de ville ou un édifice luxueux. Nous offrons également des services de rembourrage et de peinture électrostatique (filières, corbeilles).
  4. Un nouveau mobilier urbain au centre-ville Le Devoir Jeanne Corriveau Édition du samedi 11 et du dimanche 12 octobre 2008 Mots clés : mobilier urbain, Montréal Les accoudoirs des nouveaux bancs empêcheront de s'y installer pour dormir Un nouveau mobilier urbain fera graduellement son apparition au centre-ville de Montréal à compter du printemps prochain. Les nouveaux bancs publics, conçus par le designer Michel Dallaire, comporteront des accoudoirs qui les rendront inconfortables pour ceux qui voudraient s'y étendre pour dormir. En mai dernier, l'arrondissement de Ville-Marie avait confié à Michel Dallaire le soin de redessiner le mobilier urbain du centre-ville. Le contrat de 25 000 $ avait été octroyé sans appel d'offres. Le maire Benoit Labonté désirait que le designer donne au centre-ville «une signature particulière». Michel Dallaire a conçu des bancs et des poubelles à la fois sobres et fonctionnels qui remplaceront graduellement le mobilier actuel. L'arrondissement compte actuellement 500 bancs et plus de 800 poubelles, mais les aléas de la vie urbaine et les opérations de déneigement ont laissé des traces. L'une des particularités de ce nouveau mobilier est qu'il s'adaptera à l'inclinaison du terrain sur lequel il sera installé, et la mise à niveau sera facilitée. Pour concevoir les poubelles, Michel Dallaire a observé les cols bleus à l'oeuvre. Le modèle de poubelle qu'il a conçue est plus ergonomique et permet une économie de mouvement de 20 %, précise-t-il. Quant aux bancs, ils sont dotés d'accoudoirs positionnés, non pas aux extrémités, mais près du centre. Impossible donc de s'y installer pour dormir. Michel Dallaire soutient qu'il s'agit là d'une caractéristique qu'on retrouve également à Paris et à Toronto. «J'ai voulu que ce banc ne soit pas perçu comme un empêchement de dormir, mais plutôt qu'il donne des places à tout le monde», explique-t-il. À l'arrondissement, on se défend bien d'avoir voulu décourager les siestes. «Ce n'est pas la fonction d'un banc, de toute façon. Les accoudoirs permettent avant tout de rendre le banc plus ergonomique et confortable», soutient Jacques-Alain Lavallée, chargé de communication à l'arrondissement. Les bancs et les poubelles seront fabriqués en plastique recyclé ou en bois, et se déclineront en deux couleurs, gris et beige, a-t-on précisé à l'arrondissement. Le designer souhaitait d'ailleurs une couleur «caméléon»: «On ne veut pas polluer l'environnement. On veut que le banc soit utile quand on en a besoin. Mais quand on n'en a pas besoin, on ne veut pas qu'il nous parle toute la journée», dit-il. Les prototypes des bancs et des poubelles sont en cours de production aux Ateliers municipaux. Hier, l'arrondissement n'a pu préciser combien coûtera au total cette opération de rajeunissement du mobilier. http://www.ledevoir.com/2008/10/11/210268.html (11/10/2008 00H36)
  5. Revitalisation de la rue Saint-Viateur: des bancs œuvres d’art à 5000 $ MONTRÉAL – Alors qu’un nouveau banc public coûte généralement entre 1000 $ et 1700 $, l’arrondissement du Plateau Mont-Royal fera l’achat de 13 bancs à 5000 $ chacun pour revitaliser la rue Saint-Viateur. «Ces bancs sont des œuvres d’art en bois, alors oui c’est cher pour un banc, mais ce n’est pas cher pour une œuvre d’art, lorsqu’on commande une œuvre au Bureau d’Art Public, c’est environ 150 000 $», s’est défendu Luc Ferrandez, maire de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal, lundi soir au conseil d’arrondissement, interpelé par Suzanne Craig, une résidente. «Je trouve que c’est nettement exagéré surtout dans une période d’austérité et alors que Saint-Denis, Saint-Laurent et Mont-Royal sont beaucoup plus en demande», a souligné la citoyenne qui vit dans le quartier depuis 35 ans. Style bohème Dans l’ordre du jour, le nouveau mobilier y est décrit comme ayant «un style de la clientèle d'artistes et de bohème de cette partie du quartier». «Ce sont des pièces sculptées à la main, à même une seule bille de bois», a ajouté Jean-François Éthier, artisan-ébéniste de Brun Bois qui a obtenu le contrat. «Ce sera une finition au shou sugi ban, ce qui permet une meilleure résistance à l’extérieur», a poursuivi l’artisan connu pour ses participations aux émissions «Méchant changement» à VRAK TV et de «Sauvez les meubles!» à Canal Vie. Créer une signature En misant sur des œuvres d’art plutôt que sur du mobilier traditionnel, l’arrondissement espère revitaliser et donner une signature au coin de la rue Saint-Viateur et de l’avenue de l’Esplanade, où les 13 bancs seront installés à partir de mai. En été 2013, des bancs d’art public avaient aussi été installés au coin des rues Fairmount et Clark, une dépense d’environ 3000 $ l’unité, mais surtout un vrai succès, selon le maire. «L’impact commercial est gigantesque et l’achalandage touristique énorme, a mentionné M. Ferrandez. Notre pari c’est que oui, il y aura le même impact sur Saint-Viateur.» Moins cher dans Rosemont L’été dernier, Rosemont a aussi misé sur son mobilier urbain pour animer une artère commerciale, avec la transformation de trois bancs sur la rue Masson. Mais l’arrondissement n’a pas déboursé d’argent, en procédant plutôt au remplacement des bancs en résine pour des bancs en bois, qui ont été peints par un artiste du quartier. La SDC Promenade Masson a pour sa part investi 3000 $ dans le projet. Prix pas définitif Enfin, le contrat de 65 558,75 $ octroyé à Brun Bois pour la fabrication de ces 13 bancs ne serait pas définitif, mais plutôt «maximal» puisque l’arrondissement «entend négocier encore pour réduire le coût». «On fait le choix de l’achat local et durable, c’est normal que ça coute un peu plus cher», a souligné Marianne Giguère, conseillère d’arrondissement pour le district de De Lorimier. L’arrondissement n’a pas souhaité nous fournir des croquis puisqu’ils n’étaient pas finalisés.
  6. Avis aux gens de Longueuil, Saint-Hubert, n'importe qui en réalité : Le Dooly's Longueuil - chemin de chambly pas loin de l'aéroport Saint-Hubert, en face du "Bunker" (Projet Les Fontaines - 7É) Entièrement renové de A à Z cet hiver. J'allais là tout le temps avant mais j'ai arrêté depuis un bout et là tantôt j'ai été... wow. Quelle transformation. J'ai pris quelques photos; je vais les poster bientôt. L'éclairage, le bar, les tables, les bancs, des TVs au bouts des bancs, des écrans partout, des tables de pool, de la bonne musique, et bien sur les serveuses obligatoirement en mini-jupe The place was run down before, a little decrepit, but now.. it's amazing. Give it a try. Even if you don't play pool, just go for the bar/restaurant. Renovation incroyable!
  7. Le reste de l,article : http://www.journaldemontreal.com/2016/07/14/9-choses-etonnantes-au-sujet-des-jardins-gamelin
  8. Parmi les étudiants qui retournent sur les bancs d’école, certains n’y vont pas dans l’espoir d’obtenir un emploi à la fin de leurs études. Pour en lire plus...
  9. La dernière tournée MtlUrb date de septembre dernier (voir fil "Griffintown, message #291). J'aimerais en organiser une encore cette année. On retourne dans Griffintown parce que le quartier se métamorphose tellement vite. Je propose samedi prochain 23 août, 14 h. Rendez-vous à la sortie du métro Square-Victoria-OACI, sur les bancs en face de l'édicule sud, coin Saint-Jacques et Square Victoria. De là, on se dirigera vers Griffintown pour finir la tournée vers 16 h, pour une bière, au Brasseur de Montréal. Vous pouvez vous joindre à la tournée, ou venir nous rencontrer à la fin de la tournée pour une bière. Voici l'itinéraire que je propose :