Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'associés'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Approuvés
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports et infrastructures
    • Visions
    • Immeubles détruits
    • Projets Annulés
    • Projets oubliés et/ou en suspens
  • Généralités - Main Forum
    • Rénovations, aménagements extérieurs et domotique
    • Discussions générales
    • Sports
    • Sondages
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • Technologies urbaines
    • Ressources
    • L'actualité
    • Opinions de l'extérieur sur Montréal
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec et reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Blogs

  • Blog MTLURB

18 résultats trouvés

  1. http://journalmetro.com/actualites/montreal/814125/premiere-etape-vers-un-bain-dans-le-vieux-port/ 27/07/2015 Mise à jour : 27 juillet 2015 | 7:58 Première étape vers un bain dans le Vieux-Port Par Laurence Houde-Roy Métro Collaboration spéciale Bains portuaires, Islands Brygge, au Danemark Une première étape s’amorcera bientôt en vue de la création du bain portuaire dans le Vieux-Port promis pour 2017 par la Ville : le comité exécutif se penchera mercredi sur l’octroi du contrat pour la réalisation de l’étude de faisabilité. Les fonctionnaires de la Ville de Montréal recommandent au comité exécutif d’accorder un contrat de 74 222$ à l’entreprise Zins Beauchesne et associés pour la réalisation de cette étude portant sur le concept et les aspects techniques, a appris Métro. Les élus devront autoriser cette recommandation au cours de leur réunion hebdomadaire cette semaine. Zins Beauchesne et associés est une entreprise de marketing et de développement qui «offre aux décideurs [privés et publics] l’assistance professionnelle dont ils ont besoin pour prendre des décisions éclairées quant à leurs stratégies et programmes», indique-t-elle sur son site internet. La Ville de Montréal a promis en mars dernier, dans son Plan de l’eau, l’installation d’ici 2017 d’un bain portuaire dans le Vieux-Port, un espace sécurisé dans le fleuve Saint-Laurent où les gens pourraient se baigner. Celui-ci serait construit près de la Tour de l’Horloge juste à temps pour le 375e anniversaire de Montréal. La responsable de l’eau, Chantal Rouleau, avait même affirmé que les Montréalais pourraient se rendre dans le Vieux-Port pour se rafraîchir pendant la saison chaude en «2016 si possible». La Ville n’a pas donné d’estimation des coûts pour ce projet qui a déjà été réalisé dans des villes telles que Copenhague, Berlin et Londres. L’idée d’un bain portuaire a été lancée l’été dernier par Projet Montréal. Le parti politique chiffrait alors le projet à environ 1M$ et estimait qu’il pouvait être réalisé en un an. Sylvain Ouellet, élu de Projet Montréal, a expliqué en mars à Métro que le bain portuaire pourrait consister à mettre en place des quais flottants au centre desquels un filet serait installé pour empêcher les baigneurs d’être emportés vers les profondeurs du fleuve, comme à Copenhague. Sinon, comme ce que la Ville de New York prévoit faire, le bain portuaire pourrait prendre la forme d’une piscine installée sur le fleuve où l’eau serait filtrée.
  2. Voici une mise à jour de ce complexe : - Description : 11 édifices de 5 à 10 étages, 1100 unités - Localisation : quadrilatère Notre-Dame, Inspecteur/Ann, Ottawa et Shannon - Promoteur : Prével - Architectes : Cardinal Hardy et associés - Phases 1 à 7 : tout terminé et vendu - Phases 8 à 11 : 4 édifices de 8 étages, tout vendu, fin de construction en septembre 2013 pour la phase 11 Image du Lowney, phases 8 à 11
  3. http://patrimoine.ville.montreal.qc.ca/inventaire/fiche_bat.php?batiment=oui&lignes=25&protection=&id_bat=0142-12-4467-01&debut=525 [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=width: 250][/TD] [TD=width: 380][TABLE=width: 380] <tbody>[TR] [TD][/TD] [/TR] [TR] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD][/TD] [/TR] [TR] [TD=align: right][TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=width: 250][/TD] [TD=width: 380]FICHE DU BÂTIMENT [/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=class: titre1, width: 252, bgcolor: #FFDC71]Identification[/TD] [TD=width: 378][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=width: 140][/TD] [TD=width: 490][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=class: legende]Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=align: center][TABLE=width: 210] <tbody>[TR] [TD][TABLE=width: 100%] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD=width: 125][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [/TR] [TR] [TD=class: legende]Station de pompage Craig, façade ouest ©Ville de Montréal, 2006[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [TD=align: center][TABLE=width: 210] <tbody>[TR] [TD][TABLE=width: 100%] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD=width: 125][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [/TR] [TR] [TD=class: legende]Station de pompage Craig, façade nord ©Ville de Montréal, 2006[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [TD=align: center][TABLE=width: 210] <tbody>[TR] [TD][TABLE=width: 100%] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD=width: 125][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [/TR] [TR] [TD=class: legende]Station de pompage, façade sud ©Ville de Montréal, 2006[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=class: legende_gch]Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=class: bordure, width: 250, bgcolor: #DFDDD7]Nom du bâtiment :[/TD] [TD=class: bordure, width: 380, bgcolor: #F7F3DD]Station de pompage Craig[/TD] [/TR] [TR] [TD=class: bordure, width: 250, bgcolor: #DFDDD7]Adresse civique :[/TD] [TD=class: bordure, width: 380, bgcolor: #F7F3DD, align: left] 2000, avenue Viger Est [/TD] [/TR] [TR] [TD=class: bordure, width: 250, bgcolor: #DFDDD7]Arrondissement ou ville :[/TD] [TD=class: bordure, width: 380, bgcolor: #F7F3DD]Ville-Marie (Montréal)[/TD] [/TR] [TR] [TD=class: bordure, width: 250, bgcolor: #DFDDD7]Localisation :[/TD] [TD=class: bordure, width: 380, bgcolor: #F7F3DD, align: left] [/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=class: titre1, width: 252, bgcolor: #FFDC71]Construction[/TD] [TD=width: 378][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=width: 140][/TD] [TD=width: 490][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=class: bordure, width: 250, bgcolor: #DFDDD7] Date de construction initiale :[/TD] [TD=class: bordure, width: 380, bgcolor: #F7F3DD]1887[/TD] [/TR] [TR] [TD=class: bordure, width: 250, bgcolor: #DFDDD7] Nom du concepteur de la construction initiale :[/TD] [TD=class: bordure, width: 380, bgcolor: #F7F3DD, align: left] Perrault et Mesnard (architectes) Maurice Perreault (1857-1909) et Albert Mesnard (1847-1909) forment la firme d’architecture qui porte leur nom de 1880 à 1895. Cette dernière compte à l’époque parmi l’une des plus importantes de la profession et son carnet de commandes est bien rempli, surtout pour des édifices religieux et institutionnels. On leur doit entre autres l’agrandissement du Vieux-Palais de justice de Montréal, 155 Notre-Dame Est (1890), les églises Saint-Charles et Saint-Gabriel, 2115 et 2157 du Centre (1889 et 1891), et le bureau d’enregistrement de Longueuil (1890). Plus tard associés à Joseph Venne, ils concevront notamment le Monument National, 1182 Saint-Laurent (1891-1894). Perreault et Mesnard sont également les concepteurs de la station de pompage Riverside, érigée à la même époque que la station Craig. [/TD] [/TR] [TR] [TD=class: bordure, width: 250, bgcolor: #DFDDD7] Nom du propriétaire constructeur :[/TD] [TD=class: bordure, width: 380, bgcolor: #F7F3DD, align: left] Ville de Montréal (propriétaire de 1887 à aujourd'hui) À la suite des recommandations de la Commission des inondations, la Ville de Montréal fait construire cette station de pompage en 1887. Pendant près d’un siècle, la station Craig demeure fonctionnelle. Depuis que la station est devenue une installation excédentaire dans les années 1980, on dénote, de la part du milieu culturel montréalais, une volonté d’animer ce lieu. Ainsi, plusieurs événements culturels ont été organisés dans l’ancienne station de pompage. Sa localisation particulière entre deux voies rapides ainsi que son état physique représentent un défi à son éventuelle mise en valeur. [/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=align: center][/TD] [TD=align: center][TABLE=width: 210] <tbody>[TR] [TD][TABLE=width: 100%] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD=width: 125][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [/TR] [TR] [TD=class: legende]Station de pompage, façade sud (détail) ©Ville de Montréal, 2002[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [TD=align: center][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=class: legende][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=class: titre1, width: 480, bgcolor: #FFDC71]Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment[/TD] [TD=width: 150][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=width: 140][/TD] [TD=width: 490][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=class: bordure, bgcolor: #F7F3DE, align: left]Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes : Immeuble de valeur patrimoniale exceptionnelle (juridiction municipale) [/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=class: titre1, width: 352, bgcolor: #FFDC71]Bibliographie sur l'immeuble[/TD] [TD=width: 278][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=width: 140][/TD] [TD=width: 490][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=class: bordure, bgcolor: #DED7C6, align: left]Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment, veuillez consulter les sources suivantes : Blouin & associés, Bâtiments municipaux, fiche 171. CUM, Dossiers du répertoire CUM, Édifices publics, pp. 288-289. Ethnotech, Macro-inventaire Ste-Marie, p. 83. Lafontaine, Usine de pompage Craig (2006) Noppen, Du chemin du Roy (2001), p. 105. Pinard, Montréal, histoire architecture, tome 3, pp. 359-368. Thiffault, Usine de pompage Craig (2005) Ville de Montréal, Dossiers administratifs Ville de Montréal, évaluation Ville-Marie, p. 96. [/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=class: titre_petit, width: 252, bgcolor: #FFDC71] Numéros de référence[/TD] [TD=width: 378][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=width: 140][/TD] [TD=width: 490][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=class: bordure, width: 250, bgcolor: #DFDDD7]Bâtiment :[/TD] [TD=class: bordure, width: 380, bgcolor: #F7F3DD]0142-12-4467-01[/TD] [/TR] [TR] [TD=class: bordure, width: 250, bgcolor: #DFDDD7]Propriété :[/TD] [TD=class: bordure, width: 380, bgcolor: #F7F3DD]0142-12-4467[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD=bgcolor: #DED7C6, align: center][TABLE=width: 608] <tbody>[TR] [TD=class: txt_norm, bgcolor: #DED7C6]Avertissement :[/TD] [/TR] [TR] [TD=class: txt_norm, bgcolor: #DED7C6] Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec. [/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=width: 630] <tbody>[TR] [TD]Droits réservés, 2002-2014 Données mises à jour le 14 avril 2011[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE]
  4. Déménageons le Port de Montréal, dit Gaétan Frigon GAÉTAN FRIGON . les affaires.com . 13-09-2011 Tags : Économie, Montréal, Port de Montréal BLOGUE. Il y a quelques semaines, j’ai fait une balade en bateau sur le St-Laurent, à partir du Vieux-Port jusqu’à Contrecoeur. Outre les paysages bien de chez-nous, notamment dans les Iles de Boucherville et du coté sud du fleuve, ce qui m’a le plus frappé, ce sont les kilomètre de rives utilisés par le Port de Montréal. Quoiqu’il soit difficile en bateau d’estimer une distance terrestre, il m’a semblé que l’ensemble des installations du port s’étalait sur environ 15 kilomètres. J’ai trouvé cela aberrant et me suis mis à rêver d’un nouveau Montréal qui reprendrait possession, au nom de sa population et de son développement futur, de ces rives qui ont certes une valeur immobilière inestimable et qui pourraient sortir Montréal du pétrin financier dans lequel elle se trouve. Montréal a cette chance inouïe d’être située le long de ce majestueux fleuve St-Laurent qui est au cœur de l’histoire du Québec. Il est vrai que le Port de Montréal est d’une importance capitale pour le développement et le commerce de la grande région métropolitaine, mais est-il nécessaire qu’il soit situé presqu’en plein cœur de la ville alors qu’il pourrait très bien déménager ses pénates plus à l’Est près de Contrecoeur où il a déjà des installations importantes? Contrairement à d’autres grandes villes à travers la planète qui doivent vivre avec un port impossible à déménager, faute d’espace, le Port de Montréal ne manquerait pas d’espace plus à l’Est pour, non seulement remplacer ses installations actuelles mais aussi pour assurer son expansion future. Imaginons alors un projet de société basé sur le déménagement du Port de Montréal. Je n’ai évidemment pas fait d’études et je ne connais pas les problèmes qui seraient associés à un tel déménagement, mais il m’a semblé que cela serait possible s’il y avait une volonté politique d’agir en ce sens. Et cette volonté politique devrait commencer par une décision du gouvernement fédéral de contribuer directement au renouveau de Montréal en lui remettant la propriété de tous les terrains appartenant au Port de Montréal en autant que la Ville de Montréal accepte en retour de défrayer les coûts associés à son déménagement plus à l’Est. Admettons d’ailleurs qu’une telle décision pourrait être populaire au point de donner aux conservateurs un certain nombre de sièges à Montréal, là où tous leurs efforts ont échoués dans le passé. Il est connu que l’administration du port a toujours refusé de considérer un déménagement potentiel, même partiel. Elle tient historiquement à chaque pouce carré de terrain comme à la prunelle de ses yeux. Je me souviens très bien de son objection presque maladive, il y a une dizaine d’années, à conserver le quai Bickerdike que Loto-Québec aurait aimé utiliser pour un développement majeur qui aurait changé le visage du Vieux-Port. Personne ne va me faire croire que le traitement des conteneurs doit se faire en plein cœur de la ville. Il serait important pour l’administration du Port de Montréal de regarder plus loin que leurs intérêts à court et moyen terme et d’accepter d’être les artisans d’un nouveau Montréal. Dans le fonds, l’idéal serait que l’un des candidats à la mairie, lors des prochaines élections municipales, axe son programme autour du déménagement du port et du développement de Montréal sur les terrains actuels. Ce serait là le premier grand projet structurant à voir le jour à Montréal depuis l’Expo 67 et les Jeux Olympiques de 1976. Le déménagement du Port de Montréal serait quelque chose de permanent qui changerait le visage de la métropole du Québec pour le très long terme. Ce serait plus que de simples souvenirs d’autant plus que la vente ou la location des terrains actuels rapporterait pas mal plus que les coûts associés au déménagement. Y-a-t’il quelqu’un pour prendre le flambeau…..?... http://www.lesaffaires.com/blogues/gaetan-frigon/dmnageons-le-port-de-montral-dit-gatan-frigon/534782
  5. Nom: Siège social de la Commission de la construction du Québec (CCQ) Hauteur: 8 étages/?? mètres Coût du projet: 62 000 000,00$ Promoteur: Commission de la construction du Québec Architecte: lemay associés Emplacement: 8475 Christophe-Colomb Début de construction: hiver 2009 Fin de construction: hiver 2011
  6. Édit par Monctezuma : Voici une historique complète du projet, gracieuseté de Hildephonse: Été 1984 : Cadillac-Fairview projette d’inclure la salle de l’OSM dans un grand complexe multifonctionnel sur McGill College. Arcop dessine les plans ci-dessous. Le complexe chevauche la travée ouest prévue de la future avenue McGill College, ce qui crée de l’opposition. Juste après la guerre, l’urbaniste français Jacques Gréber avait proposé de conserver une large percée visuelle à cet endroit entre la montagne et le fleuve. Il y prévoyait deux places publiques dont l’une a été créée par les concepteurs de la place Ville-Marie. Le projet menace le concept et est contesté par les propriétaires voisins (qui ont respecté l’alignement proposé dans leurs nouveaux immeubles) autant que par les groupes de protection du patrimoine. Le projet sera annulé et l’avenue conservera son gabarit prévu de 36,5 mètres de largeur. 1984-12-05 : Drapeau annonce que le site Berri (maintenant la place Émilie-Gamelin) est à l’étude pour la salle de l’OSM. 1985-01-31 : On annonce une entente avec le promoteur Sofati, pour le site Berri. Arcop fait les plans de la salle (2600 places) alors que Jacques Béique s’occupe des équipements périphériques. (voir le rendu ci-dessous). Le projet comprend un parking souterrain de 600 places, une galerie de boutiques souterraine et l’école de musique de l’UQAM qui doit occuper trois étages au-dessus des locaux administratifs de l’OSM sur la face N-E du complexe. L’école doit aussi occuper une petite salle de 700 places côté ouest. Montréal aménagera un parc sur l’espace résiduel. Le maire Drapeau a réussi à convaincre le chef de l’OSM qui favorisait le site de Cadillac-Fairview. 1985-02-05 : Le choix est approuvé par le Conseil. Les analyses de sol sont faites en février. 1985-05-05 : René Lévesque confirme une subvention de 30 M $ pour la salle. 1985-07-11 : « “C’est bien ici que se trouve le centre-ville” lance Lévesque » Première pelletée de terre par René Lévesque et Jean Drapeau. Les plans ne sont pas terminés et le bail emphytéotique (99 ans de la Ville pour 1 $) n’est pas signé. Le projet est de 50 M $ dont 34 de fonds publics. La petite salle (800 places) est devenue optionnelle. 1985-08-19 : Les plans et devis préliminaires sont déposés. 1985-10-12 : Sofati s’impatiente car le temps presse : il faut 24 mois pour construire et la salle doit être prête pour la saison 1987-1988. Les plans et devis ne sont pas approuvés encore. Il y a des problèmes de négociations avec la STCUM, l’UQAM et les locataires du Métro Berri-UQAM. 1986-01-11 : « Tout est à peu près en place, mais… » titre La Presse, mais « rien n’indique que le [nouveau gouvernement libéral élu en décembre 1985] ait quelque intérêt que ce soit à stopper tout le processus engagé depuis deux ans. » 1986-01-19 : Le projet est plus ou moins mis en veilleuse. Les mois suivants, il sera jugé non prioritaire. 1986-01-24 : Le site d’Hydro-Québec face à Place des arts est proposé (St-Laurent, St-Urbain, Ste-Catherine, Dorchester, incluant le Monument national). 1986-10-16 : Le Comité consultatif du gouvernement recommande le report mais que la salle devrait être intégrée à la PdA. 1986-12 : Lise Bacon, ministre des Affaires culturelles donne son appui à l’îlot au nord de PdA : (Jeanne-Mance, St-Urbain, Sherbrooke, Président-Kennedy). La PdA est satisfaite, car elle trouvait que le site Berri était trop éloigné. 1988-09-15 : John Gardiner annonce pour 1991 un projet de square sur le site Berri. La place Émilie-Gamelin y sera inaugurée le 5 mai 1992. *************************** Il y a ensuite eu le projet de 2002 avec images ci-bas, gracieuseté de Gilbert. *************************** Début du message de Gilbert : Je n'apprendrai rien à personne en disant qu'il y avait, en 2002, un projet de développement sur l'Îlot Balmoral incluant une nouvelle salle pour l'OSM. Le projet a été annulé. Il était tout de même important, car 112 concurrents de 23 pays différents participèrent au concour pour le projet. 5 furent retenus pour le 2e tour. Sept images. Je vous donne donc la chance de voter pour le projet que vous aimez le plus parmis ceux du 2e tour! C'est juste pour savoir... ----------------------------------------------------------- Projet 1 Cohlmeyer Architects Limited / Provencher Roy + associés architectes / Jodoin Lamarre Pratte et associés, architectes (JLP) / Cardinal Hardy et associés, architectes ----------------------------------------------------------- Projet 2 NOMADE architecture / Les architectes Lemay et associés ----------------------------------------------------------- Projet 3 De Architekten Cie. / Aedifica inc. / Les architectes Tétrault Parent Languedoc et associés ----------------------------------------------------------- Projet 4 Saucier et Perrotte, architectes (Saucier+Perrotte) / Menkès Shooner Dagenais, architectes ----------------------------------------------------------- Projet 5 Busby + Associates Architects Ltd. / Proscenium Architecture + Interiors Inc. / Beauchamp Bourbeau Réal Paul, architectes / le Groupe Arcop ************************* Finalement, la salle de l'OSM voit le jour. Voici le fil : http://mtlurb.com/forums/showthread.php?t=108
  7. Les Grands prix du design

    http://montoit.cyberpresse.ca/decoration/design/201112/14/01-4477924-les-grands-prix-du-design-2011.php Voici la liste complète des projets gagnants: >Prix Projet de l'année Musée des Beaux-Arts de Montréal - Le Pavillon d'art québécois et canadien Claire et Marc Bourgie, par Provencher Roy + Associés. >Prix Spécial du jury Sculpture habitable, par INPHO / Jean-Maxime Labrecque. >Prix Hommage Marc Cramer, photographe. >Prix de la Relève Anne Sophie Goneau, pour ses deux projets soumis, Espace Le Moyne et Tuango. >Prix Étudiant Kim Tétreault, pour son projet créatif Symbiose. CATÉGORIE RESIDENTIELLE >Prix Salon de vente Bassins du Havre, par Humà design + architecture. >Prix Espace résidentiel de 1600 pieds carrés ou moins Sculpture habitable, par INPHO / Jean-Maxime Labrecque. >Prix Espace résidentiel de 1600 pieds carrés ou plus ex aequo Résidence Saint-Vallier, par Blouin Tardif architecture-environnement ex aequo avec Maison Mentana, par La Shed architecture. >Prix résidentiel - Cuisine Cuisine Forest, par c3studio et Espace cuisine. >Prix résidentiel - Espace salle de bain Résidence Borgeat, par Atelier Moderno. >Prix Terrasse La terrasse du Le Samuel, par A2 Design et Marc Lafontaine Architecte. CATÉGORIE ESPACE COMMERCIAL - BOUTIQUES >Prix Espace commercial de 1600 pieds carrés ou moins Boutique Tozzi, par Gabriel Kakon Architecture & Design. >Prix Espace commercial de 1600 à 5400 pieds carrés Boutique Michel Brisson, par Saucier + Perrotte Architectes. >Prix Espace commercial de 5400 à 10 700 pieds carrés Boutique Barneys New York, par AEdifica. CATÉGORIE ESPACE COMMERCIAL - SECTEUR ALIMENTAIRE >Prix Restaurant ex aequo Cava, par Alain Carle Architecte et Cuong Tran, ex aequo avec Quai No 4, par LA FIRME. >Prix Café De farine et d'eau fraîche, par Surface3. >Prix Foire alimentaire Mail Champlain, par Pappas Design Studio. >Prix Comptoir alimentaire L'Académie XP, par Dimarco Ferrao Design. CATÉGORIE ESPACE COMMERCIAL - RÉCRÉATIF >Prix Nightclub Le Stereo, par In Camera. >Prix Hôtel Hôtel Le Germain - Maple Leaf Square, par LEMAYMICHAUD. >Prix Spa Station blü, par Blouin Tardif architecture-environnement. >Prix Centre d'entraînement Salle d'entraînement - Collège Sainte-Anne de Lachine, par TaKtik design et Anne-Marie Saucier. CATÉGORIE BUREAU >Prix Bureau de 5000 pieds carrés et moins Suite 103, par Kanva. >Prix Bureau de 5000 pieds carrés à 20 000 pieds carrés ex aequo Astral, par ID+S Design Solutions, ex aequo avec Red Bull Amsterdam, par Sid Lee Architecture et Fiction Factory. >Prix Bureau de 20 000 pieds carrés et plus THQ, par ID+S Design Solutions. CATÉGORIE SANTÉ >Prix Centre de réhabilitation Concordia PERFORM, par Saia Barbarese Topouzanov architectes et Adad Hannah. >Prix Petit bureau professionnel Athletica Physio, par Martha Franco Architecture & Design. CATÉGORIE LIEU PUBLIC ET INSTITUTIONNEL >Prix Exposition Expo Bell - Des Légendes du Festival, par gsmprjt°. >Prix Établissement public MBAM - Pavillon d'art québécois et canadien Claire et Marc Bourgie, par Provencher Roy + Associés. Agrandir L'agence Blouin Tardif architecture-environnement a remporté le Prix Espace résidentiel de 1600 pieds carrés ou plus, pour la Résidence Saint-Vallier. PHOTO: STEVE MONTPETIT POUR BLOUIN TARDIF CATÉGORIE DESIGN DE PRODUIT >Prix Mobilier résidentiel Chaise Alban, par Étienne Hotte et Atelier B. >Prix Mobilier de bureau Create Office Platform, par Kaboum Design. >Prix Mobilier de contrat Canapé, Conseil des arts de Montréal, par Michel Dallaire Design Industriel. >Prix Appareil d'éclairage Urbanscape, par Morelli Designers. >Prix Objets et accessoires Jump, par Guillaume Sasseville. >Prix Transport Train du Massif de Charlevoix, par Morelli Designers. CATÉGORIE - PRIX CECOBOIS >Prix Valorisation du bois en design d'intérieur Maison symphonique de Montréal, par AEDIFICA Architectes et DIAMOND & SCHMITT. >Prix Valorisation du bois en design de produits Collection de meubles de jardin Summertime, par Marc Boudreau design industriel. CATÉGORIE - PRIX SPÉCIAUX >Prix Spécial créativité Dumoulin Bicyclettes, par TaKtik design en collaboration avec Olivier Laplante-Goulet et Sébastien Bisson. >Prix Multidisciplinarité Expérience Ajax, par Sid Lee Architecture, en collaboration avecSid Lee, gsmprjcto, Jimmy Lee.tv et Fiction Factory. >Prix Grandes idées à petit budget Rond-Point, par le cégep Marie-Victorin. >Prix Accessibilité universelle Restaurant ô 6e sens, par Louise Amiot et Suzanne Bergeron, Architectes. >Prix Développement durable Bibliothèque Raymond-Lévesque, par Manon Asselin architecte (Atelier TAG) en consortium avec Jodoin Lamarre Pratte et associés architectes. >Prix Couleur Salle Émile-Legault, par Saia Barbarese Topouzanov architectes. >Prix Surface Tapis du foyer, Théâtre Jean-Duceppe, par Les architectes Corriveau Girard et associés. >Prix Éclairage Siège social Pfizer Canada, par MENKÈS SHOONER DAGENAIS LETOURNEUX Architectes. >Prix Sagnalisation / Branding Vidéotron Flagship, par Sid Lee Architecture et Régis Côté et associés.
  8. De La Savane Architectes: Campanella & Associés Fin de la construction:2009 Utilisation: Résidentiel Nombre d'unités: 227 unités Emplacement: Montréal ? mètres - 8 étages
  9. Rénovation Centre Rockland

    C'est pas un gros projet de construction, mais j'ai figuré que ca allait ici, ils ont tout refait l'intérieur du centre d'achat, mais je suis tombé sur cette photo de ce qu'ils vont faire a l'extérieur avec le stationnement étagé Voici les études conceptuelles de la nouvelle facade du stationnement étagé qui donne sur la metropolitaine architectes: Lemay et Associés Pas mal plus beau que le parking brun actuel
  10. Artesia Architectes: Campanella & Associés Fin de la construction:2008 Utilisation: Résidences pour retraités Nombre d'unités: 266 unités Emplacement: Pointe Claire, Montréal ? mètres - 8 étages
  11. Selon un sondage de Hewitt & Associés dévoilé jeudi, de nombreux employeurs canadiens doivent revoir à la baisse leur budget d’augmentations salariales établi il y a quelques mois à peine. Pour en lire plus...
  12. Les programmes de loyauté ou de récompenses associés à la consommation en mènent si large qu'environ 85% des cartes de crédit canadiennes sont associées à l'un ou l'autre de ces programmes. Pour en lire plus...
  13. La firme d'ingénierie montréalaise BPR a fait l'acquisition, pour un montant non précisé, de la française Saunier & Associés, située à Nanterre, dans la région parisienne. Pour en lire plus...
  14. Après avoir renfloué Fortis, les pouvoirs publics belges, associés aux gouvernements français et luxembourgeois, ont volé mardi au secours du bancassureur franco-belge. Pour en lire plus...
  15. Compte tenu des difficultés qu'ont connues ce secteur durant la saison estivale, il n'est pas surprenant que les fonds communs associés à ces secteurs aient enregistré des pertes. Pour en lire plus...
  16. General Motors réduira les coûts associés aux emplois salariés, accélérera le processus de fermeture d'usines et suspend le versement de son dividende aux actionnaires. Pour en lire plus...
  17. Advenant une consultation publique, seriez-vous prêts à vous déplacer pour manifester en faveur de cette tour ?
  18. «Au-Pied-du-Courant» primé !

    le 14 octobre 2007 L’Ordre des architectes du Québec décerne un Prix d’excellence en architecture à Brière Gilbert + Associés Architectes ainsi qu’à la Coopérative d’habitation Au-Pied-du-Courant pour la réalisation de logements sous le tablier du pont Jacques-Cartier. L’Ordre des architectes du Québec procédait jeudi à la remise du trophée d’un Prix d’excellence en architecture dans la catégorie des projets résidentiels de type «ensemble d’habitations» aux architectes Brière, Gilbert + Associés ainsi qu’à la Coopérative d’habitation «Au-pied-du-courant» pour la réalisation des logements situés au 2000 rue Tansley à Montréal, sous le tablier du pont Jacques-Cartier. Membre du jury, l’architecte Isabelle La Fontaine, a justifié le choix de ce projet dans ces termes: «Malgré l’âpreté de sa situation géographique et le caractère ingrat du terrain, ce projet a su démontrer, par son architecture simple mais vivante, l’adéquation de l’expression à l’idée.» Le jury a tenu à souligner l’originalité et l’ingéniosité de ce projet tant dans sa réponse au milieu bâti environnant que par l’exploitation optimale des ressources offertes. «La cour, toute de verdure, devient le milieu de vie de ces familles réunies en coopérative. On assiste à la transition parfaite d’un lieu urbain triste et gris à un lieu collectif lumineux dans cette cour semi-ouverte créée par la morphologie du bâtiment en L. L’effort de revitalisation urbaine de cet ensemble d’habitations dans un contexte de ressources très limitées représente un intérêt indéniable. Un projet valeureux!», a déclaré le jury. Ce projet a été sélectionné parmi une centaine d’autres, toutes catégories confondues, par des experts réunis dans le cadre de la 24e édition des Prix d’excellence en architecture.