Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'accessible'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports en commun
    • Infrastructures
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Projets Annulés
  • Discussions générales
    • Urbanisme et architecture
    • Nouvelles économiques
    • Technologie, jeux vidéos et gadgets
    • Technologies urbaines
    • Discussions générales
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • L'actualité
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec et reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.

Blogs

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Biography


Location


Intérêts


Occupation

7 résultats trouvés

  1. monctezuma

    Condos Monk - 3 étages

    Situé dans Ville Émard, au Sud-Ouest de Montréal, Condos Monk propose 31 unités, de 1, 2 et 4 chambres, de 561 à 1377 pieds carrés, dans un bâtiment au design moderne. Se trouvant à quelques pas du canal de Lachine, dans un quartier chaleureux, très diversifié et en plein renouveau, le projet offre un cadre de vie à la fois paisible, facilement accessible en transports en commun et proche des commerces et autres services. Projet admissible au Programme d’accession à la propriété de la ville de Montréal pour les premiers acheteurs. (Subventions de $4,500 à $12,500) Plus d'information à la page: http://www.condosmonk.com
  2. Ancienne place qui sera détruite : http://mtlurb.com/forums/showthread.php/1564 *** La nouvelle place du centenaire MONTRÉAL – La Place du Centenaire a un nouveau domicile permanent au Centre Bell. La Place du Centenaire, originalement ouverte en 2008 dans le cadre des festivités entourant le 100e anniversaire de l’équipe, a été et sera utilisée pour le développement d’un projet de condominium, la Tour des Canadiens. L’annonce du début prochain de la construction a été faite jeudi matin. Au cours des derniers mois, il y a eu de nombreuses discussions à propos de la façon dont serait réintégrée la Place dans les environs du Centre Bell, avec la multitude de projets en cours dans les alentours immédiats. Le propriétaire des Canadiens, Geoff Molson, a fait taire toutes les rumeurs et les spéculations en dévoilant une vision claire de ce qui doit être considéré comme un véritable musée en plein air. «Ça a toujours été une priorité pour nous d’honorer nos joueurs et nos équipes légendaires, de même que votre passion et votre attachement à l’équipe par le biais de briques personnalisées, le tout dans un endroit accessible au public pour des générations et dans une ambiance aussi fantastique que les moments iconiques et l’histoire qui y sont célébrés », a mentionné Molson. «Nous sommes heureux de vous dévoiler notre vision de ce qui deviendra l’emplacement permanent de la Place du Centenaire, une place que les Montréalais et les visiteurs de partout dans le monde pourront voir, pour les décennies à venir. » Avec un dévoilement prévu en 2016, en même temps que la Tour Deloitte, la prochaine intégration de la Place du Centenaire se retrouvera du côté est du Centre Bell – à l’extérieur, adjacente au Cour Windsor et au Temple de la renommée des Canadiens de Montréal. Elle comprendra tous les mêmes éléments qu’au premier site, incluant les 100 plus grands moments de l’équipe, un hommage aux conquêtes de la coupe Stanley et aux 17 hommes qui ont vu leurs chandails retirés, les quatre statues des légendes Howie Morenz, Maurice Richard, Jean Béliveau et Guy Lafleur, le monument dans lequel est gravé tous les prix et trophées remportés, de même que les noms de tous les joueurs de l’équipe au cours de ses 100 premières années d’existence. Et finalement, des milliers de briques personnalisées par les partisans. Geoff Molson a également confirmé qu’en raison du risqué élevé de dommages possibles aux briques existantes, l’équipe allait commander de toutes nouvelles briques, comportant les inscriptions originales des partisans. La Place du Centenaire sera de nouveau accessible au public 365 jours par année. Située dans une cour complètement redessinée à côté de la Tour Deloitte, la nouvelle Place sera certainement une oasis bien populaire au cœur du centre-ville de Montréal. http://canadiens.nhl.com/club/l_fr/news.htm?id=672948
  3. http://cbgcondos.com/ Quartier Profitez de la vie dans un des secteurs les plus en vogue de Montréal. Niché à côté du centre-ville, vos déplacements seront des plus aisés et vous pourrez ainsi bénéficier pleinement de la vie culturelle de la métropole. L’arrondissement Rosemont La-Petite-Patrie est reconnu tant pour sa tranquillité que pour l’accès à une gamme de services des plus variés. Les espaces verts y sont nombreux, la circulation automobile réduite et le transport en commun est multimodal et accessible à pied (bixi, autobus, métro) . Édifice 3 étages avec mezzanine comportant un espace commercial de 3 500 pi.ca. et 22 unités de condos : Des unités aux espaces bien dessinés et généreusement fenestrés. Terrasse commune en mezzanine avec toiture verte pour contrer l’effet d’îlot de chaleur. Stationnements intérieurs disponibles incluant également des espaces pour vélos et des espaces de rangement. Systèmes de contrôle d’accès, d’alarme et de protection d’incendie pour la sécurité.
  4. Mokita

    Intitulé:

    https://britishpathe.wordpress.com/2014/04/17/british-pathe-releases-85000-films-on-youtube/
  5. http://www.newswire.ca/en/story/1096251/de-la-peche-sur-glace-dans-le-vieux-port-de-montreal MONTRÉAL, le 8 janv. 2013 /CNW Telbec/ - C'est avec beaucoup d'enthousiasme que Pêche Blanche Vieux-Montréal annonce l'ouverture prochaine du tout premier village de pêche blanche urbain au Québec dans le bassin du Quai de l'Horloge dans le Vieux-Port de Montréal. L'ouverture officielle aura lieu le 12 janvier 2013. Le Village, qui pourra accueillir plus de 500 personnes à la fois, pourra même être loué en totalité à ceux qui désireraient y tenir des événements spéciaux. De la pêche sur glace... à quelques pas du centre-ville Avec ses abris chauffés et aménagées pour la pêche, le Village de Pêche Blanche sera situé à un emplacement idéal au Vieux-Port de Montréal. Souvent réservée aux propriétaires de voiture, la pêche sur glace deviendra, dès l'hiver 2012-2013, accessible aux Montréalais et aux touristes en quête d'activités hivernales différentes. Facilement accessible par transport en commun et en voiture, le site sera aménagé pour le confort des pêcheurs de tout calibre et deviendra le tout premier port de mer urbain au Québec. La pêche blanche, une activité pour tous Que ce soit pour une sortie en famille ou entre amis, pour des visiteurs étrangers désirant découvrir une activité de plein-air en plein cœur de Montréal, pour des groupes scolaires ou comme activité corporative, l'équipe du Village de Pêche Blanche s'assurera de créer le forfait idéal. De plus, les visiteurs pourront même déguster leurs plus belles prises sur place grâce à la collaboration du chef Darren Bergeron qui opérera le restaurant installé sur le site et qui pourra les faire cuire pour eux. « La pêche étant un loisir très important pratiqué par un très grand nombre de Québécois, nous sommes persuadés que les Montréalais adopteront d'emblée ce service unique qui ajoutera une note de nature additionnelle en milieu urbain. Il va sans dire que ce projet recevra un accueil tout aussi favorable de la part des touristes qui se voient rarement offrir de participer à de telles activités au cœur d'une métropole », affirme Yves Paquette, directeur général de l'Association Maritime du Québec. Le Saint-Laurent, riche en poissons comestibles Trop longtemps, le fleuve Saint-Laurent a eu mauvaise presse quant à la qualité de son eau. Depuis plus d'une décennie, les efforts ont été accomplis afin de rendre le fleuve accessible aux activités récréatives, notamment la pêche et la baignade. Pendant l'année 2011, la dernière à avoir été recensée, les indices COURDO et QUALO indiquaient une qualité excellente de l'eau entre le canal de Lachine et la station d'épuration Jean-R. Marcotte, à l'extrémité est de Montréal. Le Saint-Laurent est donc propre et, qui plus est, généreux en poissons. Au moins 53 espèces de poissons sont présentes dans le fleuve, dans le tronçon Montréal - Sorel, dont plusieurs sont comestibles, notamment le doré, la lotte, l'achigan, le brochet et la perchaude. Pour obtenir des renseignements ou pour réserver vos places, veuillez téléphoner au 514-284-3456, visiter le site Web du Village de Pêche Blanche au http://www.VillagePecheBlanche.com ou visiter la page Facebook au http://www.facebook.com/pechevieuxmontreal. SOURCE : Pêche Blanche Vieux-Montréal Renseignements : Mme Natalie Émond natalie@pechevm.com 514 804-6445
  6. monctezuma

    Le Montréal souterrain peu accessible

    Bon, on a finalement perdu notre titre. *************************** Ville intérieure Le Montréal souterrain peu accessible Agence QMI Charles Lecavalier 09/12/2011 03h58 MONTRÉAL – L’absence d’un plan directeur de développement de la ville intérieure, un immense réseau piétonnier de 32 kilomètres au centre-ville de Montréal, nuit à son accessibilité, à sa qualité et rend son parcours incohérent, selon un spécialiste qui étudie le sujet depuis plus de 20 ans. « Le problème c’est que le réseau est un assemblage de petits bouts de corridors qui appartiennent à des propriétaires différents. Il n’y a pas de vision d’ensemble », déplore Michel Boisvert, directeur de l’Observatoire de la ville intérieure depuis 2002 et auteur du livre Montréal et Toronto. Villes intérieures, publié en juin dernier. Ce dernier ne croit pas que le Montréal souterrain puisse relever le défi de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite sans un leadership fort. « Il n’y a pas de porteur de ballon, a-t-il dit. Personne qui peut aller à Québec pour chercher des subventions. On se retrouve devant des aberrations. » Ainsi, la station Bonaventure possède un ascenseur installé par la STM entre le niveau quai et la billetterie, mais n’offre ni d’accès au Montréal souterrain, ni à la surface. Impossible donc de se rendre à la gare Centrale ou la Place Ville-Marie en fauteuil roulant, un véritable non-sens. La Ville pointée du doigt « C’est un non-sens, a ajouté celui qui a enseigné l’économie urbaine à l’Institut d’urbanisme de l’Université de Montréal durant 32 ans. Le Quartier des Spectacles, c’est l’endroit de l’heure à Montréal. Il y a eu des tonnes d’investissements. Pourtant, rien n’a été fait pour rendre accessibles les galeries souterraines qui parcourent le Complexe Desjardins et la Place-des-Arts. » M. Boisvert n’a pas hésité à pointer la Ville de Montréal du doigt pour cette absence de cohérence. « Ça fait 20 ans qu’on attend un plan directeur, a-t-il souligné. Et là, Toronto va nous battre de vitesse. La Ville avait promis un plan directeur en 2004, lors du dépôt du plan d’urbanisme. Même chose en 1992. Il y a un mois et demi, je leur ai proposé mes services et on m’a bien fait comprendre que ce n’est pas du tout dans leurs priorités. » La situation est bien connue des associations de défense des personnes à mobilité réduite. « Le Montréal souterrain n’est pratiquement pas accessible. Nous sommes encore en face d’un réseau incohérent », a expliqué Laurence Parent, vice-présidente du Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ). Près de 15 % des Québécois sont considérés à mobilité réduite, une proportion qui va augmenter avec le vieillissement de la population, selon le RAPLIQ. De son côté, l’administration Tremblay se dit fière du réseau qui existe, mais admet candidement qu’un plan directeur ne fait pas partie de ses priorités. Toronto en avance La Ville de Toronto a mis fin jeudi à la période de consultation publique subséquente à la publication de la première version du premier plan directeur du PATH, le réseau souterrain de la Ville-Reine, identifié par le livre Guiness des records comme le plus étendu du monde. Toronto reconnaît que le développement anarchique du sous-sol a créé « des itinéraires tortueux, des dimensions variables, des normes de conceptions manquantes, des liens absents et des occasions perdues », peut-on lire dans le document préliminaire. Le plan directeur torontois planifie l’installation de rampes d’accès et d’ascenseurs dans les parties les plus vieilles du réseau ainsi qu’une nouvelle signalisation avec des couleurs vives, idéale pour une population vieillissante.
  7. loulou123

    Un jardin public sur les toits

    Le mercredi 06 juin 2007 Maison de la culture et de la bibliothèque de Côte-des-Neiges. Par l’intérieur, on accède à la terrasse du deuxième étage. Outre la vue sur le mont Royal qui s’étend aux pieds du visiteur, celui-ci aura la surprise de découvrir des plants de géranium, de la lavande ou des iris.Il se trouve en effet sur le premier toit vert accessible au grand public à Montréal, qui a été inauguré hier, Journée mondiale de l’environnement, en présence du maire Gérald Tremblay et du maire de l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame- de-Grâce (CDN-NDG), Michael Applebaum. « La rénovation du toit, nécessaire, s’est transformée en une remarquable occasion », explique le maire d’arrondissement. En effet, tout est parti de ce besoin, et d’une discussion entre Monique Côté, chargée de projet, et Jean Landry, architecte-paysagiste de l’arrondissement de CDN-NDG. L’idée d’un toit vert a germé. Christine Brault et Thérèse Chabot, deux artistes à la main verte, accompagnées du maire Gérald Tremblay inaugurent le premier toit vert accessible au grand public à Montréal, à la maison de la culture et de la bibliothèque de Côte-des-Neiges. Les travaux ont commencé à l’été 2006 et les derniers ajustements ont été terminés il y a quelques jours. « Ici, c’est plus qu’un toit vert, explique Jean Landry. C’est un toit-jardin. » Un espace de végétation clos, bordé d’une terrasse aménagée accessible à tous. Pour en arriver à un tel résultat, des études ont été faites pour savoir si la structure du toit pouvait supporter une telle charge. Au final, ce sont 250 m2 de verdure entièrement consacrés à ce projet de développement durable. Car un toit végétal peut faire beaucoup pour l’environnement : purification de l’air, réduction des effets de smog, régulation de la température ou récupération de l’eau de pluie. La réfection du toit de la maison de la culture et sa transformation en espace public ont nécessité des investissements de l’arrondissement de 680 000 $. Un coût supplémentaire d’environ 100 000 $ par rapport à une rénovation classique. Des fonds supplémentaires d’un total de 55 000 $ ont été apportés par la Ville et la Société de verdissement de Montréal métropolitain. De nombreux expositions, animations ou documentaires seront présentés à la population dans une visée didactique.