uqam+

Membre
  • Compteur de contenus

    815
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

84 Excellent

À propos de uqam+

  • Rang
    Mtlurb Master

Personal Information

  • Biography
    -------------
  • Location
    Montréal
  • Intérêts
    ------------
  • Occupation
    ----------
  1. Au final, l'ÉTS aura peut-être le campus le plus cohérent et le mieux intégré en ville. Les pavillons ont d'ailleurs une carrure et une franchise dans les formes et les matériaux qui vont bien avec une école de génie. Et en plus l'ensemble a été un catalyseur pour tout le quartier. Que du bon.
  2. On a parfois l'impression, par contre, que l'aspect le plus déplaisant du quasi monopole religieux sur les esprits, tel qu'il existait avant 1960, s'incarne maintenant dans un certain discours laïciste devenu intolérant à l'égard de toutes les différences. On le voit constamment à l'égard des Musulmans avec cette suite d'affaires déplorables et rocambolesques: parc Safari, cimetière de Saint-Machin, etc. Cette intolérance a vraiment l'air de s'enraciner et même de s'institutionnaliser dans des groupes d'extrême-droite comme la Meute. (quel nom... ) Elle passe souvent par une compréhension tordue de la distinction entre le public, au sens civique, et le privé, comme si était "public" au sens fort tout espace qui n'est pas strictement privé, et qu'il fallait donc en exclure tout signe religieux. J'ai tendance à favoriser une présence importante de l'État dans la société, mais un des effets négatifs est qu'on peut aboutir à trop d'uniformité, et même de la médiocrité.
  3. ville-marie

    Merci MartinMtl pour cette autre série de très belles photos. Cette tour a un p'tit côté bd japonaise qui est plutôt plaisant...
  4. mark_ac, Libre à vous d'accorder de la crédibilité à une enquête d'opinion qui fait d'Abu Dhabi la 2e "top city" du monde. (quelle notion insignifiante, d'entrée de jeu) Libre à moi de trouver ça ridicule. On ne sait d'ailleurs rien des échantillonnages ayant pu mener à des résultats aussi aberrants. Il semble évident qu'ils sont peu représentatifs de la population mondiale (dont une forte proportion ne doit même pas savoir qu'Abu Dhabi existe) Tout ça a l'air d'un selfie de l'overclass mondialisée qui se complaît à trouver ses lubies importantes. Et permettez-moi de ne pas tomber gaga d'admiration pour des firmes de sondages, comme si elles exprimaient l'alpha et l'oméga de la raison humaine.
  5. Typical mark_ac. Ne jamais réfléchir de manière critique sur toutes les niaiseries qui nous viennent du monde du marketing et donner une importance exagérée à la mesure de "perceptions", comme si le jugement des autres était le but de l'existence. Vous avez si souvent l'air de vous levez le matin en vous inquiétant de ce qu'on pense de Montréal à Moose Jaw... Get a life.
  6. Encore un sondage qui ne mesure que de vagues impressions qui ne signifient pas grand chose. Qu'est-ce qu'on peut bien dire si on nous demande, à brûle pourpoint, de classer 60 villes du monde dans ces trois catégories distinctes ? 99% des répondants n'ont sans doute pas mis les pieds dans plus de 25% de ces villes... Les réponses seront donc forcément des clichés pas très intéressants.
  7. ville-marie

    Je ne déteste pas notre méga-bunker. Pourtant... tout de même un petit regret. Les anciens hôpitaux, comme l'hôtel Dieu, ou même Notre-Dame, communiquaient avec la nature ambiante. Il y avait parfois des terrasses où les patients pouvaient aller s'asseoir et prendre l'air. Malgré l'austérité des lieux, on sentait qu'une forme d'humanisme les avait inspirés. Maintenant, c'est l'alliance de la bureaucratie et de la technique. Même les noms... CHUM. Mais je suis un peu injuste, les chambres seront plus spacieuses, le confort accru, les soins à la fine pointe. Pour l'accessibilité, par contre, ce n'est pas fameux. Même chose pour le nouvel hôpital McGill (j'oublie son sigle) : le parcours pour s'y rendre à partir du métro est très mal conçu.
  8. Illuv, Vous dites être intéressé par l'opinion de la communauté noire. Mais si c'était vraiment le cas, vous feriez entendre les deux côtés de la médaille, y compris les jeunes qui ont poussé le char allégorique et se sont dit déçus d'avoir été "racialisés", pour prendre ce mot à la mode (mais parfois confus), par les dénonciateurs. En réalité, vous semblez plus intéressé à simplifier un fait complexe au service d'un agenda politique. Le fait est complexe, parce que, d'un côté, il y a eu maladresse des organisateurs, qui semblent ne pas avoir imaginé qu'on puisse s'offusquer à partir d'une image forte. Mais de l'autre, il y a eu clairement simplification de l'événement. L'image choisie, coupée du reste et du contexte, n'était pas représentative de l'ensemble de ce qui se déroulait. C'est comme si j'allais aux États-Unis prendre une photo d'un cireur de soulier noir qui sert un client blanc et que je titrais un article : "USA, rien n'a changé depuis 1950". Ça m"aiderait peut-être à me penser moralement supérieur aux Américains (un des sports préférés des Canadiens), mais ça resterait de la manipulation d'image. Les images ont toujours été un matériau de prédilection pour les idéologues de tout poil. Ne tombons pas dans le piège de leur donner plus de signification qu'il ne faut.
  9. Dans le cas présent, aucun droit n'a été bafoué. Il s'agit d'un débat sur "l'image", un genre de discussion qui peut facilement tourner au dialogue de sourds. Mais je ne crois pas que Blitz veuille faire taire qui que ce soit. Il a surtout rappelé ce que les participants présentés comme des victimes en pensaient. Et il s'avère qu'ils jugent eux-mêmes que c'est surtout ceux qui les ont vus comme des "Noirs", plutôt que comme des jeunes volontaires comme les autres, qui les déçoivent. En un sens, ils n'ont pas non plus le dernier mot, puisque la situation a aussi des dimensions plus larges. Mais leur opinion mérite d'être entendue ne serait-ce que pour faire contrepoids aux éternels donneurs de leçons morales, dont certains semblent surtout vouloir des "points SJW", en se foutant pas mal de ce que pensent les premiers intéressés... (Je ne vise personne ici où le débat reste civilisé. Mais tout ce qu'on a pu lire sur FB !)
  10. Il y a eu maladresse de la part des organisateurs, trop peu prévoyants en cet âge d'images instantanées. Et il y a encore bien des efforts à faire pour rendre Montréal plus inclusive, surtout pour l'emploi, enjeu quand même plus sérieux que les images d'une parade. Mais le climat de chasse aux sorcières hystérique et moralisatrice autour de ces enjeux est parfois devenu étrange et un peu dégoûtant... Il fallait lire tout ce qui se disait sur les médias sociaux et dans les campus. (Qui sont la première ligne de front du déchirage de chemises) Certains font d'ailleurs du "shaming" une spécialité, toujours prêts à s'indigner sur commande au nom de "victimes" qui ne semblent les intéresser que pour se faire du capital politique. Il y a eu plusieurs conférences annulées dans la dernière année dans le monde universitaire montréalais parce que des groupes d'anges exterminateurs jugeaient que les thèmes abordés étaient de la "violence symbolique" à l'endroit des groupes x, y ou z. Le phénomène nous vient des États-Unis, où la dernière folie en date est celle des "white exclusion day" (où les blancs seraient forcés ne pas se présenter au travail.) Un prof blanc d'un university college a jugé l'idée d'une discrimination renversée inappropriée, au nom de l'égalité. Les groupes de militants ont exigé son renvoi immédiat en criant qu'il était raciste... (On trouve pas mal de vidéos sur cette nouvelle tendance en cliquant "white exclusion day" sur you tube)
  11. Je suis toujours étonné de voir à quel point certains semblent obsédés par l'idée d'attirer la "world attention" sur Montréal par n'importe quel moyen... au point d'avoir l'air d'envier Dubaï et autres villes du même genre. Est-ce que quelqu'un peut expliquer ce qu'il y a de si enviable à Dubaï, ville d'injustices sociales inouïes qui relèvent quasiment d'un esclavage moderne (le statut des travailleurs immigrés surtout asiatiques...), sans démocratie aucune, où les femmes ont un sort peu enviable, etc., etc. Toutes ces tours à moitiés vides construites pour recycler l'argent du pétrole, la quasi absence de rues à l'échelle humaine. Dubaï n'est "sur la mappe" que pour des mauvaises raisons. (Et notamment l'éternelle fascination pour la puissance de l'argent) Les critères no 1 et 2 pour juger d'une ville devrait être la qualité de vie pour ses habitants (ce qui inclut sa vitalité culturelle) et sa beauté. Le reste...
  12. L'idée que d'avoir moins de gratte-ciel que Toronto rend une ville "weird" est plutôt... weird. En fait, Montréal est sans doute une des villes les plus harmonieuses d'Amérique du nord, aussi bien par l'équilibre entre les quartiers historiques et modernes que par l'équilibre entre des éléments naturels forts et la vitalité urbaine.
  13. ville-marie

    On avait déjà vu à peu près cette prise, mais là le fantasme du canyon minéral est encore plus frappant... J'allais dire splendidement inhumain !
  14. ville-marie

    Même effet visuel au coin St-Denis Maisonneuve qu'au coin St-Denis Ontario. Montréal n'est pas très riche en perspectives et le nouvel ONF en améliorera plusieurs. Peut-être seront-elles un jour en partie obstruées par les nouveaux édifices construits face à la Maison de la musique. Mais pas complètement...
  15. ville-marie

    N'exagérons rien... Pour ceux qui peuvent se permettre les grandes tables parisiennes, il n'y a pas grand chose d'équivalent à Montréal.