santana99

Membre
  • Compteur de contenus

    393
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

301 Excellent

À propos de santana99

  • Rang
    Senior Member

Personal Information

  • Location
    montréal
  • Intérêts
    urbanisme cuisine

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Lorsqu'un commentaire est ambigu, on ouvre la porte à toutes les interprétations. C'est pas grave, personne n'est mort, on ne va pas s'étriper pour ça. Tout ce que je voulais dire de mon côté, ce qu'il ne sert à rien de faire de la petite politique avec le nom d'un boulevard. Bourassa mérite son boulevard. qu'on aime ou non le personnage. Sa contribution à la société québécoise est suffisamment importante pour que cet hommage soit justifié.C'est tout.
  2. Si je me reporte au commentaire précédent de Montréal Martin, pas sûr. Y a-t-il un scandale ici ? Va-t-on déchirer sa chemise, monter aux barricades, en faire une affaire politique ? C'est quoi le problème ?
  3. Protester ? Et pourquoi donc ? Pas besoin d'être un électeur qui vote pour les libéraux pour reconnaître l'apport de Robert Bourassa à la société québécoise, à moins d'être bêtement partisan. René-Lévesque a droit, et c'est mérité, à un boulevard prestigieux. Je crois que dans le cas de Robert Bourassa,et je ne vote même pas libéral, on devrait se garder une petite gêne. C'est tout de même son gouvernement qui a créé l'assurance-maladie (1970), le régime des allocations familiales du Québec (1973), l'aide juridique (1973), la Charte québécoise des droits et libertés de la personne (1975). Sans compter que le développement de la Baie James n'aurait pas été possible sans son impulsion. Je déteste la basse partisanerie. Ayons l'esprit ouvert, et cessons de vouer aux gémonies des hommes politiques parce qu'ils n'ont pas notre sensibilité politique et reconnaissons leur contribution à la société québécoise. La contribution de Robert Bourassa à notre société est significative.
  4. santana99

    Expos coming back?

    On n'en sort pas. Il faut un toit rétractable. Quand il fait beau on ouvre le toit. Il fait toujours beau à San Diego, comme le dit Jacques, mais à Montréal il faut prévoir. Et pour les matches à la télévision, je ne veux personne d'autres que Jacques Doucet et Rodger à la retransmission.
  5. santana99

    S’inspirer de l’audace de Grenoble pour nos artères commerciales

    On peut s'inspirer de Grenoble certes, mais Grenoble et Montréal sont des villes totalement différente pour ce qui est de l'occupation de l'espace. Quoiqu'il en soit, pour être passé à quelques reprises par Grenoble, on doit féliciter l'administration municipale, car la ville a un sérieux problème de pollution atmosphérique. Il faut savoir que la ville de Grenoble est entourée par les Alpes et se trouve dans une cuvette. L'air y circule mal. Ça ne règle pas le problème de fond, mais c'est un début de solution
  6. santana99

    Le Brickfield - 14 étages

    Ce qui ne plaide pas en faveur de cette construction que certains qualifient de "cabane" c'est son caractère modeste, si modeste que pour certains membres sa préservation ne présenterait strictement aucun intérêt, d'autant plus que ne subsistait plus grand-chose à la fin des éléments de l'édifice original. Pourtant, même si j'estimais au départ qu'en l'état cette "cabane" ne valait pas d'être préservée, je suis assez d'accord finalement avec bon nombre de membres : il vaut mieux la conserver, même rafistolée. Dans ce travail de préservation du patrimoine, "discriminer" une construction parce qu'elle n'est pas prestigieuse, belle selon les canons de la beauté, ou remarquable, m'apparaît une très mauvaise approche. Le rappel du passé n'est pas un concours de beauté. Nous devons toujours avoir à l'esprit que la préservation du patrimoine est une source d'enseignement, et non pas un travail visant à occulter ce qui gêne la vue parce que ne répondant pas à nos propres critères en matière de construction et d'esthétique.
  7. santana99

    1020 De la Montagne (Esso) - 35 étages

    Entre la station-service et cet immeuble "correct", mon choix est vite fait. On peut bien débattre à perte de vue de la qualité des immeubles sur ce forum, nous serons toujours confronté à la réalité qui a bien peu à voir avec la vision que peuvent avoir d'une ville les architectes et les urbanistes les plus éveillés et les plus créatifs. C'est malheureux, et je suis le premier à le déplorer, mais nous n'en sortirons jamais, à moins de vivre dans un monde idéal où toutes les utopies deviendraient réalité, ce qui par définition est impossible.
  8. santana99

    YUL - 38, 38 étages

    Merci pour les photos. Dans tous les cas, ces immeubles heureusement n'ont pas été dénaturés. Certains préféreront la version originale, je préfère personnellement l'hôtel de ville tel que le bâtiment existait à l'origine avec toutes ses parties, mais tout est affaire ici de goût et de préférence. Quant au jugement d'authenticité, comme tu le soulignes, il est subjectif et ancré dans une époque.
  9. santana99

    Le Drummond - 2x24 étages

    J'endosse. Pas sexy pour deux sous le Drummond, mais on n'est pas non plus en Russie ou dans l'ex-Union Soviétique avec des immeubles qui sont bien pires que celui-ci. Je ne parle pas de St-Pétersbourg qui a retrouvé son nom après l'effondrement de l'URSS et qui est une ville magnifique, mais de toutes ces villes "soviétiques" moyennes, souvent détruites pendant le second conflit mondial, et qui sont des villes bétonnées et sans le moindre charme.
  10. santana99

    Îlot Balmoral / ONF - 13 étages

    Le rouge se laisse désirer. Ça commence à ressembler à un supplice...
  11. santana99

    YUL - 38, 38 étages

    C'est pas le travail qui va manquer avec cette rénovation. Ce sera du boulot en titi ! Hâte de voir le résultat !
  12. santana99

    Tour des Canadiens 2 - 51 étages

    Ta distinction entre "foyer culturel" et "diffuseur de culture" frappe dans le mille, acpnc. Sans vouloir dénigrer Toronto, il faut bien convenir que l'influence de la culture américaine sur la Ville-Reine l'emporte largement sur une forme d'originalité dans le domaine culturel qui en ferait véritable foyer de culture et non un simple véhicule d'une culture bien vivante au Sud. La culture américaine est une grande culture - musique, cinéma, littérature, peinture, etc - mais comme toute culture qui a son originalité propre on ne peut la reproduire ailleurs.Tout au plus peut-on la diffuser.
  13. santana99

    Le Carré Saint-Laurent - 12 étages

    Tant mieux. Quant à la fresque urbaine qui va remplacer les façades en pierres en utilisant les pierres en bon état, donnons la chance au coureur. Si c'est fait avec ingéniosité et avec un véritable sens artistique et que l'effet est réussi, on va applaudir.J'étais pour que l'on reconstitue les façades en pierres, mais l'idée de la fresque peut être aussi une excellente idée. L'édifice y gagnera en cohérence, je crois. Les façades en pierres auraient peut-être trop contrastés avec les façades vitrées et auraient peut-être (?) créé une disharmonie.
  14. santana99

    Tour des Canadiens 2 - 51 étages

    Ces dernières années,Toronto connaît une croissance exponentielle, pour ne pas dire une croissance fulgurante sur le plan démographique, et on finit par s'y perdre un peu... Je comprends ce que tu veux dire quand tu parles du "côté hyper-multiculturel", c'est un plus évidemment. Mais la croissance du grand Toronto est si rapide - 300 à 400 000 habitants en à peine 4 ans - que bien malin celui qui pourrait définir l'identité de cette ville tant le brassage des cultures et des ethnies est intense. Il faut croire que ce brassage continuel est justement la marque de cette ville et qu'il ne faut pas chercher à trop la définir justement, tant son dynamisme est grand.
  15. santana99

    Tour des Canadiens 2 - 51 étages

    Très bon commentaire. On peut ne pas aimer Toronto, moi je ne la déteste pas. Cependant, le fait que la Ville soit l'une des villes les plus multiculturelles au monde peut brouiller son image. Cette diversité est une richesse certes, mais on se demande finalement qu'elle est la véritable identité de Toronto. Mais ce n'est pas une raison pour faire du Toronto bashing, c'est idiot de faire ça. Il y a de superbes musées à Toronto et son emplacement sur le bord du lac Ontario est unique avec les îles en face. Il y a d'autres aspects de la Ville qui méritent aussi le détour. Mais sans être trop chauvin, rien ne bat Montréal au Canada parmi les grandes villes. Montréal ne ressemble à aucune autre ville de taille comparable. Il y a une qualité de vie et une douceur de vivre (l'influence latine) à Montréal qu'on ne trouve pas à Toronto, par exemple, sans rien enlever à cette ville, et j'ajouterais qu'on ne retrouve pas non plus ailleurs en Amérique du Nord, pas même dans des villes américaines réputées "cool" comme San Francisco ou Austin, ou même à Vancouver.