ferraro

Membre
  • Compteur de contenus

    571
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4

ferraro a gagné pour la dernière fois le 16 novembre

ferraro a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

250 Excellent

À propos de ferraro

  • Rang
    Mtlurb Master

Personal Information

  • Location
    montréal
  • Intérêts
    urbanisme
  1. Quartier de la Montagne - 18 étages

    Le coût de la vie et la différence entre les deux monnaies, dollar canadien et américain, sont des variables à considérer, sinon ce genre de classement n'a pas beaucoup de sens.
  2. Quartier de la Montagne - 18 étages

    Voici une source, elle émane du Conference Board http://www.comparermontreal.ca/rapport-2015/montreal-et-la-vitalite-economique/ Montréal est au 15e rang (chiffres de 2014) parmi les villes en Amérique du Nord pour le PIB réel par habitant. Ce qui explique peut-être certains choix de matériaux pour des projets dits de "luxe". Les fameux panneaux sur le côté pour ce projet, va falloir me l'expliquer celle-là. Même si on me dit que ces matériaux sont de qualité, j'ai de sérieuses réserves.
  3. Myriade - 22 étages

    Faux brutalisme, édifice post-moderne ? C'est beaucoup dire. Je ne crois même pas que cet édifice mérite une étiquette autre que bouche-trou, filler. Il n'est pas même générique, et au final on ne peut même pas dire que c'est une horreur... Avec la construction des édifices voisins, il va finir tout simplement par se fondre dans le décor...
  4. Le Carré Saint-Laurent - 12 étages

    Ton optimisme est contagieux, acpnc, il est surtout justifié. En effet, l'effervescence actuelle n'est pas sans nous rappeler celle des années 60. Il ne nous reste plus qu'à souhaiter que la nouvelle administration municipale resserre les règles en matière d'urbanisme afin que la qualité des projets s'améliore sans pour autant freiner le développement de futurs projets. C'est un exercice délicat, il faut en convenir. Il va pourtant falloir qu'on en passe par là un jour, car le statu quo serait inacceptable. Quant au projet lui-même, est-ce que le concept retenu pour les façades sur St-Laurent reste inchangé ?
  5. Expos coming back?

    Parlons alors simplement des retombées financières plus importantes d'un projet "élargi, difficile à chiffrer précisément puisque ce projet ne serait pas complété avant quelques années. La Ville pourrait escompter des rentrées plus importantes, du moins en théorie. Politiquement, on peut se demander si la pilule ne serait pas alors plus facile à faire passer auprès de la population, si la Ville doit participer financièrement à un niveau ou un autre..
  6. Tour des Canadiens 3 - 55 étages

    C'est de l'architecture digne de... Laval. Une abondance de balcons... C'est tout ce que l'on remarque de toute façon... Quel rendu de merde.
  7. Montréalisme : maladie virale, appelée communément "mal des hauteurs". Répandue parmi une partie de la population montréalaise qui ne supporte pas l'altitude. Il n'existe pour l'instant aucun traitement pour ce type de désordre.
  8. Expos coming back?

    J'ajouterais à ton commentaire extrêmement intéressant et éclairant, merci en passant, un élément que tu n'as pas abordé directement et qui "complexifie" le dossier dans le bon sens du mot, à savoir la possibilité d'un projet beaucoup plus important dont le stade pourrait être la pièce maîtresse ou non. Dans un tel cas, le mode de financement - "captation" ou mise de fonds directe avec remboursement par les taxes et impôts -, ne serait-il pas plus facile à faire passer auprès de la population, si on démontre chiffres à l'appui l'importance du "retour sur investissement" ? Qu'en penses-tu ?
  9. Expos coming back?

    La décision de la MLB ne dépend nullement de celui ou celle qui occupe la mairie de Montréal. Le message est clair. Le dossier progresse, chemine bien, et Montréal est dans les bonnes grâces du commissaire Manfred. « Nous allons faire en sorte que ça fonctionne. Ils seront heureux », a dit Stephen Bronfman, concernant le stade. Je n'ai pas de raison de douter que le plan d'affaires des investisseurs tient la route. Ils ne se sont pas embarqués dans ce projet pour faire chou blanc. J'ai confiance.
  10. Trois commentaires hors-sujet pour dire que les commentaires précédents qui ne sont pas hors-sujet sont hors-sujet. On aura tout lu sur ce fil !
  11. Laur&nt Clark - 20, 25 étages

    C'est exactement ça. Tu frappes dans le mille. On pourrait ajouter des papiers gras et quelques seringues et le tableau serait vraiment vraiment complet. « À laver la tête d'une linotte, l'on y perd sa lessive et un précieux temps. » Anonyme
  12. Expos coming back?

    C'est ce que j'ai écrit. Pour les investisseurs montréalais une participation minoritaire dans l'équipe n'est pas le scénario idéal. La distinction que tu opères entre dollar liquide/immobile est aussi fondamentale. Mais alors on fait quoi ? On renonce ? Les investisseurs peuvent au départ être propriétaires minoritaires et à terme racheter à Sternberg sa participation dans l'équipe. Ce scénario n'est pas à exclure. Ça pourrait même très bien se produire.
  13. Moi je parle toujours du projet Place University-St-Jacques.
  14. Ta position est systématique, systématique comme "système". De plus, tu prends ma caractérisation de la position de apcnc beaucoup trop au sérieux. J'ai employé une image. Ton commentaire n'est qu'une démonstration systématique d'une position qui ne tient absolument pas compte de ce que j'ai écrit et qui ne fait que répéter le mantra habituel sur la topographie de Montréal. Je vais réitérer ce que j'ai écrit. Il n'y a pas de raisons de croire qu'une multitude de projets en hauteur, pour les raisons que j'ai invoquées dans mon commentaire précédent, vont éclore si des dérogations sont accordées. J'ai toujours associé hauteur et créativité, je ne les ai jamais dissociées, et ce n'est pas trois ou quatre projets qui n'entrent pas dans les normes habituelles et dans ton schéma habituel de pensée qui vont défaire la trame urbaine, le skyline. Le projet University-St-Jacques m'apparaît comme l'un des projets à venir où la limite de hauteur ne doit pas être plafonnée. Pas de limite signifie que la limite au départ n'est pas précisée, parce qu'il n'y en a pas. In others words, sky is the limit.